Une saison touristique mitigée, boudée par les étrangers

De
Publié par

La Picardie a accueilli cette année 1 200 000 visiteurs dans l'hôtellerie homologuées, soit 1,2% de plus qu'en 2003. Cette légère progression est due à la clientèle française, les étrangers ayant quelque peu boudé la Picardie. Si le nombre de nuitées des principaux clients étrangers a en effet diminué, la région s'est cependant montrée attractive pour une clientèle venue d'autres horizons, en particulier les pays nordiques.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 5
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins

TOURISME
Une saison touristique mitigée,
boudée par les étrangers
La Picardie a accueilli cette année 1 200 000 visiteurs
dans l’hôtellerie homologuée, soit 1,2 % de plus qu’en 2003.
Cette légère progression est due à la clientèle française,
les étrangers ayant quelque peu boudé la Picardie. Si le nombre
de nuitées des principaux clients étrangers a en effet diminué,
la région s’est cependant montrée attractive pour une clientèle
venue d’autres horizons, en particulier les pays nordiques.
La fréquentation de la clientèle d’affaires, surtout présente
dans l’Oise, a progressé, notamment dans les hôtels 4 étoiles.
Dans les campings, les arrivées et nuitées ont été moins
nombreuses que l’année dernière. Cependant les séjours ont
été légèrement plus longs et les campings 3 et 4 étoiles
plus demandés. Comme pour l’hôtellerie, les touristes étrangers
ont un peu délaissé la région peu favorisée par la météo.
Hôtellerie 2004 : regain des séjours en Picardie
elon les résultats de l’enquête de tation dans l’hôtellerie 1 à 4 étoiles en Pi-S fréquentation hôtelière, la Picardie cardie retrouve le niveau de 2002. Cette
a accueilli, cette année plus de 1 200 000 légère progression est uniquement due à
visiteurs soit 1,2 % de plus que l’an passé. l’augmentation de la clientèle française car
Après deux années moroses, la fréquen- le nombre de clients étrangers est resté
stable par rapport à l’année dernière. Les
nuitées régionales sont toutefois restées
Légère remontée de la fréquentation dans les hôtels de Picardie quasiment au même niveau que l’année
L'évolution de la fréquentation dans l'hôtellerie homologuée 1 à 4 étoiles en 2004 dernière, résultat d’une progression de
Aisne Oise Somme Picardie 1,5 % du nombre de nuitées françaises et
Arrivées d’une diminution de 2,2% des nuitées
Ensemble 270 246 552 696 384 147 1 207 089 étrangères. Les tendances sont différen-
tes au niveau national. Les séjours fran-Part des étrangers 35,1 27,7 33,9 31,3
çais et étrangers augmentent de 0,8 % etVariation totale 2003-2004 0,2 0,3 3,4 1,2
de 1,4% alors que le nombre de nuitéesVariation des arrivées étrangères 0,6 -3,6 3,5 -0,2
diminue de 1,6 % pour la clientèle françaiseVariation des arrivées françaises 0,0 1,8 3,4 1,9
et reste stable pour la clientèle étrangère.Nuitées
La légère hausse du nombre de nuitéesEnsemble 386 287 841 708 567 945 1 795 940
des clients français s’observe dans le dé-
Part des étrangers 34,5 28,8 34,5 31,8
partement de l’Oise (+ 3,2 %). Le départe-
Variation totale 2003-2004 -2,8 1,1 1,3 0,3
ment de la Somme maintient son volume
Variation des nuitées étrangères -6,3 -3,9 3,0 -2,2
de nuitées alors que celui de l’Aisne est
Variation des nuitées françaises -0,8 3,2 0,5 1,5 en légère diminution.
Durée moyenne de séjour (jour) en 2004 Le recul de la clientèle étrangère s’est
Français 1,4 1,5 1,5 1,5 produit dans deux départements picards.
Étrangers 1,4 1,6 1,5 1,5 Le département de l’Oise qui affichait une
Ensemble 1,4 1,5 1,5 1,5 forte diminution de la clientèle étrangère
Source : Insee - Direction du Tourisme en 2003 (11,3%), enregistre à nouveau
INSEE PICARDIE - Bilan économique et social 2004 49TOURISME
touristes étrangers (+ 8,8 %). Le tourismecette année une baisse, plus modérée, de
sur la Côte picarde progresse également3,9% pour les nuitées. Dans l’Aisne, la
de 3,1 % et les nuitées françaises et étran-forte baisse de la clientèle étrangère en
2003 (-13,6 %) s’est poursuivie mais à un gères sont en hausse respectivement de
3,5% et 2,4%. Un repli s’est opéré dansrythme plus faible (-6,3%). La clientèle
les zones du centre Somme et de l’est duétrangère est en progression dans le dé-
partement de la Somme avec 3 % de nui- département. Pour la première, le nombre
de nuitées diminue de 9,8% en 2004, latées supplémentaires.
diminution touchant fortement la clientèle
étrangère. La baisse de fréquentation estL’Oise en tête
de 5,7 % pour l’est de la Somme et la ré-des nuitées régionales
gion d’Albert.
Les nuitées dans l’ensemble des zo-Le département de l’Oise, qui repré-
sente près de la moitié des nuitées régio- nes de l’Aisne sont en diminution. Le Saint-
Quentinois enregistre une baisse de -5,5 %nales, connaît une légère progression de
qui touche autant la clientèle française1,1% du nombre de ses nuitées. La fré-
quentation plus importante des clients (-6,2 %) qu’étrangère (-4,2 %). Le sud de
L’Aisne enregistre une baisse de 3,2 %. Sifrançais a compensé la baisse de la clien-
les nuitées françaises restent stables, lestèle étrangère. Le sud-est du département
nuitées étrangères diminuent de 9,2 %. Ena bénéficié en 2004 d’une augmentation
de 4,2 % de ses nuitées françaises alors Thiérache, la progression des nuitées fran-
çaises (3,2%) compense partiellement laque les nuitées étrangères ont baissé de
baisse du volume des nuitées étrangères6,6%.
(-5%). L’hôtellerie dans le Laonnois voit
également son nombre de nuitées étran-
gères baisser de 6,5 %. Le nombre de nui-
= %: 5 > 4 ? " " " tées françaises, supérieur de 2,9% par
+ 7 /= "


rapport à 2003, lui permet de conserver
une quasi stabilité.9 "
1 E
La clientèle d’affaires
se développe

L’estimation faite par les hôteliers sur
le poids de la clientèle d’affaires dans la
fréquentation touristique, en terme de nui-
tées, affiche un accroissement de 2,2
points par rapport à 2003, soit près de 56 %
, 8 pour l’ensemble des départements picards.: - $ $ = B $ 8 $ $ 6/ / # $ 2 K 2 3- Cette clientèle est majoritaire dans les hô- " : > & % 6/
32 0" / tels sans étoile et de catégorie 2 étoiles.
Les hôtels 4 étoiles ont profité de la hausse
du tourisme d’affaires avec un taux de
58,6%, en progression de 8,7 points parLes nuitées de la zone du nord-ouest
de Beauvais augmentent de 9,2% grâce rapport à 2003. Par sa situation géogra-
aux nuitées étrangères qui s’accroissent phique proche de la région parisienne, le
département de l’Oise est principalementde 11% par rapport à 2003. Cette évolu-
tion est sans doute due au développement concerné. Il compte 57,4 % de nuitées d’af-
des activités touristiques liées à l’aéroport faires et la part de ce tourisme a progressé
de Beauvais-Tillé. Dans le Noyonnais- de 1,8 point en un an. Le poids de la clien-
Compiègnois, les nuitées diminuent de tèle d’affaires augmente aussi dans le dé-
5,7%. Les étrangers ont été moins nom- partement de l’Aisne de 3,1 points pour
breux à y dormir (-8,3%). Les nuitées fran- atteindre 57 % de ses nuitées. La Somme,
çaises reculent également de 4,6%. plus axée sur le tourisme de loisirs, tota-
Le département de la Somme arrive lise toutefois 44,9% de nuitées d’affaires
en deuxième position avec 31,6% des nui- et la clientèle afférente y augmente de 2,4
points par rapport à l’année passée. Cetées picardes. La zone du grand Amiens
totalise plus de 250 000 nuitées. Alors que type de clientèle reste concentré autour
les nuitées françaises y sont restées sta- des grandes agglomérations où la part
bles en 2004, on a observé un afflux de dépasse les 55 %.
INSEE PICARDIE - Bilan économique et social 200450TOURISME
La durée moyenne des séjours Un été dans la grisaille
baisse dans l’Aisne
Le taux d’occupation dans l’hôtelle-
La durée moyenne des séjours des rie homologuée 0 à 4 étoiles en Picardie " ? ’ $
touristes picards dans l’hôtellerie est d’un9# / 0 affiche un taux de 58,8 % et marque une
jour et demi et reste stable par rapport à légère baisse de 0,6 point. En France mé-
*
2003 dans les départements de l’Oise et tropolitaine, ce taux est de 58,6% pour (
de la Somme. Le département de l’Aisne l’année 2004 et reste stable par rapport à
qui a connu une légère remontée en 2003 l’année précédente. L’impact lié aux fê-
eretrouve cette saison sa durée moyenne tes de la commémoration du 60 anniver-
de 2002 et 2001 (1,4 jour). En France mé- saire du débarquement ne semble pas

tropolitaine, la durée moyenne baisse lé- avoir profité à la région Picardie contrai-
(
gèrement par rapport à l’année passée * rement à la Haute-Normandie, à la Basse-
pour s’établir à 1,8 jour, la diminution des Normandie ainsi qu’à la région Nord -2 - $
/ séjours peut être attribuée à l’étalement Pas-de-Calais. Seul le département de la
des vacances qui favorise la multiplication Somme note une hausse de 1,4 point. Les
des séjours tout en les réduisant. départements de l’Oise et de l’Aisne enre-
gistrent des taux à la baisse de 1,5 et 1,3
point. Les mois de mars, mai et juin ontLa capacité hôtelière :
été meilleurs que l’an passé. Les taux d’oc-l’Oise rattrape son retard
cupation sont en hausse de 1,4 à 1,8 point
La capacité hôtelière de la Picardie sur ces périodes. En contrepartie, les mois
s’est stabilisée en 2004. Le département de juillet à octobre sont moins bons. C’est
de l’Oise, qui en 2003 avait diminué de sans doute la conséquence d’une météo
0,7 %, rattrape son retard en augmentant moyenne pour la région.
sa capacité dans les catégories 2 et 4 étoi- Toutes les catégories d’hôtels de la
les dans le sud est de l’Oise et le nord ouest région voient leur taux d’occupation fléchir.
de Beauvais-Vexin-Thelle. La Somme Dans le département de l’Aisne, le taux
accroît encore son offre cette année avec d’occupation baisse légèrement dans la
1,5 % de chambres supplémentaires pour catégorie des 0 à 2 étoiles et reste stable
les hôtels de chaîne 0 étoile et + 3,7 % pour pour la catégorie trois étoiles et plus. Dans
les catégories trois étoiles et plus. Cette l’Oise, les plus importantes baisses se si-
progression est principalement localisée tuent dans la catégorie 1 étoile (- 4,4 points)
dans le grand Amiens. L’Aisne, après une et 2 étoiles (-2,3 points). La Somme se dé-
hausse de 2,8 % de sa capacité en 2003, marque cette année puisque toutes les
enregistre cette année une légère baisse catégories d’hôtels de ce département ont
(-0,9 %). Les catégories deux et trois étoi- vu leur taux d’occupation progresser. Les
les perdent de leur capacité. En contre- hausses les plus importantes se situent
partie, les hôtels une et quatre étoiles dans la catégorie 1 étoile avec un taux
offrent un nombre de chambres supplé- supérieur de 5,7 points par rapport à l’an-
mentaires dans les zones du Laonnois et née dernière et la catégorie 2 étoiles qui
du sud de l’Aisne. progresse de 1,6 point.
La clientèle étrangère
se diversifie+
9# % 3 3/= 2
* La clientèle étrangère représente
comme en 2003 plus d’un tiers des nui-
tées picardes dans l’hôtellerie 1 à 4 étoi-
(
les. Les Anglo-saxons demeurent les
principaux clients étrangers de la région.
Ils représentent 40,7 % des nuitées étran-

gères mais comme la clientèle belge, alle-
mande et néerlandaise, leurs nuitées sont
en baisse par rapport à 2003. La clientèle

américaine revient. Le nombre de nuitées
américaines a progressé de 43,3% mais
n’a pas encore attrapé son chiffre de 2002.

Les Américains ont résidé, pour 31,4%. # 1 # 4 2# 4 . . 2 L $ - : #
/ d’entre eux, dans le sud est de l’Oise.
INSEE PICARDIE - Bilan économique et social 2004 51TOURISME
La Picardie a ouvert ses portes à une
autre clientèle venue des pays nordiques
comme le Danemark, la Finlande, l’Islande
et la Suède. Même si cette clientèle repré-
sente un faible poids, leurs nuitées ont pro-
gressé de 42,8% en un an. Le département
de la Somme a été leur principale destina-
" ) tion. Près de la moitié d’entre eux élit le
+ /= 2
département de la Somme comme desti-
nation, et principalement la Côte picarde.
La clientèle polonaise se renforce : leurs
nuitées ont pratiquement doublé depuis
l’année dernière, tout en ne représentant
que 0,4 % de la clientèle étrangère. Les
nuitées japonaises ne représentent que
1,6 % des nuitées étrangères picardes. El-
les ont également progressé cette année
de 18,6 %. Cette clientèle a préféré le dé-
partement de l’Aisne pour le tourisme d’af-
faire principalement. 2
> B 2 $ . 8 " 9 H > 2 " " D D " -
/ Michèle BELLAVOINE
Insee
Une année 2004 médiocre pour le camping
e mai à septembre 2004, les cam-D pings de Picardie ont accueilli près
de 274 000 personnes, soit 10,6% de
moins qu’en 2003. Cette diminution est due
Seule la clientèle française est plus présente en 2004 à la baisse conjuguée de la fréquentation
Arrivées, nuitées et durées de séjour dans les campings de Picardie, de la clientèle étrangère (-14,8%) et de
selon le département en 2004 et 2003 celle, moins importante, de la clientèle fran-
Unité : nombre çaise (- 3,5 %). Les mauvaises conditions
Aisne Oise Somme Picardie climatiques ont joué en défaveur du tou-
Arrivées risme picard.
Ensemble 68 572 31 838 173 854 274 264 Les trois départements picards tota-
lisent près de 916 000 nuitées pour la sai-Part des étrangers (%) 75,9 83,2 49,0 59,6
son. Le nombre de nuitées est en légèreVariation totale 2004/2003 -17,5 -8,5 -7,9 -10,6
diminution (-4,2%) par rapport à 2003Variation des arrivées françaises -13,7 -3,9 -1,4 -3,5
alors qu’au cours des deux dernières an-Variation des arrivées étrangères -18,6 -9,4 -13,9 -14,8
nées la fréquentation était en hausse. La
Nuitées clientèle étrangère enregistre une baisse
Ensemble 278 577 55 068 582 143 915 781 importante avec 9,5 % de moins que l’an-
Part des étrangers (%) 80,7 73,1 35,1 51,3 née dernière tandis que la clientèle fran-
çaise augmente de 2% sur la mêmeVariation totale 2004/2003 -9,2 -15,0 -0,4 -4,2
période. La Picardie est dans la moyenneVariation des nuitées françaises -15,6 9,1 4,9 2,0
des autres régions limitrophes qui enre-Variation des nuitées étrangères -7,5 -21,4 -8,9 -9,5
gistrent également une baisse du
Durée moyenne de séjour (jour) nombre de nuitées : (Haute et Basse-
2004 Français 3,3 2,8 4,2 4,0 Normandie : - 6 %, Nord - Pas-de-Calais :
Étrangers 4,3 1,5 2,4 2,9 -2,9%, Champagne-Ardenne : -7,3%).
Ensemble 4,1 1,7 3,3 3,3 Au niveau national, la fréquentation des
Source : Insee - direction du Tourisme campings est aussi à la baisse.
INSEE PICARDIE - Bilan économique et social 200452TOURISME
La catégorie 1 et 2 étoiles perd 6,7 %La durée moyenneBaisse de la capacité d'accueil dans l'Aisne,
de sa capacité. En contrepartie, la catégo-hausse dans l'Oise et la Somme de séjour en hausse
rie 3-4 étoiles avoisine les 8 % d’emplace-Évolution de la capacité d'accueil
La durée moyenne de séjour en Pi- ments supplémentaires.dans les campings de Picardie
cardie a augmenté légèrement. Elle est de
Unité : nombre
3,3 jours contre 3,1 jours en 2003. La du- Les touristes étrangersPicardieAisne Oise Somme rée des séjours est en moyenne plus éle- sont venus moins nombreux1 094 768 2004 248 072 84 752 761 944 vée dans l’Aisne que pour l’ensemble de
1 097 250 2003 270 253 82 066 744 931 la région et en augmentation (4,1 jours La saison picarde affiche un taux de
Évolution contre 3,7 jours en 2003). La durée fréquentation mensuel en baisse par rap-
2003-2004 (%) -8,2 3,3 2,3 -0,2 moyenne des séjours progresse dans la port à la saison précédente. Seul le mois
Source : Insee - direction du Tourisme Somme pour atteindre 3,3 jours mais di- de mai a été meilleur qu’en 2003. Le mois
minue dans l’Oise (1,7 contre 1,9 en 2003). d’août se stabilise autour des 350 000 nui-
= @ Au niveau national, la durée de séjour se tées comme la saison précédente. Les
: maintient à 5,7 jours. mois de juin et juillet ont été moins bons
"
Les touristes étrangers augmentent la qu'en 2003.


durée de leur séjour depuis plusieurs an- Cette année encore, la clientèle étran-
:
nées. Celle-ci passe de 2,7 jours en 2003 gère est prépondérante en Picardie. Mal-:
à 2,9 jours en 2004. L’augmentation de la gré une baisse de fréquentation (14,8%
durée est la plus remarquable dans l’Aisne. pour les arrivées et de 9,5 % pour les nui-*
Elle passe de 3,8 jours en 2003 à 4,3 jours tées), les touristes étrangers représentent
en 2004. 59,6 % des arrivées et 51,3 % des nuitées.(
La clientèle française, qui réduisait La clientèle hollandaise et anglaise repré-
d’année en année sa durée de séjour en sente 78% de l’ensemble des nuitées
Picardie, semble y rester plus longtemps étrangères de la région même si elle est
en 2004 avec une durée moyenne de 4 venue moins nombreuse qu'en 2003. Les
jours. Les séjours sont plus longs dans la touristes belges sont les seuls à être plus
2 - $ zone du Laonnois-Soissonnais, sur la Côte nombreux que l’année dernière mais ont /
picarde et dans son arrière-pays. Dans le un poids moins important. Ils représentent
Les étrangers, sauf les Belges,
Laonnois-Soissonnais, la durée moyenne 10 % des nuitées étrangères contre 7 % en
ont boudé la Picardie en 2004
s’élève à 4,9 jours contre 3,7 jours en 2003. 2003.
Répartition en % des nuitées Les touristes étrangers, majoritaires, y sont Le département de la Somme reste le
étrangères par nationalité en 2004 restés 5,4 jours. Les Néerlandais, Belges département le plus fréquenté de la Picar-
Variation et Anglo-Saxons ont séjourné plus long- die. Il représente 63,6 % des nuitées ré-2003 2004 2003-2004 (%) temps que l’année précédente. La clien- gionales et se stabilise par rapport à
Allemagne 7 8 -6,8 tèle française s’est contentée de séjours l’année 2003 grâce à l’augmentation de
Pays-Bas 41 39 -14,0 plus courts (3,2 jours). 4,9 % des nuitées françaises. Les nuitées
Grande-Bretagne 40 39 -11,2 Sur la Côte picarde, la durée moyenne étrangères sont en baisse de 8,9 % sur le
est de 3,9 jours. Les touristes français y département. Seules les nuitées belgesBelgique 7 10 28,8
sont majoritaires avec une durée moyenne progressent d’un tiers.Autres 5 4 -19,4
de 4,4 jours contre 4,1 jours en 2003. Les La Côte picarde et son arrière-paysEnsemble 100 100 -9,5
séjours des clients étrangers y sont plus demeure la zone privilégiée du tourismeSource : Insee - direction du Tourisme
courts bien qu’en progression : 3,1 jours dans ce département : elle représente
contre 2,9 jours en 2003. Hormis les tou- 86,6 % des nuitées du département et plus
ristes anglais qui conservent une durée de de la moitié des nuitées de la Picardie. À
> ! 6 !
séjour identique à 2003, l’ensemble de la noter cette saison, un taux de remplissage " " #
+ "0 clientèle étrangère a séjourné plus long- particulièrement élevé, expliqué par la
2 etemps que l’année passée. commémoration du 60 anniversaire du dé-
2 " barquement sur le littoral normand.
*
" D Dans les départements de l’Oise et deLa capacité d’accueil
l’Aisne, la situation est plus défavorable.reste stable
Les nuitées ont chuté de 15 et 9,2 % entre
La capacité d’accueil est quasi iden- 2003 et 2004.
>
tique à l’an passé. Près de 1 100 000 em- Dans l’Oise, la clientèle française, qui ?
B " placements ont été offerts à la clientèle avait plus que doublé en 2003 continue
?
de passage. Si le nombre d’emplace- d’augmenter. Le nombre de nuitées fran-
ments dans le département de l’Aisne çaises a évolué de +9 % entre 2003 et
baisse de -8,2 %, l’Oise et la Somme 2004. La progression est particulièrement
voient leur capacité augmenter de + 3 % forte dans la zone du Noyonnais, du
et + 2,3 %. / Compiègnois et du sud-est de Beauvais
INSEE PICARDIE - Bilan économique et social 2004 53TOURISME
qui double ses nuitées. Les nuitées fran- pays enregistrent un taux moyen de 28 %
çaises enregistrées dans la zone du sud- et de 31% pour la catégorie 3-4 étoiles.
+ & est de l’Oise sont également en hausse La région d’Albert détient également un
: "
de 5,8 %. En revanche, la clientèle étran- taux de remplissage élevé pour sa caté-

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.