Val de Fensch : tirer davantage parti d'une situation géographique favorable

De
Publié par

Située dans le sillon mosellan, la Communauté d'agglomération du Val de Fensch apporte sa contribution démographique et économique à la structuration de l'espace entre Metz et Thionville. Après les années de crise de la sidérurgie, marquées par une forte émigration, la population n'est pas encore stabilisée mais les départs sont moins nombreux. À court terme, le poids déjà important des personnes âgées devrait s'amplifier. Le territoire poursuit le processus de mutation et de renouvellement de son tissu productif, tout en conservant son caractère industriel. Le travail frontalier représente une source d'emplois importante. Pour continuer à en bénéficier, les habitants du Val de Fensch devront relever le défi de l'élévation de leur niveau de diplômes.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 31
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

www.insee.fr/lorraine
°
82N Val de Fensch :
Située dans le sillon mosellan, la Communauté d’agglomération du Val
de Fensch apporte sa contribution démographique et économique
à la structuration de l’espace entre Metz et Thionville. Après les années
de crise de la sidérurgie, marquées par une forte émigration, la population
n’est pas encore stabilisée mais les départs sont moins nombreux.
À court terme, le poids déjà important des personnes âgées devrait
s’amplifier. Le territoire poursuit le processus de mutation
et de renouvellement de son tissu productif, tout en conservant son
caractère industriel. Le travail frontalier représente une source d’emplois
importante. Pour continuer à en bénéficier, les habitants du Val de Fensch
devront relever le défi de l’élévation de leur niveau de diplômes.
La Communauté d’aggloméra-
tion du Val de Fensch s’est en-
gagée dans un nouveau projet La Communauté d’agglomération du Val Une population en baissed’agglomération pour la pé-
riode 2007-2013. Dans ce de Fensch (CAVF), constituée de dix communes plus modérée
cadre, elle a souhaité confier à qui s’étendent sur 86 km², rassemble près de
l’InseeLorrainelaréalisation Depuis plusieurs décennies, la CAVF est con-70 000 habitants. Elle est située dans le sillond’un diagnostic partagé sur le
frontée à une baisse de population. À un af-périmètre de son territoire. mosellan, axe majeur de communication et de
Les données et analyses four- faiblissement continu de l’excédent natureldéveloppement de la Lorraine. Elle jouit ainsi
nies serviront de base aux ré- s’ajoute un déficit migratoire chronique, quid’une grande accessibilité routière (A31 etflexions et à la constitution d’un
atteint son paroxysme à la fin des annéesobservatoire économique. A30) et ses habitants disposent par ailleurs de
70, en pleine crise de la sidérurgie. À cettedeux gares ferroviaires à Hayange et Uckange.
époque, plus de 2 000 personnes quittent leÀ l’échelle départementale, la CAVF se pose
territoire chaque année. Si les tendancescomme un “espace intermédiaire” entre le
démographiques observées lors de la der-bassin thionvillois tiré par la dynamique luxem-
nière décennie s’étaient poursuivies, la popu-bourgeoise, et le bassin messin qui s’appuie
lation aurait continué de baisser nettement.sur les fonctions administratives, universitai-
res et commerciales de la capitale régionale.
Lespremiersrésultats desenquêtesannuelles
Caractérisé par une densité de population très de recensement de 2004, 2005 et 2006
élevée (800 habitants/km², contre 165 en Moselle), montrent toujours une diminution de la popula-
ce territoire est essentiellement urbain. Seules tion, à l’inverse du mouvement observé dans les
deux communes (Neufchef et Ranguevaux)ontune communes voisines du bassin thionvillois. Mais
assise rurale, tout en étant des communes ré- cette baisse est plus modérée que celle initiale-
sidentielles dont la majorité des actifs travaillent ment attendue. L’excédent des naissances sur
en milieu urbain. Analysé sous l’angle paysager, les décès (même s’il a fortement diminué), se main-
la ruralité du territoire demeure : plus du tiers tient avec un solde moyen positif de 150 indivi-
de sa superficie est couverte de forêts. dus par an. Il reste un atout pour le territoire.
VA31
Le déficit migratoire a été réduit Le ValdeFenschsedistingue logement social. La ville de Florange,
de moitié par rapport à la dé- également par un parc de loge- quant à elle, dépasse le seuil de
cennie 90. À l’instar des territoi- ments relativement ancien. En ef- 20% de logements sociaux.
resdépourvusd’établissements fet, 38% des logements ont été
d’enseignement supérieur, la mo- construits avant 1949, contre 2 600 euros annuels
bilité résidentielle des jeunes adul- 34% en Moselle. Le niveau de de moins par foyer
tes est très élevée. Associée aux confort est aussi inférieur à la
La population locale évolue dans un
périodes desétudespuisde moyenne départementale.
contexte socioéconomique relative-
l’entrée dans la vie active, elle s’a-
Enfin, le logement locatif social (près ment fragile. Ainsi, en 2004, avec
vère être une cause majeure du
de 4 600 logements HLM en 2005)est un revenu annuel moyen de 13 100
déficit migratoire.
concentré pour l’essentiel dans euros par foyer fiscal (1), le Val de
quatre communes : Fameck, Flo- Fensch se place largement en des-
Un vieillissement attendu
range, Hayange et Uckange. À Fa- sous de la moyenne départementale
Le profil démographique de la CAVF meck et Uckange, qui comptent (15 700 euros). Ici, 61% des foyers
est marqué par une surreprésen- chacune une Zone Urbaine Sensible fiscaux sont non imposés, contre
tation des personnes âgées (près (ZUS), un logement sur trois est un 52% en Moselle. Depuis 1994, ce
d’un habitant sur quatre a plus de 60
ans, contre seulement un sur cinq La Communauté d'agglomération du Val de Fensch
dans l’ensemble du département).
Vers le Luxembourg (25 km)
À court terme, la population des 60
ansetplusdevrait être plus nom-
Thionvillebreuse que celle des jeunes de
moins de 25 ans. Cette situation
Algrange
devrait intervenir dès 2011. Ce vieil-
lissement n’est pas caractéristique
A30
du territoire, mais il y est plus pré- Nilvange
coce et plus amplifié qu’en Moselle.
Knutange Hayange
Les seuls effectifs des 75 ans et
Serémange- Florange
plus devraient doubler d’ici à 2020 Erzange
pour compter 7 300 individus. Dans
Neufchefcette perspective, les capacités
Uckange
d’accueil des personnes très âgées,
Fameckqui se situent dans la moyenne ré- Ranguevaux
gionale, et légèrement au-dessus de
celles du département, risquent de
ne pas être suffisantes et devront
s’accompagner au minimum d’un Vers Metz (25 km)
développement des services de
maintien à domicile. Les 75 ans et plus seront deux fois plus nombreux en 2020
âge
100Une reprise
de la construction neuve
90
Entre 1990 et 1996, 90 loge-
80ments neufs étaient commencés
chaque année. Depuis 1997, le
70
rythme de construction s’est ac-
60céléré. Il a presque triplé, avec
plus de 230 logements neufs par
50
an. Cependant, cette hausse de
la construction neuve dans la 40
CAVF est moins forte que celle
30constatée dans le sillon mosellan
et la bande frontalière (notamment
20
le canton de Cattenom).
10
(1) Ces résultats doivent néanmoins
0
être relativisés au regard de la part 0600 500 400 300 200 100 0 100 200 300 400 500 600
non considérée des revenus provenant
Hommes 1999 Femmes 1999 Femmes 2020Hommes 2020des travailleurs frontaliers. En fin
d’année fiscale, ces derniers ne décla- Sources: Insee - Recensement de la population 1999,
Omphale Projections pour 2020 (scénario de déclin démographique contenu)rent pas tous leurs revenus en France.
2
IGN - Insee 2007taux a baissé de moins d’un point Ces deux établissements dispo- treprises. Ainsi, sur le parc d’activités
alors qu’il a diminué de plus de deux sent dans leur environnement Sainte-Agathe à Florange, la pépinière
points dans le département. proche d’un tissu dense d’entre- d’entreprises Synergie permet aux
prises sous-traitantes. porteurs de projets d’être opération-Ces revenusplusfaiblesont pour
nels très rapidement. En janvierconséquence une proportion plus Le secteur de la construction,
2007, sur le parc d’activités de laforte de personnes vivant sous le avec près de 1 400 emplois, est
Paix à Nilvange, s'est installé la cou-seuil de pauvreté (2). En 2005, un peu plus représenté que dans
veuse d’entreprises PACELOR. Cesprès de 7 200 personnes sont le restedudépartement.Lesec-
deux organismes accompagnent lesconsidérées comme “pauvres”. teur tertiaire ne regroupe que
futurs entrepreneurs jusqu’à la créa-Elles représentent 12,7% de la po- 52% des emplois contre 76% en
tion ou la reprise d’une entreprise lo-pulation des moins de 65 ans de la Moselle.Malgrélaprésencede
cale. De surcroît, ils offrent des
CAVF,soit1,8 pointdeplusque quelques grands établissements
services de secrétariat, formation etpour l’ensemble du département. de plus de 200 salariés, il est
location de bureaux et/ou ateliers.Trois communes sont particulière- moins présent qu’ailleurs, sauf
Ces mesures s’avèrent profitables àment concernées : Nilvange (15%), pour les services opérationnels et
l’heure où près d’un dirigeant d’entre-Knutange (15%) et surtout les activités associatives.
prise individuelle sur cinq a plus deUckange (21%). En deux ans, le
55 ans, ce qui représente environtaux de pauvreté de la CAVFachu- Soutien à la création et à
200 entreprises à reprendre dansté de 1,4 point, alors qu’il est res- la reprise d’entreprises
un futur proche.té stable dans le département.
En 2005, près de 1 700 établisse-
Sur l’ensemble du territoire, au cours
mentsdel’industrie,ducommerceet
des cinq dernières années, le taux deUne spécificité industrielle
des services marchands sont compta-
création d’établissements a par ail-qui demeure bilisés sur le territoire du Val de
leurs été semblable à celui observé
Près de 20 000 personnes tra- Fensch.Encinqans,leparctotaldes
en Moselle. Le secteur de la cons-
vaillent dans le Val de Fensch. La établissements progresse de 5%,
truction a été particulièrement dyna-
commune de Florange concentre contre 8% au niveau départemental.
mique avec un taux de création pure
àelle seuleprèsdelamoitiédes Néanmoins, le nombre d’établisse-
supérieur de quatre points à celui du
emplois. Dans l’ensemble de la mentsdes secteursdela construc-
département.
CAVF, le tissu productif reste for- tion, du commerce et de la réparation
tement marqué par la présence automobile, ainsi que du commerce
Près d’un actif sur trois
de l’industrie. Cela se traduit par de gros, progresse plus vite que dans
travaille au Luxembourgune surreprésentation des em- le reste du département.
plois d’ouvriers qualifiés. Du fait de sa proximité avec les pôles
La vocation industrielle du territoire se
d’emploi de Metz et de Thionville,En 2006, l’industrie représente reflète dans le secteur tertiaire. Le
mais aussi avec celui du Luxembourg,8 000 emplois, soit 41% de l’en- conseil et assistance aux entreprises
le Val de Fensch constitue un terri-semble des emplois contre 19% en a ainsi enregistré une hausse de 39%
toire très ouvert sur l’extérieur. En ef-Moselle. Cette spécificité est notam- du nombre d’établissements, soit dix
fet, 65% des actifs salariés résidantment le fait de la prédominance du points de plus qu’en Moselle.
dans la CAVF travaillent en dehors desecteur de la métallurgie et du tra-
Le territoire du Val de Fensch pos- celle-ci. Par ailleurs, 58% des emploisvail des métaux, qui regroupe près
sède des atouts pour attirer les en- salariés du territoire sont occupésde 5 700 emplois. Avec environ 4
000 salariés, le groupe Arcelor Mit-
Prépondérance des grands établissements industrielstal y contribue fortement et cons-
èmetituelesecondpôlenational Établissements de 100 salariés ou plus au 3 trimestre 2006
sidérurgique en termes d’emplois
Secteur d'activité
(après celui de Dunkerque).
Administration publiqueFENSCH COUP DE MAIN
STIPS TRAVAUX INDUSTRIELS Commerce de détailAutre secteur de poids, l’industrie VILLE DE HAYANGE
Construction
automobile occupe près de 1 200 VILLE DE FLORANGE
Fab. autres matériels
ARCELOR MITTAL de transportpersonnes. Elle est ainsi presque
VILLE DE NILVANGE CONSTRUCTIONSAS LORRAINE DE Industrie automobiledeux fois plus représentée que dans
MétallurgieGEPOR
le reste du département. L’établisse- Santé et action socialeCOMMUNAUTE EUROVIA
D'AGGLOMERATIONment ThyssenKrupp Presta Services aux entreprises
DELPHI
Services auxiliairesALPHA SANTEconcentre 60% des emplois du sec- VFLI TRANS FENSCH des transportsAPEI
CORUS RAIL VILLE D'UCKANGEteur et a présenté récemment un Transport
LEMFORDER
MANPOWER Travail des métauxprogramme d’investissement de 22 LECLERC
SPIE EST
millions d’euros et la création de ARCELOR MITTAL
ONET SalariésTHYSSENKRUPP200 emplois.
3 200
VILLE DE FAMECK
300(2) Seuil de revenus à 50% du revenu
médian, soit 755 euros par mois et
Source : Insee - Epure
par unité de consommation en 2005.
3
IGN - Insee 2007par des actifs venant de l’extérieur, département. Seuls points positifs,Savoir plus :
notamment des cantons limitrophes le nombre de demandeurs d’em-
(Thionville, Yutz, etc.). ploisdeplusde50 ans et celui
desfemmesyontrégressé (de res-Dans le fonctionnement local du
pectivement 2,8% et 2,7%).Sites internet : marché du travail de ces dernières
années, le fait marquant observé
Dans un marché local du travail
est l’importance croissante prise
www.insee.fr particulièrement ouvert tel que le
par le Luxembourg. En quinze ans,
connaît le Val de Fensch, les cau-www.agglo-valdefensch.fr le nombre de frontaliers résidant
ses de ces évolutions contrastées,
dans la CAVF à destination du
sont peut-être à rechercher vers
Grand-duché a été multiplié par six.
une moindre adéquation des qualifi-
Plus récemment, entre 2003 et
cations aux emplois proposés sur
2005, il a augmenté de 8%, soit
le territoire ou à proximité.
un point de plus que dans la zone
d’emploi de Thionville. Aujourd’hui,
Élever le niveauce sont plus de 6 300 travailleurs,
soit près d’un actif occupé sur des formations
trois, qui franchissent chaque jour
La population de la CAVF est en ef-
la frontière, motivés par un emploi
fet moins diplômée que celle de la
mais aussi par la perspective d’un
Moselle. En 1999, seuls 11%
salaire plus attractif. Pour la CAVF,
des 25-59 ans détenaient un di-
cela représente autant de revenus
plôme de l’enseignement supé-
potentiellement réinjectés dans l’é-
rieur, contre 17% en Moselle.
conomie locale, même si le risque
Les jeunes, quel que soit leur
de dépendance liée à la croissance
âge, sont eux aussi moins diplô-
du Luxembourg existe.
més que les Mosellans. Ce cons-
tat peut expliquer le nombre élevé
Une année 2005 difficile de demandeurs d’emploi. Cette
sur le marché du travail hypothèse est renforcée par les
résultats de l’enquête EmploiDepuis la fin des années 90, la
2006, réalisée par l’Insee au ni-baisse du nombre de deman-
veau national, qui corrobore l’idéedeurs d’emplois (3) a été plus im-
que le diplôme constitue une pro-portante dans la CAVF que dans le
tection contre le chômage.département. Cependant, en
2005, la situation du marché du
Ministère de l’Économie,
Au-delà, le développement destravail y a été difficile. En un an, ledes Finances et de l’Industrie
fonctions supérieures au Luxem-Insee nombre de chômeurs a progres-
bourg s’inscrit dans une perspec-Institut National de la Statistique sé de 3,5%, hausse qui con-
et des Études Économiques tive d’évolution disputée, àtraste avec la baisse observée en
Direction Régionale de Lorraine laquelle s’ajoute déjà une augmen-Moselle (-3,5%). Lesjeunesont15, rue du Général Hulot
tation de la qualification requise.CS 54229 été les plus touchés : le nombre
Dans ce contexte, au Nord-Ouest54042 NANCY CEDEX de jeunes demandeurs d’emplois
Tél :03 83 91 85 85 du territoire, la zone d’activitésa progressé de 7,3% en un an,
Fax :03 83 40 45 61 d’Esch-Belval a notamment pouralors qu’il a baissé de 4,9% au ni-www.insee.fr/lorraine
ambition l’implantation d’activitésveau départemental.
DIRECTEUR DE LA PUBLICATION économiques à forte valeur
Jean-Paul FRANÇOIS Par ailleurs, le nombre de chô-
ajoutée, avec à la clé la création
Directeur régional de l’Insee meurs de longue durée (4) s’est
de milliers d’emplois à destination
amplifié avec une hausse de prèsCOORDINATION RÉDACTIONNELLE d’une main-d’œuvre hautement
Christian CALZADA de trois points, contre une baisse
qualifiée. De par sa situation géo-
Gérard MOREAU de 1,5 point en Moselle. Fin
graphique, le territoire du Val de
RESPONSABLE ÉDITORIAL ET 2005, dans la CAVF, les chômeurs
Fensch est en mesure de profiter
RELATIONS MÉDIAS de plus d’un an d’ancienneté (4) re-
de l’engouement pour ce projet,Jacqueline FINEL présentent 27,5% du total des de-
tout comme il bénéficie déjà de la
RÉDACTRICE EN CHEF mandeurs d’emploi, soit un niveau
croissance des emplois dans le
Agnès VERDIN comparable à celui observé dans le
reste du Luxembourg. Mais à ce
SECRÉTARIAT DE FABRICATION titre, le défi de l’élévation du ni-
MISE EN PAGE - COMPOSITION
veau de diplômes de ses habi-(3) Demandeurs d’emploi en fin de moisMarie-Thérèse CAMPISTROUS
tants doit être relevé.catégorie 1, 2 ou 3, hors activité réduite.Marie-Odile LAFONTAINE
(4) Demandeurs d’emploi en fin de mois
ISSN : 0293-9657
de plus d’un an d’ancienneté de catégorie
© INSEE 2007
1, 2 ou 3, hors activité réduite. Thierry GUILLAUME
4

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.