Zone d'emploi de Verneuil-sur-Avre : L'emploi continue de progresser en 2001

De
Publié par

À Verneuil-sur-Avre, l'emploi total progresse de 1,5 % en 2001. Comme ailleurs, le rythme des créations s'est nettement ralenti. Depuis quatre ans, le nombre d'emplois non salariés est en baisse progressive dans ce territoire qui compte 11 500 emplois. L'emploi salarié continue donc à augmenter dans tous les secteurs à l'exception du BTP.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 10
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins
ZONE D’EMPLOI DE VERNEUILSURAVRE L’emploi continue de progresser en 2001
VerneuilsurAvre, l’emploi total A p r o gr e s s ed e1 , 5 %e n2 0 0 1 . Comme ailleurs, le rythme des créations s’est nettement ralenti. Depuis quatre ans, le nombre d’emplois non salariés est en baisse progressive dans ce terri toire qui compte 11 500 emplois. L’emploi salarié continue donc à aug menter dans tous les secteurs à l’excep tion du BTP. Les effectifs salariés de
activité importante du territoire, les équi pementiers mécaniques. Dans le BTP, la tendance euphorique de ces deux dernières années s’est in versée. L’emploi diminue de 5,8%, cor respondant somme toute à une perte d’une vingtaine de postes. Le commerce local s’inscrit, quant à lui, dans un mouvement totalement diffé rent. De plus en plus dynamique (+2,6%
ÉVOLUTION DE L’EMPLOI PAR GRAND SECTEUR D’ACTIVITÉ DANS LA ZONE D’EMPLOI DE VERNEUILSURAVRE Effectifs 2001Évolution 2000/2001Part de l’emploi Total Dontsalariés ZoneHauteNormandie ZoneHauteNormandie Agriculture 607 130n.s. 2,55,3 2,7 Industrie 3553 3415 +1,7+0,4 30,822,7 Construction 529391 5,1+1,5 4,66,4 Commerce 1091 910+4,2 +0,99,5 12,3 Services 5755 5438 +1,8+0,1 49,955,9 Ensemble 11535 10284 +1,5+0,3 100,0100,0 Source : INSEE  Estimations d’emploi provisoiresUnités : emploi, % n.s. : non significatif
LE CHÔMAGE DANS LA ZONE D’EMPLOI DE VERNEUILSURAVRE Évolution 2001/2002Évolution 1998/2002 Décembre 2002Zone HauteNormandieZone HauteNormandie Catégorie 11 0174,5 +0,735,3 24,6 Taux de chômage8,3 +0,1 +0,13,1 2,8 Source : DRTEFPUnités : demandeur d’emploi (données brutes), %
en 1999, +4,6% en 2000, +6,2% DEMANDEURS D’EMPLOI DE CATÉGORIES 1, 2 OU 3 en 2001), l’activité commerciale (hors activité réduite) INSCRITS À L’ANPE AU 31 DÉCEMBRE 2002 DANS LA ZONE D’EMPLOI DE VERNEUILSURAVRE a généré une centaine de postes % Haute supplémentaires depuis trois Nombre %Normandie ans dont la moitié en 2001. Les Ensemble 1029 100,0100,0 dont :services présentent des évolu Femmes 50148,7 50,9 tions nettement plus modérées Moins de 25 ans210 20,421,4 De 25 à 49 ans639 62,162,1(+1,8%) qu’il faut rattacher à 50 ans et plus180 17,516,5 l’activité touristique du territoire Inscrits depuis plus d’un an400 38,933,4 et, dans une moindre mesure, Source : DRTEFPUnités : demandeur d’emploi, % aux services domestiques. Les l’agriculture sont eux aussi en légèreeffectifs des services aux entreprises diminution. restentstables sous l’effet d’un repli des L’industrie locale repose en grandeservices opérationnels conjugué à quel partie sur les fabricants de biens interques créations dans les activités de médiaires, métallurgie, premier emconseil. ployeur industriel de la zone, chimie etDans la zone de Verneuil, le taux de fabricants de composants électroniques.chômage est de 8,3% de la population Les évolutions constatées dans ces troisactive, soit 0,1 point de plus qu’en 2001, principales activités expliquent partiellecorrespondant à une baisse de 0,4 point ment la bonne tenue de l’emploi indusdurant les trois premiers trimestres de triel local. Elle est également à rattacherl’année puis remontée de 0,5 point en fin aux créations de postes dans une autred’année. Les effectifs de chômeurs de
CARTE D’IDENTITÉ DE LA ZONE D’EMPLOI DE VERNEUILSURAVRE
Population totale en 1999 Poids démographique dans la région Part des moins de 20 ans Part des plus de 60 ans Nombre de communes Superficie (km2) Densité de population (habitants/km2)
27 318
1,5% 23,9% 25,9% 43 591
46
catégories 1, 2 et 3 n’ont cependant que très peu augmenté. Il s’agit essentielle ment de chômeurs de longue durée et de jeunes de moins de 25 ans
Événements 2002
DU SURMESURE Aménager un véhicule pour le transport de personnes à mobilité réduite dans leur fau teuil, pour un raid africain ou poser un réser voir GPL… c’est l’affaire de la société SOMAC de VerneuilsurAvre. Depuis 1966, cette filiale de Renault à 100% étudie, conçoit et réalise des voitures à la «carte». SOMAC détient 75% du marché français de véhicules pour le transport des handicapés. De 650 véhicules transformés il y a 5 ans, SOMAC est passé à 12 500 en 2001. 45 salariés travaillent dans cette usine qui réalise un chiffre d’affaires de 75 millions d’euros.
UN NOUVEAU PARC D’ACTIVITÉS En mai 1998, le Pays d’Avre et d’Iton a décidé de se constituer en pays de développement et de se porter candidat au Contrat de Plan EtatRégion. Plusieurs axes ont été définis d o n tl ed é ve l o p p e m e n té c o n o m i q u ee t l’emploi. Il comporte des mesures en faveur de l’accueil et de l’accompagnement des en treprises et des entrepreneurs : sites d’accueil d ’ e n t r e p r i s e si n t e r c o m m u n a u xà Ver neuilsurAvre, TillièressurAvre, Bourth… Ainsi, un village d’entreprises de six hectares va voir le jour à TillièressurAvre. Le montage financier et les partenaires sont trouvés : la communauté de communes du Pays de Ver neuil, le Conseil régional, le Conseil général et l’Etat. Plusieurs sociétés sont déjà intéressées par ce parc d’activités proche de la région pa risienne dont une entreprise d’informatique spécialisée dans le code digital, une entre prise de signalétique et une autre de vente de pneumatiques.
VALOIS AIME L’EURE Valois, filiale du groupe américain Aptar, dis pose de trois sites dans l’Eure : Le Vaudreuil, le Neubourg et VerneuilsurAvre. Les deux dernières unités ont bénéficié d’une enve loppe de 11,5 millions d’euros pour leurs équi pements productifs. Valois est en effet le seul fabricant mondial de pompes, valves et vapo risateurs à maîtriser intégralement la techno logie de l’élastomère dans l’élaboration des joints, une technologie qui garantit une étan chéité totale à ses produits lors de leur utilisa tion. Plus de 50% du chiffre d’affaires est à l’export. Valois a su aussi s’attirer l’industrie de luxe (l’Oréal et LVMH).
CAHIER D’AVAL n° 64  Juillet 200341
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.