Zone d'emploi du Pays de Bray - L'emploi salarié industriel en hausse

De
Publié par

Le Pays de Bray emploie 12 600 personnes au 1er janvier 1998. Depuis 1990, le niveau de l'emploi total n'a pas varié mais sa structure s'est un peu modifiée.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 21
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

ZONES D’EMPLOI
Zone d’emploi du Pays de Bray
L’emploi salarié industriel
en hausse
e Pays de Bray emploie 12 600 per rié a ainsi chuté de près de 17% tanddu départis ement. Le chômage de lon
Lsonnes au 1er janvier 1998. Depuisqu’un entrepreneur du bâtiment sur gue durée y est aussi moins impor-
1990, le niveau de l’emploi total n’a quatre cessait d’exercer. Au total, la tant (36%). Toutefois cette récente 51
pas varié mais sa structure s’est un zone a perdu près d’un emploi sur amélioration ne permet pas d’enrayer
peu modifiée. Les pertes d’emploi en cinq depuis 1990. le chômage des jeunes (27% des de-
registrées dans le secteur agricole ont Le secteur tertiaire, qui n’occupe mandeurs d’emploi de catégorie 1) ni
été compensées, bien sûr, par un re- que 53% de l’effectif total, connaît, celui des femmes qui représentent en
gain d’emploi dans les services mais quant à lui, des évolutions plus favo core 53,7% des demandeurs d’em-
également par une bonne progression rables que dans la région. Le com-ploi.
de l’emploi salarié industriel, ce qui merce a perdu moins d’emploi et les Les statistiques de création d’en-
est assez exceptionnel. L’équipement services en ont créé proportionnelle treprise confirment le dynamisme
automobile et l’industrie agro-alimen- ment plus. industriel dans la zone. 103 entrepri-
taire y sont bien implantés. Le dyna ses ont vu le jour en 1998 pour un
misme de ce secteur est d’autant plus taux de création de 9,3%, inférieur
visible qu’il est d’ampleur comparable d’un point à celui de la région. 70%Le taux de chômage
à la récession qui frappe l’emploi sala le plus bas de la région des créations ont eu lieu dans le sec
rié industriel de la région depuis huit teur tertiaire dont 45% dans le com-
ans (+9,2% pour la zone contre -12,4% Cette évolution positive des sec- merce. Ce secteur reste cependant
régionalement). La situation du BTP teurs traditionnels et des services agitmoins créateur que dans la région.
est, en revanche, très dégradée par favorablement sur la stabilité du mar L’initiative privée dans le secteur de
rapport à la région, elle même déjà ché de l’emploi. La zone affiche lela construction évolue comme en
fortement touchée par des pertes taux de chômage le plus faible de laHaute Normandie. L’industrie, enfin,
d’emploi importantes. L’emploi sala région (11,1%, soit 2,4 points d’écart), présente un taux de création de
taux par ailleurs 11,1%, soit +2,6 points de plus que la
ÉVOLUTION DE L’EMPLOI SALARIÉ ET DE L’EMPLOI TOTAL inférieur de moyenne haut normand e
PAR GRAND SECTEUR D’ACTIVITÉ DANS LA ZONE D’EMPLOI DU PAYS DE BRAY
près de 3
Évolution 1990/1998 Évolution 1995/1998
1998 points à celui Christian CAMESELLAZone du Haute- Zone du Haute-
Pays de Bray Normandie Pays de Bray Normandie
EMPLOI SALARIÉ
Agriculture 226 15,4 17,1 8,7 7,3 ÉVÉNEMENTS 1998
Industrie 3 529 9,2 12,4 1,3 3,9
DANS LA ZONE D’EMPLOI DU PAYS DE BRAYConstruction 585 16,7 9,2 3,0 8,3
Commerce 1 197 0,4 1,7 7,3 0,0
Services 4 698 12,9 13,0 3,6 4,2 PILKINGTON NORD NORMANDIE : DU "SUR MESURE" AU PRIX
Ensemble 10 235 7,0 1,8 2,0 0,7 DE SÉRIE
Rachetée par le groupe Pilkington en 1990, l’usine deillefontaine, GaEMPLOI TOTAL
spécialiste du vitrage isolant est une entreprise prospère qui, de Agriculture 1 481 30,9 26,2 14,7 8,3
Industrie 3 666 7,8 12,6 1,5 3,9 puis 7 ans, a crée 32 emplois et augmenté de 50% son chiffre d’affai
Construction 732 18,2 10,8 4,1 7,4 res. Le secret de la réussite : vendre du "sur mesure" au prix de série
Commerce 1 524 3,2 4,0 5,0 1,0
grâce à un logiciel informatique qui gère toutes les commandes et
Services 5 218 13,4 12,2 5,6 4,1
adapte la fabrication de façon à minimiser les pertes. Au niveau
Ensemble 12 621 0,0 -0,1 0,0 0,2
national, le groupe possède dix sites industriels de transformation
Unités : nombre, % Source : INSEE Estimations d’emploi au 1er janvier 1998
du verre et regroupe 500 personnes. Au niveau mondial, c’est 35 000
personnes dans plus de 20 pays et 25,5 milliards de francs de chiffre
d’affaires.
LE MARCHÉ DU TRAVAIL DANS LA ZONE D’EMPLOI DU PAYS DE BRAY
Évolution en 1 an Évolution 1995/1998
HIPPODROME DE MAUQUENCHYDécembre Zone du Zone du
Haute- Haute-1998 Pays Pays de Au mois de juin 1998, le Conseil général de la Seine Maritime dé Normandie Normandie
de Bray Bray
cide de voter le projet d’hippodrome à Mauquenchy et débloque
Catégories 1 (brut) 1 659 7,9 5,7 4,0 8,6
une ligne de crédits de 50 millions de francs. Ce nouvel hippo-ries 6 (brut) 334 5,4 1,9 155,0 104,4
Catégories 1+6 (brut) 1 993 7,5 4,4 7,2 1,4 drome est destiné à remplacer celui des Bruyères à Rouen, condam
Nombre de deman né à la fermeture depuis qu’il ne répond plus aux normes de
deurs d’emploi catégo sécurité. A plus long terme, l’hippodrome servira de base au lance
ries 1+6 (CVS) 1 917 7,5 4,4 7,5 1,8
ment d’un projet bien plus vaste : on parle d’un complexe de loisirs
Taux de chômage 11,1 -1,1 -1,1 -0,4 -0,4
tourné vers le cheval pour 1999.
Unités : nombre, % Source : Direction régionale du travail, de l’emploi
Rubrique réalisée à partir d’articles parus dans la presse régionale en 1998.et de la formation professionnelle
AVAL 85 2e TRIMESTRE 1999

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.