Zone d'emploi de la vallée de la Bresle : L'emploi industriel fortement touché

De
Publié par

En 1999, la Vallée de la Bresle compte 47 672 habitants. Avec un taux de variation annuelle globale de -0.1% entre 1990 et 1999, c'est la zone d'emploi de Haute-Normandie où la population a diminué le plus.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 13
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

ZONES D’EMPLOI
Zone d’emploi de la Vallée de la Bresle
L’emploi industriel
fortement touché
n 1999, la Vallée de la Bresle ment l’industrie verrière. C’est la Parmi les moins de 25 ans, l’inscrip-Ecompte 47 672 habitants. Avec zone de Haute-Normandie où le sec tion à l’ANPE suite à une fin de con- - 39
un taux de variation annuelle glo teur industriel a le plus de poids. Il trat d’intérim est parmi les plus éle- -
bale de -0,1% entre 1990 et 1999, n’est donc pas anormal que l’emploi, vées chez les hommes mais très faible
c’est la zone d’emploi de tiré vers le bas par ce secteur, soit ce chez les femmes. La Vallée de la-
Haute-Normandie où la population lui qui a le plus fortement souffert en Bresle est également, avec le Pays de
a diminué le plus. Ce mouvement 1998 avec une baisse de 270 postes Bray, la zone où l’on compte propor-
négatif est principalement dû à un uniquement dans l’industrie. tionnellement le plus de personnes
solde migratoire nettement défavo- Au cours de l’année 1999, le chô- non qualifiées et c’est parmi les hom-
rable que ne parvient pas à compen- mage dans la Vallée de la Bresle a di mes de moins de 25 ans que cette part-
ser un accroissement naturel infé- minué exactement dans les mêmes est la plus forte (plus de 42%).
rieur à la moyenne régionale. proportions que sur l’ensemble de la Les créations d’établissements res-
La vie économique de la zone est région. C’est l’un des plus bas de tent à un niveau très bas : on est ici
étroitement liée à ses activités indus- Seine-Maritime. Cependant, c’est la dans la seule zone où le taux de créa-
trielles traditionnelles, principale- zone où la part des demandeurs tion d’établissements est inférieur à
d’emploi en fin de con 10% : c’est également le plus faible-
trat est la plus élevée dans le secteur du commerce, un desÉVOLUTION DE LA POPULATION DE LA ZONE D’EMPLOI
DE LA VALLÉE DE LA BRESLE ENTRE 1962 ET 1999 (37%), particulière trois plus faibles dans l’industrie.-
1962 1968 1975 1982 1990 1999 ment chez les hommes Seuls les services échappent à ce
Population
sans doubles comptes 46 081 47 271 48 152 48 185 48 125 47 672 de moins de 50 ans. mouvement
1962/ 1968/ 1975/ 1982/ 1990/
1968 1975 1982 1990 1999
Taux de variation annuel 0,43 0,27 0,01 -0,02 -0,11 ÉVOLUTION DE L’EMPLOI SALARIÉ ET DE L’EMPLOI TOTAL
Dû au solde naturel 1,08 0,74 0,43 0,30 0,19 PAR GRAND SECTEUR D’ACTIVITÉ DANS LA ZONE D’EMPLOI DE LA VALLÉE DE LA BRESLE
Dû au solde migratoire -0,65 -0,48 -0,42 -0,32 -0,30
Évolution 1990/1999 Évolution 1998/1999
Unités : habitant, % Source : INSEE - Recensements de la population
Effectifs Zone de la Zone de la
Haute- Haute-1999 Vallée de Vallée de
Normandie Normandie
la Bresle la Bresle
EMPLOI SALARIÉ
ÉVÉNEMENTS 1999
Agriculture 312 -12,1 -15,7 3,4 1,7
DANS LA ZONE D’EMPLOI DE LA VALLÉE DE LA BRESLE Industrie 7 540 -0,4 -12,4 -3,5 0,1
Construction 650 -17,9 -8,5 1,7 0,8
Commerce 1 724 1,3 0,4 -6,1 2,1FERMETURE DE LA VERRERIE-CRISTALLERIE
Services 5 957 25,8 15,9 3,5 2,6
DE NORMANDIE
Ensemble 16 183 6,8 3,6 -1,0 1,8
Aux prises avec des difficultés financières, la Verrerie-Cristallerie de Normandie à
EMPLOI TOTAL
Nesle-Normandeuse a fermé définitivement ses portes au mois d’avril 1999. Mise en Agriculture 1 348 -30,3 -27,6 -3,0 -1,9
Industrie 7 733 -0,8 -12,6 -3,5 0,0redressement judiciaire après un dépôt de bilan en 1996, la société est reprise par le
Construction 831 -16,7 -10,0 1,6 0,8
groupe allemand Heinz en janvier 1997. A l’époque, 31 employés avaient été licen- Commerce 2 115 -4,2 -2,3 -5,1 1,7
Services 6 623 25,4 15,0 3,0 2,6ciés. Aujourd’hui, ce sont 43 salariés qui perdent leur emploi. La société travaillait à
Ensemble 18 650 2,4 1,5 -1,2 1,6
65% pour la parfumerie et à 20% pour le cognac de luxe. Le reste étant assuré par le
Unités : nombre, % Source : INSEE - Estimations d’emploi au 1er janvier 1999
marché de la publicité et la décoration.
SRAM REPRISE PAR SES CADRES
Depuis le mois de juin 1999, la société SRAM, qui fabrique des pièces détachées LE CHÔMAGE DANS LA ZONE D’EMPLOI DE LA VALLÉE DE LA BRESLE
pour cycles sur les sites d’Incheville et de Chépy (Somme), a été rachetée par dix de Évolution 1998/1999 Évolution 1995/1999
ses cadres. Un contrat entre les nouveaux dirigeants et le groupe américain Sram Décembre Zone de la Zone de la
Haute- Haute-
1999 Vallée de Vallée deCorporation (ancien propriétaire) a été signé. Ce dernier s’engage à commander Normandie Normandie
la Bresle la Bresle
pendant trois ans l’équivalent de 60% du chiffre d’affaires. Hélas, cette reprise com-
Catégorie 1 (brut) 2 192 -19,1 -13,6 -22,4 -21,0
porte un plan social dont les salariés seront les premières victimes : on parle de 80 à 6 (brut) 487 10,7 4,2 233,6 113,0
Catégories 1+6 (brut) 2 679 -15,0 -10,4 -9,9 -9,2100 suppressions de postes sur les deux sites qui en comptent 300. Il faut savoir qu’il
Taux de chômage 11,2 -1,3 -1,3 -0,7 -1,7s’agit là du 17ème plan social en 20 ans... En 1982, le seul site d’Incheville comptait
Unités : demandeurs d’emploi, % Source : Direction régionale du travail, de l’emploi1 350 salariés.
et de la formation professionnelle
Rubrique réalisée par Nelly LANNEFRANQUE et Florence PIMENTA
à partir d’articles parus dans la presse régionale en 1999.
Jean-Yves CAILLEUX
AVAL 89 2e TRIMESTRE 2000

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.