Rhône-Alpes en Europe

De
Publié par

La Région Rhône-Alpes entretient des relations de coopération avec sept autres Régions d'Europe. Comparativement à celles-ci, Rhône-Alpes se caractérise par une population en forte croissance. La région est bien placée pour la recherche-développement. Elle crée également une forte richesse même si son taux de croissance économique est en deçà de la moyenne européenne. Au regard des objectifs de Lisbonne, elle est, comme l'ensemble de la France, en retard pour ce qui concerne l'augmentation du taux d'emploi des seniors. Un dynamisme démographique Innovation : des atouts considérables Une région riche dans un contexte de croissance économique ralentie Diversification de l’emploi
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 23
Nombre de pages : 52
Voir plus Voir moins



Document de travail
sur
Rhône-Alpes en Europe
Caroline Roux et Frédéric Tarallo

Étude réalisée en partenariat avec la Région Rhône-Alpes
Suivie par la DPERC (Direction de la prospective, de l’évaluation et des relations aux citoyens) en
collaboration avec la DERIC (Direction de l’Europe, des relations internationales et de la coopération)
et de la DERTT (Direction de l’économie, de la recherche, des technologies et du tourisme)

Août 2008

Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques
165 rue Garibaldi - 69401 LYON Cédex 03- FRANCE - www.insee.fr
Tél : 04.78.63.28.15 - Fax : 04.78.63.25.25 -
1SOMMAIRE



INTRODUCTION

1) DEMOGRAPHIE ............................................................................................................5

2) RICHESSE ECONOMIQUE .........................................................................................16

3) SYSTEME PRODUCTIF ..............................................................................................27

4) EMPLOI........................................................................................................................39


2INTRODUCTION

Cette étude a pour but de préciser le positionnement de la région Rhône-Alpes par rapport à certaines
régions européennes en s'appuyant sur un ensemble d'indicateurs statistiques. Des régions de
référence, sélectionnées en accord avec le conseil régional, ont été réparties en quatre grands
groupes :

- 1. Les "Quatre Moteurs pour l'Europe", regroupement des quatre régions européennes
suivantes : Rhône-Alpes, Lombardie (Milan), Catalogne (Barcelone), le Bade-Wurtemberg (Stuttgart).
En 1988, la Région Rhône-Alpes a signé un accord de coopération avec le Bade-Wurtemberg, la
Catalogne et la Lombardie sous le nom de "Quatre Moteurs pour l'Europe". Cette coopération
multilatérale vise à promouvoir de multiples échanges entre les quatre Régions partenaires, par le
biais d’actions politiques et de promotion communes, ainsi que de projets favorisant l’ouverture à
l’international et l’échange de bonnes pratiques entre les Régions.
Il est intéressant de positionner la région Rhône-Alpes au sein de cette association de régions.

- 2. L'Eurorégion Alpes-Méditerranée (Rhône-Alpes, PACA, Piémont, Val d'Aoste, Ligurie)
Le 10 juillet 2006, à Turin, les régions Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d’Azur et leurs homologues
italiennes de Ligurie (Gênes), Piémont (Turin) et Val d’Aoste (Aoste) déclaraient leur intention
commune de coopération. L’Eurorégion Alpes-Méditerranée est née le 27 novembre 2006 au conseil
régional Rhône-Alpes. Cette coopération deviendra un Groupement Européen de Coopération
Territoriale (GECT), nouveau statut créé par l’Union européenne afin de faciliter et promouvoir la
coopération transfrontalière, transnationale et interrégionale.

- 3. Un troisième groupe constitué de régions avec lesquelles Rhône-Alpes a également noué
des partenariats (Transdanubie méridionale en Hongrie, Malopolska ou Petite-Pologne en Pologne)
ainsi que des pays ou régions de taille équivalente, avec lesquels elle souhaite se comparer : le
Danemark et Midlands de l'Ouest (Birmingham). Dans la suite de l'étude, par convention, on
désignera ce groupe de régions comme les « autres régions ».

- 4. Les régions françaises limitrophes (Auvergne, Bourgogne, Franche-Comté, Languedoc-
Roussillon, PACA).

Par ailleurs, Rhône-Alpes est également comparé, lorsque les données sont disponibles, avec la
région lémanique, qui regroupe trois cantons suisses (Genève, Vaud, Valais).

L'étude portera sur les domaines suivants : démographie, richesse économique, système productif et
emploi. Pour chaque domaine, des indicateurs ont été sélectionnés et sont fournis pour chacune des
régions sélectionnées pour l'étude. La plupart des indicateurs sont donc fournis au niveau NUTS 2,
hormis le cas du Bade-Wurtemberg qui est étudié en NUTS 1.

Pour la plupart des indicateurs, un indicateur de rang des régions est intégré et classe les régions par
ordre décroissant de l'indicateur, en dehors du taux de chômage et de son évolution et la part des plus
de 60 ans dans la population pour lesquels les régions sont classées par ordre croissant. Les
indicateurs de rang tiennent compte de l'ensemble des 251 régions européennes ou au moins de
l'ensemble des régions européennes pour lesquelles les données relatives à l'indicateur sont
disponibles.

Les données utilisées dans cette étude sont des données harmonisées, issues de la base d'Eurostat
(www.http://epp.eurostat.cec.eu.int/portal/page?_pageid=1090,30070682,1090_33076576&_dad=port
al&_schema=PORTAL) et sont donc comparables entre régions européennes. En revanche, les
données des cantons suisses proviennent essentiellement de l'OCSTAT et aucun travail
d'harmonisation avec les concepts de la base d'Eurostat n'a donc été réalisé.

Hormis le Bade-Wurtemberg (niveau NUTS 1), qui fait partie des Quatre Moteurs pour l'Europe, toutes
les régions sélectionnées correspondent au niveau NUTS 2 de la nomenclature établie par Eurostat
(nomenclature des unités territoriales statistiques). Cette nomenclature subdivise le territoire européen
en 254 régions de niveau NUTS 2, mais comme nous étudierons le Bade-Wurtemberg dans son
ensemble, le territoire européen ne comptera que 251 régions.
Le Danemark ne forme quant à lui qu'une seule et unique région européenne (NUTS2).
3
41) DEMOGRAPHIE


Rhône-Alpes est une des régions les plus peuplées d'Europe avec près de 6 millions
d'habitants. La population rhônalpine, plus jeune que celle de ses partenaires, connaît une
croissance démographique particulièrement dynamique.


Rhône-Alpes, une des régions les plus peuplées d’Europe

En 2004, la région Rhône-Alpes compte 5,9 millions d'habitants et représente 1,3 % de la population
de l'Union européenne à 25, qui compte 460 millions d'habitants y vivant. Ainsi elle se place au
sixième rang, derrière ses partenaires des Quatre Moteurs mais devant ceux de l'Eurorégion Alpes-
Méditerranée.
L'Île-de-France, avec 11,4 millions d'habitants, est la première région européenne en termes de
population, suivie de près par le Bade-Wurtemberg (10,7 millions d'habitants). La Lombardie, et ses
9,3 millions d'habitants, occupe, quant à elle, la troisième place.

Rhône-Alpes est plus peuplée que les régions françaises limitrophes ; 25 % de plus que Provence-
Alpes-Côte d'Azur, presque 2,5 fois le Languedoc-Roussillon et de 3,5 à plus de 5 fois les autres
régions (Bourgogne, Auvergne et Franche-Comté).

Rhône-Alpes n'est pas densément peuplée par rapport à ses proches voisins étrangers. En France,
sa densité est proche de celle de PACA. Elle est légèrement supérieure à la moyenne nationale (134
contre 109 habitants au km2).

Les 4 Moteurs
Population moyenne en 2004 en milliers d'habitants
5 933
10 705
Rhône-Alpes
Catalogne
6 711 Lombardie
Bade-Wurtemberg
9 320 Source : Eurostat

5Eurorégion Alpes-Méditerranée
Population moyenne en 2004 en milliers d'habitants
1231 585
5 933 Rhône-Alpes
PACA4 300
Piémont
Ligurie
Val d'Aoste
4 732 Source : Eurostat


èmeEn termes de population, la région Rhône-Alpes est comparable au Danemark, placée en 9
position, mais son accroissement annuel moyen est presque 3 fois plus élevé. En effet, Rhône-Alpes
fait partie des régions européennes parmi les plus dynamiques en terme de croissance
démographique.

Une croissance de la population plus forte que dans les autres régions

En Europe, le taux d'accroissement annuel moyen sur la période 1998-2004 s'élève à +0,4 %. La
èmerégion Rhône-Alpes se situe à un niveau presque trois fois plus élevé (+0,9 %), à la 31 place des
èmerégions européennes, un peu devant PACA (33 place), dont le taux de croissance annuel moyen
est quasiment identique.

Après la Catalogne, Rhône-Alpes est la plus dynamique au plan démographique des régions des
Quatre Moteurs et de l'Eurorégion Alpes-Méditerranée. La Catalogne est en effet particulièrement
dynamique puisqu'elle enregistre un taux d'accroissement de 1,4 % sur la période 1998-2004, pour
une population de 6,7 millions d'habitants en 2004. Seul le Languedoc-Roussillon atteint un tel niveau
d'accroissement sur cette même période. A l'inverse, la Ligurie présente une diminution de -0,2 %.
Les 4 Moteurs
Taux d'accroissement annuel moyen de la
population 1998/2004 Source : Eurostat
Catalogne 1,4
Rhône-Alpes 0,9
Lombardie 0,7
Bade-Wurtemberg 0,5
Moyenne européenne 0,4
(%)
0,0 0,2 0,4 0,6 0,8 1,0 1,2 1,4 1,6

6Eurorégion Alpes-Méditerranée
Taux d'accroissement annuel moyen de la population
1998/2004 Source : Eurostat
Rhône-Alpes 0,9
PACA 0,9
Val d'Aoste 0,6
Moyenne européenne 0,4
Piémont 0,3
Ligurie -0,2
(%)
-0,2 0,0 0,2 0,4 0,6 0,8 1,0 1,2 1,4 1,6


Une région plus jeune que ses partenaires des Quatre Moteurs et de l'Eurorégion

Rhône-Alpes est une région européenne plutôt jeune : en 2003, 26 % de sa population a moins de 20
èmeans contre 22,8 % pour l'ensemble des régions de l'Union européenne ; elle se situe ainsi en 37
position pour cet indicateur. Ses voisins proches, particulièrement ceux du sud, ont quasiment tous
une population plus âgée. Ainsi, la part de moins de 20 ans en Rhône-Alpes est de 8,3 points plus
élevée qu'en Lombardie, de 2,1 points plus élevée qu'en Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Les plus de 60 ans représentent 19,4 % de la population totale en Rhône-Alpes contre 17,7 % en
Europe en 2003. La part de cette population est relativement faible par rapport aux partenaires directs
de Rhône-Alpes et notamment aux régions d'Italie du nord. Ainsi, la Ligurie compte 33,4 % de plus de
60 ans, le Piémont 28,5 % et le Val d'Aoste 25,9 %.
L'indicateur de vieillissement (rapport des personnes de 60 ans et plus au nombre de personnes de
moins de 20 ans) de Rhône-Alpes est inférieur à la moyenne européenne.

Les 4 Moteurs
Part des moins de 20 ans et des plus de 60 ans dans la population
totale en 2003
19,4
Rhône-Alpes
26,0
17,7
Moyenne européenne
22,8
23,1
Bade-Wurtemberg
21,9
21,9
Catalogne
19,2
25,1
Lombardie
17,7 (%)
0 5 10 15 20 25 30 35
Moins de 20 ans 60 ans et plus Source : Eurostat


7Eurorégion Alpes-Méditerranée
Part des moins de 20 ans et des plus de 60 ans dans la population
totale en 2003
19,4
Rhône-Alpes
26,0
23,3
PACA
23,9
17,7
Moyenne européenne
22,8
25,9
Val d'Aoste
17,2
28,5
Piémont
16,3
33,4
Ligurie
14,4 (%)
0 5 10 15 20 25 30 35
Moins de 20 ans 60 ans et plus Source : Eurostat



Une espérance de vie supérieure à la moyenne

En 2002, l'espérance de vie en Rhône-Alpes s'élève à 76,7 ans pour les hommes et 83,5 ans pour les
femmes, soit environ 2 ans de plus que la moyenne européenne pour les hommes comme pour les
femmes. Dans la plupart des régions européennes, les femmes vivent plus longtemps que les
hommes.
Au sein des Quatre Moteurs, Rhône-Alpes est seconde (derrière le Bade-Wurtemberg) pour
l'espérance de vie des hommes et première pour celle des femmes en 2002.
La Transdanubie méridionale en Hongrie se démarque tout à fait de Rhône-Alpes : l'espérance de vie
des hommes y est de 68,1 ans et celle des femmes de 76,4 ans. C'est l'une des régions européennes
où l'espérance de vie est la plus faible.

Les 4 Moteurs
Espérance de vie en 2002


Rhône-Alpes


Lombardie


Catalogne


Bade-Wurtemberg


Moyenne européenne

70 72 74 76 78 80 82 84 86

Source : EurostatHommes Femmes

8
Comparaison de Rhône-Alpes avec les cantons suisses

La population de Genève (+1,21 %) et de Vaud (+0,95 %) croît plus rapidement que celle de Rhône-
Alpes (+0,89 %) entre 1998 et 2004. La part des moins de 20 ans dans la population est plus faible
que celle de Rhône-Alpes. En revanche, la part des 60 ans et plus est comparable à celle de Rhône-
Alpes.

Taux d'accroissem ent
P o pu la tion P opulatio n P art des m oins de 20 Part des 60 ans et plus Espérance de vie à la Espérance de vie à la
No m de la annuel m oyen de la
m oyenne en m oyenne en ans dans la population dans la population naissance en 2002 des naissance en 2002 des
r é gion population sur 1998/2004
m illiers en 1998 m illiers en 2004 totale au 1/1/2003 (%) totale au 1/1/2003 (%) hom m es fem m es
(%)
R hône-Alpes 5 625 5 933 0,89 26,0 19,4 76,7 83,5
G e n è v e 401 431 1 ,2 1 21,9 1 9,5 77,6 83,8
V aud 620 656 0 ,9 5 23,2 2 0,3 77,6 83,1
V a la is 274 287 0 ,7 8 23,6 1 9,8 76,2 82,7

Les données pour le canton de Genève proviennent de la statistique cantonale de la population (situation à fin
décembre) de l'OCSTAT basée sur le registre des habitants que gère l'office cantonal de la population.
(1) A partir de janvier 2002, la statistique de la population résidante comprend tous les citoyens suisses
et tous les ressortissants étrangers titulaires d'une autorisation de séjour officielle, qui habitent effectivement dans
le canton. La statistique inclut dorénavant toutes les personnes relevant du domaine de l'asile, soit les requérants
d'asile au sens strict (permis N) et les personnes au bénéfice d'une admission provisoire (permis F). Les effectifs
de la population à fin décembre 2001 ont été recalculés selon cette nouvelle définition. Auparavant, les permis N
n'étaient pas pris en compte.
(2) L'espérance de vie à la naissance est calculée sur la base de la statistique cantonale annuelle de la
population pour 1999 / 2002. Les tables sont établies sur la base de plusieurs années d'observation de la
population résidante.

Vaud et Valais
Source pour la population moyenne : Office fédéral de la statistique. C'est l'effectif moyen de la population
résidant dans le canton/en Suisse durant une année civile selon le lieu de domicile économique. La population
résidante moyenne comprend les mêmes catégories de personnes de nationalité étrangère que la population
résidante permanente, ainsi que les saisonniers jusqu'en 2001 et les titulaires d'une autorisation de séjour de
courte durée à partir de 2002. S’agissant des étrangers, la moyenne est calculée sur 12 mois; s’agissant des
Suisses, on ne tient compte que de l’état en début et fin d’année.

Source pour la population résidante totale : Office fédéral de la statistique (statistique ESPOP, enquête suisse sur
la population). Toutes les personnes résidant dans le canton/en Suisse durant une année au moins, selon le lieu
de domicile civil. La population résidante permanente comprend les Suisses domiciliés dans le canton et les
étrangers possédant une autorisation d'établissement ou une autorisation de séjour d'une durée d'au moins 12
mois, ainsi que les fonctionnaires internationaux, les diplomates et les membres de leur famille.

Espérance de vie : calculée sur 2 ans. 2002 : base 2001-2002.


9DEMOGRAPHIE
Taux d'accroissement
Population moyenne Population moyenne en annuel moyen de la
Rang Rang Rang
en milliers en 1998 milliers en 2004 population sur 1998/2004
(en %)
Nom de la région
Rhône-Alpes 5 625 7 5 933 6 0,89 31
Lombardie 8 934 3 9 320 3 0,71 45
Les 4 moteurs
Catalogne 6 168 5 6 711 5 1,41 14
Bade-Wurtemberg 10 411 2 10 705 2 0,47 82
Rhône-Alpes 5 625 7 5 933 6 0,89 31
PACA 4 491 15 4 732 14 0,88 33
Eurorégion Alpes-
Piémont 4 236 19 4 300 20 0,25 122
Méditerranée
Ligurie 1 603 107 1 585 110 -0,19 209
Val d'Aoste 118 248 123 248 0,58 65
Rhône-Alpes 5 625 7 5 933 6 0,89 31
Danemark 5 304 8 5 405 9 0,31 108
Autres régions
Midlands de l'ouest 2 628 45 2 582 49 -0,30 221
Malopolska 3 211 34 3 257 35 0,23 126
Transdanubie méridionale 983 180 981 182 -0,04 183
Rhône-Alpes 5 625 7 5 933 6 0,89 31
Provence-Alpes-Côte d'Azur 4 491 15 4 732 14 0,88 33
Languedoc-Roussillon 2 283 62 2 482 54 1,40 15
Régions limitrophes
Bourgogne 1 612 105 1 622 105 0,10 159
Auvergne 1 310 135 1 330 133 0,26 121
Franche-Comté 1 117 160 1 140 158 0,35 101
sur 251 sur 251 sur 251
Europe 25 (total ou moyenne) 449 432 460419 0,40

Source : Eurostat



10

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.