Saison touristique 2001 : amorce de retour de la clientèle étrangère (Octant n° 89)

Publié par

L'enjeu de la saison 2001 était le retour des clientèles française et étrangère après les effets négatifs du naufrage de l'Erika sur la saison touristique 2000 en Bretagne. Dans les modes d'hébergement observés, seule une amorce s'est opérée : retour de la clientèle étrangère dans l'hôtellerie et de la clientèle française dans l'hôtellerie de plein-air.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 14
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins

Tourisme
Saison 2001 : amorce de retour
de la clientèle étrangère
uel que soit le mode les saisons 1999 et 2000, maisQd’hébergement, la Bre- en 2001 la fréquentation glo-
tagne a connu en 2001 un phé- bale en Pays de la Loire a été
nomène de balancier de sa bien supérieure à celle de la
fréquentation touristique d’une Bretagne, puisqu’elle retrouve
façade maritime à l’autre. La re- quasiment le niveau de 1999.
prise de la fréquentation se
manifeste, mais le niveau de Concernant les nuitées étrangè-
1999 n’a pas été retrouvé. Par- res, un grand décalage s’ob-
mi les trois modes d’héberge- serve entre ces deux régions, la
ment observés, on note une Bretagne ne retrouve que 8 %
légère augmentation des nui- des nuitées étrangères perdues
tées de la clientèle en hôtellerie entre 1999 et 2000, alors que
de plein-air (+ 5,3 % par rapport les Pays de la Loire regagnent
à 2000), une très légère reprise presque la totalité des nuitées
de 1,45 % de la durée moyenne de 1999.
de location des meublés labelli-
sés Clévacances, tandis qu’en Poitou-Charentes, autre région
hôtellerie classée, la baisse des touchée par la marée noire de
nuitées totales a été de 1,7 % l’Erika, est dans la situation de
entre les saisons 2000 et 2001. la Bretagne et ne retrouve éga-
lement que 8,1 % des nuitées
L’enjeu de la saison étrangères entre les saisons
Une légère amélioration 2000 et 2001.2001 était le retour des
dans le campingclientèles française et
D’autres régions enregistrent
étrangère après les une perte de nuitées tant fran-
L’hôtellerie de plein-air bre- çaises qu’étrangères depuiseffets négatifs du
tonne a regagné le quart des deux ans : c’est le cas des ré-
naufrage de l’Erika sur
nuitées perdues entre 1999 et gions du Centre et de l’Est de la
la saison touristique 2000, avec une augmentation France ainsi que de l’Ile de
de 6,2 % du nombre des nuitées et de la Basse-Nor-2000 en Bretagne. Dans
françaises et de 3 % des mandie qui n’ont pas subi de
les modes
étrangères pour cette saison par catastrophe comme celle de
d’hébergement rapport à la saison 2000. Ce l’Erika, les raisons pouvant être
n’est pas le cas de l’ensemble les conséquences des intempé-observés, seule une
des autres régions françaises, ries subies fin 1999.
amorce s’est opérée :
certaines enregistrant une
retour de la clientèle baisse des nuitées totales depuis Les nuitées allemandes sont en
deux ans. hausse de 16,1 % sur la saisonétrangère dans
2001 par rapport à 2000, soit
l’hôtellerie et de la
La perte des nuitées totales avait une progression correspondant
clientèle française dans été proche dans les régions Bre- à près de la moitié de la perte de
tagne et Pays de la Loire entre 1999. En revanche, les nuitéesl’hôtellerie de plein-air.
Bilan économique 2001 Octant n° 89 - Avril 2002 19Tourisme
Évolution des nuitées totales de mai à septembre 2001
Évolution des nuitées totales (mai à septembre)
Hôtellerie Hôtellerie de plein air
dans l’hôtellerie Total Variation Total Variation
de plein air nuitées en % nuitées en %
Côtes-d'Armor 599 750 - 3,4 % 1 573 933 - 13,6 %
Finistère 979 973 - 1,9 % 2 832 283 + 5,1 %
Ille-et-Vilaine 1 311 497 - 1,8 % 1 006 897 - 0,5 %
Morbihan 981 738 - 0,2 % 3 135 715 + 21,2 %
Bretagne 3 872 958 - 1,7 % 8 548 828 + 5,3 %
britanniques en hôtellerie de fait partie du quart des régions
plein-air baissent encore de qui n’ont pas connu de hausse
7,1 % (après la perte de 22,9 % depuis 1999.
entre 2000 et 1999).
Dans l’hôtellerie classée, la Bre-
C’est surtout le littoral qui a pro- tagne regagne seulement des
fité de la hausse des nuitées nuitées étrangères (+ 9,2 %
(+ 15,6 %) et particulièrement contre - 19 % entre 1999 et
les structures 1 et 2 étoiles. A 2000). Le niveau des nuitées
l’inverse on enregistre une françaises continue de dimi-
baisse de 39,7 % dans les espa- nuer, ce qui reste préoccupant :
ces intérieurs. Les structures - 5,5 %. Pour l’ensemble desdans l’hôtellerie
d’accueil du littoral n’étant pas nuitées, c’est principalement
saturées en 2001, il n’y a sans l’espace intérieur qui subit une
doute pas eu l’habituel effet de baisse entre 2000 et 2001
report de la clientèle vers l’inté- (baisse de 1,1 point du taux
rieur au cœur de l’été. d’occupation).
Légende Sources (cartes et tableaux) Bien que les nuitées étrangères
Enquête mensuelle de fréquentation aient globalement augmenté enBaissehausse > de 20 % dans les campings – hôtellerie entre 2000 et 2001, laDirection du Tourismehausse > 10 % et < 20 % dans l’hôtellerie classée
et INSEE Bretagne fréquentation de certaineshausse > 1 % et < 10 % Enquêéquentation malgré la hausse
clientèles a diminué par rapporthôtelière –stable
Direction du Tourisme des nuitées étrangères à la saison 1999 : c’est le cas debaisse > -1 % et < - 10 % et INSEE Bretagne –
baisse > - 10 % et < - 20 % Réseau MORGOAT module l’Allemagne (- 26,6 %), de la
Hôtellerie Belgique (- 23 %), de la Suisse
Entre 1999 et 2000, la Bretagne (- 32,8 %) et de l’Italie
et les Pays de la Loire avaient (- 31,9 %). En revanche, entre
enregistré une baisse de nuitées les saisons 2000 et 2001 la
totales quasi-équivalente, de Grande Bretagne a regagné
l’ordre de 9 %. La Bretagne a 10,9 % des nuitées, l’Alle-
encore subi une baisse de 1,7 %Évolution des nuitées étrangères totales (mai à septembre) magne 8,5 % et la Suisse 1,9 %.
des nuitées, alors que les Pays
de la Loire ont amorcé unedans l’hôtellerie Enfin, on observe une relative
de plein air remontée entre 2000 et 2001. stabilité des résultats des espa-
La Bretagne est la seule région ces ruraux cette saison. La
touchée par la marée noire à baisse des nuitées hôtelières
avoir de nouveau perdu des s’observe davantage sur le litto-
nuitées hôtelières, les autres ont ral (- 0,4 % sur le littoral rural et
commencé à en regagner ou - 2,7 % pour le urbain),
ont stabilisé leur fréquentation et surtout dans l’espace urbain
comme le Poitou-Charentes. (- 6,2 % des nuitées).
Avec l’Auvergne, le Midi-Pyré-
nées et le Centre, la Bretagne
Évolution des nuitées étrangères de mai à septembre 2001
Hôtellerie Hôtellerie de plein air
Total Variation Total Variation
nuitées en % nuitées en %
Côtes-d'Armor 179 919 + 3,1 % 452 575 - 23,5 %
Finistère 277 511 + 14,6 % 814 539 + 15,1 %
Ille-et-Vilaine 440 387 + 9,4 % 496 780 - 1,0 %
Morbihan 222 736 + 7,8 % 495 965 + 26,4 %dans l’hôtellerie
Bretagne 1 120 553 + 9,2 % 2 259 859 + 3,0 %
20 Octant n° 89 - Avril 2002 Bilan économique 2001Tourisme
Nuitées totales
Évolution de la durée moyenne de location par meublé Clévacances
en hôtellerie de plein airloué entre les saisons 2000 et 2001 sur la période de mai à août 0,05
Languedoc-Roussillon
Corse
Façade Manche Alsace
Rhône-Alpes- 5,6 % 0
Picardie Midi-PyrénéesAuvergne
- 4,3 % Centre PACABourgogne Aquitaine
- 0,05
Limousin
Franche-Comté
- 6,7 % Ile de France LorraineFinistère
- 0,10+ 0,4 % Champagne- Ardennes
+ 2,4 %
Basse-Normandie- 5,1 % Poitou-Charentes
- 0,15
+ 11,2 % Pays de la LoireBretagne
- 0,20
Nord Pas de CalaisFaçade Atlantique
Haute-Normandie
+ 7,1 %
- 0,25
- 0,15 - 0,10 - 0,05 0 0,05 0,10 0,15 0,20
Évolution 2001/2000
Bretagne : + 1,45 % Iles du Morbihan + 3,8 % en hôtellerie
0,08
Source : Enquête meublés Clévacances
0,06
PACA
Alsace
0,04
Languedoc-RoussillonPicardieLes meublésClévacances obéissent à une charte de qualité qui Franche-Comté Corse
0,02 Nord Pas de Calaispermet de réaliser une observation exhaustive auprèsd’une po- Rhône-Alpes Bourgogne
0pulation homogène. Les quatre ComitésDépartementaux du Ile de FrancePoitou-Charentes
- 0,02Tourisme et l’Observatoire Régional du Tourisme de Bretagne Midi-Pyrénées
Limousin Champagne-Ardennes
- 0,04ont interrogé en septembre 2000 et 2001 une cohorte d’environ
Auvergne AquitaineCentre1000 propriétaires de meublésClévacances, stratifiée selon la - 0,06
Basse-Normandie Lorrainecatégorie du meublé et l’espace touristique. Le taux de sondage
- 0,08
Bretagnede cette enquête est de 1 meublé sur 5, avec une précision des Pays de la Loire
- 0,10
résultats de + ou - 3 %.
- 0,12
Haute-Normandie
- 0,14
- 0,10 - 0,05 0 0,05 0,10 0,15 0,20
Évolution 2001/2000La durée moyenne On note là une différence sen-
Source : Enquête mensuelle de fréquentationde location sible de résultats avec les pro-
fessionnels de la location sai-des meublésClévacances Nuitées étrangères
sonnière qui eux, gèrent desse redresse à peine en hôtellerie de plein air
parcs locatifs avec des moyens 0,05
leur permettant, en période de Rhône-Alpes
Bourgogne
0crise, une réactivité commer- LimousinSur une période de mise en lo- Corse
ciale plus importante sur les Alsace Auvergnecation quasi-équivalente entre
- 0,05
Lorrainemarchés. Il ne faut donc pas ex- Languedoc-Roussillon2000 et 2001, la durée Franche-Comté
Centretrapoler ces résultats observésmoyenne de location des meu- - 0,10
Ile de France PACAsur les meublés labellisésClé- Aquitaineblés labellisésClévacances est Champagne- Ardennes
Poitou - Charentesvacances à l’ensemble des Picardieen légère hausse de 1,45 % sur - 0,15
meublés de la Bretagne.l’ensemble de la Bretagne. C’est
Basse-Normandie
- 0,20le Morbihan qui enregistre
Nord Pas de Calaisl’augmentation la plus impor- Midi-Pyrénées
- 0,25tante (+ 11,2 %). En revanche, Haute-Normandie
Pays de la Loire
sur la côte Manche de la Bre- Bretagne
- 0,30Observatoire Régionaltagne, on note une baisse de - 0,10 - 0,05 0 0,05 0,10 0,15 0,20 0,25 0,30
du Tourisme Évolution 2001/20005,6 % de la durée moyenne de
de Bretagne - INSEE en hôtellerielocation, touchant l’ensemble
0,20
des départements de la zone
Rhône-Alpes
0,15(Côtes-d’Armor, Finistère nord
Basse-Normandie
Lorraineet Ille-et-Vilaine). 0,10
Alsace
PACA
Corse
0,05Par rapport à la saison 1999, la
Franche-Comté
durée moyenne de location en 0
Ile de FranceBourgogneBretagne est encore en retrait de Languedoc-Roussillon Nord Pas de Calais
- 0,05
Champagne- ArdennesMidi-Pyrénées Centre12,3 %, malgré le léger rattra-
Picardie Poitou-CharentesPays de
- 0,10page de 2001. la Loire
Haute-Normandie
- 0,15
Auvergne Aquitaine
Bretagne
- 0,20
- 0,25
- 0,15 - 0,10 - 0,05 0 0,05 0,10 0,15 0,20
Évolution 2001/2000
Source : Enquête mensuelle de fréquentation
Bilan économique 2001 Octant n° 89 - Avril 2002 21
n
Évolution 2000/1999 Évolution 2000/1999 Évolution 2000/1999 Évolution 2000/1999

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.