Zone d'emploi de Lillebonne : Forte progression du secteur des services

De
Publié par

Si la zone d'emploi de Lillebonne fait partie de celles dont la population s'est le plus développée depuis 1962, cet accroissement s'est fortement ralenti depuis la fin des années soixante-dix où le taux d'accroissement moyen annuel était encore proche du taux régional.Depuis 1990, l'accroissement naturel est du même ordre que celui de la région mais le solde migratoire est nettement inférieur (c'est l'un des plus faibles de Haute-Normandie).
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 31
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

ZONES D’EMPLOI
Zone d’emploi de Lillebonne
Forte progression
du secteur des services
en 1999 ; elle n’a augmenté que de inférieur de 1 point à celui de lai la zone d’emploi de Lillebonne
Sfait partie de celles dont la po 890 personnes depuis 1990. Haute-Normandie. Le nombre to- -
37L’emploi salarié s’est nettement tal de demandeurs d’emploi a égapulation s’est le plus développée -
depuis 1962, cet accroissement développé au cours de l’année 1998 lement diminué plus vite que dans
(475 postes supplémentaires) alors la région (-340 demandeurs d’ems’est fortement ralenti depuis la fin -
des années soixante-dix où le taux que le nombre d’emplois non sala ploi au cours de l’année 1999),-
riés restait stable. Cette progression cette baisse étant plus favorabled’accroissement moyen annuel
était encore proche du taux régio est surtout due au secteur des servi aux chômeurs de longue durée.- -
ces qui affiche un accroissement C’est à Lillebonne que la part desnal. Depuis 1990, l’accroissement
naturel est du même ordre que ce deux fois plus important que celui ouvriers qualifiés et des techniciens-
de la région. Avec près de 11 400 est la plus importante parmi leslui de la région mais le solde mi-
gratoire est nettement inférieur postes, ce secteur représente désor inscrits à l’ANPE.-
mais plus de la moitié des emplois La zone de Lillebonne se révèle la(c’est l’un des plus faibles de
Haute-Normandie). La population de la zone et se rapproche ainsi de la plus active quant à la création d’éta-
valeur moyenne régionale (54,4%). blissements. Avec un taux global dede la zone atteint 59 573 habitants
En baisse de 1,5 création de 13,2%, elle se situe 1,4
ÉVOLUTION DE LA POPULATION DE LA ZONE D’EMPLOI point, le taux de chô point au-dessus de la moyenne ré- -
DE LILLEBONNE ENTRE 1962 ET 1999
mage est un de ceux gionale. Cet indicateur de dyna-
1962 1968 1975 1982 1990 1999
qui ont le plus forte misme économique se retrouve dans-Population
sans doubles comptes 42 100 46 650 52 520 56 147 58 683 59 573 ment régressé dans tous les secteurs avec, à chaque fois,
1962/ 1968/ 1975/ 1982/ 1990/ la région. Avec un un différentiel supérieurà1point
1968 1975 1982 1990 1999
taux de 11,4%, il est par rapport à la région
Taux de variation annuel 1,73 1,71 0,95 0,55 0,17
Dû au solde naturel 1,23 1,10 0,73 0,80 0,47
Dû au migratoire 0,50 0,62 0,23 -0,25 -0,31
Unités : habitant, % Source : INSEE - Recensements de la population ÉVOLUTION DE L’EMPLOI SALARIÉ ET DE L’EMPLOI TOTAL
PAR GRAND SECTEUR D’ACTIVITÉ DANS LA ZONE D’EMPLOI DE LILLEBONNE
Évolution 1990/1999 Évolution 1998/1999
Effectifs
Zone de Haute- Zone de Haute-ÉVÉNEMENTS 1999 DANS LA ZONE D’EMPLOI DE LILLEBONNE 1999
Lillebonne Normandie Lillebonne Normandie
EMPLOI SALARIÉPETIT MAIS DIVERSIFIÉ
Agriculture 193 -11,9 -15,7 3,7 1,7Il ne reste que deux « gros » fabricants français de chemises sur notre territoire. L’un des
Industrie 6 195 -20,0 -12,4 -0,3 0,1
deux est cauchois et installé à Yvetot depuis 1948 : ce sont les établissements Laporte.
Construction 1 643 -10,2 -8,5 0,6 0,8
Cette chemiserie a plusieurs activités : vente directe de vêtements, commercialisation Commerce 1 786 4,3 0,4 -2,5 2,1
des vêtements de sport et de loisirs, fournisseur d’administration (armée, poste, po Services 10 737 15,0 15,9 5,2 2,6-
lice...). Elle produit également pour la grande distribution mais peut aussi travailler « à Ensemble 20 554 -1,4 3,6 2,4 1,8
façon » en petite quantité. La concurrence est dure pour les 130 employés mais un atout EMPLOI TOTAL
supplémentaire, la chemise sans repassage, va permettre de maintenir son unité à Agriculture 829 -28,8 -27,6 -3,1 -1,9
Industrie 6 366 -20,0 -12,6 -0,4 0,0Yvetot.
Construction 1 839 -10,4 -10,0 0,9 0,8
LE CAOUTCHOUC DES PNEUS VERTS Commerce 2 180 0,1 -2,3 -1,8 1,7
Services 11 393 14,7 15,0 5,1 2,6C’est un investissement de 500 millions de francs sur les trois années 1997, 1998 et 1999
Ensemble 22 607 -2,9 1,5 2,1 1,6que vient de réaliser la société Bayer Elastomères implantée à Port-Jérôme. Ce chiffre
est pratiquement équivalent au chiffre d’affaires de l’entreprise en 1998, qui était de 540 Unités : nombre, % Source : INSEE - Estimations d’emploi au 1er janvier 1999
millions.
Cette société, leader mondial de la fabrication de polybutadiène, renouvelle ses lignes de
production pneumatiques avec des pneus à basse résistance au roulement appelés LE CHÔMAGE DANS LA ZONE D’EMPLOI DE LILLEBONNE
« pneus verts ». Ces pneus permettent de consommer moins de carburant.
Évolution 1998/1999 Évolution 1995/1999
Décembre
Zone de Haute- Zone de Haute-GRAND MARIAGE À PORT-JÉRÔME 1999
Lillebonne Normandie Lillebonne NormandieA la veille du passage à l’an 2000, les deux raffineries de Port-Jérôme ont fusionné :
Catégorie 1 (brut) 2 537 -16,2 -13,6 -16,0 -21,0après une année de discussion entre les autorités compétentes au niveau européen etie 6 (brut) 774 2,8 4,2 126,3 113,0
mondial, Exxon et Mobil sont devenus le premier groupe pétrolier mondial sous le nom de
Catégories 1+6 3 311 -12,4 -10,4 -1,5 -9,2
Exxon Mobil Corporation. Ce rapprochement a été suscité par la complémentarité des (brut)
secteurs en jeu et la possibilité d’une puissance accrue tant dans le domaine de la re-
Taux de chômage 11,4 -1,5 -1,3 -2,9 -1,7
cherche et du raffinage, que dans ceux de la chimie et de la logistique.
Unités : demandeurs d’emploi, % Source : Direction régionale du travail, de l’emploiRubrique réalisée par Nelly LANNEFRANQUE et Florence PIMENTA
à partir d’articles parus dans la presse régionale en 1999.
Jean-Yves CAILLEUX
AVAL 89 2e TRIMESTRE 2000

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.