Zone d'emploi de Pont-Audemer : Une activité commerciale en pleine croissance

De
Publié par

En 2001, la zone de Pont-Audemer figure parmi les territoires où l'emploi continue de progresser. Le commerce reste moteur après deux années de hausse soutenues. Cette évolution favorable vient compenser les réductions d'emploi dans les services. Dans le secteur secondaire, l'industrie affiche également de bons résultats qui contrastent avec le difficultés du BTP.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 36
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

CARTE D’IDENTITÉZONE D’EMPLOI DE PONT-AUDEMER
DE LA ZONE D’EMPLOI
DE PONT-AUDEMER
Une activité commerciale
Population totale en 1999 40 450
en pleine croissance Poids démographique
dans la région 2,3%
Part des moins de 20 ans 25,2%
n 2001, la zone de Pont-Audemer nières années. Sur la période récente,
Part des plus de 60 ans 22,3%Efigure parmi les territoires où l’emploi salarié industriel est assez
Nombre de communes 70
l’emploi continue de progresser. Le com- stable (entre 2 800 et 2 900 emplois), sui- Superficie (km2) 606
merce reste moteur après deux années vant la tendance des secteurs-clés de Densité de population
de hausses soutenues. Cette évolution l’appareil productif local (agroalimen- (habitants/km2) 67
favorable vient compenser les réductions taire, habillement-cuir, biens intermédiai-
d’emploi dans les services. Dans le sec- res). En 2001, l’industrie locale a créé point) au dernier trimestre. Au cours de
teur secondaire, l’industrie affiche égale- 150 postes de travail, seules la métal- l’année 2002, le taux de chômage a légè-
ment de bons résultats qui contrastent lurgie et la pharmacie-parfumerie ont rement progressé jusqu’à la fin du
avec les difficultés du BTP. L’agriculture perdu des emplois. Le BTP semble plus deuxième trimestre mais cette tendance
est en recul, mais l’emploi agricole reste subir le ralentissement économique en s’est inversée ensuite. En décembre 2002,
le taux de chômage atteint 9,2%, soit qua-
siment son niveau de la fin 2001. Cette sta-
ÉVOLUTION DE L’EMPLOI PAR GRAND SECTEUR D’ACTIVITÉ DANS LA ZONE D’EMPLOI DE PONT-AUDEMER
bilité du chômage masque des évolutions
Effectifs 2001 Évolution 2000/2001 Part de l’emploi
contrastées. Le chômage féminin a nette-
Total Dont salariés Zone Haute-Normandie Zone Haute-Normandie
ment baissé en 2002, y compris le chô-
Agriculture 893 254 n.s. -2,5 6,4 2,7 mage de longue durée. En revanche, le
Industrie 3 109 2 932 +5,4 +0,4 22,3 22,7
nombre de demandeurs d’emploi hommesConstruction 1 446 1 251 -3,2 +1,5 10,4 6,4
Commerce 2 366 2 076 +8,2 +0,9 16,9 12,3 est en progression de 10% et en particulier
Services 6 152 5 653 -1,3 +0,1 44,1 55,9
celui des jeunes
Ensemble 13 967 12 166 +1,4 +0,3 100,0 100,0
Source : INSEE - Estimations d’emploi provisoires Unités : emploi, %
n.s. : non significatif
Événements 2002LE CHÔMAGE DANS LA ZONE D’EMPLOI DU PAYS DE PONT-AUDEMER
Évolution 2001/2002 Évolution 1998/2002
POULINGUECONSTRUCTIONS
Décembre 2002 Zone Haute-Normandie Zone Haute-Normandie Cette entreprise familiale fait figure d’originali-
té dans le contexte économique actuel : elleCatégorie 1 1 638 -2,4 +0,7 -27,7 -24,6
vient d’être rachetée par quatre de ses em-Taux de chômage 9,2 +0,1 +0,1 -2,6 -2,8
ployés dont deux femmes qui encadrent 160
Source : DRTEFP Unités : demandeur d’emploi (données brutes), %
salariés.
C’est en 1947 que René Poulingue débute
comme charpentier à Epaignes . Son entre-DEMANDEURS D’EMPLOI DE CATÉGORIES 1, 2 OU 3 2001, après deux années prise se développe jusqu’à compter 40 sala-
(hors activité réduite) INSCRITS À L’ANPE AU 31 DÉCEMBRE 2002
riés en 1961. Le choc pétrolier signe le débutconsécutives de hausse.DANS LA ZONE D’EMPLOI DE PONT-AUDEMER
d’une période difficile dans les années 1980 :
Dans le tertiaire, les évolu-% Haute- les enfants Poulingue rachètent l’entreprise et
Nombre % Normandie tions du commerce sont specta- se lancent dans la construction industrielle .
En 1996, une forte récession dans le bâtimentEnsemble 1 771 100,0 100,0 culaires. La zone d’emploi a créé
provoque 20 MF de perte de chiffre d’affaires.dont : plus de 400 postes en trois ans Mais l’entreprise se diversifie : la couvertureFemmes 966 54,5 50,9
en zinc et en cuivre prend son essor tandisdont 180 en 2001. Cette pousséeMoins de 25 ans 334 18,9 21,4
que obtient son agrément de dé-De 25 à 49 ans 1 121 63,3 62,1 de l’emploi commercial est portée samianteur. Aujourd’hui l’entreprise respire la
50 ans et plus 316 17,8 16,5
par le dynamisme du commerce santé : le groupe Intermarché vient de lui
Inscrits depuis plus d’un an 562 31,7 33,4
confier la réalisation de 300 grandes surfaces.de détail et du commerce de gros.Source : DRTEFP Unités : demandeur d’emploi, %
Elle vient compenser les difficul- JARDIVISTA
L’entreprise ferme l’entrepôt de Bourg-Achardtés observées dans les services
spécialisé dans la vente des produits de jardin
encore bien représenté dans cette zone aux entreprises (le conseil et assistance
pour plusieurs enseignes du Nord, de
(6,4%). Globalement, la zone enregistre en particulier), à l’origine du recul de l’Ile-de-France et de la Normandie.
Connue sous le nom de Graines Fontaine,près de 200 créations nettes cette l’emploi dans les services.
cette société a plus de 100 ans d’histoire. Elle
année, créations qui concernent princi- Fin 2001, la zone de Pont-Audemer af- a été rachetée il y a cinq ans pour devenir la
société Jouffray-Drillaud Fontaine : 40 person-palement l’emploi salarié. L’emploi non fichait un taux de chômage de 9,1%, en
nes ont été licenciées à cette époque. En
salarié reste stable : les installations baisse de 0,6 point par rapport à l’année 2000, nouveau rachat par un groupe japo-
dans l’industrie et le BTP compensent précédente. La zone n’a semble-t-il pas nais : Jardivista, filiale de Marubeni.
C’est en juillet qu’a eu lieu l’annonce de la fer-les cessations d’activité dans les servi- trop souffert du ralentissement conjonctu-
meture du site justifiée par une baisse impor-
ces et l’agriculture. rel du deuxième semestre. Après une tante du chiffre d’affaires ; les emplois
commerciaux seront conservés mais le per-Pont-Audemer est la zone d’emploi nette diminution au premier trimestre (-0,6
sonnel sédentaire (13 personnes) devra
qui a le moins souffert de la réduction de point), le chômage s’est stabilisé jusqu’en partir ; préparateurs de commandes, compta-
bles et secrétaire de direction sont concernés.l’emploi secondaire au cours des 25 der- septembre pour diminuer à nouveau (-0,1
CAHIER D’AVAL n° 64 - Juillet 2003 43

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.