Zone d'emploi de Lillebonne : Forte croissance des services en 2000

De
Publié par

En 2000, l'emploi a fortement progressé, et en particulier le secteur des services qui comprend l'intérim. Après une année 1999 exceptionnelle, le secteur du BTP a dû réduire un peu ses effectifs, baisse très faible comparée à la hausse de l'année précédente.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 15
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

CARTE D’IDENTITÉZONE D’EMPLOI DE LILLEBONNE
DE LA ZONE D’EMPLOI DE LILLEBONNE
Forte croissance des services en 2000
Population totale en 1999 59 573
Poids démographique
dans la région 3,3%
Part des moins de 20 ans 27,4%
Part des plus de 60 ans 19,4%
Nombre de communes 48
n 2000, l’emploi a fortement pro deuxième plus forte hausse de la région- Superficie (km2) 455
Densité de populationEgressé, et en particulier le secteur en 2000.
(habitants/km2) 131des services qui comprend l’intérim. Fin décembre 2001, le taux de chô-
Après une année 1999 exceptionnelle, le mage de la zone d’emploi de Lillebonne
secteur du BTP a dû réduire un peu ses s’élève à 10% de la population active,
Événements 2001
effectifs, baisse très faible comparée à la c’est-à-dire 0,4 point de moins qu’un an
hausse de l’année précédente. L’in auparavant. Cette baisse est remar BASELL RACHETÉE PAR EXXON MOBIL- -
Pour retrouver une taille conforme aux exigencesdustrie, assez bien représentée locale quable étant donné le contexte général à-
«antitrust» de Bruxelles, le groupe hollandais
Basell a cédé (entre autres) son usine de Lille-
bonne au premier groupe pétrolier mondial :
ÉVOLUTION DE L’EMPLOI PAR GRAND SECTEUR D’ACTIVITÉ DANS LA ZONE D’EMPLOI DE LILLEBONNE
Exxon Mobil.
Effectifs 2000 Évolution 1999/2000 Part de l’emploi Implantée à Lillebonne depuis 1962, l’entreprise
Total Dont salarié Zone Haute-Normandie Zone Haute-Normandie (qui a changé maintes fois de nom) est spécia-
Agriculture 696 222 n.s. -3,3 2,8 2,8 lisée dans la fabrication de polypropylène, matière
Industrie 6 617 6 450 +1,7 +1,1 26,6 22,6 plastique utilisée essentiellement dans l’industrie
Construction 2 226 2 089 -2,7 +4,1 9,0 6,3 automobile, l’électroménager, l’emballage et le
Commerce 2 583 2 226 -1,1 +2,5 10,4 12,3 textile. Exxon Mobil Chemical SAS (nouvelle ap-
Services 12 735 12 144 +6,4 +3,4 51,2 56,0 pellation) produit environ 235 000 tonnes de poly-
Ensemble 24 857 23 132 +3,3 +2,6 100,0 100,0 propylène pour un chiffre d’affaires de 1,9 milliard
Source : INSEE - Estimations d’emploi provisoires Unités : emploi, % de francs (290 millions d’euros). En juin 2001,
n.s. : non significatif
l’entreprise employait environ 270 personnes.
ECOSTU’AIR : PREMIER COUP DE PIOCHE
LE CHÔMAGE DANS LA ZONE D’EMPLOI DE LILLEBONNE
C’est en septembre 2001 qu’ont débuté, sur le site
Évolution 2000/2001 Évolution 1997/2001
de Saint-Jean-de-Folleville, les travaux pour l’im-
Décembre 2001 Zone Haute-Normandie Zone Haute-Normandie
plantation de la future usine de retraitement et de
Catégorie 1 2 201 -6,5 +1,5 -30,7 -29,4
revalorisation énergétique des dé-
Catégorie 6 737 +5,7 -0,3 -7,2 -10,9
chets «Ecostu’air».
Ensemble 2 938 -3,7 +1,2 -26,0 -26,4
Installé sur une parcelle de dix hectares corres-Taux de
pondant au point central des communes duchômage 10,0 -0,4 +0,2 -3,8 -3,2
Sévède (syndicat d’élimination et de valorisation
Source : DRTEFP Unités : demandeur d’emploi (données brutes), %
énergétique des déchets de l’estuaire) mais éga-
lement sur la ZAC de Port-Jérôme, ce centre d’in-
cinération devrait être opérationnel en 2004.la hausse dû à un
DEMANDEURS D’EMPLOI DE CATÉGORIES 1 ET 6 INSCRITS À L’ANPE Capable de traiter 132 000 tonnes de déchets et
AU 31 DÉCEMBRE 2001 DANS LA ZONE D’EMPLOI DE LILLEBONNE second semestre très très attendue par les 92 communes adhérentes du
% Haute- nettement moins favo Sévède, la future usine nécessitera un investisse- -
Nombre % Normandie ment de 580 millions de francs (88 millionsrable que les trois
Ensemble 2 938 100,0 100,0 d’euros). Très respectueuse de l’environnement,
années et demi précédont : - Ecostu’air sera soumise aux normes les plus sé-
Catégorie 6 737 25,1 20,1 vères en ce qui concerne les rejets dans l’atmos-dentes. Le nombre de
Femmes 1 506 51,3 50,0 phère. Par ailleurs, elle ne produira pas de rejets
demandeurs d’emploi aMoins de 25 ans 826 28,1 25,1 liquides dans le milieu naturel et les nuisances so-
De 25 à 49 ans 1 774 60,4 62,1 régressé d’environ 4% nores seront également limitées.
50 ans et plus 338 11,5 12,7
(-3% pour les hommes,Inscrits depuis plus d’un an 1 048 35,7 34,0 DEHONDT-TECHNOLOGIE : N°1 MONDIAL
dont : DANS LA FABRICATION DE MACHINES À-5% pour les femmes) ;
Inscrits depuis plus de 3 ans 237 8,1 8,7 TEILLER LE LIN
pour ces dernières
Source : DRTEFP Unités : demandeur d’emploi, % Notre région est l’une des plus grandes productri-
toutes les générations ces mondiales de lin. La Seine-Maritime produit
d’ailleurs le meilleur lin à fibre longue du monde.ment, s’est montrée un peu plus dyna n’ont pas eu la même chance : le nombre-
De ce fait, les professionnels normands ont acquis
mique qu’ailleurs et l’agriculture s’est de chômeuses de moins de 25 ans a di- un savoir faire jusqu’alors inégalé. Ainsi, la société
Dehondt-technologie, installée àmaintenue. Pour le secteur du com minué de 10% en un an, celui des-
Notre-Dame-de-Gravenchon, est devenue le
merce, le constat est le même que pour femmes de plus de 50 ans a augmenté
leader mondial dans la fabrication de machines
la construction, le phénomène étant un de 11%. Par ailleurs, la part importante agricoles spécialement destinées à travailler le lin.
Ses enrouleuses permettent de teiller une tonnepeu moins marqué : après une année de chômeurs ayant exercé une activité
de lin supplémentaire pour une fibre de meilleure
1999 de fort recrutement, les employeurs réduite dans le mois (catégorie 6) et sa qualité par rapport aux machines classiques. La
PME gravenchonnaise fabrique 300 machines paront repris leur souffle. Globalement, la forte augmentation laissent supposer un
an, emploie 30 personnes et réalise 20 millions dezone de Lillebonne a vu son nombre recours plus fréquent aux emplois dits
francs (3,05 millions d’euros) de chiffre d’affaires
d’emplois augmenter de 3,3% ; c’est la précaires (CDD, intérim…) dont 40% à l’exportation.
CAHIER D’AVAL n° 61 - Juillet 2002 33

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.