Mémoire paginé. COMPORTEMENT DES ELEVES DE LA SERIE D FACE A L’ENSEIGNEMENT APPRENTISSAGE DE L’HISTOIRE ET DE LA GEOGRAPHIE : CAS DU LYCEE BEHANZIN.

De
Publié par

C'est une recherche qui porte sur le désintérêt des élèves de la série D face à l'enseignement d'Histoire et de la Géographie en République du Bénin. Ce désintérêt se manifeste par l'irrégularité au cours, le coefficient faible de la matière mais parfois la manière dont le cours est fait. Le paradoxe et ce qui nous a surpri est que après le baccalauréat plus de 90% de ces apprenants vont s'inscrire en Géographie. Comment s'inscrire à l'université dans une discipline qu'on n'a pas aimé au collège?
Publié le : lundi 20 février 2012
Lecture(s) : 275
Nombre de pages : 51
Voir plus Voir moins
SOMMAIRE
-
DEDICACE
………………………………………………………………. 3
-
REMERCIEMENTS
…………………………………………………….. 5
- AVANT-PROPOS
………………………………………………………. 7
- INTRODUCTION
……………………………………………………….10
-
CHAPITRE I
: PROBLEMATIQUE DE LA RECHERCHE ..………… 12
-
CHAPITRE II :
REVUE DE LITTERATURE …………………………. 15
- CHAPITRE III
: PRESENTATION DE LA DEMARCHE
D’ENQUETE ET D’ANALYSE DES DONNEES
D’ENQUETE ……..………………………………………………. 21
A- DEMARCHE D’ENQUETE .………………………………….. 22
B- DEMARCHE D’ANALYSE DES DONNEES D’ENQUETES..23
- CHAPITRE IV
: DEPOUILLEMENT ET INTERPRETATION
DES DONNEES D’ENQUETE ………………………………..… 24
A- DESCRIPTION DU SITE ……..……………………………….25
B- RESULTATS ET ANALYSE DES DONNEES D’ENQUETE..26
-
CHAPITRE V
: ETUDE DES CAUSES ET DES CONSEQUENCES
DU COMPORTEMENT DES ELEVES DE LA SERIE
D
FACE
A L’ENSEIGNEMENT APPRENTISSAGE DE L’HISTOIRE
ET DE LA GEOGRAPHIE
…………………………………….…….31
A- CAUSES …...……………………………………………… …32
B- CONSEQUENCES ………………………………………….. 37
-
CHAPITRE VI
: QUELQUES APPROCHES DE SOLUTIONS AU
COMPORTEMENT DES ELEVES DE LA SERIE
D
FACE A
L’ENSEIGNEMENT APPRENTISSAGE DE L’HISTOIRE
ET DE LA GEOGRAPHIE
…………………………………….. 38
1
A-
SUGGESTIONS A L’ENDROIT DES AUTORITES EN
CHARGE DE L’ENSEIGNEMENT ET DES ENSEIGNANTS…
. 39
B- SUGGESTIONS A L’ENDROIT DES APPRENANTS ET DES
PARENTS D’ELEVES …………………………………….. 41
CONCLUSION
………………………………………………………….. 43
BIBLIOGRAPHIE
………………………………………………………. 46
ANNEXE
…………………………………………………………………. 49
2
D E D I C A C E
« Toute éducation peut échouer parce que celui qu’on éduque
est un homme, c’est-à-dire un être libre, un être dont le pouvoir de
dire non est sacré. »
Olivier REBOUL (Le langage de l’éducation. Paris, P.U.F., 1984,p.156)
3
Je dédie ce mémoire :
*A mon feu père Georges AFFOGNON qui n’a pas eu la chance de voir se
réaliser son vœux.
*A ma mère Pélagie GNIMASSOU. Cette œuvre est le fruit des lourds
sacrifices consentis pour ma réussite. Puisse l’Eternel t’accorder longue vie.
*A mes frères et sœurs Victor, Gervais, Hyacinthe, Balbine, Gérard,
Barthelémy et Emma en témoignage de votre sincère et profonde sympathies.
*A mon épouse Diane et mes enfants Niconali et Célia pour votre affection
4
R E M E R C I E M E N T S
«
Il n’y a pas encore aujourd’hui, il n’y a probablement jamais
eu, de système éducatif valable, capable de former et d’épanouir
la personnalité, car tout système éducatif est fait pour étouffer
et pour asservir, sans pour autant donner les connaissances et les
aptitudes qu’il prétend donner. »
Michel LOBROT (L’animation non- directive des groupes.
Paris,
Payot, 1974, p.23)
5
Nous tenons très sincèrement à remercier certaines personnes dont les
concours ont été déterminants dans la réalisation de ce travail. Il s’agit de :
*
Monsieur
EHOU AGBO
, Chef Service Examens et Concours de la
D.D.E.P.S Ouémé-Plateau, ancien Censeur du Lycée Béhanzin pour son concours
louable.
*
Monsieur
Aubin HOUNSINOU
, Proviseur du Lycée Béhanzin pour tous les
renseignements sur le Lycée, les différents nœuds du thème et les sages conseils.
*
Monsieur
Fidèle SAGBO
, élève Inspecteur de l’Enseignement Secondaire en
Histoire et Géographie pour les conseils sur la comparaison à faire entre les élèves
d’antan et ceux d’aujourd’hui.
*
Messieurs
les professeurs certifiés
du Lycée Béhanzin, mon encadreur M.
Armand FOLLY
et Madame le Censeur du Lycée Toffa : Mme
Jocelyne
JOHNSON
pour les sages conseils sur le thème.
*
Monsieur
Soulémane LANIKPEKOUN
, ancien Chef Service Examens et
Concours de la D.D.E.P.S Ouémé-Plateau pour son soutien et les aides à moi
apportées à la Direction de l’Enseignement Secondaire.
*
Enfin, nos sincères et profondes gratitudes à Madame
Marthe ANIGNIKIN
,
Inspectrice de l’Enseignement Secondaire à la retraite, qui, malgré ses nombreuses
préoccupations, a accepté de tout sacrifier même ses repos pour guider nos pas dans
l’aboutissement de ce travail. Votre calme et la pertinence de vos arguments nous
serviront d’exemple.
6
A V A N T- P R O P O S
« Si l’on désire, comme le besoin s’en fait de plus en plus sentir,
former des individus capables d’invention et de faire progresser la
société de demain, il est clair qu’une éducation de la découverte
active du vrai est supérieure à une éducation ne consistant qu’à
dresser les sujets à vouloir par volontés toutes faites et à savoir par
vérités simplement acceptées. »
Jean PIAGET (Psychologie et pédagogie. Paris, Denoël, 1969, p.45)
7
L’enseignement apprentissage de toute discipline repose sur une démarche
pédagogique qui lui est propre mais aussi sur une réelle participation tant de
l’enseignant que de l’apprenant.
Nos armes dans l’enseignement et notre expérience de l’enseignement
apprentissage d’Histoire et de Géographie dans certains établissements dont le Lycée
Béhanzin de Porto-Novo nous ont permis de faire un certain nombre de constats tant
au niveau des séries littéraires que des séries scientifiques en particulier la série
D
dans nos collèges et lycées.
L’idée de choisir un tel thème est née lors de la correction du Baccalauréat de
la session de juin 2006 où les élèves de la série
D
avaient composé à l’écrit en
Histoire et Géographie. Le constat était clair que les notes étaient minables et
pourtant c’était des élèves qui, pour la plupart, souhaitaient l’Histoire et la
Géographie à l’écrit du Baccalauréat.
Ce constat nous a amené à jeter un regard sur les comportements des élèves de
la série
D
au cours des situations de classe et à discuter avec les collègues
enseignants d’Histoire et de Géographie dans les séries
D
en général et dans les
Terminales en particulier. C’est ainsi que nous avons pensé qu’en choisissant de
comprendre le comportement des élèves de la série
D
face à l’enseignement
apprentissage d’Histoire et de Géographie, on pourrait connaître le mal depuis sa
racine afin de proposer une thérapie appropriée.
Mais notre élan à vouloir vite comprendre le comportement des élèves de la
série
D
a failli être émoussé et étouffé n’eut été la vigilance de notre directrice de
mémoire qui, très tôt, nous a amené à détecter certaines confusions comme le
comportement en série
C
qui est à l’antipode du comportement en série
D
.
8
En choisissant le thème de recherche pour mémoire d’obtention du Certificat
d’Aptitude au Professorat de l’Enseignement Secondaire (C.A.P.E.S) :
« COMPORTEMENT DES ELEVES DE LA SERIE “D” FACE A
L’ENSEIGNEMENT APPRENTISSAGE DE L’HISTOIRE ET DE LA
GEOGRAPHIE »
,
Notre intérêt est de mettre à la disposition des enseignants d’Histoire et de
Géographie certains éléments qui expliquent le comportement des élèves de la série
D
de nos collèges et lycées.
Afin d’avoir des réponses objectives à nos interrogations, nous avons enquêté
sur un échantillon raisonnable d’élèves. Avouons que l’enquête n’a pas du tout été
facile car il a fallu photocopier de nouveau l’ensemble du questionnaire à distribuer
pour annuler le premier lot car les identités déclinées par les enquêtés sont fausses et
les réponses fantaisistes. Nous avons alors effectué un travail de sensibilisation dans
les classes afin de montrer aux apprenants que le but de l’enquête n’est pas de
détecter ceux qui n’aiment pas la discipline ni ceux qui n’approuvent pas la manière
de dispenser les cours par les professeurs. Malgré ce travail de sensibilisation, nous
avons ressenti une méfiance au niveau des apprenants. Il a fallu un entretien avec
certains sur le caractère scientifique de notre sujet et sur la finalité de notre recherche
qui est de produire quelque chose à la fin de notre formation avant d’espérer recevoir
les questionnaires sérieusement remplis.
9
I N T R O D U C T I O N
« Un des plus grands problèmes de l’éducation est le
suivant : comment unir la soumission sous une contrainte légale
avec la faculté de se servir de sa liberté ? Car la contrainte
est nécessaire ! Mais comment puis-je cultiver la liberté sous
la contrainte. »
Emmanuel KANT (Réflexions sur l’éducation. Paris, Vrin,(1776-
1787) 1966, p.87)
10
Il importe de faire remarquer que depuis un certain temps, le système
éducatif béninois est confronté à d’énormes difficultés. Ces difficultés se situent
tant au niveau pédagogique qu’au niveau de la structure du système et au niveau
du volet social des acteurs. L’aspect visible des problèmes se remarque à travers
les grèves des enseignants qui se déroulent chaque année depuis plus d’une
décennie.
C’est alors inconcevable que les politiques jusque là n’arrivent pas à
juguler cette crise qui secoue l’école béninoise depuis des années. Si tant est que
l’éducation est la base du développement économique d’un pays, on peut se
demander si le développement au sens réel du terme peut se passer de l’école.
Face à ces difficultés que traverse l’école béninoise, ce serait une fuite ou
même un crime que de rester insensible à ces soubresauts. Il est alors important à
tous les acteurs du système éducatif de réfléchir sur le devenir de l’école
béninoise. Parents d’élèves, élèves, enseignants, autorités à divers niveaux
doivent conjuguer leurs efforts pour que les soubresauts de l’école ne soient pas
les derniers soubresauts d’un agonisant.
Pour nous, à la fin de notre formation, on ne nous demande pas de faire des
miracles mais simplement de laisser quelque chose après nous. C’est pour cela
qu’au nombre de tous les problèmes que rencontre l’école béninoise, nous avons
décidé de comprendre et d’expliquer le comportement de certains élèves au cours
de l’enseignement apprentissage d’Histoire et de Géographie.
11
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.