Zone d'emploi de Fécamp : Une orientation vers les activités tertiaires

De
Publié par

En 2001, le niveau d'emploi total de la zone de Fécamp est stable par rapport à 2000 (12 500 postes). La zone continue à perdre des emplois dans l'agriculture, l'industrie et, fait nouveau cette année, dans les services. Dans l'agriculture et l'industrie, il s'agit d'emplois salariés ; dans les services, ce sont des emplois non salariés.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 14
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

CARTE D’IDENTITÉZONE D’EMPLOI DE FÉCAMP
DE LA ZONE D’EMPLOI DE FÉCAMP
Une orientation Population totale en 1999 40 081
Poids démographiquevers les activités tertiaires dans la région 2,3%
Part des moins de 20 ans 26,4%
n 2001, le niveau d’emploi total de quatre), mais la part de l’emploi industriel Part des plus de 60 ans 21,7%
Nombre de communes 37Ela zone de Fécamp est stable par tend à diminuer progressivement (un
2
Superficie (km ) 235rapport à 2000 (12 500 postes). La zone emploi sur six).
Densité de population
continue à perdre des emplois dans 2En 2001, les suppressions d’emplois (habitants/km ) 170
l’agriculture, l’industrie et, fait nouveau concernent la métallurgie et le secteur de
cette année, dans les services. Dans l’édition imprimerie, très peu représenté
l’agriculture et l’industrie, il s’agit d’em- lement les jeunes hommes. Le chômagedans le territoire. Les plus gros pour-
plois salariés ; dans les services, ce sont de longue durée est également en pro-voyeurs d’emplois industriels de la zone
des emplois non salariés. Ces pertes ne gression soutenue, notamment chez les(agroalimentaire, équipementiers méca-
sont pas complètement compensées par femmes de plus de 50 ansniques et industrie des composants élec-
les créations dans le BTP et le com- troniques) s’en sortent mieux en
Événements 2002ÉVOLUTION DE L’EMPLOI PAR GRAND SECTEUR D’ACTIVITÉ DANS LA ZONE D’EMPLOI DE FÉCAMP
Effectifs 2001 Évolution 2000/2001 Part de l’emploi
2H ENERGY SE DEVELOPPE
Total Dont salariés Zone Haute-Normandie Zone Haute-Normandie À FÉCAMP
Agriculture 576 289 n.s. -2,5 4,6 2,7 L’entreprise 2H Energy emploie 280 person-
Industrie 2 079 1 970 -3,2 +0,4 16,6 22,7 nes à Fécamp. Elle est spécialisée dans la fa-
Construction 897 800 +7,6 +1,5 7,2 6,4 brication de groupes électrogènes ; ses clients
Commerce 1 567 1 341 +1,3 +0,9 12,5 12,3 sont l’armée, EDF, des groupes hospitaliers,
Services 7 390 7 000 -0,2 +0,1 59,1 55,9 le BTP…
Ensemble 12 509 11 399 -0,1 +0,3 100,0 100,0 2H Energy a été rachetée par le groupe italien
Source : INSEE - Estimations d’emploi provisoires Unités : emploi, % Iveco (filiale de Fiat) en 2000. Celui-ci a inves-
n.s. : non significatif ti, avec l’aide de la communauté de commu-
nes de Fécamp, dans une nouvelle usine
LE CHÔMAGE DANS LA ZONE D’EMPLOI DE FÉCAMP située sur la zone industrielle de Babeuf. Sa
2
superficie totale, de 85 000 m , pourrait absor-Évolution 2001/2002 Évolution 1998/2002
ber une centaine de salariés supplémentaires.
Décembre 2002 Zone Haute-Normandie Zone Haute-Normandie
KTC FLUID CONTROL :Catégorie 1 1 769 +7,9 +0,7 -19,5 -24,6
LIQUIDATION JUDICIAIRETaux de chômage 10,9 +0,7 +0,1 -2,2 -2,8
Trouvay-Cauvin a entraîné dans sa chuteSource : DRTEFP Unités : demandeur d’emploi (données brutes), %
l’une de ses filiales, KTC Fluid Control, spé-
cialisée dans la sous-traitance de robinetterie
DEMANDEURS D’EMPLOI DE CATÉGORIES 1, 2 OU 3
industrielle. Créée en 1972, l’usine comptait
(hors activité réduite) INSCRITS À L’ANPE AU 31 DÉCEMBRE 2002 maintenant un niveau d’emploi à
près de 200 salariés. Placée en redressement
DANS LA ZONE D’EMPLOI DE FÉCAMP
peu près stable. judiciaire au mois de juillet 2002, elle est mise
% Haute- en liquidation six mois plus tard. Une offre deDans le secteur tertiaire,Nombre % Normandie reprise est déposée par le groupe
l’emploi salarié est également Orphéa mais celui-ci ne conserve que 27Ensemble 1 968 100,0 100,0
dont : emplois.stable. Les diminutions les plus
Femmes 1 065 54,1 50,9 Financée dans le cadre du plan de sauve-
importantes sont observéesMoins de 25 ans 481 24,4 21,4 garde de l’emploi, une cellule de reclasse-
De 25 à 49 ans 1 177 59,8 62,1 dans l’administration et les ment a vu le jour au Havre et à Fécamp.
50 ans et plus 310 15,8 16,5 Celle-ci est pilotée par World Avendi, qui esthôtels-cafés-restaurants maisInscrits depuis plus d’un an 611 31,0 33,4 l’alliance de deux sociétés de consultants en
elles sont compensées par lesSource : DRTEFP Unités : demandeur d’emploi, % ressources humaines.
créations dans les services do-
LES PÊCHERIES DE FÉCAMP
merce qui présentent des évolutions con- mestiques, les activités récréatives et Depuis 1999 le groupe agroalimentaire Les
Pêcheries de Fécamp-Filextra-Servifraistrastées. Les entreprises de BTP l’immobilier.
connaît des difficultés. Les dettes s’élèvent à
accentuent une tendance favorable, Cette stabilité de l’emploi dans la
8,8 millions d’euros répartis entre une dette
tandis que les activités commerciales zone de Fécamp en 2001 s’accompagne aux fournisseurs et une dette sociale. Le tribu-
nal de commerce a mis la société en liquida-semblent en perte de vitesse après une d’une légère baisse du chômage (10,2%
tion judiciaire le 29 avril, tout en permettant la
année 2000 particulièrement génératrice fin 2001). En 2002, le gagne continuation de l’activité pendant six semai-
nes afin de trouver des repreneurs. Malgré led’emplois. 0,7 point avec deux poussées au premier
soutien de la Communauté de communes et
L’économie de la zone s’oriente de et au troisième trimestres. En fin du Conseil général, seuls 170 salariés sur 380
plus en plus vers les activités tertiaires d’année, la zone d’emploi affiche un taux sont repris par le groupe islandais SIF qui
souhaite concentrer à Fécamp sa productionqui mobilisent plus de 70% des effectifs. de chômage de 10,9% et reste parmi les
de harengs fumés. Mais la fabrication de plats
Le secteur secondaire occupe encore plus touchées de la région. Cette re- surgelés est transférée à Wimille dans le
Pas-de-Calais.près de 3 000 actifs (près d’un sur montée du chômage concerne principa-
32 CAHIER D’AVAL n° 64 - Juillet 2003

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.