Zone d'emploi de Dieppe : Un taux de chômage toujours élevé

De
Publié par

Créer des emplois ne fait pas nécessairement baisser le chômage local. En 2000, le chômage avait un peu moins baissé qu'ailleurs et pourtant le nombre d'emplois créés sur la zone était sensiblement plus important. Avec une croissance d'emploi de 3,2 %, la zone d'emploi de Dieppe figure parmi les trois zones les plus dynamiques de la région.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 19
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

CARTE D’IDENTITÉZONE D’EMPLOI DE DIEPPE
DE LA ZONE D’EMPLOI DE DIEPPE
Un taux de chômage toujours élevé
Population totale en 1999 98 451
Poids démographique
dans la région 5,5%
Part des moins de 20 ans 25,7%
Part des plus de 60 ans 22,0%
Nombre de communes 120
réer des emplois ne fait pas né mandie le littoral est plus touché par le- Superficie (km2) 825Ccessairement baisser le chômage chômage que le reste de la région. Avec Densité de population
(habitants/km2) 119local. En 2000, le chômage avait un peu le taux le plus fort de la Haute-Nor-
moins baissé qu’ailleurs et pourtant le mandie, la zone d’emploi de Dieppe
nombre d’emplois créés sur la zone était s’inscrit plus que jamais dans cette lo-
Événements 2001sensiblement plus important. Avec une gique. 13,2% des actifs sont à la re-
croissance d’emploi de 3,2%, la zone de cherche d’un emploi. L’année 2001 a
BIS REPETITA POUR REGMA
Dieppe figure parmi les trois zones les été plutôt mauvaise, en particulier le Trois ans après un premier dépôt de bilan qui
avait vu la suppression de 114 emplois, l’entre-plus dynamiques de la région. Cette second semestre. Le nombre de deman-
prise Regma-Solutions à Arques-la-Bataille est
de nouveau sur la sellette. Reprise en 1999 par le
fond de pension anglais Cabot Square et emÉVOLUTION DE L’EMPLOI PAR GRAND SECTEUR D’ACTIVITÉ DANS LA ZONE D’EMPLOI DE DIEPPE -
ployant 200 salariés, Regma vient de faire une
Effectifs 2000 Évolution 1999/2000 Part de l’emploi
nouvelle fois l’objet d’une mise en redressement
Total Dont salarié Zone Haute-Normandie Zone Haute-Normandie
judiciaire. Une période de six mois d’observation
Agriculture 1 831 837 n.s. -3,3 4,8 2,8 assortie d’un plan de cession, qui consistait à
Industrie 9 684 9 405 +7,5 +1,1 25,7 22,6 vendre la société en la morcelant par secteur
Construction 2 299 2 077 +3,8 +4,1 6,1 6,3
d’activité, a été décrétée par le tribunal de com-Commerce 5 398 4 721 -0,7 +2,5 14,3 12,3
merce de Paris. Pour l’heure, le secteur «mainte-Services 18 540 17 389 +2,6 +3,4 49,1 56,0
nance» a été cédé pour un bail d’un an avecEnsemble 37 752 34 430 +3,2 +2,6 100,0 100,0
conservation de 26 des 28 emplois que compte
Source : INSEE - Estimations d’emploi provisoires Unités : emploi, %
cette filière. Le «RTT» (Ruban Transfert Thern.s. : non significatif -
mique) et le «grand format» constituent l’activité
principale de la société. Pour ces deux secteurs,
LE CHÔMAGE DANS LA ZONE D’EMPLOI DE DIEPPE des repreneurs se seraient manifestés. Quoi qu’il
en soit, 72 emplois pourraient être supprimés.Évolution 2000/2001 Évolution 1997/2001
Au printemps 2002, on annonce le licenciementDécembre 2001 Zone Haute-Normandie Zone Haute-Normandie
de 157 personnes.Catégorie 1 5 292 +4,5 +1,5 -18,5 -29,4
Catégorie 6 1 047 -4,3 -0,3 -18,9 -10,9
AIR NORMANDIE, C’EST FINIEnsemble 6 339 +3,0 +1,2 -18,6 -26,4
Air Normandie, compagnie aérienne spécialiséeTaux de
dans les vols à la demande et l’affrètement pourchômage 13,2 +0,2 +0,2 -2,2 -3,2
d’autres compagnies a été placée en juin 2001Source : DRTEFP Unités : demandeur d’emploi (données brutes), %
en liquidation judiciaire. L’entreprise, dont le siège
social se trouvait à Dieppe, employait 50 person-deurs d’emploi a pro-
nes dont 15 employés au sol au Havre, ainsi queDEMANDEURS D’EMPLOI DE CATÉGORIES 1 ET 6 INSCRITS À L’ANPE
gressé de 3% avecAU 31 DÉCEMBRE 2001 DANS LA ZONE D’EMPLOI DE DIEPPE 20 salariés sur sa filiale implantée sur l’aéroport
Rouen-Vallée de Seine. Créée en 1989, Air Nor-% Haute- une hausse très sen-
Nombre % Normandie mandie a connu ses premières difficultés en
sible sur les moins de
1998. Placée en redressement judiciaire en maiEnsemble 6 339 100,0 100,0
25 ans qui touche es- 2000, la société avait obtenu un sursis supplédont : -
Catégorie 6 1 047 16,5 20,1 mentaire pour essayer de sauver l’entreprise.sentiellement les
Femmes 3 257 51,4 50,0 Mais aucune solution satisfaisante n’a été
hommes. L’autre caté-Moins de 25 ans 1 641 25,9 25,1 trouvée et toutes les tentatives de sauvetage (re-
De 25 à 49 ans 3 852 60,8 62,1 gorie de population prise par 13 salariés, projet de SEM du Conseil
50 ans et plus 846 13,3 12,7 général) ont échoué.qui a le plus souffertInscrits depuis plus d’un an 2 489 39,3 34,0
dont : de cette montée du CDV : PETITE MAIS COSTAUDE
Inscrits depuis plus de 3 ans 654 10,3 8,7
Une petite entreprise (CDV), née il y a dix anschômage est celle des
Source : DRTEFP Unités : demandeur d’emploi, % dans un petit hangar avec deux salariés, vient de
femmes de plus de 50 mettre au point un modèle de soufflerie géante
croissance est essentiellement due à l’in qui lui a valu de décrocher un important contrat- ans. Presque 40% des demandeurs
pour un centre de recherche ultra-secret d’undustrie locale, à la construction et aux d’emploi sont inscrits depuis plus d’un
grand constructeur automobile mondial (son nom
services, secteurs pour lesquels la an et un sur dix depuis plus de trois ans. n’a pas été divulgué). Située à Martin-Eglise et
employant aujourd’hui 22 personnes, cette sociéconjoncture était plutôt bien orientée. -Les chômeurs de la zone de Dieppe ont
té spécialisée dans la fabrication d’appareils deL’agriculture a subi des pertes moins sé- moins profité de la reprise sur le
ventilation connaît un développement important.
vères qu’ailleurs, alors qu’après une très marché du travail des années 1998 à Ce modèle de soufflerie n’aura nécessité que
cinq semaines de recherche et de mise au point àbonne année 1999, le commerce a 2000 que d’autres ; la main-d’œuvre
cette PME. Les huit appareils commandés par le
presque maintenu son niveau d’emploi. locale éprouve plus de difficultés qu’ail- constructeur serviront à tester la résistance au
Traditionnellement en Haute-Nor- leurs à retrouver un emploi vent des nouveaux véhicules de la marque avant
leur mise sur le marché.
34 CAHIER D’AVAL n° 61 - Juillet 2002

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.