Un inventaire complet des équipements

De
Publié par

De la boulangerie à la banque en passant par le collège, le cinéma et le dentiste, l'inventaire communal de 1998 a répertorié les principaux commerces, services et équipements présents dans chaque commune de France et dans les 124 sections de commune de la Réunion. Photographie du cadre de vie des Réunionnais, l'information collectée dans le mairies permet aussi de mesurer le chemin parcouru depuis dix ans.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 6
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

dos sier Li gnes de force du ter ri toire
Un in ven taire com plet
e la bou lan gerie à la banque en ha bi tants eux-mê mes. Il per met de dres -Les par te nai res de pas sant par le col lège, le ci né ma ser un bi lan des équi pe ments et de rendre
l’en quête Det le den tiste, l’in ven taire com - compte des dé pla ce ments lorsque l’un
mu nal de 1998 a ré per to rié les prin ci - fait dé faut sur place. On peut ain si dres -
paux com mer ces, ser vi ces et équi pe - ser la carte des vil les jouant le rôle de pô -L’in ven taire com mu nal de 1998
ments pré sents dans chaque com mune les de ser vi ces et dé li mi ter leur bas sinré sulte d’un par te na riat entre l’Insti tut
de France et dans cha cune des 124 sec - d’in fluence.Na tio nal de la Sta tis tique et des Etu des
Eco no mi ques (INSEE ; Mi nis tère de tions de com mune de La Réu nion.
l’Eco nomie, des Fi nan ces et de Pho to graphie du cadre de vie des Réu - 124 sec tions de com mu ne
l’Industrie), le Ser vice Cen tral des nion nais, l’in for ma tion col lectée dans
in ven to riéesEnquê tes et Etu des Sta tis ti ques les mai ries per met aus si de me su rer le
(SCEES ; Mi nis tère de l’Agri cul ture et che min par cou ru de puis dix ans.
de la Pêche) et la Dé lé ga tion à A La Réu nion l’in for ma tion a été re -
l’Amé na ge ment du Ter ri toire et à cueillie au ni veau des sec tions de com -Le ques tion naire a été rem pli par unel’Action Ré gio nale (DATAR). mune car le dé cou page com mu nal necom mis sion com posée d’un re pré sen tant
Alors qu’en mé tro pole, l’in ven taire per met pas une ap proche suf fi sam mentdu maire, du se cré taire de mairie, des re -
com mu nal de 1998 est le qua trième fine. Les sec tions de com mu nes cor res -pré sen tants des mai ries an nexes et de
du genre, après ceux de 1988, 1979 et pon dent aux zo nes du res sort des 24quel ques per son nes ayant une bonne1970, La Réu nion n’en a connu que mairies prin ci pa les et des 100 mai ries an -connais sance des équi pe ments exis tantstrois en 1998, 1988, et 1983.
nexes. Leur po pu la tion moyenne est deet des ha bi tu des de la po pu la tion.
5 700 ha bi tants soit 3,5 fois plus que la
En l’ab sence d’un équi pe ment sur place, moyenne des com mu nes mé tro po li tai nes.
il était de man dé de se pro non cer sur le Tou tes les sec tions dé pas sent 500 ha bi -
lieu gé né ra le ment fré quen té pour trou ver tants alors que plus de la moi tié des com -
cet équi pe ment. L’in ven taire com mu nal mu nes de l’hexa gone n’at tei gnent pas ce
n’est donc pas une en quête au près des ni veau.
18dos sier
des équi pe ments
La com pa rai son des sec tions de com c’est-à-dire plus sé lec tifs : les gran des- Pour vous pro cu rermune réu nion nai ses avec les com mu nes sur fa ces com mer cia les, les ma ga sins spé -
mé tro po li tai nes est dé li cate. Elle doit se cia li sés non ali men tai res et cer tains ser vi - l’in ven taire com mu nal
faire non seu le ment à taille dé mo gra - ces pu blics ou gé né raux (ban ques, col lè -
phique as sez voi sine mais aus si à si tua - ges, etc). Les ré sul tats com plets de l’in ven taire
tion ad mi nis tra tive sem blable. Or là-bas, com mu nal sont dis po ni bles sur deuxLa ville de Saint De nis ap pa raît de loinles uni tés géo gra phi ques sont tou tes par cé dé roms. Ce sup port per met d’in té grercomme la plus fré quentée. Elle at tire lesdé fi ni tion «chefs-lieux» de com mune et fa ci le ment des car tes ou des don néesré si dents de tou tes les com mu nes dubeau coup sont chefs-lieux de can ton avec dans votre sys tème d’in for ma tion. Vous
Nord de l’île, de Trois Bas sins à Saint pou vez aus si les adap ter à vos be soins etla pré sence des ser vi ces pu blics ou gé né -
André. Saint Be noît n’exerce une at trac - les com pa rer à vos pro pres don nées.raux qui en dé coule. Ici, seu les 24 sec -
tion que sur la partie la plus orien tale ettions sont «chefs-lieux» de com mune et Le cé dé rom ré gio nal «communoscopes-
l’in fluence de Saint Paul est né gli geable. car to vi sions» per met d’ac cé der àles can tons - dont au cun n’est plu ri com -
La partie Sud de l’île est au con traire l’in ven taire des équi pe ments d’unemu nal - n’exer cent en rien le rôle at trac tif
mul ti po laire. Cer tes la ville de Saint sec tion de com mune par la vi sua li sa tiondes can tons ru raux de la France mé tro po -
de car tes dé par te men ta les et par 180Pierre a la zone d’in fluence la plus large,li taine.
don nées dé tail lées pour chaque sec tional lant de saint Leu à Saint Phi lippe. Ce -
de com mune.Cé dé rom ré gio nal : 110 FF. A La Réu nion la forte po pu la tion des pen dant les au tres pô les ur bains (Saint
Col lec tion France en tière : 2 000 FF.sec tions de com mune fait que les bou ti - Louis et le Tam pon) conti nuent à exer cer
Le cé dé rom ré gio nal «Equi pe ment etques ou su pé ret tes et les éco les pri mai res une in fluence sur leur en vi ron ne ment. De
at trac tion des com mu nes» per met desont pré sen tes par tout. Par rap port à la plus Saint Jo seph ap pa raît comme un
char ger di rec te ment les ré sul tatsmé tro pole la carte des vil les jouant le pôle ru ral rayon nant sur les com mu nes
com plets de l’en quête sous forme d’unrôle de pô les ur bains doit se faire sur la voi si nes. n
fi chier dbase dans votre propre sys tème
base d’équi pe ments moins cou rants, Gil les LE COINTRE d’in for ma tion. Ils peu vent alors être
ex ploi tés avec vos lo gi ciels (ta bleur...).
Cé dé rom ré gio nal : 310 FF. Cé dé rom
France en tière : 4 000 FF.
Les prin ci pa les don nées sont aus si
dis po ni bles sur les si tes Inter net du
mi nis tère de l’Agri cul ture ou de l’INSEE :
n http://www.agri cul ture.gouv.fr/scees
http://www.insee.fr n
19

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.