Travaux publics

De
Publié par

Le montant des travaux publics réalisé en Corse a atteint 112 millions d'euros en 2002. Il représente un chiffre d'affaires de 424 euros par habitant, montant légèrement inférieur à la moyenne nationale (506). Près de la moitié de la dépense concerne les chantiers de voies de communication, activité qui devrait s'accroître à l'avenir.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 10
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

16 INDUSTRIE - CONSTRUCTION
Dé fi ni tion se mon tant des tra v aux pu blics réa li sé en Corse aLat teint 112 mil lions d’eu ros en 2002. Cela ne re - Cons truc tion : com prend l’en semble des ac -
pré sente qu ’une part né gli geable du chi ffre d’a f fai res ti vi tés du génie ci vil et agri cole, du bâ ti ment et
réa li sé sur le ter ri toire mé tro po li tain par les en tre - des tra vaux pu blics (an cien BGCA).
prises du sec teur : moins de 0,5 %. Tou te fois, ex pri mé en
Bâ ti ment : il s’a git de tou tes les ac ti vi tés
eu ros par ha bi tant, il est lé gè re ment in fé rieur à la dé -
concou rant à la cons truc tion de bâ ti ments,
pense moyenne na tio nale. De plus, la struc ture de cette
qu'ils soient ré si den tiels ou non (usi nes, han -dé pense par type de chan tier re pro duit as sez fi dè le ment
gars, bu reaux, etc.).
la ré par ti tion moyenne na tio nale.
Tra vaux Pu blics : ce sont, d’une part, les tra -Près de la moi tié de cette dé pense concerne les chan -
vaux de pré pa ra tion des si tes, c’est-à-dire detiers de « voies de com mu ni ca tion ». Dans un proche
ter ras se ment, de fo rage et de son dage et,ave nir, l’ac ti vi t é de ce sec teur de vrait s’ac croître. Le
d’autre part, les ac ti vi tés de construc tion d’ou -plan de dé ve lop pe ment de la Corse af fiche en ef fet l’a -
vra ges de génie ci vil. Cela in clut la réa li sa tionmé lio ra tion du ré seau rou tier comme pre mière prio ri té
de ré seaux, la cons truc tion de li gnes élec tri -et les opé ra tions en cours ne re pré sen tent qu ’une pe tite
ques, d’ou vra ges d’art, de voies fer rées et departie des tra vaux pré vus.
chaus sées rou tiè res, ain si que les tra vauxLa consom ma tion de bi tume tra duit as sez bien l’ac ti vi -
sou ter rains, ma ri ti mes et flu viaux. La lo ca tionté des tra vaux pu blics, il n’en va pas de même pour les
avec opé ra teur de ma té riel de cons truc tion estli vrai sons de ci ment qui concer nent l’en semble de la
aus si une ac ti vi té de tra vaux pu blics.cons tr uc tion : bâ ti ment et tra vaux pu blics. De puis le
dé but des an nées 90, à l’ex cep tion de l’année 1994, la Enquête an nuelle d’en tre prise (EAE) : dans
consom ma tion de bi tume se main tient au tour de 10 000 le cadre de la di rec tive de l’OSCE (Orga ni sa -
ton nes an nuel les. En re vanche, la ré duc tion des li vrai - tion pour la sé cu ri té et la co o pé ra tion en Eu -
sons de ci ment est très sen sible, re flé tant les dif fi cul tés rope) du 6 juin 1972, les pays de l’Union
qu’a connues dans l’île l’ac ti vi té du bâ ti ment. eu ro péenne sont te nus d’ef fec tuer an nuel le -
ment une en quête sur les struc tu res in dus triel -
les. Dans le sec teur de la cons truc tion,
l’en quête est réa lisée par le minis tère de
l’Equi pe ment, des trans ports et du lo ge ment.
Tou tes les en tre pri ses de 20 sa la riés et plus
sont in ter ro gées, les en tre pri ses de moins de
20 sa la riés sont in ter ro gées par son dage.
Chiffre d’af fai res hors taxes (CAHT) : mon -
tant, ex trait des EAE, des ven tes de biens et de
ser vi ces ef fec tuées par une en tre prise au
cours de l’exer cice, me su rées par leur prix de
ces sio n.
No men cla tu re d’ac ti vi tés fran çaise
(NAF/NES) : voir dé fi ni tion au mot-clé 13.1.
Le dé tail des no men cla tu res fi gure sous forme
de ta bleaux en pa ges 196-199.
Voir aus si Sour ces
« Spé cial BTP » - [1] Cel lule éco no mique ré gio nale corse
Eco nomie Corse, n° 106 - Insee - Juin 2004 - (Cerec)
www.insee.fr/corse [2] Enquête an nuelle d’en tre prise (EAE) - Mi -
« Bâ ti ment - Tra vaux Pu blics » - nis tère de l’Equi pe ment, des trans ports et du
Note de conjonc ture - Insee Corse - Se mes triel - lo ge ment, ser vice des en quê tes sta tis ti ques
www.insee.fr/corse (SES)
« Les en tre pri ses du sec teur de la cons truc tion » -
Don nées dé tail lées du SES - Mi nis tère de l’Equi pe ment,
des trans ports et du lo ge ment, di rec tion des af fai res éco -
no mi ques et in ter na tio na les
TEC 2005160

Tra vaux pu blics 16.2
CHIFFRE D'AF FAI RES HORS TAXES RÉALISÉ
PAR LES EN TRE PRI SES DE TRA VAUX PUBLICS SELON LA NA TURE DE L'OU VRAGE [2]
Corse France
2001 2002 2002
mil lions d'? ? /ha bi t ant mil lions d'? ? /ha bi t ant mil lions d'? ? /ha bi t ant
Voies de com mu ni ca ti on 55 209 53 201 12 579 211
Au tres ou vra ges de génie ci vil 65 247 59 223 17 576 295
To tal 120 456 112 424 30 155 506
LIVRAISON DE CIMENT EN CORSE [1]
(milliers de tonnes)
180
160
140
120
100
80
60
40
20
0
1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002
CONSOMMATION DE BITUME EN CORSE [2]
(milliers de tonnes)
10
Corse-du-Sud
9
Haute-Corse
8
7
6
5
4
3
2
1
0
1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002
TEC 2005 161

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.