Pays du val de Lorraine : sous la stagnation démographique, des mutations toujours vives

De
Publié par

En 2005, la population du Val de Lorraine est estimée à 94 800 habitants. Mais du fait d'un solde naturel qui compense tout juste le déficit migratoire, le Pays ne bénéficie pas de la hausse démographique enregistrée dans le département et dans le Sud Meurthe-et-Mosellan, et sa population demeure à son niveau de 1999. Ce sont surtout les communes de 2 000 à 10 000 habitants, et particulièrement celles situées au sud, qui sont responsables de cet état de fait. Leur situation contraste avec celle des petites communes situées aux franges du territoire, où le dynamisme démographique se conjugue avec un taux de construction neuve élevé, ce dont profitent les secteurs de la construction et des activités immobilières. Si l'absence de renouvellement de sa population perdure, le Pays devra se préparer à une baisse et à un vieillissement de sa population. Pour l'heure, il rattrape son retard en matière de diplômés du supérieur et continue de fonctionner avec deux pôles d'emploi sur son sol, Pompey et Pont-à-Mousson, et deux autres à proximité, Nancy et Metz, pour lesquels il joue de sa vocation de zone résidentielle.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 12
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

www.insee.fr/lorraine
°
111N Pays du Val de Lorraine :
En 2005, la population du Val de Lorraine est estimée à 94 800 habitants.
Mais du fait d’un solde naturel qui compense tout juste le déficit migratoire,
le Pays ne bénéficie pas de la hausse démographique enregistrée dans
le département et dans le Sud Meurthe-et-Mosellan, et sa population demeure
à son niveau de 1999. Ce sont surtout les communes de 2 000 à 10 000
habitants, et particulièrement celles situées au sud, qui sont responsables
de cet état de fait. Leur situation contraste avec celle des petites communes
situées aux franges du territoire, où le dynamisme démographique se conjugue
avec un taux de construction neuve élevé, ce dont profitent les secteurs
de la construction et des activités immobilières. Si l’absence de renouvellement
de sa population perdure, le Pays devra se préparer à une baisse et à
un vieillissement de sa population. Pour l’heure, il rattrape son retard en
matière de diplômés du supérieur et continue de fonctionner avec deux pôles
d’emploi sur son sol, Pompey et Pont-à-Mousson, et deux autres à proximité,
Nancy et Metz, pour lesquels il joue de sa vocation de zone résidentielle.
Avec le soutien
erEn 2007, le Pays du Val de Lorraine s’é- Au 1 janvier 2005, la population du terri-financier d'Interreg
tend sur 844 km² et regroupe 94 communes toire est estimée à 94 800 habitants (contre
au sein de 7 communautés de (CC) 94 600 en 1999). Elle continue de stagner
et d’un SIVOM. En 2005, il a intégré les 25 comme depuis le début des années 1980
communes de la CC Trois Vallées. Six commu- (93 700 habitants en 1982, 94 100 en 1990).
nes restent à l’écart du mouvement d’inter- Dans le Val de Lorraine, le solde naturel
communalité. (+250, avec 1 110 naissances en moyenne
chaque année sur la période 1999-2004, pour
La population n’augmente 860 décès) compense aujourd’hui tout juste
toujours pas le solde migratoire (-210). Ce schéma s’est
mis en place dans les années 1980 etLes premières estimations de population su-
semble perdurer. Une situation qui est doncpra-communales tirées des enquêtes annuel-
proche de celle de Nancy Grand Couronné,les de recensement de 2004, 2005 et
mais nettement moins attractive que celles2006 montrent, dans le Val de Lorraine,
du Sud-Ouest 54, de l’ensemble de laune stagnation de population, en retrait par
Meurthe-et-Moselle ou de la région.rapport au dynamisme du périmètre du
Le solde naturel du Pays est, proportionnelle-Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT)
ment, de l’ordre de celui du département ou deSud Meurthe-et-Mosellan et a fortiori par
la Lorraine. S’il reste meilleur que celui du Luné-rapport au département.
Vvillois,ilnepeutsehisserauniveau région. Cependant, un retard per- Ce vieillissement n’est pas carac-
du dynamisme du Sud-Ouest 54 ou siste par rapport au département téristique du territoire, mais il y
de Nancy Grand Couronné. Le solde (20%). est plus précoce et plus amplifié
migratoire entre 1999 et 2005 qu’en Meurthe-et-Moselle.La part des sans diplôme a baissé de
restedégradé,danslalignéedece- 5 points durant ces six années, pour Les seuls effectifs des 80 ans et
lui de la décennie 1990. Le terri- s’établir à 32%, soit légèrement plus devraient doubler d’ici à
toirenesuitpas en cela le moins que dans la région (33%). 2020 pour compter 6 000 indi-
mouvement de redressement dé- vidus. Dans cette perspective,
partemental ou régional. les capacités d’accueil des per-Vieillissement annoncé
Depuis 1999, les communes où sonnes très âgées, qui se si-Si l’absence de renouvellement de
la population croît proportionnelle- tuent pour l’instant au-dessus desa population perdure, le territoire
ment le plus, sont celles de petite la moyenne départementale etdevra se préparer dans les années
taille. Sont concernées, les com- régionalerisquentdenepasà venir à une baisse de sa popula-
munes comprises entre 1 000 et être suffisantes et devront s’ac-tion (93 200 habitants en 2020)età
2 000 habitants et les moins de compagner au minimum d’un dé-un vieillissement de celle-ci.
500. Deux ont effectué veloppement des services de
En 2005, les moins de 20 ansun recensement complémentaire maintien à domicile.
représentent encore 27% des ha-depuis 1999, signe de dyna- À l’horizon 2020 le rapport dubitants, soit une part relativementmismedémographiqueparticu- nombre de personnes âgées deélevée par rapport aux territoireslier : Mamey (+33% de population) moinsde20 ans surcellesderéférents. Elle tend cependant àet Saizerais (+20%). plus de 60 ans serait de 0,84.baisser depuis 1999. Le Val de
À l’inverse, globalement, la popula- Lorrainesuitencelalatendance
tion baisse dans les communes de Jeunesse aux frangesgénérale au vieillissement ob-
2000à10000 habitants, telles servée presque partout ailleurs du territoire
Blénod-lès-Pont-à-Mousson, Dieu- en France : la part des 20-40 Lescommunesdu Val de Lor-louard et surtout Pompey, Liver- ans y baisse au profit de celle des raine ne subissent pourtant pasdun, Frouard, Lay-Saint-Christophe, 40-59 ans. Mais dans le Val de toutes ce vieillissement avec laBouxières-aux-Dames et Champi-
erLorraine, elle se double du fait même intensité. Au 1 janviergneulles. Ici, le solde naturel reste que celle des 60 ans et plus aug- 2007, 3 500 enfants de 0 à 3tout de même positif mais il ne menteplusvitequ’en Lorraine. ans vivent dans le Pays. Rap-compense pas les départs.
À court terme, la population des portée au nombre de femmes fé-
60 ans et plus devrait être plus condes, la situation du territoireUne population
nombreuse que celle des jeunes est légèrement plus favorable
moins mobile
de moins de 25 ans. Cette situa- que celle du département et de
Le peu de dynamisme démogra- tion devrait intervenir dès 2013. la région.
phique actuel du territoire tient
en partie au fait que ses habi- Population en baisse dans les communes au sud du territoire
tants sont moins mobiles que
Évolution annuelle de la population entre 1999 et 2004-2006 dans les communes
ceux du sud du département : de moins de 10 000 habitants enquêtées en 2004, 2005 et 2006
Taux annuel d'évolution (%)on y vient moins souvent habiter
2 ou plus
en provenance d’un pays étran-
de 0 à moins de 2
ger ou des DOM-TOM, d’une autre de -2 à moins de 0
moins de -2région ou même d’un autre dé-
partement de Lorraine. Ainsi, la
part des habitants vivant dans le
Thiaucourt-Regniévillemême logement en 2005 par
rapport à 1999 est forte dans
le ValdeLorraine(70%), contre
64% dans le SCOT et 65% dans
le département.
Progression du nombre
de diplômés du supérieur
En 2005, 16% des personnes de Évolution annuelle moyenne
Pompeyde la population des ménages
plus de 14 ans sont diplômées de 70 hab.
l’enseignement supérieur, contre
12% en 1999. Cette progression
suit celle enregistrée ailleurs et
permet au ValdeLorrainedese
Sources : Insee, recensement de la population 1999 - enquêtes annuelles de recensement 2004-2006situer désormais au niveau de la
2Plusieurs ensembles de commu- durant la décennie 1990 (208/an). ment : 362 entreprises du sec-
nes, situés le plus souvent aux Il reste toutefois inférieur à celui du teur de la construction et 76 au-
franges des agglomérations de Sud-Ouest 54 (2,9) et surtout du tres oeuvrant dans les activités
Nancy, Pont-à-Mousson, Toul et Lunévillois (8,0). immobilières ont vu le jour dans le
Metz, apportent en effet un certain Pays de 2000 à 2006.Entre 1999 et 2005, environ 400
dynamismedémographiquealimen- nouveaux logements ont été cons- Mais ces nouveaux logements
té par un nombre proportionnelle- truits à Pont-à-Mousson, 190 à compensent à peine les seuls be-
ment plus élevé de naissances et Champigneulles, 150 à Dieulouard, soins induits par la décohabita-
donc de jeunes enfants. 130 à Pagny-sur-Moselle, une cen- tion : entre 1999 et 2005, le
Parmi elles, un premier groupe taine à Frouard... Comme dans le nombre de personnes par loge-
(Beaumont, Pannes, Mamey, Liron- reste de la Lorraine, la construc- ment n’a en effet, ici comme ail-
ville, Saint-Beaussant, Rogéville, Sei- tion s’y est nettement accélérée leurs, cessé de diminuer (2,67 en
cheprey) situé au sud-ouest, entre 1999 et 2005 par rapport à 1999 et 2,53 en 2005). Le seul
profite de la dynamique touloise. la décennie 1990. desserrement des ménages ab-
sorbe ainsi à lui seul presque lesQuelques communes (Autreville- Certaines communes se mon-
deux tiers des nouveaux loge-
sur-Moselle, Rosières-en-Haye, Ville-au- trent particulièrement attractives.
ments neufs construits chaque
Val, Landremont, Millery, Saizerais, Bel- Elles combinent renouveau démo-
année. Par ailleurs, le taux de
leville) font le pont avec un groupe graphique et construction de lo-
construction reste faible dans lesplus à l’est (Bratte, Létricourt, Mor- gements neufs. Un solde
communes situées au sud du Val
ville-sur-Seille, Villers-lès-Moivrons, Clé- migratoire très positif vient confir-
de Lorraine, dans celles-là même
mery, Port-sur-Seille, Mailly-sur-Seille, mer le bon positionnement de ces
où la population baisse.
Arraye-et-Han, Phlin, Rouves, Sivry, communes du canton de Nome-
etc.). ny : Clémery, Villers-lès-Moivrons,
Nancy, Pompey, Pont-Éply, Moivrons et Sivry.
à-Mousson et Metz :La dynamique D’autres tirent également bien
pôles d’emploi majeursde la construction suit leur épingle du jeu : Faulx, Atton,
Autreville-sur-Moselle, Landre- La population active occupée ducelle de la démographie
mont,Millery,situées prochesde ValdeLorraineest estiméefinLa dynamique démographique de
l’A31 ou encore Mamey. Plus au 2004 à 37 800 personnes, quicertaines communes se retrouve
nord, Villecey-sur-Mad, dans l’aire suivant leur CC de résidence sedans celle de la construction
d’attraction de Metz, emprunte déplacent diversement chaqueneuve. En 2005, le Val de Lorraine
un chemin similaire. jour pour se rendre sur leur lieucompte 40 000 logements et de
de travail.1999 à 2006, le nombre des Ce dynamismedelaconstruction
constructions neuves s’est élevé à neuve dans les petites communes 17 600 d’entre elles, soit 47%,
480 chaque année, soit un rythme semble avoir des répercussions travaillent au sein même du Pays,
2,3 fois supérieur à celui observé sur les activités liées au bâti- où les CC du Bassin de Pompey et
du Pays de Pont-à- Mousson, qui
proposent respectivement
Peu de logements neufs construits dans les communes
12 000 et 9 800 emplois, sontau sud du territoire
les pôles d’emploi majeurs, assu-
Logements neufs commencés à titre de résidence principale de 1999 à 2006
rant un emploi à 31% des actifs
Metz
du Pays. De fait, les actifs qui ré-
sident dans ces deux CC sont pro-
portionnellement les plus
nombreux à trouver un emploi auThiaucourt-Regniéville
plus près de chez eux : 32% etPont-à-Mousson
54% travaillent dans leur CC de
Nomeny résidence.
Nancy Grand Couronné attire
12 100 actifs du Pays, soit égale-
ment un sur trois. Son attraction
Pompey
est particulièrement forte sur les
actifs résidant dans la CC du Bas-
sin de Pompey et du SIVOM de Na-
Nancy tagne et Mauchère, qui sont
8 100, soit un sur deux, à s’y
Val de Lorraine : 11,0% Taux de construction (%) rendre chaque jour. Et à un degré
Meurthe-et-Moselle : 8,2% 14 ou plus de8à10 moins de 7 moindre sur les actifs des CC de
de 10 à 14 de7à 8 Seille-et-Mauchère, Grand Valmon
et Vals de Moselle et de l’Esch.Source : Direction Régionale de l'Équipement (DRE)
3Le département de la Moselle et faibles avec le Lunévillois (100Savoir plus :
constitue une autre destination sorties pour 350 entrées). Quant
d’importance vers laquelle conver- aux liens avec le Pays-Haut, ils
gent quotidiennement 3 900 ac- restent limités (500 sorties pour
- Val de Lorraine 2004 : l'équilibre
tifs du Pays, dont respectivement 200 entrées) et du même ordre
du Pays s'affirme - Économie Lor-
22% et 25% de ceux résidant que ceux avec la Meuse (400raine n°38 - déc. 2005.
dans les CC du Froidmont et des sorties pour 300 entrées). Avec le- Pays du Val de Lorraine : un terri-
toire de liaison tirant parti des dyna- Trois Vallées. reste de la France, on enre-
miques périurbaines - Économie gistre 1 700 sorties pour 600Dans l’autre sens, le Val de Lor-
Lorraine n°10 - déc. 2003. entrées. Enfin, 270 actifs tra-raine, voit entrer chaque jour
vaillent au Luxembourg.9 200 actifs qui n’y résident pas
- Sites internet :
dont : 5 000 en provenance de L’attraction exercée sur les actifs
www.insee.fr
Nancy Grand Couronné avec pour par Nancy Grand Couronné sur la
www.pays-valdelorraine.org
première destination la CC du partie sud, s’étend à la quasi-tota-
Bassin de Pompey ; 1 400 ve- lité du Pays lorsqu’on étudie le
nant de Moselle attirés surtout lieu d’accouchement retenu par
parles emploisoffertsdansla CC lesfemmesdu Val de Lorraine:
du Pays de Pont-à-Mousson. neuf sur dix choisissent en effet
de mettre au monde leur bébéDans ce jeu des navettes domi-
dans une des maternités de Nan-cile-travail quotidiennes, le Val
cy. Seules celles qui habitent lesde Lorraine accuse donc surtout
quelques villages au nord d’uneun déficit avec Nancy Grand Cou-
ligne Xammes/Pagny-sur-Moselleronné (12 100 sorties pour 5 000
se dirigent à cette occasion vers
entrées) et la Moselle (3 900 sor-
Metz.
ties pour 1 400 entrées), mais
ceci est le propre d’un territoire
périurbain.Auseindusud du Jean-Philippe THANRY
département, ses échanges
sont en revanche plus équilibrés
avec son voisin le Sud-Ouest 54
(1 200 sorties pour 1 350 entrées)
Forte attraction de Nancy Grand Couronné
Ministère de l’Économie,
Principaux déplacements domicile-travail fin 2004des Finances et de l'Emploi
Insee
Pays-HautInstitut National de la Statistique Moselle
et des Études Économiques 200
Direction Régionale de Lorraine 1 400
50015, rue du Général Hulot
3 900600CS 54229
Reste de
54042 NANCY CEDEX
la France
Tél :03 83 91 85 85
Froidmont1 700 communes
Fax :03 83 40 45 61 hors EPCI
www.insee.fr/lorraine 300
PaysMeuse
DIRECTEUR DE LA PUBLICATION de Pont-à-Mousson SeilleTrois Vallées
et Mauchère5000
Jean-Paul FRANÇOIS 400 500
500Directeur régional de l’Insee
Grand
Valmon
COORDINATION RÉDACTIONNELLE
Vals deChristian CALZADA
500 Moselle
et de l'EschGérard MOREAU
500
1 350RESPONSABLE ÉDITORIAL ET Bassin 500 SIVOM
de Pompey de NatagneRELATIONS MÉDIAS
et Mauchère1 200 5100Jacqueline FINEL
Sud-Ouest 54
RÉDACTRICE EN CHEF
Agnès VERDIN 12 100
Nombre d'actifs entrantsSECRÉTARIAT DE FABRICATION d'actifs sortantsMISE EN PAGE - COMPOSITION 5 000
Flux à l'intérieur du PaysMarie-Thérèse CAMPISTROUS
Marie-Odile LAFONTAINE Nancy Grand CouronnéFlux internes à l'EPCI
ISSN : 0293-9657
Sources : Insee, Déclarations Annuelles de Données Sociales© INSEE 2008
4
IGN - Insee 2007

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.