Panorama de Tarn-et-Garonne : Regards n°22

De
Publié par

Ce numéro annuel spécial présente en 8 pages un panorama complet du département de Tarn-et-Garonne selon les thèmes suivants : équipements et emploi dans les bassins de vie ruraux, population, logements, revenus (revenus fiscaux des ménages, salaires et prestations sociales), emploi et chômage, industrie, commerce et services, tourisme, agriculture.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 31
Nombre de pages : 8
Voir plus Voir moins

© Insee 2005 - IGN 1999
Regards sur Tarn-et-Garonne
Numéro 18-82 : avril 2005Numéro 22-82 : février 2006o 18-82 : avril 2005
Panorama du département
Localisation des établissements industriels de 50 salariés et plus (hors énergie)
Activité
Industries agricoles et alimentaires
Textile-habillement-cuir
Chimie-pharmacie-parfumerie et entretien
Équipements du foyer
Construction automobileuction aéronautique et spatiale
Montaigu-de-QuercyÉquipements mécaniques
Équipements électriques et électroniques
Produits minéraux Montpezat-de-Quercy
Bois, papier
Métallurgie et transformation des métaux
Composants électriques et électroniques Monteils
Laguépie
CaussadeMoissac
Albias
Valence Saint-Nicolas-de-la-Grave
Nègrepelisse
MontaubanCastelsarrasin
ReynièsLabastide-Saint-Pierre
Campsas
Nombre de salariés Dieupentale
500
170
Source : Insee 2003
Insee Midi-Pyrénées
36, rue des Trente-Six-Ponts
31054 TOULOUSE CEDEX 4
Téléphone : 05 61 36 61 36 - Télécopie : 05 61 36 62 00
Début 2004, en Tarn-et-Garonne, l’industrie (hors énergie)
Directrice de la publication : Magali Demotes-Mainard
emploie 8 600 salariés. Le premier secteur est celui des Rédactrice en chef : Marie-Pierre Plaux
Maquettiste : Béatrice Réclyindustries agricoles et alimentaires avec 31 % des salariés
Ce document est téléchargeable à partir du site Internet
www.insee.fr/mpindustriels. Les industries des équipements mécaniques
à la rubrique « Publications »
viennent ensuite (13 %) suivie des industries des produits
Imprimeur : Imprimerie Delort 31320 Castanet-Tolosan
Dépôt légal : février 2006minéraux (12 %). On trouve enfin la métallurgie et ISSN : 1298-955X
SAGE : R82220576transformation des métaux localisée principalement
à Montauban et Castelsarrasin. Prix au numéro : 1,5 €
Abonnement à l’ensemble des publications
pour l’année 2006 :
- France : 90 €
- Étranger : 105 €
1Regards surTarn-et-Garonne
POPULATION Pyramides des âges en 1990 et 1999
Âge
erAu 1 janvier 2004, la population de Tarn-et-Garonne
90 1999
est estimée à 218 300 habitants. Le département aurait 1990
80ainsi gagné 3 100 habitants en un an. Le nombre de nais-
70sances est légèrement supérieur au nombre de décès : en
2003, l’excédent est d’environ 100 personnes. C’est sous 60
Hommes Femmesl’effet des échanges migratoires que la population du
50
département augmente : le nombre des arrivants serait
40
supérieur de 3 000 à celui des sortants.
30
Au recensement de 1999, le département comptait 20
206 000 habitants : il a ainsi gagné 12 300 habitants entre 10
1999 et 2004. La population du département a augmenté
0
beaucoup plus rapidement au cours des cinq dernières années 2 000 1 500 1 000 500 0 0 500 1 000 1 500 2 000
qu’au cours de la décennie précédente (+5 800 personnes Source : Insee - recensements de la population 1990 et 1999
entre 1990 et 1999).
Évolution de la population de 1901 à 2004olution de la population de 1901 à 1999
Entre 1990 et 1999, le nombre des arrivants dans le en millier
220230département a été supérieur de 5 600 à celui des sortants.
220Le dynamisme démographique s’est concentré princi-
200
palement à proximité des deux axes routiers majeurs, la 210
nationale 113 et l’autoroute A 62 d’une part, la nationale
200180
20 et l’autoroute A 20 d’autre part.
190
160
Après avoir oscillé autour de zéro dans les années quatre- 180
vingt-dix, l’écart entre naissances et décès est redevenu 170
140
positif depuis 2000. La situation est cependant contras-
160
tée entre campagnes et zones urbanisées. La croissance
120150due au solde naturel atteint 0,3 % par an en moyenne 1901 1911 1921 19311931 1946 19621962 19751975 19901990 200420041901 1911 1921 1946
1906 1926 1936 1954 1968 1982 19991906 1926 1936 1954 1968 1982 1999entre 1990 et 1999 dans l’aire urbaine de Montauban.
Source : Insee - recensements de la population
Variation annuelle de population
par canton entre 1990 et 1999
Population selon les espaces
Population Taux de variation
sans doubles annuel 1990-1999 (en %)
comptes 1999
Ensemble dû dû
au solde au solde Moissac
naturel migratoire
Castelsarrasin
Montauban
en %
Aires urbaines0,4 et plus
Montauban 75 158 0,4 0,3 0,1de 0 à 0,4
de - 0,4 à 0
moins de - 0,4 Villes principales
Montauban 51 855 0,1 0,3 - 0,2
GéoFla ® © IGN - Insee 2005
Moissac 12 321 0,3 0,1 0,2
Source : Insee - recensements de la population 1990 et 1999 Castelsarrasin 11 352 0,0 - 0,1 0,1
Tarn-et-Garonne 206 034 0,3 0,0 0,3
Mouvement naturel de la population Midi-Pyrénées 2 551 687 0,5 0,0 0,5
Taux Nombre de Taux de Nombre de
de natalité naissances mortalité décès
Source : Insee - recensements de la population 1990 et 1999(en ‰) domiciliées (en ‰) domiciliés
2002 2003 2002 2003
Tarn-et-Garonne 11,4 2 398 10,3 2 301 erEstimations de population au 1 janvier 2004
Midi-Pyrénées 11,1 29 190 10,1 26 808
France 12,8 759 937 9,0 548 020 Tarn-et-Garonne 218 298 Midi-Pyrénées 2 687 310
Source : Insee - état civil et estimations localisées de population Source : Insee
2Regards sur Tarn-et-Garonne
LOGEMENTSParc de logements selon leur catégorie en 1999
En 1999, on dénombre 96 000 logements dont 85 %
Midi-Pyrénées FranceTarn-et-Garonne sont des résidences principales. Depuis 1975, le nombre
Nombre % % %
total de logements a augmenté beaucoup plus vite (35 %)
Résidences principales 82 087 85,4 81,1 83,0
que la population (12 %). Le parc de résidences princi-Résidences secondaires 5 932 6,2 10,5 9,2
Logements occasionnels 688 0,7 0,9 0,9 pales a augmenté de 11 % sur la dernière décennie. Le
Logements vacants 7 427 7,7 7,5 6,9 parc de certaines communes a augmenté de plus de 30 %
Ensemble 96 134 100,0 100,0 100,0
par exemple à Bressols, Campsas ou Golfech.Logements
locatifs HLM dans les
résidences principales 5 372 6,5 8,5 16,0 En 1999, le département compte 5 900 résidences
secondaires. Ce parc est constitué pour plus de la moitiéSource : Insee - recensement de la population 1999
de maisons individuelles construites avant 1915. Ces
résidences secondaires sont particulièrement nombreuses
Évolution de la population et des logements
dans les cantons de Caylus, Saint-Antonin-Noble-Val et
Base 100 en 1975
140 Montpezat-de-Quercy qui regroupent pratiquement le
Logements
135 tiers du parc départemental. Ainsi, dans les cantons de
Caylus et Saint-Antonin-Noble-Val, plus d’un logement130
sur quatre est une résidence secondaire.125
120
Le nombre de logements vacants décroît fortement. La
115
part de ces logements ne représente plus que 8 % contre
110 12,5 % en 1975. On en dénombrait 8 860 en 1975 con-Population
105 tre 7 500 en 1999. Ces logements sont anciens. La moitié
100 de ce parc est constitué de maisons individuelles
95 construites avant 1948.
19991975 1982 1990
Source : Insee - recensements de la population
Revenu fiscal des ménages en 2002 REVENUS
Tarn-et-Garonne Midi- France Revenus fiscaux des ménages
Pyrénées
Nombre de ménages fiscaux 84 000 1 063 300 23 654 500 En 2002, le revenu fiscal moyen des ménages de Tarn-et-
Part des ménages imposés (%) 49,6 55,9 60,4 Garonne s’élève à 24 800 €. C’est l’un des plus bas de la
Revenu fiscal moyen 24 800 26 900 29 200
région (avec ceux des départements de l’Ariège, de l’Avey-des ménages (*)
Part des traitements et salaires * 59,1 62,2 66,3 ron et du Lot). Près d’un ménage sur deux est imposé sur
Part des bénéfices * 9,6 8,5 7,2 le revenu (49,6 %) : ce taux est un des plus faibles des
Part des pensions retraites rentes * 26,9 25,0 22,5
départements de la région. La moitié des 84 000 ménagesPart des autres revenus * 4,4 4,3 4,0
Revenu fiscal médian fiscaux perçoit un revenu annuel inférieur à 20 400 €.
des ménages (*) 20 400 21 900 23 500 Les écarts de revenus sont importants. En effet, les 10 %
* en % du revenu fiscal
des ménages les plus pauvres perçoivent annuellementSources : Direction Générale des Impôts - Insee 2002
moins de 6 900 € contre 45 900 € pour les 10 % les plus
aisés. Les ménages les plus riches résident en périphérie
Revenu fiscal médian des ménages par canton de Montauban et à la limite de la Haute-Garonne, sous
l’influence de l’agglomération toulousaine.
Champ couvert : sont exclus les ménages concernés par un
mariage, un décès ou une séparation, les ménages constitués
de personnes n’ayant pas leur indépendance fiscale ou vi-
vant en collectivité.
Caussade
Moissac Le revenu fiscal est la somme des ressources portées sur la
Castelsarrasin déclaration de revenus, avant abattements. Il ne
Montauban comprend pas les revenus sociaux non déclarés (RMI, …).
Un ménage fiscal se compose de tous les foyers fiscaux
en millier d'euros
plus de 31,4 rattachés à une résidence principale.
23,4 - 31,4 Le revenu médian partage la population en deux
20,8 - 23,4
groupes, la moitié des ménages dispose de revenus19,3- 20,8
18,3 - 19,3 GéoFLA ® © IGN 1999 - Insee 2005 inférieurs à cette valeur et l’autre moitié de revenus
15,4 - 18,3
Sources : Direction Générale des Impôts - Insee 2002 supérieurs.
3Regards surTarn-et-Garonne
Salaire annuel net moyen REVENUS
par qualification et par sexe en 2003
Unité : euroSalaires
Tarn-et-Garonne Midi- France
En Tarn-et-Garonne, le salaire moyen des cadres, des PyrénéesFemmes Hommes Ensemble
ouvriers non qualifiés et des apprentis est inférieur à la
Cadres 24 900 31 900 29 900 31 900 35 500
moyenne régionale ; à l’inverse celui des professions Professions
intermédiaires et des employés est légèrement supérieur. intermédiaires 16 000 20 300 18 300 18 300 18 800
Employés 10 600 12 300 11 000 10 900 11 400Au total, le salaire moyen net des Tarn-et-Garonnais s’élève
Ouvriers qualifiés 10 500 13 400 13 100 13 200 14 200à 13 700 euros en 2003, contre 15 100 euros en moyenne
Ouvriers non qualifiés 7 700 9 100 8 600 8 900 9 300
dans la région. L’écart de salaire entre les hommes et les Apprentis, stagiaires,
femmes dépasse 21 % sauf pour les employés et les ouvriers emplois aidés 6 100 5 700 5 900 6 600 5 600
Ensemble des salariés 11 800 15 400 13 700 15 100 16 100non qualifiés : toutes catégories confondues, les femmes per-
Source : Insee - déclarations annuelles de données socialesçoivent un salaire inférieur de 23 % à celui des hommes.
Champ couvert : ensemble des salariés résidant dans le dé-
partement à l’exclusion des salariés de l’agriculture, des agents
de l’État, des gens de maison et des apprentis.
Revenu salarial annuel moyen : salaire moyen perçu, net
de prélèvement à la source. Il comprend les primes, avantages
en nature et indemnités versés en complément de rémunéra-
tion. Le salaire perçu prend en compte toutes les périodes suc-
cessives de travail dans l’année ainsi que les activités complé-
mentaires du salarié relevant de plusieurs employeurs.
Part de la population couverte fin 2003
par les cinq minima sociaux (RMI, API, AAH, AS, ASS)Prestations sociales
En 2003, les cinq minima sociaux (RMI, API, AAH, ASS
et AS) sont alloués à plus de 13 300 personnes en Tarn- Tarn-et-Garonne : 11,2 %
Midi-Pyrénées : 9,4 % et-Garonne. La population bénéficiaire décroît très légère-
ment en 2003 (- 0,4 %). La baisse du nombre d’allocataires
de l’AS, moins forte que dans les autres départements CaussadeMoissac
(- 8,2 %), l’emporte sur la progression de l’AAH (+ 3,9 %),
Castelsarrasin
Montaubande l’API (+ 10,6 %) et du RMI (+ 1 %), engendrant une
Limite cantonalelégère diminution du nombre global d’allocataires. Près
de 85 % des allocataires reçoivent l’une des trois principales % de la population cantonale
GéoFLA® © IGN - INSEE 2005prestations, qui se répartissent à parts à peu près égales : supérieur à 15,0
11,0 à 15,0l’AAH (30 %), le RMI (29 %) et l’AS (26 %). 9,0 à 11,0
6,5 à 9,0Tous minima confondus, la population bénéficiaire est
inférieur à 6,5
plus dense dans les villes ainsi qu’en Lomagne et dans le
Sources : ASSÉDIC - CAF - CRAM - Insee - MSA
Bas-Quercy. Dans la partie nord du département la
population couverte diminue sensiblement, tandis qu’elle
La population couverte par les cinq minima sociauxaugmente dans les cantons les plus urbains de Castelsarrasin,
comprend les personnes appartenant à la famille d’unMoissac, Montauban et Valence.
allocataire de ces minima.
Le Revenu Minimum d’Insertion (RMI) est une presta-
tion sociale destinée à permettre l’insertion sociale et profes- Allocataires des cinq minima sociaux
sionnelle. fin 2003 (RMI, API, AAH, AS, ASS)
L’ Allocation de Parent Isolé (API) est destinée à prémunir
Tarn-et- Part de la Midi- Part de lales personnes seules avec enfant(s) à charge des conséquences
Garonne population Pyrénées population
financières de leur situation récente d’isolement. couverte couverte
L’ Allocation Adulte Handicapé (AAH) est destinée à as- (en %) (en %)
surer un minimum de revenu aux personnes qui présentent 13 347 145 360Nombre d'allocataires
3 866 3,9 48 078 3,5 Revenu Minimum d'Insertionune incapacité permanente.
660 0,8 6 289 0,6 Allocation de Parent IsoléL’ Allocation Supplémentaire (AS) est destinée à assurer
4 038 3,0 40 414 2,3 Allocation Adulte Handicapéun minimum de revenu aux personnes âgées. 3 480 2,1 34 856 1,7 Allocation Supplémentaire
L’Allocation de Solidarité Spécifique (ASS) assure un mi- 1 303 1,3 15 723 1,3 Allocation de Solidarité Spécifique
nimum de revenu aux personnes dont les droits à l’assurance 24 111 11,2 249 081 9,4Population couverte
chômage sont arrivés à expiration. Sources : ASSÉDIC - CAF - CRAM - Insee - MSA
4Regards sur Tarn-et-Garonne
Évolution de l'emploi total EMPLOI - CHÔMAGE
Base 100 au 01.01.1990
119 Emploi
Début 2004, le dépar tement de Tarn-et-Garonne compte114
Midi-Pyrénées 75 700 emplois. Un emploi sur deux se situe dans les services.
109 Depuis le milieu des années 90, l’emploi total dans le dé-
France
partement augmente comme dans l’ensemble de la ré-
104 gion, pour diminuer légèrement en 2003. En 14 ans, plusTarn-et-Garonne
de 4 000 emplois ont ainsi été créés dans le département.
99
Au cours de cette période, l’agriculture seule a perdu plus
de 5 300 emplois.94
Janv 91 Janv 93 Janv 95 Janv 97 Janv 99 Janv 01 Janv 03
Janv 90 Janv 92 Janv 94 Janv 96 Janv 98 Janv 00 Janv 02 Janv 04
Source : Insee - estimations annuelles d'emploi L’emploi salarié explique complètement cette croissance :
il progresse de 1,3 % en moyenne par an, et la hausse est
nette depuis le milieu des années 90, même si elle tend àPlus d'un emploi sur deux dans les services
ralentir. Ainsi, en 2003, l’emploi salarié diminue de 0,4 %
Emploi total en 2004 : 75 680 en raison d’une baisse dans l’industrie. Début 2004, le
département compte 63 900 emplois salariés. La part deAgriculture
l’emploi salarié dans l’emploi total en Tarn-et-Garonne
10 % est légèrement inférieure au taux régional : 84,4 % contre
87,5 %.Industrie
14 %
Services 53 % Le nombre d’emplois non salariés diminue au rythme de
7 % Construction 3,2 % l’an en moyenne depuis 1990, soit une perte de
près de 6 800 emplois non salariés en 14 ans. La baisse16 %
affecte tous les secteurs mais plus particulièrement l’agri-
culture.Commerce
Source : Insee - estimations annuelles d'emploi
Emploi total et emploi salarié début 2004
Emploi Emploi Évolution annuelle moyenne
de l'emploi total 1990-2003 (%) total salarié
Tarn-et-Garonne Midi-
Pyrénées
Agriculture 7 790 2 310 - 3,6 - 3,2
Industrie 10 480 9 740 - 0,9 - 0,4
Construction 5 500 4 180 - 0,2 0,1
Tertiaire 51 910 47 660 1,7 1,9
Ensemble 75 680 63 890 0,4 1,0
Source : Insee - estimations annuelles d'emploi
IntérimPlus de quatre intérimaires sur dix
travaillent dans l'industrie En 2004, le département offre près de 1 700 emplois inté-
Répartition des emplois intérimaires en 2004 rimaires en équivalent temps plein, principalement dans
l’industrie (43 % des emplois intérimaires). Après le bond
de 2003 (+ 21,8 %), le volume de l’emploi intérimaireTertiaire
continue de progresser mais à un rythme moins soutenu
30 % (+ 9,1 %) qui est très proche de l’évolution régionale (+ 9,7 %).
Cette croissance s’observe dans l’industrie et la construction
42 % Industrie
alors que les services sont en baisse (- 6 %).
28 %
Construction
Sources : Insee - UNEDIC, Ministère du travail, de la cohésion sociale et du logement
5Regards surTarn-et-Garonne
EMPLOI - CHÔMAGE Évolution du taux de chômage trimestriel
en %
13Chômage
En Tarn-et-Garonne, 11 % de la population active est au 12
chômage fin septembre 2005. En un an, cette proportion
11augmente de 0,4 point dans le département alors qu’elle Tarn-et-Garonne
perd 0,1 point dans la région et 0,2 point en France. Le 11 % Midi-Pyrénées
10chômage est bien plus important dans le département que 9,8 % France
9,8 % dans la région ou France entière (9,8 %).
9
Fin septembre 2005, près de 7 700 personnes sont à la 8
1T92 1T94 1T96 1T98 1T00 1T02 1T04 recherche d’un emploi à temps plein et à durée indéter- 1T93 1T95 1T97 1T99 1T01 1T03 1T05
Source : Insee - séries trimestrielles corrigées des variations saisonnièresminée en Tarn-et-Garonne ; c’est 1,9 % de moins qu’un
an plus tôt, contre - 2,9 % en Midi-Pyrénées. Cette baisse
bénéficie principalement aux hommes (- 3,3 % contre 0,7 %
pour les femmes). Majoritaires, les femmes représentent
54 % des demandeurs d’emploi.
Demandeurs d'emploi en fin de mois
Alors que le nombre de chômeurs baisse de 5,5 % en un au 30 septembre 2005
an parmi les 50 ans et plus et de 3,5 % chez les 25 à 49 ans,
Chômeurs* Évolution annuelle (en %)
il augmente de 6,2 % chez les moins de 25 ans. En dehors de sept. 2004 à sept. 2005
Tarn-et- Midi-des agents de maîtrise, toutes les catégories sociales
Garonne Pyrénéesbénéficient de la baisse du nombre d’inscrits à l’ANPE,
Nombre de chômeurs* 7 636 - 2 - 3principalement les cadres (- 16,5 %). Le nombre d’employés
Répartition en %
à la recherche d’un emploi, soit 59 % des demandeurs . par sexe :
- Hommes 46 - 3 - 3baisse légèrement : - 0,3 %.
- Femmes 54 - 1 - 3
. par âge :
- Moins de 25 ans 21 6 0Dans le même temps, le nombre de chômeurs de longue
- De 25 à 49 ans 65 - 4 - 3durée, soit 30 % des demandeurs de catégorie 1, diminue - 50 ans et plus 14 - 6 - 4
. par qualification :de 1,5 % dans le département et de 4,9 % pour la région.
- Manœuvres, ouvriers 25 - 1 - 5Cette baisse est imputable aux inscrits à l’ANPE depuis
- Employés 59 0 - 3
- Techniciens 7 - 4 - 2un à deux ans ou depuis trois ans et plus. Dans le dépar-
- Agents de maîtrise 3 5 - 1tement, la durée moyenne d’inscription au chômage est
- Cadres 5 - 17 - 8
de 10 mois, tout comme la moyenne régionale. - Autres 1 - 27 15
Chômage de longue durée
(un an et plus) 30 - 2 - 5
* chômeurs de catégorie 1 : demandeurs d'emploi immédiatement disponibles
à la recherche d'un emploi à durée indéterminée, à temps plein.
Sources : DRTEFP - ANPE - données brutesNote de lecture :
Dans cette publication les intitulés « France » couvrent
le champ « France métropolitaine ».
Pour en savoir plus :
- « L’industrie en Midi-Pyrénées ». Dossier n° 131, Insee Midi-Pyrénées, décembre 2005.
- « Une approche de la précarité - données départementales 2003 - Zoom sur la précarité professionnelle ».
Dossier n° 128, Insee Midi-Pyrénées, mai 2005.
- « L’année touristique en Midi-Pyrénées - 2004 ». Dossier n° 130, Insee Midi-Pyrénées, juillet 2005.
- « En Midi-Pyrénées, les industries agroalimentaires et l’aéronautique confortent leur prédominance ».
6 Pages n° 86, décembre 2005.
Consultez notrConsultez notrConsultez notrConsultez notrConsultez notre site Internet : insee.fr/mp
6Regards sur Tarn-et-Garonne
INDUSTRIEPrincipales activités industrielles
Début 2004, le secteur de l’industrie compte 1 138 établis-
Nombre Salariés en
sements en Tarn-et-Garonne, soit 7,6 % du total régional.Activité d'établissements début d'année
1990 2004début 2004 Il emploie plus de 9 740 salariés. Ses effectifs ont diminué
en moyenne de 0,9 % par an depuis 1990, soit davantageIndustries agricoles et alimentaires 328 1 910 2 620
Eau, gaz, électricité 63 1 220 1 130 au niveau national (- 0,3 %).
Industries des équipements mécaniques 120 690 1 070
Industries des produits minéraux 97 960 1 000
Le secteur de l’agroalimentaire est le premier secteur in-Métallurgie et transformation des métaux 100 1 140 670
Industries des composants électriques dustriel du département avec 2 620 salariés. Ses effectifs
et électroniques 20 730 650 ont augmenté de près 40 % en quatorze ans.
Industries des équipements du foyer 120 1 000 520
Industries du bois et du papier 55 590 510
Dans les équipements mécaniques (1 070 salariés) les effectifsHabillement-cuir 38 1 040 410
Industries des équipements ont nettement progressé. Ils passent de près de 700 salariés
électriques et électroniques 47 710 300 à plus de 1 000 entre 1990 et 2004.
Source : Insee - REE (Sirène) estimations annuelles d'emploi
En revanche, ils se sont réduits fortement dans les secteurs
des industries des équipements de foyer (520 salariés) etPrincipaux établissements
de l’habillement-cuir (410 salariés) depuis 1990. Les effectifs
Tranche des industries des équipements électriques et électroniques
Raison sociale Activité Communes d'effectifs ont chuté de moitié (300 salariés).
salariés
Centre hospitalier de Santé, action sociale Montauban 4
Montauban COMMERCE ET SERVICES
Commune de Montauban Administration publique Montauban 4
Département du Tarn-et- Administrlique 3 Au début 2004, le secteur tertiaire (hors activités immo-
Garonne bilières, financières et administration) emploie 35 300 salariés.
Ses effectifs ont augmenté en moyenne de 2,2 % par an
Électricité de France Électricité Golfech 3
depuis 1990, rythme proche de la moyenne régionale (2,4 %).
Service de maintien à Santé, action sociale Montauban 3
erAu 1 janvier 2004, on compte près de 3 000 établisse- domicile 82
C.H intercommunal de Santé, action sociale Moissac 2 ments commerciaux en Tarn-et-Garonne. Le commerce
Castelsarrasin de détail regroupe près de 62 % de ces établissements.
CRCAM Nord Midi- Activités financières Montauban 2
Pyrénées Le département est moins bien équipé en hypermarchés
Biscuits Poult Industries agricoles et Montauban 2
que l’ensemble de la région (104 m² pour 1 000 habitants).
alimentaires
En revanche, la surface de supermarchés par habitant yClinique du Pont de Santé, action sociale Montauban 2
est plus élevée (194 m² pour 1 000 habitants). Chaume
Communauté de Administration publique Montauban 2
Montauban : Trois Rivières Les services regroupent près de 3 720 établissements (hors
activités immobilières, financières et administratives) pour
Tranches d'effectifs salariés près de 22 330 salariés. En Tarn-et-Garonne, comme dans
1 - 100 à 249 3 - 500 à 999
l’ensemble de la région, le secteur de l‘éducation, de la2 - 250 à 499 4 - 1 000 à 1 999
santé et de l’action sociale se détache nettement : avec
Source : Insee 2003
plus de 12 540 salariés, il emploie près d’un cinquième
de l’ensemble des salariés du département.
Secteur tertiaire début 2004
Tarn-et-Garonne Midi-Pyrénées
Hypermarchés et supermarchés en 2004
Nombre Effectifs Part dans Part dans
les effectifs les effectifs d'établis- salariés
Tarn-et- Midi- Part du département salariés (%) salariés (%)sements
Garonne Pyrénées en Midi-Pyrénées
Commerce et réparation 2 998 10 300 16,2 13,8 (%)
Transports 329 2 700 4,2 3,9 Hypermarchés
Services aux entreprises 1 131 5 500 8,6 13,4
Nombre 4 54 7,4
Services aux particuliers 1 314 4 300 6,8 8,2 2Surface (m pour 1 000 habitants) 104 119 ///
dont hôtels, cafés, restaurants 611 1 500 2,3 3,5
Éducation, santé, action Supermarchés
sociale 1278 12 500 19,6 20,1 Nombre 42 418 10,0
2Ensemble tertiaire* 7 050 35 300 55,3 59,4 Surface (m pour 1 000 habitants) 194 170 ///
* Secteur marchand (hors activités immobilières, financières et administration) /// sans objet
Source : Insee - REE (Sirène), estimations d'emploi Source : Points de vente, Panorama de la distribution 2004
7Regards surTarn-et-Garonne
TOURISME
Capacité d'accueil fin 2004
Fin 2004, Tarn-et-Garonne compte 45 hôtels touristiques
pour plus de 1 000 chambres, soit 3 % des chambres offertes Tarn-et Midi- Tarn-et- Midi-
Garonne Pyrénées Garonne Pyrénéesdans la région. C’est le parc le plus petit de Midi-Pyrénées.
La proportion d’hôtels 3 ou 4 étoiles y est faible : 13 % du Hôtels Nombre d'hôtels Nombre de chambres
0 étoileparc contre 20 % en Midi-Pyrénées et 24 % dans 7 163 184 3 175
1 étoile 3 168 45 3 334l’ensemble de la France.
2 étoiles 29 696 574 18 459
3 étoiles 6 231 209 13 725
4 étoiles et luxe 0 24 0 1 522Avec 36 campings pour plus de 1 800 emplacements, le
Total 45 1 282 1 012 40 215parc de Tarn-et-Garonne représente 5 % des emplace-
Campings Nombre de campings Nombre d'emplacementsments offerts en Midi-Pyrénées soit, comme pour les hôtels, 1 étoile 4 67 105 2 330
2 étoilesle plus petit parc de la région. La proportion de campings 19 266 887 13 797
3 étoiles 13 201 810 16 3943 ou 4 étoiles (36 % du parc) est plus faible que dans
4 étoiles 0 38 0 6 007
l’ensemble de la région (42 %) et est la même que dans Total 36 572 1 802 38 528
l’ensemble de la France. Autres modes Nombre Part du département
d'hébergement d'établissements en Midi-Pyrénées (%)
Gîtes ruraux 237 4 669 5
Dans les hôtels comme dans les campings, le poids de la Chambres d'hôtes 192 2 691 7
Hébergements collectifs 13 393 3clientèle étrangère, en 2004, est plus faible que dans
Auberges de jeunesse 12 289 4l’ensemble de Midi-Pyrénées : ainsi elle représente 22 %
des nuitées pour les hôtels (contre 38 % dans la région) et Sources : CDT - CRT- DRT - Insee
26 % des nuitées dans les campings (contre 32 % dans les
hôtels de la région).
Fréquentation en 2004
Répartition des nuitées étrangères en 2004
(en %) Nombre de nuitées Part des nuitées
et durée de séjour étrangères (%)
Hôtels Campings Tarn-et- Midi- Tarn-et- Midi-
Garonne Pyrénées Garonne PyrénéesItalie
HôtelsRoyaume-Uni11 17
Nombre de nuitées (millier) 267 9 27623 Belgique7 21 22 38 dont nuitées étrangères (millier) 59 3 5205Allemagne Durée moyenne de séjour (nuitée) 1,5 2,0
10 8Espagne9 Campings
5 Pays-Bas 3 Nombre de nuitées (millier) 170 4 300
6 45 dont nuitées étrangères (millier) 45 1 359 26 32États-Unis 129 Durée moyenne de séjour (nuitée) 4,6 5,9
Autres
Sources : CDT- CRT - DRT - Insee
Sources : CDT - CRT- DRT - Insee
AGRICULTURE
Agriculture
Avec 224 000 hectares, mis en valeur par plus de 6 400 exploi-
tations en 2004, la superficie agricole est en léger retrait
Tarn-et-Garonne Midi-Pyrénées
par rapport à celle de 2003. La superficie exploitée par les
2000 2004 2000 2004
agriculteurs représente encore 60 % de la superficie du
Nombre d'exploitations 7 250 6 440 60 240 53 450département. Les exploitations sont plus grandes : le nombre
dont professionnelles 4 430 4 060 36 310 32 850de celles de plus de 50 hectares a doublé depuis le précé-
dent recensement de 1988 pour atteindre 20 % de Part (en %) de la surface agricole
l’ensemble des exploitations. Néanmoins, une exploitation utilisée en :
céréales 38,7 39,3 28,1 31,0sur quatre compte moins de 5 hectares.
colza, tournesol, soja 13,5 11,9 9,4 9,5
Les surfaces occupées par les céréales sont toujours
surface fourragère 26,0 23,8 53,1 47,1
importantes : elles représentent 40 % de la surface agricole vignes 2,2 2,0 1,7 1,8
vergers 5,9 5,9 0,8 0,8utilisée du département. Depuis 2003, les effectifs de vaches
autres (y c. jachères) 13,7 17,0 7,0 9,8
laitières et de vaches à viande ont légèrement baissé (de
Animaux (millier de têtes)
près de 10 %). Le troupeau ovin se réduit encore. vaches laitières 14 12 180 171
vaches nourrices 26 25 504 459
Exploitation professionnelle : exploitation agricole de ovins 48 43 2 409 2 342
porcins 25 24 552 533dimension économique d’au moins 8 unités de dimension
équidés 4 5 38 46
européenne (U.D.E.) de valeur ajoutée standard (8 U.D.E.
nombre de ruches (millier) 10 10 97 103
équivalent à 12 hectares de blé) et utilisant un volume de
Source : Service Régional de la Statistique Agricoletravail au moins égal à trois quarts d’un équivalent temps plein.
8

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.