Scolarisation et diplômes : les Alsaciens sortent plus tôt du système éducatif

De
Publié par

En Alsace comme dans les autres régions, la durée des études a beaucoup augmenté depuis quelques décennies et le niveau général des diplômes s'est élevé. Cependant, les Alsaciens quittent plus tôt le système éducatif (y compris en cas d'apprentissage), ce qui peut les pénaliser, puisque le diplôme reste un atout important pour une bonne insertion professionnelle.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 23
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins

ENSEIGNEMENT
Scolarisation et diplômes :
En 1999, 423 000 personnes, dont
165 000 de 15 à 30 ans, étaient
inscrites dans un établissementles Alsaciens sortent plus tôt
d’enseignement en Alsace.
Plus de 12 000 apprentis étaient
en formation en 1999.du système éducatif
que les jeunes hommes : à 20 ans,décroissent à partir de 16 ans, âgeEn Alsace comme dans les
7 Alsaciennes sur 10 sont encorede fin de l’enseignement obliga-autres régions, la durée des
en formation, contre 6 Alsacienstoire. En Alsace, les jeunes termi-
études a beaucoup augmenté
sur 10.nent leurs études plus tôt que
depuis quelques décennies et Les jeunes Alsaciens sortent plusdans le reste de la France : l’écart
le niveau général des diplômes souvent du système éducatif au ni-entre les taux de scolarisation al-
veau du second degré (entre lasaciens et français s’accroît jus-s’est élevé.
classe de troisième et le bac). Parqu’à 20 ans. À cet âge, moins desCependant,lesAlsaciens quit-
ailleurs, dans la région, l’orientationdeux tiers des Alsaciens sont sco-
tentplustôtlesystèmeéducatif
des élèves à l’issue des classes delarisés (y compris en apprentis-
(y compris en cas d’apprentis- collège se fait traditionnellementsage), contre les trois quarts dans
sage),cequipeutlespénaliser, plus souvent vers des filières cour-l’ensemble du pays. Ce taux place
la région à l’avant dernière, tes (sections d’enseignement pro-puisquelediplômeresteun
juste devant la Corse (60 %). En fessionnel ou centres de formationatoutimportantpourunebonne
Alsace, comme au niveau natio- d’apprentis). En particulier, l’ap-
insertionprofessionnelle.
nal, les jeunes femmes poursui- prentissage est très développé : il
vent leurs études plus longtemps représente plus de 37 % des effec-
L’enseignement étant obligatoire Les hommes arrêtent leurs études plus tôt que les femmes
en France de6à16ans,laqua-
si-totalité des enfants et des jeu-
100
nes de cette classe d’âge sont
Taux de
scolarisés, à l’exception de ceux scolarisation (en %)
80qui suivent un enseignement alter-
natif à la scolarisation (enseigne-
ment à distance, à domicile,…). À 60
partir de 16 ans, on observe de
grandes différences de scolarisa-
40tion entre les régions.
2 Alsaciens sur 3 20
scolarisés à 20 ans Âge
0Les taux de scolarisation, supé-
15 20 25 30
rieurs à 99 % à l’âge de 15 ans, Hommes Île-de-France Hommes de province Hommes Alsace
Femmes Île-de-France Femmes de province Femmes Alsace
7Chiffres pour l'Alsace · revue n° 11· novembre 2002
Source : Insee, recensement de la population de 1999ENSEIGNEMENT
De moins en moins de sans diplôme
Part de sans diplôme entre 20 et 60 ans,
parmi les sortis du système éducatif de 1962 à 1999
100
%
Femmes en 1962
80
Hommes en 1962 mes étaient diplômés du supé-
60
rieur. Cette proportion a fortement
augmenté pour devenir, en 1999,Femmes en 1990
40 plus importante chez les femmes
(21,5 %) que chez les hommesHommes en 1990
(20,5 %).Femmes en 1999
20
Hommes en 1999
Âge Le diplôme : un atout
0 pour l’insertion
20 22 24 26 28 30 32 34 36 38 40 42 44 46 48 50 52 54 56 58 60
tifs scolarisés dans l’enseigne- Une sortie de scolarité précoce
peut être un handicap pour unement professionnel du second de- De plus en plus
gré, au lieu de 31 % pour l’en- bonne insertion dans la vie profes-de diplômés
sionnelle. En effet, l’emploi obtenusemble des régions. L’Alsace est
ainsi la région française qui pré- Depuis 1962, les taux de scolari- à la sortie du système éducatif dé-
pend en grande partie du niveausente le plus fort taux d’apprentis- sation ont fortement augmenté : à
sage parmi les jeunes de 16 à 21 20 ans, la proportion des étudiants d’études atteint, mais aussi de
l’obtention ou non d’un diplôme.ans (7,7 %, contre 4,7 % pour l’en- en Alsace est passée de 12 % en
semble de la France). 1962 à 56 % en 1999 (hors ap- Ainsi, parmi les personnes de 15 à
24 ans sorties du système éduca-Après l’âge de 20 ans, l’écart entre prentissage et contrats de qualifi-
l’Alsace et le reste du pays s’ame- cation). En conséquence, les jeu- tif, les titulaires d’un BEP ou d’un
nuise à nouveau, grâce au dyna- nes Alsaciens sont aus-
misme de l’enseignement supé- si de plus en plus Les diplômés du supérieur dans les villes
rieur dans la région. L’Alsace attire diplômés. En 1962, et leur proche périphérie
bon nombre d’étudiants en prove- près de 47 % des hom-
nance d’autres régions : dans les mes et 59 % des fem-
échanges entre les académies mes, âgés de 20 à 60
françaises, celle de Strasbourg est ans et sortis du système
la plus attractive après celles de éducatif, n’avaient au-
ALLEMAGNE
Lyon et Toulouse.De plus, pour les cun diplôme. En 1999,
e
formations universitaires du 3 seules 15,5 % des per-
cycle, c’est en Alsace que la pro- sonnes sorties du sys-
Strasbourgportion d’étudiants étrangers est tème scolaire n’ont au-
la plus forte (16 %, contre moins cun diplôme, et l’écart Part des personnes
de 8 % en France, en 1997). entre les hommes et les ayant un diplôme supérieur
au bac, par canton (en %)femmes s’est considé-
rablement réduit. 25 à 42Bibliographie
20 à 25L’évolution est sen-
Colmar"La scolarisation des moins de 18 15 à 20
sible aussi pour les 0 à 15ans", Insee Première n°787, juillet
2001. diplômes de niveau
"Les centres de formation d’appren- Alsace : 20,9 %supérieur au bac : en
tis en 1999-2000", DPD, note d’in- France : 22,3 %
formation n°01.17, édition avril 1962, 3 % des hom-
2001. mes et 1 % des fem- Mulhouse
"Géographie de l’école n°7", DPD,
édition octobre 2001.
SUISSE
Champ : personnes de 20 à 59 ans
sorties du système éducatif
8 INSEE Chiffres pour l'Alsace · revue n° 11· novembre 2002
Source : Insee, recensements de la population
© IGN - Insee - Mégrin
Source : Insee, recensement de la population de 1999ENSEIGNEMENT
Obtenir son diplôme est déterminant pour trouver un emploi
Insertion professionnelle par niveau de sortie et diplôme obtenu
bac
niveau bac sans diplôme
CAP-BEP
niveau CAP-BEP sans diplôme
bac
niveau bac sans diplôme
CAP-BEP
niveau CAP-BEP sans diplôme
80 %0 % 20 % 40 % 60 % 100 %
actifs ayant un emploi chômeurs
inactifs (hors étudiant) militaires du contingent
Champ : personnes de 15 à 24 ans sorties du système éducatif.
Note : le "niveau bac sans diplôme" désigne ici les personnes qui ont arrêté leur scolarité en seconde, première ou terminale, sans avoir obtenu le bac (général,
technologique ou professionnel); le "niveau CAP-BEP sans diplôme" désigne ici les personnes qui ont arrêté leur scolarité en collège ou en section CAP ou BEP, sans avoir
obtenu leur diplôme de CAP ou BEP.
bac général, est plus difficileCAP ont plus souvent un emploi technologique ou professionnel ;
(77 %) que ceux qui sont sortis au qu’avec les autres types de bacca- seuls 57 % des non-diplômés ont
lauréat.niveau du collège ou d’une section un emploi.
de CAP ou de BEP sans obtenir Ainsi, parmi les jeunes de moins de
25 ans qui ont arrêté leurs étudesleur diplôme (52 %).
Au niveau du baccalauréat, le au niveau du baccalauréat, 74 % Dominique KELHETTER
des titulaires d’un baccalauréat gé-même phénomène s’observe entre
Michel DUÉE
les bacheliers et ceux qui ont néral ont un emploi, contre 82 %
des titulaires d’unéchoué à l’examen. Mais, parmi les
bacheliers, les titulaires d’un bac
professionnel ou technique s’insè-
Méthodologierent un peu plus facilement que les
Champ : les effectifs scolarisés à la date du recensement (mars 1999) correspon-titulaires d’un bac général. En effet,
dent aux effectifs scolarisés à la rentrée de 1998 ; en revanche, l’âge utilisé est celui
le baccalauréat général a pour vo- atteint au cours de l’année 1999.
cation de permettre l’accès à l’en-
Effectifs scolarisés : personnes déclarant être inscrites dans un établissement
seignement supérieur et prépare d’enseignement au recensement de 1999. Les apprentis, titulaires d’un contrat de
travail, sont néanmoins toujours en formation et comptés dans les effectifs scolarisésles élèves à la poursuite des étu-
(6 % des effectifs scolarisés de 15 à 25 ans). De même, certains jeunes en contrat de
des ; il ne donne pas de qualifica- qualification ou en stage sont inscrits dans un organisme de formation, et donc pris
en compte dans les effectifs scolarisés, même s’ils sont déjà entrés dans la vie active.tion professionnelle ou technique.
Aussi, l’insertion dans la vie active, Taux de scolarisation : part des effectifs scolarisés dans une population donnée.
directement après l’obtention d’un
9Chiffres pour l'Alsace · revue n° 11· novembre 2002 INSEE
Garçons Filles
CAP BAC CAP BAC
Source : Insee, recensement de la population de 1999.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.