Pays du Velay : un développement à deux vitesses

De
Publié par

Outil d'aide à la décision, le diagnostic territorial du Pays du Velay brosse un panorama socio-économique complet à l'aide d'analyses, de tableaux, de cartes et de graphiques portant sur différents thèmes.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 36
Nombre de pages : 23
Voir plus Voir moins
nHaute-Loierl,PeyadsVuleya)r(1roegepupsdrè029eah00atibestn00emt360s.ploimrel-tnoCrrFedanLyLsegomino
Pays du Velay Un développement à deux vitesses Benoît Fontaine, Alain Batifoulier - Insee Auvergne
BourgesNevers Chateauroux St-Amand-M. Moulins Montluçon Gueret Vichy
Habitants au km 2 Densité de population 400 100 60 40 20
(1) Le territoire retenu dans cette étude reprend le périmètre défini par l'arrêté préfectoral N° 2004 / SGAR / 349 bis du 28 décembre 2004 portant sur la constitution du périmètre du Pays du Velay.
E Marqué par son relief volcanique, ce territoire dispose d'uneforteidentitéforgéeautourduPuy-en-VÂelay, centre de pélerinage reconnu dès le Haut Moyen- ge. Actuellement ce pôle urbain, par les emplois et les équi -pements liés à son statut de préfecture, étend son in -fluence sur l'ensemble du Pays et assure ainsi sa cohé -sion. Le Pays est confronté à tous les défis qui affectent les zones rurales du Massif central : vieillissement de la population, diminution du nombre d'actifs, départ des jeunes, notamment les plus qualifiés. Il dispose cepen-dant d'atouts pour les relever. Le Pays du Velay s'ouvre en effet pleinement aux in-fluences des aires urbaines de Lyon et Saint-Étienne, ainsi qu'à celle de Clermont-Ferrand. L'achèvement du désenclavement favorise l'installation de nouveaux ha-bitants et contribue à freiner le déclin démographique. Dominé par les services à la population, le tissu éco-nomique se caractérise par sa diversité et sa complé-mentarité. Remarqué pour ses volets industriel et agri-cole, il peut aussi s'appuyer sur une réelle activité touristique. L'emploi est en hausse et le chômage reste limité. Toutefois le secteur textile et celui du cuir perdent des actifs. Le taux de création d'entreprise est inférieur à la moyenne régionale et l'emploi reste peu qualifié.
L'agriculture se présente encore comme une pièce maîtresse de l'économie. Par ses productions spécifi-ques, elle participe beaucoup à la notoriété du Pays. La concentration de l'appareil productif et l'attractivi-té du territoire profitent avant tout au cœur du Pays. Les marges nord et sud, rurales et plus isolées, res -tent à l'écart. Le Pays présente ainsi le risque d'un déve -loppement à deux vitesses et se singularise de plus en plus par une économie et une démographie fragilisées.
Ussel Eti enne Tulle Brioude Brives-la-G. MauriacYssingeaux in -Le Pu SFlaoutr n-Vela Aurillac Valence rivas Cahors FigeacDecaRzeovdiellzeMendeAnnon M ay ontélimar C Insee Auvergne - 2003 Source : INSEE - Recensement 1999
63 % des emplois Les services à la population représentent près de deux-tiers des emplois.
Indicateurs 48 habitants au km 2 Une densité de population proche de celle de l'Auvergne, mais près de sept fois moindre que la moyenne des bassins de vie urbains. 757 mètres d'altitude Les habitants de ce pays de plateaux sont parmi les Auver -gnats qui vivent le plus haut.
12 700 arrivées, 11 840 départs entre 1990 et 1999 L'excédent migratoire s'améliore par l'arrivée de nouvelles populations.
56 850 lits touristiques Fort de la notoriété du Puy-en-Velay, le tourisme constitue un vecteur économique de premier ordre.
72 % des habitants dans l'aire urbaine 3 300 emplois dans l'agriculture ine du Puy-en-Velay est ur a rico ré -lAav1e1c3s e edse6F6ra1n2c0e.habitants,l'aireurbasUenntaectli'fasctuirvitdéixdtoramvianilalnetedaanusxlemasregcetesdupgays.lequirep 2 Synthèse territoriale : Pays du Velay, INSEE auvergne, juin 2005
À 1h30 de Clermont-Ferrand ou de Lyon Malgrél'absenced'autoroute,lePaysduVelaÉyesn'noeuvroeuàCll'in-fluence des aires urbaines de Lyon, Saint- ti er -mont-Ferrand.
ixuatrevuOcénocaseespsardneuxgsdedencenfluVudsyalel,iuyaPeouuj'hrdiqomsAuenedtsenoinitevm-chitdéfis'affranPays8,lelaN8s)deoveiedxuofsiedxu"(esèrtiouorut"asemronxuaesimalcerme,aveienne.ÀtaSni-ttÉcàleeledccraerédirsaouepntsesecéhenueruerouoa'tu,5evet7AccèstunadeàlrapioirBteyuemrepedu02N1laé,ePeltrenno.e'Dnuuartcetô-Toulouse-BarcelledrailanosinoyLVeduyslaaaerœuuclàyaleVudsyaPeleuxdedeceenlunf'isinolsaiteelenffouvreseter-nsintrutcorsearf-urtsilaceeitièutsfrene.teLédnelcvameentdesinveloppemeny-Pudupaayel-Vetuoralr'dsnioM.t-Fermond,esrranheueàtnuneeterrtairbdeneonLyou,tmoctecemdellelCegrandsespacesécoonimuqseL.a'riuembNodre3remn01eruuehnm5eh1nesetdeesurbaidsearie'pmolsiemT9991tnemesneceR-mn4ay30-Vely-enuuPsèaa'ccspdedenMse'ledrurecapsreaisoiplemd'000000al150002025syudeValirla:eaPuvergne,y,INSEEa3niuj5002etch461ntMoouMreartnF-reomsrlC,verdelà,au-ndetxuaedroBuosiraPstorieretèsthyn.SnneBRIOUDESYISGNAEXUTSF-OL©URNIGIN-ESE3002ruoSI:ecEESNontc5mMet1hauvMmno846ezcntéMmL3751eny-PueaSyaleV-eitÉ-tnidier-en-ireSt-DiuonrcaoVeValRytetAseecurens-as-Bus-loL-rinoMortsuconntfaneMogolè7270710788915aCnLieulPat-ySreiS-etSueiD-esiahgrneatAlnnnoyaaVlencePrivasAubentenn-el-tâhCSuaeÉtt-nnieoueB-Argrrna-teFlFuoSd-tFlourSt-aBarMurMedneMsaomuAedneraub-AntonrmlecCAerreilaegnioLcuhaLaetdeouulPaeValByireraPsyudaute-LoihiculesHoB-tStrebmAergèlAlileuptha-Cenli-tuJeiSrantseLoMlradeuesPSaugAu00rotoeRutteoungre051e05000200©INSEEAuvatulrccivéesndionruojennederèilaemenpartMoyetalenolaanitetédReuoucalcaridtlemenecensntRegemeduLo
Une altitude de résidence parmi les plus hautes d'Auvergne En Haute-Loire, le périmètre du Pays du Velay se confond avec les contours de l'arrondissement du Puy-en-Velay, déduction faite du canton de Saugues. Bordée par des chaînons montagneux qui représentent une contrainte lors des échanges, cette zone de hautes terres dispose d'une forte identité géographique. Avec une grande variété de paysages, le relief se confond en une succession de plateaux et massifs d'une altitude moyenne comprise entre 800 et 1 200 mètres qui en fait un des territoires les plus élevés d'Auvergne. Cette position est renforcée par l'altitude de rési -dence des habitants. En moyenne, ils vivent à près de 760hmaèbtirteasntds'adlutitMudaes,si3f0c0enmtrèatlreosupdleussmhaasutsifqsueallpeinssauÀ-tres . l'ouest, la Chaîne du Devès (1 427 m) constitue une bar -rière naturelle entre les vallées de la Loire et de l'Allier. Plus à l'est, à la frontière avec le département de l'Ardèche, le massif du Mézenc et ses paysages de ro -ches volcaniques et de "dents" culminent à 1 753 m. Au centre de cette couronne, la plaine du Velay est drainée par la Loire et son réseau hydrographique dense. Proche de sa source, le fleuve alterne des sections de gorges et de petits bassins sédimentaires, notam-ment ceux du Puy et de l'Emblavès où se sont fixées les populations. La topographie particulière du Pays du Ve-lay a favorisé une forte identité culturelle et fonction-nelle. Elle a aussi contrarié son développement. Relié au reste du département par les seuls cols du Pertuis à l'est et de Fix à l'ouest, il est longtemps apparu comme un bassin de vie replié sur lui-même à l'écart de tout grand pôle économique. Temps d'accès CLERMONT-FERRANDLYON Saint-Chamond Saint-Étienne Romans-sur-Isère LE PUY-EN-VELAY Valence
Montélimar
Ambert
Relief
yaleV-n-euy-PLe0020onti026L188s16oude504144821100066511uxneonapCrecneT044aegnissYrsSource:Ministè3756lFxuortueies,danTrorspettsederqÉ'lepiutnem
L'ouverture du Pays est renforcée par la présence d'un aéroport offrant une liaison quotidienne avec Paris, empruntée chaque année par 8 000 passagers. Comme dans toute zone de montagne, le réseau ferré, reliant le Puy-en-Velay aux deux espaces urbains clermontois et rhônalpin, ne se prête pas aux transports rapides de ises e âce à sa lviaoiysaogneaurvsecouSdaient-mÉatricehnanne,dleP.uCy-epne-nvedlaanytegrstleseul pôle urbain auvergnat à moins d'une heure du réseau TGV. Un centre urbain historique et économique Véritable cœur urbain du Pays, l'agglomération du Puy-en-Velay constitue un centre économique qui pola -rise fortement toute la partie centrale du territoire. Point de départ de la "Via podiensis", grande route du pèleri -nage vers Saint-Jacques de Compostelle, la capitale du im o t dès le Haut VMeolyaeyn-dÂegvien.tRuanyocnenntarnetscuurltuurnelbasspinrtaagnricoleenclavé, elle a bâti son développement sur les services à la popu -lation auxquels s'est rajouté, à partir des années cin -quante, l'essor d'un tissu industriel. Sans pôle d'emplois concurrent sur son bassin et grâce à une concentration de plus en plus accentuée des activités, l'agglomération du Puy-en-velay tient une place essentielle au sein du territoire. Avec ses 42 600 habitants répartis pour moitié entre la ville-centre et les neuf autres communes qui la composent, elle regroupe 46 % de la po-pulation du Pays. Elle concentre aussi 62 % des emplois, car près de 22 000 actifs y travaillent. Ce chiffre fait du Puy-en-Velay le cinquième pôle d'emploi auvergnat der-rière Clermont-Ferrand, Montluçon, Vichy et Moulins. Une aire urbaine en extension Si les activités se concentrent sur le cœur urbain, l'ha -bitat se diffuse nettement vers les périphéries rurales. En 1999, 36 % des emplois de l'agglomération sont occupés par des actifs habitant à l'extérieur (28 % en 1990). Chaque matin, plus de 7 800 actifs, un tiers plus nombreux qu'en 1990, viennent travailler dans l'agglo -mération. Ils habitent les communes limitrophes, qui constituent une couronne périurbaine de plus en plus ré -sidentielle et dépendante économiquement des emplois du pôle. Depuis 1968, le périmètre de l'aire urbaine, qui re -groupe l'agglomération et les communes périphériques, n'a cessé de s'agrandir. Entre 1990 et 1999, il a englobé onze nouvelles communes. En 1999, le Puy-en-Velay est le pôle d'une aire urbaine de 66 000 habitants répar -tis sur trente-neuf communes, et de 28 000 emplois. Elle se situe ainsi comme la 113 e des 354 aires urbai-nes françaises, classant ainsi le Pays du Velay parmi les territoires animés par un pôle économique reconnu au niveau national.
Territoires vécus ) Issoire ) ) ) ) ) S ) ) ) )) SAINT-) ETIENNE ) ) ) ) ) ) ) ) Brassac-les-Mines Aurec ) ) Brioude La Chaise ) -Dieu Crap ) onneBBaass-en-) Monis ) trol-) set sur-Loire ) ) -Retournac Ste Sigolène ) ) Allèg ) re ) ) Meonn-tf ) Vaeulcayon-St-Paulien ) n eaux ) ) Rosières Yssi g Te ) nce Langeac ) Loudes ) LE PU ) Y-) EN-VEL ) AY St-Julien-) St-Privat Bains Chapteuil ) Saugu ) es ) ) Le ) Cheylard )) Saint-Chély-) d'A ) pcher ) ) Pradelles ) ) ) ) Espace à do Pôle de services Pôles urbains intermédiaires Couronnes périurbaines Communes multipolarisées Es ace à dominante rurale p Pôles d’emploi de l’espace rural Un trait relie chaque commune au pôle Couronnes des pôles d’emploi de service intermédiaire Autres communes fréquenté habituellement Source : INSEE - Recensement 1999, inventaire communal de 1998 - SCEES nombre des résidences principales a progressé de plus de 10 %. Après celui de Clermont-Ferrand ce taux est le plus élevé de toutes les aires urbaines auvergnates. Ce dynamisme est fortement corrélé aux transferts de popu -lation du centre vers la périphérie. Ainsi, en neuf ans, un habitant du Puy-en-Velay sur cinq, soit 4 100 Ponots, a déménagé à moins de vingt kilomètres de la ville-préfec -ture. Peu à peu, dans ces communes, l'identité rurale se transforme. L'agriculture reste présente et marque en -core les paysages. Mais autour des bourgs-centres, le mitage par des zo -nes pavillonnaires devient très prégnant. Les habitants sont amenés à fréquenter quotidiennement l'aggloméra -tion centrale pour leurs études, leur travail ou leurs achats. Au sein de l'aire urbaine, les services à la population res -tent encore présents, voire se développent dans une cein -ture de bourgades : Blavozy, Beaulieu, Loudes, Bains ou Solignac-sur-Loire. Mais le tissu commercial se cantonne alors aux commerces et services de stricte proximité dont la population a le plus fréquemment besoin.
Espace rural, deux situations opposées Plusieurs bassins de vie renforcent la cohérence du territoire Le monde rural proche de la ville-centre dispose d'une réelle dynamique, liée au mouvement de périurbanisa - Hors de l'aire urbaine, le territoire présente un autre tion.Ils'opposeàceluidesmargesnordetsudduterri-tvaisage.Lam 2 densitédsefoipsoppluulsatfiaoinb,levqoiuseinceelldeed2e0lahcaobui--toire qui, touché par la désertification, se fragilise. Malgré nts au k , est troi cela, entre 1990 et 1999, dans toutes les communes, le ronne périurbaine. 4 Synthèse territoriale : Pays du Velay, INSEE auvergne, juin 2005
- Poids des déplacements d'actifs et de scolaires par bassin de vie -Par Part des actifs Elèves t des Taux de sortie Taux de sortie PopulationréAsicdtiefsntsPbaatdrrtaainvdnesaisllleaauncrttifstrhaovrailldauntde12schéollèavriedsséusdubassinduterritoire ssdevieterristoireà18ansteorrristire(1)(2) o Pays du Velay 92 200 36 100 89 % 8 % 8 000 8 % 6 % 4 % Bassins de vie dont le centre appartient au territoire Craponne-sur-Arzon 5 100 1 200 74 % 21 % 400 17 % 12 % 9 % Le Monastier-sur-Gazeille 4 300 1 600 67 % 6 % 300 3 % 16 % 3 % Le Puy-en-Velay 79 700 31 600 91 % 7 % 7 100 7 % 4 % 3 % Dont aire d'influence des pôles de services Allègre 2 400 800 90 % 9 % 150 10 % 4 % 4 % Landos 2 000 700 90 % 6 % 150 4 % 4 % 2 % Saint-Julien-Chapteuil 2 200 800 78 % 14 % 200 8 % 9 % 6 % Saint-Paulien 3 150 1 250 91 % 7 % 250 7 % 4 % 3 % Vorey 2 700 900 80 % 16 % 200 36 % 10 % 9 % (1) Nombre d'actifs et élèves travaillant ou étudiant hors de leur bassin rapporté à la population totale (2) Nombre d'actifs et élèves travaillant ou étudiant hors du Pays du Velay rapporté à la population totale Source : INSEE - Recensement 1999
Parmi les bassins de vie métropolitains centrés sur une Puy-en-Velay, qui dispose d'un équipement de niveau agglomération de 30 000 habitants ou plus, le Pays du urbain complet, se limite au seul Pays du Velay. Les au-Velay se singularise par l'importance de son espace ru- tres bassins du département se tournent nettement vers ral. les pôles stéphanois pour l'Yssingelais et clermontois Plus du quart de la population y réside contre moins pour le Brivadois. de 2 % dans les bassins de vie métropolitains équiva-lents. Dans cet espace, les pôles de services d'Allègre, Landos ou Saint-Paulien sont trop peu peuplés et man-Complémentarité urbain-rural quent d'emplois pour préserver une réelle autonomie. Ces bourgs-centres assurent néanmoins un relais avec Les seize minutes nécessaires en moyenne aux ha -l'agglomération centrale. Malgré leur éloignement, ils bitants du Pays pour accéder à l'ensemble des servi -font partie intégrante du bassin de vie du Puy-en-Velay. ces ou à leur emploi traduisent l'identité rurale du Pays L'étendue de celui-ci, bien plus vaste que la seule aire du Velay et la forte concentration des activités et des urbaine, est donc moins le signe d'une hégémonie de la équipements des secteurs éducatif et de santé dans ville-centre, que celui de la désertification des marges. l'agglomération centrale. Au nord du territoire, la commune de Cra - Ce temps d'accès est identique à celui constaté dans ponne-sur-Arzon, seule bourgade de plus de 2 000 ha - les bassins de vie métropolitains centrés sur les bourgs bitants non comprise dans l'agglomération centrale, bé - et petites villes, mais supérieur de sept minutes à celui néficie d'un équipement et d'une gamme plus complète observé dans les bassins de vie des agglomérations de de services. Son attraction s'exerce sur une zone de 30 000 habitants ou plus. 7 000 habitants environ, englobant quinze communes. Les habitants les plus privilégiés sont ceux de l'aire Concentrant les activités tertiaires et artisanales, à urbaine. Ils mettent en moyenne treize minutes pour ac -son échelle, son emprise économique est très marquée. céder à l'ensemble des services, deux fois moins que Il en est de même pour la commune du Monas - les autres habitants du Pays. L'isolement des bassins tier-sur-Gazeille au sud-est. Cette dernière polarise un ruraux reste cependant modéré. petit bassin de vie de 5 000 habitants répartis sur une di - En moyenne, aucun habitant ne se trouve à plus zaine de communes. La cohérence territoriale et l'identi - d'une demi-heure des services les plus structurants. fonctionnelle du Pays du Velay sont renforcées par la Pour l'emploi et les services de proximité, grâce au ré -présence de ces deux bassins de vie à l'identité propre. seau de bourgs-centres, les temps d'accès se rappro -Mais leur développement reste lié à celui du Puy-en-Ve - chent alors des moyennes nationales de référence. lay. Cette cohérence a pour corollaire évident une cer - Ainsi pour les personnes habitant en dehors de l'aire taine autarcie. urbaine du Puy, les temps d'accès aux médecins, den -L'essentiel des mouvements quotidiens des habi - tistes, pharmaciens et infirmiers, mais aussi aux collè -tants pour se rendre sur leur lieu de travail ou aux diffé - ges sont équivalents à ceux des bassins français du rents commerces et services se font au sein du territoire. même ordre. Les influences extérieures exercées par Yssingeaux, La présence et la pérennisation des pôles de service Saint-Agrève ou Langogne restent cantonnées à une di - restent des atouts pour le maintien à domicile d'une po -zaine de communes des limites est et sud, regroupant pulation de plus en plus âgée et l'installation de moins de 2 000 habitants. Inversement l'influence du nouvelles populations. 5 Synthèse territoriale : Pays du Velay, INSEE auvergne, juin 2005
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.