Recensement de la population Portrait de la jeunesse de Provence-Alpes-Côte d'Azur

De
Publié par

Près de 850 000 jeunes de 15 à 29 ans habitent la région Provence-Alpes-Côte d'Azur en 2006. Un sur cinq est étudiant. Bien qu'ayant progressé, la région n'occupe encore que la 15e place pour la part des jeunes dans sa population. À 25 ans, la plupart des jeunes ont terminé leurs études. Les taux d'activité, traditionnellement plus faibles qu'au niveau national, le sont également pour les jeunes, et particulièrement pour les jeunes femmes : 83 % des femmes de 25 à 29 ans sont en activité, contre 91 % des hommes. Les conditions d'emploi des jeunes actifs sont plus difficiles que celles de leurs aînés, bien qu'ils soient plus diplômés. L'accès à l'emploi n'est pas une condition suffisante pour quitter le domicile parental : plus de 40 % des 18 à 24 ans qui travaillent et ont terminé leurs études, vivent encore chez leurs parents. Sommaire Un habitant sur trois a moins de 30 ans Un jeune sur cinq est étudiant Des jeunes femmes plus diplômées que les jeunes hommes Une majorité des 18-24 ans sur le marché du travail Des conditions d'emploi plus difficiles pour les jeunes actifs L'emploi n'est pas une condition suffisante pour quitter le domicile parental Des logements plus petits et plus anciens pour les jeunes Un habitant sur trois a moins de 30 ans Un jeune sur cinq est étudiant Des jeunes femmes plus diplômées que les jeunes hommes Une majorité des 18-24 ans sur le marché du travail Des conditions d'emploi plus difficiles pour les jeunes actifs L'emploi n'est pas une condition suffisante pour quitter le domicile parental Des logements plus petits et plus anciens pour les jeunes
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 37
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

SUD INSEE
N° 138 - janvier 2010 l'essentiel
Recensement de la population
Portrait de la jeunesse de
Provence-Alpes-Côte d’Azur
UnhabitantsurtroisPrès de 850 000 jeunes de 15 à 29
a moins de 30 ans
ans habitent la région Provence-
En 2006, la région compte près deAlpes-Côte d’Azur en 2006. Un
1 700 000habitantsdemoinsde30ans,
sur cinq est étudiant. Bien qu’ayant soit 35 % de la population régionale
progressé, la région n’occupe (4 815 000 habitants). Cette part est in-
férieure à la moyenne nationale (37 %),eencore que la 15 place pour la
car la région compte une proportion
partdesjeunesdanssapopulation. plus élevée de personnes âgées de 60
ans ou plus (25 % contre 21 % enÀ 25 ans, la plupart des jeunes
France métropolitaine). 850 000 jeunes
ont terminé leurs études. Les taux sont âgés de 15 à 29 ans, soit près de
18 % de la population. La région ned’activité, traditionnellement plus
souffre cependant pas d’un déficit de
faibles qu’au niveau national, le jeunesdanssapopulationactive :lapart
des 15 à 29 ans parmi la population ensont également pour les jeunes, et
âge de travailler est comparable à la
particulièrement pour les jeunes
moyenne nationale (31 %).
femmes : 83 % des femmes de 25
à 29 ans sont en activité, contre
91 % des hommes. Les conditions
d’emploi des jeunes actifs sont plus
difficiles que celles de leurs aînés,
bien qu’ils soient plus diplômés.
L’accès à l’emploi n’est pas une
condition suffisante pour quitter le
domicile parental : plus de 40 %
des 18 à 24 ans qui travaillent et
ont terminé leurs études, vivent
encore chez leurs parents.
© Insee 2010SUD INSEE
N° 138 - janvier 2010
l'essentiel
Les étudiants de Provence-Alpes-Côte
d’Azur vivent moins fréquemment
seuls dans un logement indépendant
(20 %contre25 %enFrancemétropo-
litaine). En effet, ils poursuivent plus
fréquemment leurs études sans démé-
nager : 52 % d’entre eux vivent chez
leurs parents, contre 46 % au niveau
national. 80 % de la population de la
région vivant dans un pôle urbain
(60 % en France), l’accès aux établis-
sements d’enseignement supérieur est
facilité. Ainsi, 56 % des étudiants vi-
vent dans la commune où ils poursui-
vent leurs études, contre 51 % en
France.
Parailleurs,commeauniveaunational,
Reflet du vieillissement de la popula- libre ses échanges de jeunes ; les en- unétudiantsurdixvitencouple,unsur
tion,lapartdesjeunesreculedanstou- trées comme les sorties sont limitées. dix partage un logement avec d’autres
tes les régions. Ce repli est cependant Parmi les jeunes de 18 à 24 ans, un sur
adultes sans lien familial (colocation
moins rapide en Provence-Alpes-Côte dix est arrivé dans la région au cours
notamment) et un sur quinze vit dans
d’Azur que dans les autres régions de des cinq années précédentes et un sur
un foyer étudiant.
province. Ainsi en 2006, Provence- dix l’a quittée. Ainsi, Provence-Alpes-
eAlpes-Côted’Azursesitueau15 rang Côted’Azurnefigurepasparmilesplus
edes régions métropolitaines pour la attractivespourles18-24ans(16 rang), Desjeunesfemmesplus
partdesjeunesdanslapopulation :elle mais elle parvient à conserver l’essen- diplôméesquelesjeunes
agagnéquatreplacesdepuis1999.Les tiel de ses jeunes. hommes
régionsdunordetdel’estdupays,plus
jeunes, se démarquent des régions du Unjeunesurcinqest
Lesjeunessonttoujoursplusdiplôméssud et du centre. L’Île-de-France, at- étudiant
que leurs aînés : 40 % des 25 à 29 anstractive pour les étudiants et les jeunes
ère sont titulaires d’un diplôme de l’ensei-actifs, occupe la 1 place avec 21 % En 2006, la région compte 162 000
gnementsupérieur,contre35 %des30de jeunes. étudiantsde16à29ans. Ellearriveau
à 39 ans. Ce taux est cependant infé-e3 rang en nombre d’étudiants comme
rieur à la moyenne nationale (43 %).en population, après l’Île-de-FranceLedépartementdesBouches-du-Rhône
De même, les jeunes "sans diplôme"est le plus jeune de la région avec (573 000 étudiants) et Rhône-Alpes
sont moins nombreux que leurs aînés :19,5 % de 15 à 29 ans. Dans le Var et (230 000 étudiants). Mais seuls 20 %
14 % des 25 à 29 ans, contre 18 % desles Alpes-Maritimes, la proportion de des jeunes de 16 à 29 ans poursuivent
30 à 39 ans.
jeunes est intermédiaire et s’explique leurs études, ce qui place Provence-
edavantage par un nombre important de Alpes-Côted’Azurau7 rang,loinder-
rière l’Île-de-France (25 %). Les jeu- Comme au niveau national, les jeunespersonnes âgées. À l’opposé, dans les
Alpes-de-Haute-Provence et les Hau- nes, étudiants ou débutant leur vie femmes sont plus souvent diplômées
tes-Alpes,lapartdejeunesestparticu- active,seconcentrentdanslespôlesur- de l’enseignement supérieur que les
lièrement faible (environ 15 %), y bains. Deux aires urbaines (Marseille- jeunes hommes. En Provence-Alpes-
compris au sein de la population en Aix-en-Provence et Nice) regroupent Côte d’Azur, 45 % des jeunes femmes
de 25 à 29 ans ayant terminé leursâge de travailler. Au jeu des migra- ainsi plus de 70 % des étudiants de la
région. études sont titulaires d’un diplômetions interrégionales, la région équi-
Déficitdejeunesdanslesdépartementsalpins
Nombre de jeunes et part dans la population, par département
Âgerévolu Alpes-de-Haute- Hautes-Alpes Alpes-Maritimes Bouches-du- Var Vaucluse Provence-Alpes-
Provence Rhône Côted’Azur
Effectif % Effectif % Effectif % Effectif % Effectif % Effectif % Effectif %
0à14ans 26 860 17,4 23 310 17,8 173 600 16,2 346 700 17,9 164 300 16,7 99 220 18,6 833 990 17,3
15à29ans 23 020 14,9 20 250 15,5 179 760 16,8 377 550 19,5 158 430 16,1 93 880 17,6 852 880 17,7
30à59ans 63 370 41,0 55 180 42,2 427 660 39,8 787 640 40,7 393 220 39,9 217 870 40,8 1 944 930 40,4
60 ans ou plus 41 250 26,7 32 010 24,5 292 170 27,2 425 510 22,0 269 150 27,3 123 320 23,1 1 183 430 24,6
Total 154500 100,0 130750 100,0 1073190 100,0 1937400 100,0 985100 100,0 534290 100,0 4815230 100,0
Source : Insee - Recensement de la population de 2006
© Insee 2010SUD INSEE
N° 138 - janvier 2010
l'essentiel
Avoir un enfant réduit plus fortement
l’activitédesfemmeslesplusjeuneset
les moins diplômées. L’influence des
enfants sur l’activité des femmes s’ob-
servequelquesoitleniveaud’étude.Il
seréduitcependantàmesurequeleni-
veau de diplôme s’élève. À diplôme
équivalent une fois les études termi-
nées,letauxd’activitédesmèresde18
à 24 ans est largement inférieur à celui
des femmes sans enfant : de 25 points
pour celles n’ayant aucun diplôme et
de 15 points pour celles diplômées de
l’enseignement supérieur. Avec l’âge,
l’effet de l’enfant sur l’activité se ré-
duit : pour les mères de 25 à 29 ans, il
s’échelonnede- 15pointspourles non
diplômées à - 9 points pour celles di-
plômées de l’enseignement supérieur.
Même sans enfant, les jeunes femmes
sont également moins actives que les
hommes lorsqu’elles sont peu ou pas
diplômées.Maisl’écartseréduitàme-
surequelediplômes’élève.Entre25et
29 ans, le taux d’activité des femmes
sansenfantnondiplôméesestinférieur
de17pointsàceluidesjeuneshommes
non diplômés. Enfin, taux d’activité
féminin et masculin sont identiques
post-baccalauréat, contre 34 % des des hommes. Cet écart ne s’explique pour les jeunes sans enfant et diplô-
jeunes hommes. Ces derniers sont pas seulement par une scolarité plus més de l’enseignement supérieur.
quantàeuxplussouventtitulairesd’un longue des jeunes femmes. La part de
CAP ou BEP (24 % contre 16 % pour femmes actives est en effet également
Desconditionsd’emploilesjeunesfemmes). plus faible parmi celles ayant terminé
leurs études. plusdifficilespourles
jeunesactifsUnemajoritédes18-24ans
Entre25et29ans,bienquelesfemmessurlemarchédutravail
soientplusdiplômées,leurtauxd’acti- Les jeunes actifs sont plus souvent ou-
vité reste inférieur (83 % contre 91 % vriersouemployésqueleursaînés.Par-Unemajoritédesjeunesde18à24ans
des hommes). Près d’une jeune femme mi les 25-29 ans ayant terminé leurssont déjà entrés sur le marché du tra-
sur dix est femme au foyer (7 % en études, 51% sont ouvriers ou em-vail : 55 % d’entre eux sont actifs, soit
France). ployés, contre 46% des 30-34 ans. Ceten emploi (42%), soit au chômage
(13 %). Le taux d’activité des jeunes
augmente rapidement avec l’âge. À
partir de 25 ans, la plupart ont terminé
leurs études : 87 % des jeunes de 25 à
29 ans sont actifs. Les taux d’activité
sont inférieurs à la moyenne nationale
à tous les âges, en particulier pour les
femmes. C’est aussi vrai chez les jeu-
nes : le taux d’activité des jeunes fem-
mes est inférieur de 2 points à la
moyenne nationale.
Danslarégion,50 %desfemmesde18
à 24 ans sont en activité, contre 59 %
© Insee 2010SUD INSEE
N° 138 - janvier 2010
l'essentiel
Des difficultés accrues pour les jeunes de Les politiques publiques en faveur de lament 63 %, 77 % et 81 % en France
familles monoparentales jeunesse
métropolitaine).
Danslarégion,15000jeunessontàlatêted’un Les politiques publiques en faveur de la jeu-
foyer monoparental, pour l’essentiel des fem- nesseviennentdesedoterd’un"LivreVert"pu-
mes. Les plus jeunes (18 à 24 ans) rencontrent blié en juillet 2009. Issu des travaux de laL’emploin’estpasune
des difficultés accrues d’accès à l’emploi et aux commission de concertation sur la politique de
conditionsuffisantepourétudes :27 %d’entreellessontenemploi,37 % lajeunesse,ilcontientdespropositionsvisantà
au chômage et 6 % seulement étudiantes. améliorer l’insertion des jeunes sur le marchéquitterledomicileparental
du travail et leur accès à l’autonomie. Le débat
Les jeunes vivant dans un foyer monoparental
public autourdeses propositions,ainsiquedes
en 2006 ont connu une scolarité plus difficile. La quasi-totalité des jeunes de 15 à 17 expérimentations, sont en cours. Cette étude,
Entre15et17ans,54 %d’entreeuxontobtenu
fondée sur les résultats du recensement de laans vivent au sein du foyer parental
le brevet des collèges, contre 62 % de ceux vi-
population, dresse un état de la situation des(95 %).Ilsnesontplusque54 %parmivant avec leurs deux parents.
jeunesvis-à-visdel’activitéetdel’autonomieen
les 18-24 ans et 18 % parmi les 25-29
matièredelogement,antérieurauxpropositions
écart est légèrement plus marqué en ans.Lesfillesprennentleurautonomie du "Livre Vert". Elle contribue ainsi au diagnos-
tic sur les conditions de vie des jeunes.Provence-Alpes-Côte d’Azur qu’au ni- plustôt,environdeuxansavantlesgar-
veaunational.Letravailàtempspartiel çons;à21ans,lamajoritédesfillesont
est également plus fréquent pour les quittélefoyerparental(23anspourles
Deslogementspluspetitsplusjeunes.Ceconstatnes’expliquepas garçons). Parmi les 18-24 ans, 60 %
etplusancienspourlesdes garçons vivent encore chez leursseulement par les étudiants qui exercent
jeunesun emploi complémentaire, il est vrai parents, contre 48 % des filles.
aussipourlesjeunesdontlesétudessont
terminées: 18% des 20-24 ans en em- L’emploin’estpasuneconditionsuffi- Comme au niveau national, la grande
ploiayantterminéleursétudestravaillent santepouraccéderàunlogementauto- majoritédesjeunesquiontquittéledo-
à temps partiel, contre 13% des 25-29 nome : 44 % des 18 à 24 ans qui micileparental sont en location (70%).
travaillent et ont terminé leurs études, Ils sont cependant 17% à accéder à laans.Cestauxsontunpeuplusélevésque
la moyenne nationale (respectivement viventencoreauseindufoyerparental. propriété (19% en France). Quand ils
16%et11%).Letravailàtempspartiel Parmi eux, cette part s’échelonne de ne résident pas dans un foyer étudiant,
esttroisfoisplusfréquentchezlesjeunes 33 % pour les cadres à 54 % pour les les jeunes de la région vivent dans des
femmes que chez les hommes : 28 % ouvriers.Entre25et29ans,ilsnesont logementsun peu pluspetitsetplusan-
contre 10 % entre 20 et 24 ans, 20 % plusque16 %danscecas,maislahié- ciens que la moyenne nationale. Parmi
rarchie sociale est la même. Plus de la les18-29ans,ilssont27%àvivredanscontre6%entre25et29ans.
moitié vivent déjà en couple et 20 % un logement de moins de 40 m² (25%
L’accès à un emploi à durée indéter- vivent seuls. Un contrat de travail auniveaunational),et55%viventdans
minée s’améliore avec l’âge, mais un stable et un salaire suffisant favorisent un logement construit avant les années
peumoinsvitedanslarégionqu’auni- l’accès à un logement autonome. Les 1970 (53% en France). En Provence-
veau national. Parmi les jeunes en em- jeunes actifs qui vivent chez leurs pa- Alpes-Côte d’Azur, comme dans le
rents sont plus souvent en CDD (50 % reste de la France, les trois quarts desploi ayant terminé leurs études, 62 %
ontunemploienCDIparmiles20à24 contre 32 %), notamment à temps par- jeunes majeurs vivant hors du foyer
ans, 73 % parmi les 25 à 29 ans, et tiel, et moins souvent en CDI à temps parental possèdent au moins une voi-
78 %parmiles30à34ans(respective- complet (38 % contre 52 %). ture, facilitant ainsi leur autonomie.
Sources
NadineJourdan
Lesrésultatsprésentéssontissusdurecensementdelapopulationde2006.Ilsdécriventlasituation
JoachimTimotéomoyennedesjeunesentre2004et2008.Laproportiondejeunesauchômageestainsiunemoyenne
sur la période 2004-2008 et ne doit pas s’interpréter en termes conjoncturels.
Définitions
Danslerecensement,lesjeunesmineurssontcomptéschezleursparents,mêmelorsqu’ilssontpensionnairesdansuninternat.Lesjeunesmajeurslogés
dans une structure collective (cité universitaire, internat, pensionnat) ou dans un logement indépendant sont domiciliés sur leur lieu d’études et non chez
leurs parents.
Les contrats à durée limitée comprennent l’intérim, l’apprentissage, les contrats aidés, les stages rémunérés et autres CDD.
Danscetteanalyse,unétudiantestdéfinicommeunjeunede16à29ans,inscritdansunétablissementd’enseignementetdontleniveaudediplômeest
au moins supérieur au baccalauréat.
Le taux d’activité rapporte l’effectif de personnes en activité (en emploi ou au chômage) parmi une classe d’âge.
Pour en savoir plus :
"Jeunes et territoires : attrait des villes étudiantes et des pôles d’activité". Insee première n° 1 275, janvier 2010.
"Bilan démographique 2009 - Deux pacs pour trois mariages". Insee première n° 1 276, janvier 2010.
Institut National de la Statistique et des Études Économiques
© Insee 2010 Provence-Alpes-Côte d'Azur
Dépôt légal : janvier 2010 17, rue MenpentiDirecteur de la publication : Renan Duthion
N° ISSN : 1287-292X 13387 Marseille Cedex 10Chef du service Études et Diffusion : Valérie Roux
Téléphone : 04 91 17 57 57Réf : SIE1013832 Rédacteur en chef : Claire Joutard
Fax : 04 91 17 59 60
SUD INSEE l’essentiel figure dès sa parution sur le site Internet de l’Insee : www.insee.fr onglet régions (rubrique “Les publications”)
Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information électronique : www “À votre service”)

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.