Transports : un secteur atteint par la crise

De
Publié par

La récession affecte le secteur des transports. L’activité décline pour l’ensemble des modes de transport, y compris pour les transports en commun urbains. Les ventes de voitures neuves particulières sont stimulées par le dispositif de la prime à la casse et atteignent un niveau élevé en 2009. La voiture reste le mode de transport dominant des Franciliens (43 % des déplacements contre 32 % pour la marche à pied et 21 % pour les transports en commun). Dans la région, l’emploi salarié diminue de 2,4 % en 2009, comme en France métropolitaine. Introduction Diminution du trafic aérien Ralentissement des transports collectifs urbains Niveau record des immatriculations de voitures neuves Le fret impacté par la crise économique Diminution des effectifs salariés
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 7
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

32 Transports
Transports : un secteur atteint par la crise
e ralentissement économique Niveau record Diminution des effectifs salariés
affecte le secteur des transports
des immatriculations L’emploi salarié dans le secteur desL en 2009. L’activité décline pour
transports a subi les conséquences dude voitures neuvesl’ensemble des modes de transport, y
retournement économique. En Ile-de-compris pour les transports en com- Après une année de baisse, le nombre
France, les effectifs baissent de 2,4 %
mun urbains. d’immatriculations automobiles remonte
en 2009 par rapport à 2008. La baisse
en 2009 en Ile-de-France, comme dans
atteint les mêmes proportions enDiminution du trafic aérien l’ensemble des régions françaises. Les
France métropolitaine. Tous les dépar-
ventes de voitures neuves particulières
Après une croissance ralentie en 2008, tements franciliens sont concernés par
sont, en effet stimulées par le dispositif
l’activité de transport aérien se dégrade cette diminution d’effectifs, sauf la
temporaire de la prime à la casse, ins-en France en 2009 : le nombre de pas- Seine-et-Marne.
tauré en décembre 2008. Les ménagessagers diminue de 4,3 % en un an. Ce ■■■■ Yann Caenen,
accélèrent leurs achats en fin d’année
recul est lié à la conjoncture mondiale Martine Mounoury
pour profiter des conditions plus avanta-
défavorable, moins propice aux dépla- Insee, Service études et diffusion
geuses de la prime à la casse avant sa
cements touristiques et professionnels.
disparition progressive. Utilisation modale des
La fréquentation des aéroports de Paris transports en Ile-de-FranceL’Ile-de-France connaît sa meilleure
est en repli, le nombre de passagers in-
année de ventes de voitures depuis
Selon les résultats de l’Enquête Nationaleternationaux diminue de 4,5 % tant à
2001. Plus de 392 000 véhicules neufs Transports et Déplacements (ENTD), laRoissy Charles-de-Gaulle qu’à Orly. Les
ont été immatriculés, soit 10,9 % de voiture est le mode de transport dominant
touristes étrangers ont été notamment
plus qu’en 2008. Le nombre d’imma- en Ile-de-France en 2008. Elle est utilisée
moins nombreux cette année à visiter
triculations automobiles augmente de pour 43 % des déplacements, contre 32 %
Paris et ses alentours (- 9,4 %).
21 % en Seine-Saint-Denis et dans le pour la marche à pied et 21 % pour les
Val-de-Marne. Les Hauts-de-Seine sont transports en commun.Le trafic entre Paris et la province baisse
le seul département où il diminue.à nouveau (- 5,1 %) en raison d’une con- Les habitants de grande couronne, à l’image
des provinciaux, se déplacent principale-currence accrue du TGV. En revanche, le La conjoncture est toutefois nettement
trafic intérieur aérien résiste mieux sur les ment en voiture (61 % des déplacements).moins favorable sur le marché des vé-
En revanche, seul un Parisien sur dix utiliseliaisons transversales province-province hicules industriels, dont les immatricu-
ce mode de déplacement. En effet, ces der-(+ 2,2 %), sans doute en raison du déve- lations diminuent de 22,2 % en 2009
niers privilégient la marche (47 %) et lesloppement de ces lignes par des compa- par rapport à 2008.
transports collectifs (34 %). La densité ur-gnies « à bas coût ».
baine de Paris et des communes de petite
Le fret impacté couronne diminue les distances à parcourir.Ralentissement
par la crise économique Ces communes bénéficient, de plus, d’un ré-
des transports collectifs urbains seau de bus et de métro important.
Le transport de marchandises est affec-
Enfin, les deux roues motorisés et le véloEn 2009, le trafic diminue légèrement té par la récession économique : les
sont plus prisés à Paris que dans le reste desur le réseau de la RATP (- 0,8 %) après volumes transportés dans la région di-
la région. Alliant une grande maniabilitéune forte croissance en 2008 (+ 6 %). minuent de 6,8 % en 2009 par rapport à
dans les embouteillages et des facilités de
La baisse la plus forte concerne les 2008. La baisse de l’activité du fret
stationnement, ils constituent une alterna-déplacements sur les lignes de RER touche tous les modes de transport sauf
tive à la voiture dans Paris intra-muros.
(- 4,3 %), tandis que le nombre de voya- le transport fluvial.
ges progresse légèrement sur les lignes de
Pour en savoir plusLe transport ferroviaire subit une forte
métro (0,5 %). Avec 1,5 milliard de
désaffection (diminution de 19,7 % des Caenen Y., Couderc C., Paulo C., Siméon T. :voyages effectués, le métro est le mode
volumes transportés). Le transport rou- « Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jourde transport en commun le plus utilisé
tier, prédominant sur le marché du fret, à leurs déplacements », Insee Ile-de-Franceen Ile-de-France.
a connu une activité moindre en 2009. à la page, n° 331, avril 2010.
En 2009, le trafic reste stable sur les li- Après une légère embellie en 2008, le
www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr
gnes de trains de banlieue de la SNCF, transport aérien est, à son tour, touché
Le syndicat des transports en Ile-de-France :
mais progresse de 3,3 % sur les lignes par la crise. Les tonnages transportés
www.stif-idf.fr
de bus Optile+Tra. baissent de 8,3 %.
Insee Ile-de-France 2010 Regards sur... l’année économique et sociale 2009Transports : un secteur atteint par la crise
33
Transport aérien de passagers Nombre de voyages (en millions)
Nombre Evolution (%) Evolution
2008 20092009 2009/2008 (%)
(millions) 2009/2008 2008/2007
RATP 3 043 3 018 -0,8
Paris - International 63,8 -4,5 2,2 dont : Métro 1 472 1 479 0,5
dont Paris CDG 52,4 -5,0 1,8 RER 469 449 -4,3
dont Paris Orly 11,3 -2,2 4,6 Bus Paris 353 352 -0,3
Province - International 29,5 -4,8 5,4 Bus banlieue 635 627 -1,3
Paris - Province 15,9 -5,1 -4,1 Tramways (hors T4) 107 105 -1,9
dont Paris CDG 4,8 -2,2 0,0 Autres services 7 6 -14,3
dont Paris Orly 11,1 -6,2 -5,7 SNCF 696 695 -0,1
Province - Province 6,1 2,2 4,1 Bus OPTILE + TRA 299 309 3,3
Métropole - Outre-mer 3,3 -1,9 -0,3 Ensemble 4 038 4 022 -0,4
Total(*) 122,6 -4,3 2,0
Sources : SNCF, RATP, Optile
*y compris le trafic Outre-mer - Intérieur et Outre-mer - International.
Source : Direction générale de l'aviation civile
Transport de marchandises en Ile-de-FranceImmatriculations trimestrielles de voitures neuves particulières
en millions de tonnesen Ile-de-France
données brutes Evolution2008 2009120 000 2009/2008 (%)
Route* 229,3 213,4 -6,9
110 000 Fer 12,2 9,8 -19,7
dont : transport combiné 3,4 2,9 -14,7
Fluvial 19,7 20,2 2,5100 000
Aérien 2,4 2,2 -8,3
Total 263,6 245,6 -6,8
90 000
*données provisoires.
Sources : TRM, SNCF, Port autonome de Paris, Aéroports de Paris, ministère de
80 000 l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire
70 000
er e e e1 trimestre 2 trimestre 4 trimestre3 trimestre
La voiture en grande couronne, les transports en commun
2007 2008 2009
à ParisSource : ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable
et de l’Aménagement du territoire, Fichier central des automobiles en % des déplacements
100Effectifs salariés du secteur des transports et de l’entreposage
au 31 décembre
22,9
données CVS 35,1 32,0
80
2,1
47,1 1,5Evolution2009 2008
2,22009/2008 (%)
1,9 2,1
1,8
60
Secteur privé :
2,7
Paris 83,0 84,2 -1,4 4,1
60,7 43,2Hauts-de-Seine 31,4 33,3 -5,7 38,440 12,2
Seine-Saint-Denis 56,5 58,1 -2,8
Val-de-Marne 43,5 45,7 -4,8
20Seine-et-Marne 33,0 32,9 0,3
33,9
Yvelines 19,0 19,2 -1,0 22,8 20,5
Essonne 29,2 29,7 -1,7 12,8
0Val-d'Oise 68,2 69,3 -1,6
Paris Petite couronne Grande couronne Ile-de-France
Ile-de-France 363,8 372,5 -2,3
Province 960,6 984,0 -2,4 Transports collectifs Voiture Deux roues motorisés
France métropolitaine 1 324,4 1 356,5 -2,4 Vélo Marche à pied
Entreprises nationales :
Champ : personnes de 6 ans ou plus ; déplacements effectués du lundi au vendredi àSNCF* nd 42,7 -
l’occasion d’activités situées dans un rayon de 80 km autour du domicile.
RATP nd 44,7 -
Sources : Insee, ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable
*effectifs en Ile-de-France. et de l’Aménagement du territoire, ENTD 2008
Ces données ne sont pas comparables avec celles publiées dans la précédente
publication. La source des données et le champ couvert ont changé.
Source : Insee, estimations trimestrielles d’emploi
Insee Ile-de-France 2010 Regards sur... l’année économique et sociale 2009

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.