Zone d'emploi de Fécamp : Une année calme

De
Publié par

20 800 personnes, soit 2,2 % de la population régionale âgée de 20 à 59 ans, vivent dans la zone d'emploi de Fécamp. En 1999, 51,9 % des habitants de la zone se situent dans cette tranche d'âge, soit une représentativité supérieure de 1,5 point à celle de 1990.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 17
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

soit 1,8 point de recul en une année. LesZONE D’EMPLOI DE FÉCAMP
demandeurs d’emploi sont 14,9% de
moins que fin 1999 mais, si 90 person-Une année calme
nes sont au chômage depuis plus de
trois ans, près de 700 sont sans emploi
Jacques QUÉDEVILLE
depuis plus de un an. Dans cette zone
d’emploi, les femmes à la recherche d’un
0 800 personnes,soit 2,2% de la Les services, avec 5 100 salariés et emploi sont un peu plus nombreuses que2population régionale âgée de 20 à 470 indépendants, constituent le pôle les hommes (+138)
59 ans, vivent dans la zone d’emploi de principal d’emploi. Ils offrent 48% des
Fécamp. En 1999, 51,9% des habitants emplois locaux, et 1,5% des possibilités
de la zone se situent dans cette tranche régionales en cette matière. En une PYRAMIDE DES ÂGES EN 1999
d’âge, soit une représentativité supé année, ils ont créé 240 postes. Avec près- Âge
rieure de 1,5 point à celle de 1990. de 900 salariés, l’hôpital est le premier
Hommes Femmes
90-9453,6% des hommes, soit 10 400, figurent établissement, tous secteurs confondus,
80-84
70-74
60-64LE CHÔMAGE DANS LA ZONE D’EMPLOI DE FÉCAMP
50-54Évolution 1999/2000 Évolution 1997/2000
Décembre 2000 Zone Haute-Normandie Zone Haute-Normandie 40-44
Catégorie 1 1 639 -14,9 -14,7 -30,2 -30,5 30-34
Catégorie 6 437 -23,3 -15,9 -34,4 -10,6
20-24Ensemble 2 076 -16,8 -15,0 -31,1 -27,2
Taux de chômage 12,0 -1,8 -1,5 -4,1 -3,8
10-14
Source : DRTEFP Unités : demandeur d’emploi (données brutes), %
0-4
2,0 1,5 1,0 0,5 0 0 0,5 1,0 1,5 2,0
ÉVOLUTION DE L’EMPLOI TOTAL ET DE L’EMPLOI SALARIÉ PAR GRAND SECTEUR D’ACTIVITÉ
DANS LA ZONE D’EMPLOI DE FÉCAMP Source : INSEE - RP 1999 Unité : millier d’habitants
Effectifs 1999 Évolution 1998/1999 Évolution 1997/1999
Total Dont salarié Zone Haute-Normandie Zone Haute-Normandie
Agriculture 713 323 -0,8 -3,3 -3,0 -5,0
Industrie 2 743 2 632 -0,6 -0,7 -0,1 -0,5
Construction 939 800 +1,0 +2,1 +5,9 +2,5
Commerce 1 546 1 249 -3,2 +2,4 -8,3 +3,5
Services 5 570 5 102 +4,5 +4,6 +4,7 +7,1 Événements 2000Ensemble 11 511 10 106 +1,6 +2,7 +1,2 +4,1
Source : INSEE - Estimations d’emploi provisoires Unités : emploi, %
NOUVELLE VIE POUR LES CARTONS
ET PLASTIQUES
Créée en 1995, la société Valdec implantée à Tous-DEMANDEURS D’EMPLOI DE CATÉGORIES 1 ET 6 INSCRITS À L’ANPE
saint près de Fécamp s’est positionnée sur unde la zone.AU 31 DÉCEMBRE 2000 DANS LA ZONE D’EMPLOI DE FÉCAMP
marché en pleine expansion : la valorisation des dé-Hommes Femmes Ensemble L’industrie, avec
chets d’emballage, spécialement dans le traitement
Ensemble 969 1 107 2 076 2 700 emplois, soit des emballages en carton et en plastique. A cet effet,dont :
elle a développé des outils spécifiques : ainsi le com-Catégorie 6 194 243 437 1,8% de l’offre régio-
Moins de 25 ans 296 313 pacteur rotatif Valpac, breveté en 1997. 700 machi-609
nale, vient en secondeDe 25 à 49 ans 568 686 1 254 nes de ce type étaient installées au 30 juin 2000 en
50 ans et plus 105 108 213 France et en Europe.position. Ce secteur
Inscrits depuis plus d’un an 303 369 672 L’entreprise compte 20 salariés à Fécamp mais
dont : voit ses effectifs sta- génère une centaine d’emplois entre les chauffeurs,Inscrits depuis plus de 3 ans 58 32 90
gner en 1999 comme les agents commerciaux et les sous-traitants. Elle a
Source : DRTEFP Unité : demandeur d’emploi, % réalisé un chiffre d’affaires de 72 millions de francsen 1998. La première
en 2000.
industrie est la Pê- En octobre 2000, la société a conclu un accord avec
la société Paprec, spécialisée dans le recyclage et vadans ces tranches d’âge, contre 50,3% cherie de Fécamp avec 640 emplois.
étendre ses activités à Contremoulins.
des femmes ; dans cette zone, elles sont Parmi les autres secteurs d’activité,
aussi nombreuses que les hommes. en un an, seule l’agriculture maintient
DU POISSON ET DES SOURIS
Parmi toutes ces personnes, près de ses effectifs. Mais seulement 700 per- Les Pêcheries de Fécamp, créées en 1913, ont pris
un nouveau départ. Menacé de disparition suite à de17 500 se déclarent actives. sonnes travaillent dans ce secteur, dont
mauvais résultats en 1997 et 1998, le nouveau
Au 1er janvier 2000, le nombre total 55% de propriétaires exploitants ou groupe les Pêcheries de Fécamp-Servifrais se re-
déploie. En attendant l’arrivée de nouvelles machinesd’emplois s’élève à 11 500 postes, dont aides familiaux non salariés. Le com-
assistées par ordinateur, un vaste plan de formation1 400 correspondent à des emplois occu merce, avec la perte d’une cinquantaine- du personnel à l’informatique s’est mis en place. Pour
pés par des non salariés. En un an, seu d’emplois, décline encore. Enfin, la cons former les 400 salariés des Pêcheries, la CCI de- -
Fécamp a décentralisé son service informatique surlement 180 postes ont été créés, soit un truction, qui totalise 8,2% des emplois,
le site même de l’entreprise pour deux ans. Au pro-
nouvel emploi régional sur cent. Cette permet à 900 personnes de travailler. gramme : découverte des nouvelles technologies, sé-
curité, hygiène, les techniques agroalimentaires aveczone totalise 1,7% de l’emploi régional et Le chômage baisse un peu plus forte-
la gestion informatique de la production.
elle « exporte» sa main-d’œuvre vers les ment que la moyenne régionale mais
zones d’emploi du Havre et de cela est surtout dû aux emplois intérimai Extraits de la presse régionale parue en 2000-
Nelly LANNEFRANQUE, Florence PIMENTA
Lillebonne. res : fin décembre le taux atteignait 12%,
CAHIER D’AVAL n° 59 - Juillet 2001 31

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.