Tourisme

De
Publié par

Approches sectorielles TOURISME Net repli de l’activité hôtelière franc-comtoise en 2009 En 2009, le secteur hôtelier franc-comtois n’échappe pas à une baisse d’activité. Accueillant majoritairement une clientèle d’affaires, il est pénalisé par le contexte économique et la fin du chantier de la Ligne à Grande Vitesse. D’où une baisse importante de fréquentation. Par contre, l’hôtellerie de plein air enregistre de bons résultats, grâce notamment à des conditions climatiques favorables durant l’été. En 2009, la crise économique mondiale a des répercussions La clientèle professionnelle représente 56,8% de l’ensemble sur le secteur hôtelier français dont la baisse de fréquentation des nuitées. Ce fort taux place la Franche-Comté, avec la est importante (– 4,9%). La Franche-Comté est toutefois un peu Haute-Normandie, le Nord-Pas-de-Calais et la Picardie en moins touchée, le nombre de nuitées baissant de 3,7%. tête des régions. Au niveau national, la part des nuitées Les 318 hôtels homologués de la région ont accueilli 1,25 million d’affaires est de 43,0%. de personnes, soit 4,3% de moins que l’année précédente, cor- Cette prédominance est structurelle en Franche-Comté. Elle respondant à près de deux millions de nuitées.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 14
Tags :
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

Approches sectorielles
TOURISME
Net repli de l’activité hôtelière
franc-comtoise en 2009
En 2009, le secteur hôtelier franc-comtois n’échappe pas à une baisse
d’activité. Accueillant majoritairement une clientèle d’affaires, il est pénalisé
par le contexte économique et la fin du chantier de la Ligne à Grande Vitesse.
D’où une baisse importante de fréquentation.
Par contre, l’hôtellerie de plein air enregistre de bons résultats,
grâce notamment à des conditions climatiques favorables durant l’été.
En 2009, la crise économique mondiale a des répercussions La clientèle professionnelle représente 56,8% de l’ensemble
sur le secteur hôtelier français dont la baisse de fréquentation des nuitées. Ce fort taux place la Franche-Comté, avec la
est importante (– 4,9%). La Franche-Comté est toutefois un peu Haute-Normandie, le Nord-Pas-de-Calais et la Picardie en
moins touchée, le nombre de nuitées baissant de 3,7%. tête des régions. Au niveau national, la part des nuitées
Les 318 hôtels homologués de la région ont accueilli 1,25 million d’affaires est de 43,0%.
de personnes, soit 4,3% de moins que l’année précédente, cor- Cette prédominance est structurelle en Franche-Comté. Elle
respondant à près de deux millions de nuitées. Dans l’hôtellerie s’est renforcée, ces deux dernières années, par la présence
franc-comtoise, la durée moyenne de séjour est stable : 1,6 jour d’une clientèle venue travailler sur le chantier de la Ligne
contre 1,8 en moyenne pour la France métropolitaine. Grande Vitesse.
Le taux d’occupation des hôtels francs-comtois est de 49,9%, En revanche, la clientèle de loisirs, en augmentation de 5,5%
soit en recul de 3,1 points sur un an. Cette baisse est particu- par rapport à l’année précédente, limite les effets de la baisse
lièrement marquée pendant la période estivale, notamment de la clientèle d’affaires.
pour les mois de mai et juin 2009 (– 4,4 points chacun).
Par le jeu des ouvertures et fermetures d’établissements, le Des évolutions locales contrastées
parc régional s’accroît de trois hôtels en 2009, mais le nom-
bre de chambres offertes reste stable (7 646). En 2009, dans tous les départements francs-comtois, la
fréquentation hôtelière est en retrait, de manière plus ou
Hôtellerie franc-comtoise : moins accentuée. Le Territoire de Belfort est le département
la clientèle d’affaires le plus touché (– 8,4%). Les départements du Doubs et de la
encore très dominante Haute-Saône enregistrent des baisses respectives de 3,3%
et 4,9%. En revanche, le département du Jura semble moins
En 2009, les hôtels francs-comtois accueillent encore ma- touché (– 1,8%).
joritairement une clientèle d’affaires. Le nombre de nuitées Les zones touristiques « Aire Urbaine Belfort-Montbéliard » et
correspondant est proche de 1 117 000, même si celui-ci « Vallées et Plaines » ressentent plus fortement les effets de la
connaît un fléchissement important en un an (– 9,7%). baisse de fréquentation (respectivement – 9,9% et – 8,8%). Les
24Tourisme
Une activité hôtelière en net repli
Arrivées Nuitées
Taux d’occupation Part de clientèle
Nombre en 2009 Évolution Nombre en 2009 Évolution (en %) d’affaires (en %)
(en milliers) 2008-2009 (en %) (en milliers) 2008-2009 (en %)
Doubs 631 – 2,5 970 – 3,3 51,6 59,5
Jura 329 – 3,9 527 – 1,8 46,3 41,3
Haute-Saône 128 – 6,7 217 – 4,9 48,2 65,7
Territoire de Belfort 164 – 9,1 250 – 8,4 52,7 71,6
Franche-Comté 1 252 – 4,3 1 965 – 3,7 49,9 56,8
dont clientèle française 1 063 – 4,3 1 664 – 3,3 – –
clientèle étrangère 189 – 4,0 301 – 5,8 – –
dont 0 et 1 étoile 304 – 9,4 446 – 11,2 52,5 66,2
2 étoiles 715 – 3,0 1 155 – 2,5 48,4 53,7
3 et 4 étoiles 233 – 0,7 363 +2,7 51,7 55,4
France métropolitaine 103 684 – 3,4 188 000 – 4,9 58,1 43,0
Sources : INSEE - Comité régional du Tourisme (enquête de fréquentation dans l’hôtellerie homologuée)
zones « Besançon et périphérie » et « Val de Saône - Portes des
Vosges » enregistrent une baisse de fréquentation proche de
la moyenne régionale (respectivement – 4,4% et – 3,6%).
À l’opposé, dans le même temps, la fréquentation hôtelière
est en progression dans les zones telles que « Massif du Jura »
et « Bresse-et-Lacs » (respectivement +5,4% et +1,6%).
Net recul de la fréquentation
dans les hôtels d’entrée de gamme
En 2009, le recul de l’activité touristique franc-comtoise est très
(1)marqué dans les hôtels d’entrée de gamme (0 et 1 étoile) ,
pour lesquels le nombre de nuitées vendues dimimue de
11,2%. La baisse est du même ordre de grandeur, qu’il s’agisse
de clientèle française ou étrangère. Le recul de fréquentation
est moins marqué pour les hôtels 2 étoiles (– 2,5%).
En revanche, les hôtels 3 étoiles et plus sont dans une situa-
tion favorable. En un an, grâce à la clientèle française, ils
comptabilisent 10 000 nuitées de plus, correspondant à un
taux d’évolution de 2,7%.
Recul de la clientèle étrangère
En 2009, la clientèle étrangère représente 15,3% des nui-
tées totales vendues dans la région. Plus de la moitié des
nuitées concernent des touristes allemands, suisses, belges
ou luxembourgeois (55%).
En 2009, le nombre de nuitées vendues par les hôtels francs-
comtois aux touristes étrangers est en baisse de 5,8%. Les
évolutions sont variables selon le pays d’origine. Si la fréquen-
tation des touristes allemands est en baisse de 6,7%, celle
des touristes suisses, belges ou luxembourgeois, espagnols
ou portugais progresse de 6% à 12%. La fréquentation de
toutes les autres nationalités est en retrait.
Toutes les zones de la région sont affectées par une baisse de
la fréquentation étrangère, sauf la zone « Bresse-et-Lacs ». la fréquentation hôtelière par la clientèle française est en
Celle-ci est en légère progression (+0,6%). Dans la région, retrait de 3,3%.
L’année économique et sociale 2009 en Franche-Comté 25Tourisme
Les campings « haut de gamme » ont la côteDe bons résultats
pour l’hôtellerie de plein air Arrivées Nuitées Durée
Catégorie moyenne Nombre Évolution Nombre Évolution
de camping de séjouren 2009 2008-2009 en 2009 2008-2009Malgré quelques fermetures mais grâce à quelques créations (en jours)(en milliers) (en %) (en milliers) (en %)d’établissements, le nombre de campings ouverts en Fran-
1 étoile 19,5 – 5,3 60,4 – 6,4 3,1che-Comté pour la saison 2009 reste stable. On retrouve
2 étoiles 67,8 +27,0 214,4 +16,0 3,2122 campings offrant un total de 11 840 emplacements.
3 étoiles 141,7 +18,8 543,0 +23,0 3,8L’augmentation du nombre d’emplacements équipés
4 étoiles 90,9 +39,2 481,9 +22,9 5,3(« bungalows », chalets et « mobil-homes »), entamée
depuis quelques années, se poursuit à un rythme moins Total 319,9 +23,7 1299,7 +20,0 4,1
soutenu. En 2009, l’augmentation atteint 4,3% contre Source : INSEE (enquête de fréquentation dans l’hôtellerie de plein air)
10,0% l’année précédente, et porte le total d’emplace-
ments équipés à 1 784. En revanche, les emplacements La durée moyenne de séjour est en léger recul pour les em-
nus continuent de diminuer (– 2,2%) et demeurent le type placements nus (3,4 jours contre 3,6 jours en 2008), comme
d’emplacement le plus courant du parc (85%). Dans la pour les emplacements équipés (6,6 jours contre 6,9 jours
région, 50 campings sont classés en « 2 étoiles » et 8 cam- en 2008).
pings seulement en « 4 étoiles ».
En 2009, la fréquentation des campings francs-comtois est Les emplacements équipés
(2)en forte augmentation par rapport à l’année précédente. ont la faveur des vacanciers
(3)Le nombre de nuitées correspondant est de 1 299 700.
Au niveau national, une évolution est également ressentie Avec un taux d’occupation moyen de 25,5% pour la saison
emais de façon plus modérée (+4,2%). 2009, la Franche-Comté occupe le 15 rang des régions
françaises. Pour les emplacements nus, le taux correspondant
Une fréquentation en hausse est de 21,5%. Par contre, il est de 47,7% pour les emplace-
pour les campings 3-4 étoiles ments équipés et atteint même 84,9% au mois d’août. Les
vacanciers sont davantage présents dans les départements
(4)L’évolution de la fréquentation est variable selon la du Jura et du Doubs dont les taux d’occupation sont respec-
catégorie des campings. En effet, une baisse est enregis- tivement de 27 et 26%.
trée pour les campings « 1 étoile » (– 6,4%). Les autres
catégories connaissent une hausse de fréquentation de Une fréquentation étrangère concentrée
16% pour les « 2 étoiles » à 23% pour les 3-4 étoiles. Les dans les établissements haut de gamme
vacanciers semblent privilégier les établissements haut
de gamme. Avec 58% de clientèle étrangère, la région Franche-Comté
C’est en juin, août et septembre, mois à météo plus favo- se situe bien au-delà de la moyenne nationale (33,9%).
rable, que les progressions de fréquentation sont les plus Comme en 2008, la première place est occupée par les Néer-
importantes. landais, suivis des Allemands, représentant respectivement
57,9% et 20,4% des clients
étrangers. Cette clientèle
étrangère a toujours une
préférence pour les établis-
sements 4 étoiles. Près des
trois quarts de la clientèle
totale font le choix de ce
type d’établissement.
En 2009, la clientèle fran-
çaise confirme son intérêt
pour la Franche-Comté.
Elle représente 42% de
l’ensemble des nuitées de
l’hôtellerie de plein air,
contre 40,5% en 2008 et
36,8% en 2007. Elle fré-
quente principalement les
campings 2 étoiles (62,4%
des nuitées totales).
L’année économique et sociale 2009 en Franche-Comté 26Tourisme
Gîtes : reprise de l’activité Ils représentent 48,3% de l’ensemble des gîtes ruraux de
en Franche-Comté la région. Malgré la légère réduction du parc, le chiffre
d’affaires des gîtes régionaux répertoriés s’établit à 3,4
En 2009, selon le Comité Régional du Tourisme (CRT), millions d’euros, soit en hausse de 2,2% en un an. La durée
657 gîtes francs-comtois sont inscrits en centrale de ré- moyenne de location par gîte est de 14,2 semaines (+0,3
servation, soit 9 gîtes de moins que l’année précédente. semaine par rapport à 2008).
Marie-Claire LASSELOT, Aymeric PERGAUD (INSEE)
(1) Les hôtels sont classés ou homologués tourisme par arrêté préfectoral, après délibération de la commission départementale d’action touristique. Ils sont classés en six
catégories, de zéro à cinq étoiles ; les conditions requises pour ce classement portent sur le nombre de chambres, les locaux communs, l’équipement de l’hôtel, la surface
et le confort des chambres, le niveau de service rendu par le personnel de l’hôtel.
(2) Les résultats font apparaître une hausse de 20% du nombre de nuitées. Cette hausse est due en partie à l’amélioration de la qualité de l’enquête.
(3) Nuitées : nombre total de nuits passées par les clients dans un hôtel ou un camping ; ainsi, un couple séjournant trois nuits consécutives dans un hôtel correspondra à
6 nuitées, de même que six personnes ne séjournant qu’une seule nuit.
(4) La fréquentation est calculée sur le nombre de nuitées vendues.
L’année économique et sociale 2009 en Franche-Comté 27
?

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.