Tableaux de léconomie bas-normande. Enseignement

De
Publié par

A la rentrée 2006, l’enseignement du premier degré scolarise 149 740 élèves. Cette baisse de 670 élèves par rapport à 2005 replace l’académie bas-normande à son niveau le plus bas de 2003. L’érosion semble désormais inexorable, corrélée avec la baisse démographique. D'ailleurs il n'est prévu que 148 000 élèves à la rentrée 2009. Les effectifs du préélémentaire ont baissé de 970 élèves en 2006. La moindre scolarisation des enfants de deux ans explique seulement un tiers de cette réduction. Les enfants de 3 à 6 ans sont moins nombreux en raison de la faible démographie des années 70 et 80 qui a conduit à la baisse du nombre de couples bas-normands en âge d’avoir des enfants. La part du privé reste stable dans le préélémentaire (16 %), l’élémentaire (19 %) et le second degré (23 %).
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 13
Nombre de pages : 12
Voir plus Voir moins

ENSEIGNEMENT
A la rentrée 2006, l’enseignement du premier degré scolarise 149 740 élèves. Cette baisse de
670 élèves par rapport à 2005 replace l’académie bas-normande à son niveau le plus bas de
2003. L’érosion semble désormais inexorable, corrélée avec la baisse démographique. D'ailleurs
il n'est prévu que 148 000 élèves à la rentrée 2009.
Les effectifs du préélémentaire ont baissé de 970 élèves en 2006. La moindre scolarisation des
enfants de deux ans explique seulement un tiers de cette réduction. Les enfants de 3 à 6 ans sont
moins nombreux en raison de la faible démographie des années 70 et 80 qui a conduit à la
baisse du nombre de couples bas-normands en âge d’avoir des enfants. La part du privé reste
stable dans le préélémentaire (16 %), l’élémentaire (19 %) et le second degré (23 %).
La baisse des effectifs dans les collèges se ralentit
Avec 122 550 élèves scolarisés, les effectifs des collèges et lycées se sont réduits de 1 400 unités
par rapport à 2005. En 2007, la baisse devrait être du même ordre avant de se réduire progres-
sivement à 1 100 en 2008, 500 en 2009 et moins de 400 en 2010. En 2006, à peine un tiers
de la baisse affecte les collèges soit un poids beaucoup plus faible que les quatre-cinquièmes
qu’elle représentait au début des années 2000. Ces réductions d’effectifs devraient se concen-
trer dorénavant sur les lycées.
Avec moins de 37 500 étudiants en 2006, le nombre d’inscrits dans l’enseignement supérieur
recule légèrement en Basse-Normandie. La hausse du taux de réussite au baccalauréat com-
pense pourtant la légère baisse du nombre d’élèves en terminale alors que le taux de poursuite
d’étude reste constant : 98 % pour les bacheliers généraux, 84 % pour les bacheliers technologi-
ques et 26 % pour les bacheliers professionnels.
A la rentrée 2006, l’Université a perdu 190 étudiants mais les filières connaissent des sorts diffé-
rents : la filière lettres perd 340 étudiants tandis que médecine et pharmacie en gagnent plus de
110. Les Instituts Universitaires de Technologie (IUT) accroissent leurs effectifs de près de 3 %, les
Sections de Techniciens Supérieurs (STS) et les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE)
se contentent d’une augmentation plus modeste. Dans les Instituts Universitaires de Formation
des Maîtres (IUFM) les effectifs baissent de nouveau.
Une meilleure réussite au BAC et au BTS
Plus de 14 000 candidats se sont présentés à la session 2006 du baccalauréat dans l’Académie
et près de 12 000 ont été admis. Ce taux de réussite (83,6 %) a fortement progressé et reste su-
périeur de plus d’un point à celui de la France. La réussite bas-normande au bac général reste
toutefois inférieure de plus d’un point au taux national. Les bons résultats du bac S (88,2 % d’ad-
mis) sont inférieurs d’un point au taux national et ceux du bac ES de plus de deux points.
Les taux de réussite dans les séries technologiques et professionnelles sont en revanche et
comme habituellement supérieurs à la moyenne nationale, notamment pour la série STT dont le
taux de réussite est supérieur de quatre points à celui obtenu en moyenne en France.
Les candidats au brevet de technicien supérieur (BTS) de la région ont également été très perfor-
mants. Le taux de réussite se maintient à 70 % soit quatre points de mieux que le taux national.
A la rentrée 2005, le nombre d’apprentis a augmenté de 7 % dans la région contre seulement
2,5 % en France. La région se caractérise par une forte proportion d’apprentis formés dans les
domaines agricoles.
Tableaux de l’économie bas-normande -2008 73ENSEIGNEMENT6
Quelques définitions
Adaptation Insertion Scolaire (AIS) : cet enseignement Premier degré : Enseignement scolaire regroupant
regroupe les effectifs scolarisés dans les classes d'i- l'enseignement préélémentaire, avant le cours
nitiation (élèves de nationalité étrangère non fran- préparatoire (CP), et l'enseignement élémentaire, et
cophones), d'adaptation (enfants qui, pour des dispensé dans les écoles maternelles et élémentaires.
raisons diverses, rencontrent des difficultés au ni-
veau de l'enseignement élémentaire) et d'intégration
Second degré : Enseignement secondaire, faisantscolaires (CLIS) (élèves présentant un handicap phy-
suite à l'enseignement préélémentaire et élémen-sique, sensoriel ou mental, mais pouvant tirer profit
taire (premier degré), et dispensé dans les collègesd'une scolarité adaptée).
(premier cycle) et les lycées (second cycle).
EREA : établissement régional d’enseignement adap-
té ; conçu pour accueillir des élèves handicapés.
Pour en savoir plus ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ...
Aubey (Sylvie), "La baisse des effectifs continue mais les résultats s'améliorent" in Bilan 2007 - L'année
économique et sociale, Insee Basse-Normandie, juin 2008
Atlas de la formation initiale 2007 - 2008, Rectorat de l'académie de Caen, mars 2008
De Monredon (Séverine), "Les élèves du premier degré à la rentrée 2007 dans les écoles publiques et
privées" Note d'information D.E.P.P. n°08.01, Ministère de l'éducation nationale, janvier 2008
Jaspar (Marie-Laurence), "Les élèves du second degré à la rentrée 2007 dans les établissements publics ou
privés" Note d'information D.E.P.P. n°08.02, Ministère de l'éducation nationale, janvier 2008
"Population scolaire et universitaire par âge" in Le système éducatif - Repères et référence statistiques
Ministère de l'éducation nationale, août 2007
Espagnol (Philippe) et Prouchandy (Patricia), "La scolarisation des enfants et adolescents handicapés" Note
d'information D.E.P.P. n° 07.23, Ministère de l'éducation nationale, mai 2007
74 2008 - Tableaux de l’économie bas-normandeEffectifs scolarisés 6.1
Effectifs de l’enseignement du premier degré
année scolaire 2006-2007 Unité : élève
Basse- France
Calvados Manche Orne
Normandie (métropole)
Ensemble 70 499 50 146 29 095 149 740 6 373 137
Enseignement public 60 535 40 631 23 218 124 384 5 494 341
Préélémentaire 23 753 16 000 9 141 48 894 2 165 459
Elémentaire 36 261 24 153 13 793 74 207 3 286 798
Adaptation Insertion Scolaire (AIS) 521 478 284 1 283 42 084
Enseignement privé 9 964 9 515 5 877 25 356 878 796
Préélémentaire 3 440 3 297 2 044 8 781 313 649
Elémentaire 6 498 6 218 3 825 16 541 561 911 26 0 8 34 3 236
Source : Ministère de l'Éducation nationale
Effectifs de l’enseignement du second degré
année scolaire 2006-2007 Unité : élève
Basse- France
Calvados Manche Orne
Normandie (métropole)
Ensemble 58 280 41 135 23 135 122 550 5 188 121
Enseignement public 45 251 31 671 17 721 94 643 4 082 567
dont EREA 125 124 154 403 10 676
Premier cycle 25 900 17 954 10 128 53 982 2 321 957
Second cycle général et technolo-
12 658 8 488 4 312 25 458 1 133 854
gique
Second cycle professionnel 5 689 4 254 2 595 12 538 530 341
Enseignement adapté 1 004 975 686 2 665 96 415
Enseignement privé 13 029 9 464 5 414 27 907 1 105 554
Premier cycle 7 115 6 136 3 439 16 690 646 106
Second cycle général et technolo-
3 472 2 202 1 234 6 908 304 243
gique
Second cycle professionnel 2 396 1 126 741 4 263 151 235
Enseignement adapté 46 0 0 46 3 970
Source : Ministère de l'Éducation nationale
Tableaux de l’économie bas-normande -2008 75ENSEIGNEMENT6
Quelques définitions
Enseignants des établissements de formation :en- cond degré pour exercer une activité de formation
semble des enseignants formateurs et élèves ensei- initiale. Ils sont dénombrés au 31 janvier de chaque
gnants. année. Les auxiliaires ou titulaires assurant des rem-
placements de courte durée ne sont pas pris enEnseignants du premier degré : ces données résul-
compte. Sont également exclus les enseignants entent de l’exploitation du fichier de paye des tréso-
détachement, disponibilité, mis à disposition du su-riers-payeurs généraux. Elles concernent les
périeur, etc.enseignants du public. Il s’agit du personnel ensei-
Enseignants du supérieur : enseignant qui exerce sagnant en activité, rémunéré par le Ministère de l'é-
ducation nationale, de l'enseignement supérieur et fonction dans un établissement du supérieur (pro-
er fesseur, maître de conférence, assistant titulaire, at-de la recherche, au 1 janvier de chaque année.
Ne sont pas compris les personnels hors poste (dé- taché temporaire d’enseignement et de recherche).
tachement, disponibilité, congé de longue durée, Lycées professionnels (LP) : il s’agit des lycées pro-
congé parental, congé mobilité). fessionnels pour le public et des lycées profession-
nels et écoles techniques professionnelles (ETP)Enseignants du second degré : sont recensés tous
pour le privé.les enseignants à temps complet ou à temps partiel
en activité au cours de l’année scolaire pour PEGC : professeur d'enseignement général de col-
l’année entière dans un établissement public du se- lège.
Pour en savoir plus ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ...
Rousseau (Bernadette), "Les instituts universitaires de formation des maîtres quinze ans après leur
généralisation" Note d'information D.E.P.P. n° 07.38, Ministère de l'éducation nationale, novembre 2007
"Éducation nationale : les personnels des secteurs public et privé sous contrat" in Le système éducatif -
Repères et référence statistiques, Ministère de l'éducation nationale, août 2007
Bideault (Marc) et Rossi (Pasquin), "Les personnels de l’enseignement supérieur – 2005-2006" Note
d'information D.E.P.P. n° 07.03, Ministère de l'éducation nationale, janvier 2007
Malègue (Claude), "Les personnels de l’Éducation nationale au 31 janvier 2006" Note d'information
D.E.P.P. n° 07.04, Ministère de l'éducation nationale, février 2007
Prouteau (Danielle) et Rousseau (Bernadette),"Les IUFM 2005-2006" Note d'information D.E.P.P. n° 07.07,
Ministère de l'éducation nationale, février 2007
Thaurel-Richard (Michèle) et Thomas (Fanny), "Typologie des collèges publics" in Données sociales : La
société française - Édition 2006, Insee Références, Insee, mai 2006
76 2008 -Tableaux de l’économie bas-normandeÉtablissements et enseignants 6.2
Établissements scolaires du premier degré - Année scolaire 2006-2007
Basse- France
Calvados Manche Orne
Normandie (métropole)
Ensemble 632 463 260 1 355 54 375
Enseignement public 587 405 223 1 215 49 077
Préélémentaire 208 101 42 351 16 833
Elémentaire et spécialisé 379 304 181 864 32 244
Enseignement privé 45 58 37 140 5 298
Préélémentaire 0 3 1 4 151 45 55 36 136 5 147
Source : Ministère de l'Éducation nationale
Établissements scolaires du second degré - Année scolaire 2006-2007
Basse- France
Calvados Manche Orne
Normandie (métropole)
Ensemble 139 113 73 325 11 082
Enseignement public 93 79 48 220 7 642
Collèges 64 56 31 151 5 053
Lycées professionnels 8 9 7 24 1 010
Lycées 20 13 9 42 1 499
EREA 1 1 1 3 80
Enseignement privé 46 34 25 105 3 440
Colléges 20 20 15 55 1 750
Lycées professionnels 13 7 3 23 637
Lycées 13 7 7 27 1 053
Source : Ministère de l'Éducation nationale
Personnel de l’enseignement public au 31 décembre 2006 Unité : enseignant
Basse- France
Calvados Manche Orne Normandie (métropole)
Ensemble 11 016 6 908 4 199 22 123 943 641
Enseignants du public (hors CNED et stagiaires ENS) 9 256 5 588 3 290 18 134 801 561
Enseignants du premier degré 3 382 2 302 1 346 7 030 307 137
Professeurs des écoles 3 108 2 112 1 251 6 471 278 545
Instituteurs 272 190 93 555 28 377
Autres titulaires et non titulaires 2 0 2 4 215
Enseignants du second degré 4 411 3 065 1 829 9 305 393 759
Agrégés et chaires supérieures 537 251 136 924 49 834
Certifiés et assimilés 2 792 1 967 1 113 5 872 247 383
Professeurs de Lycée Professionnel 686 528 350 1 564 61 040
PEGC et autres titulaires 0 0 0 0 0
Non titulaires 116 91 87 294 13 084
Enseignants du supérieur 1 261 111 61 1 433 76 788
Stagiaires IUFM 202 110 54 366 23 877
Enseignants du privé 1 760 1 320 909 3 989 142 080
Enseignants du premier degré 520 491 339 1 350 45 146
Enseignants du second degré 1 240 829 570 2 639 96 934
Source : Ministère de l'Éducation nationale
Tableaux de l’économie bas-normande -2008 77ENSEIGNEMENT6
Quelques définitions
Étudiants des universités : un étudiant prenant plu-Autres établissements de l'enseignement supérieur :
sieurs inscriptions dans la même université n’estuniversités privées, écoles d'architecture, écoles lit-
compté qu’une seule fois dans la discipline et letéraires et de journalisme, écoles vétérinaires, éco-
cycle correspondant à son activité dominante. Sousles artistiques et culturelles, écoles juridiques et
la rubrique “sciences et sciences techniques”, il fautadministratives et autres de spécialités diverses.
inclure les mathématiques et les sciences sociales.
Classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) :
les classes aux grandes écoles com- Institut universitaire de formation des maîtres
prennent essentiellement les préparations scientifi- (IUFM) : rassemble les futurs enseignants du pre-
ques : mathématiques, physique, chimie, biologie, mier degré et du second degré général, technolo-
hautes études commerciales non compris ESCAE, gique et professionnel en formation de longue
préparations littéraires (préparations à l’entrée dans durée.
les écoles normales supérieures section Lettres).
IUT : instituts universitaires de technologie, ratta-
Écoles paramédicales et sociales : uniquement cel-
chés aux universités, créés en 1965.
les qui recrutent au niveau du bac et au-delà. Les ef-
fectifs pour l'année 2004-2005 ont été estimés.
Pluri lettres - langues - Sciences humaines - Sciences :
Enseignement supérieur : il s’agit des effectifs en les disciplines pluridisciplinaires ont été créées à
université et hors université de l’enseignement pu- cause des nouvelles formations licence - master -
blic et privé. doctorat (LMD).
Pour en savoir plus ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ...
Lacuve Jean-Luc, "Un millier d'étudiants en moins en 2007" in Bilan 2007 - L'année économique et sociale,
Insee Basse-Normandie, juin 2008
Fabre (Jérôme), "Les effectifs d’étudiants dans le supérieur en 2006" Note d'information D.E.P.P. n° 07.48,
Ministère de l'éducation nationale, décembre 2007
Pons (Adrien), "Les étudiants en classe préparatoire aux grandes écoles – 2006-2007" Note d'information
D.E.P.P. n° 07.37, Ministère de l'éducation nationale, octobre 2007
e Lemaire (Sylvie) , Guyon (Véronique) et Murat (Fabrice), "Un élève sur deux entré en 6 en 1995 fait des
études 10 ans plus tard" Insee Première, n° 1158, Insee, septembre 2007
"Population scolaire et universitaire par âge" in Le système éducatif - Repères et référence statistiques,
Ministère de l'éducation nationale, août 2007
Atlas régional : les effectifs d'étudiants 2005 - 2006, Ministère de l'éducation nationale, édition 2006
78 2008 -Tableaux de l’économie bas-normandeEnseignement supérieur 6.3
Effectifs de l’enseignement supérieur
Année universitaire 2006-2007 Unité : étudiant
Basse- France
Normandie (métropole)
Ensemble 37 442 2 217 819
Universités (yc Instituts Nationaux Polytechniques et Universités de technologie) 25 102 1 376 694
dont Institut universitaire de Technologie (IUT) 2 777 113 092
Ecoles d'ingénieurs dépendant de l'Université 797 40 552
Sections de technicien supérieur 4 684 221 695
Ecoles paramédicales et sociales 2 984 129 006
Institut Universitaire de Formation aux Maîtres (IUFM) 1 464 71 489
Classes préparatoires aux grandes écoles 1 155 74 977
Ecoles de commerce, de gestion, de vente et de comptabilité 698 87 096
Formations d'ingénieurs hors université 398 68 262
Formation comptable 106 7 109
Autres établissements d'enseignement supérieur 851 181 491
Source : Ministère de l'Éducation nationale
Effectifs des universités par discipline
Année universitaire 2006-2007 Unité : étudiant
Basse- France
Normandie (métropole)
Ensemble des universités 25 102 1 376 694
Administration économique et sociale (AES) 717 41 248
Droit et Sciences Politiques 1 856 174 606
Langues 2 051 105 784
Lettres - Sciences du langage - Arts 1 888 102 447
Médecine 2 410 143 946
Odontologie 0 8 581
Pharmacie 874 31 296
Pluri-lettres - Langues - Sciences humaines 0 5 576
Pluri-sciences 259 19 603
Sciences de la vie, de la terre et de l'univers 1 371 70 703
Sciences économiques - Gestion hors A.E.S 3 025 130 960
Sciences fondamentales et applications 2 779 163 837
Sciences humaine et sociales 4 355 229 118
Sciences et techniques des activités physiques et sportives (S.T.A.P.S) 740 35 897
Institut universitaire de Technologie (IUT) 2 777 113 092
Source : Ministère de l'Éducation nationale
Tableaux de l’économie bas-normande -2008 79ENSEIGNEMENT6
Quelques définitions
Baccalauréat général : diplôme obtenu à l'issue Brevet de technicien (BT) : diplôme obtenu à l'issue
d'une formation générale à dominante scientifique, de la fin des études du second cycle “professionnel
économique et sociale ou littéraire. long”.
Brevet de technicien supérieur (BTS) : examen qui seBaccalauréat professionnel : a été délivré pour la
prépare en deux ans après un baccalauréat dans lespremière fois en 1987. Ce diplôme, préparé en
sections de technicien supérieur des lycées.deux ans dans les lycées professionnels est essentiel-
lement destiné aux élèves du “technique court” titu- Brevet des collèges : diplôme national sanctionnant
laires du BEP. le formation dispensée au collège. Il est attribué sur
la base des notes obtenues à l’examen et des résul-Baccalauréat technologique : associe une forma-
tats des classes de quatrième et de troisième. Le bre-tion générale à une formation couvrant un champ
vet général s’obtient à l’issue de la troisièmetechnologique d’ensemble.
générale, le brevet technologique à l’issue de la
Brevet d’études professionnelles (BEP) : se prépare troisième technologique et le brevet professionnel à
en deux ans d’études au-delà de la troisième. l’issue d’une troisième préparatoire au CAP.
Taux de réussite : calculé en rapportant le nombreCertificat d’aptitude professionnelle (CAP) : se pré-
pare en deux ans, après la troisième. d’admis (diplômes délivrés) à l’effectif de présentés.
Brevet professionnel (BP) : se prépare surtout dans
le cadre de la formation continue.
Pour en savoir plus ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ...
"Le devenir des titulaires d'un BTS obtenu en 2004 en Basse-Normandie" L'Info n°25, Observatoire
Régional des Formations Supérieures, novembre 2007
"Le devenir des titulaires d'un DUT obtenu en 2004 à l'université de Caen Basse-Normandie" L'Info n° 24,
Observatoire Régional des Formations Supérieures, juillet 2007
"Le devenir des titulaires d'une licence professionnelle obtenue en 2004 à l'université de Caen
Basse-Normandie" L'Info n° 26, Observatoire Régional des Formations Supérieures, juillet 2007
Que font les bacheliers bas-normands après un baccalauréat ? Observatoire Régional des Formations
Supérieures, juillet 2006
"Les migrations inter-régionales - Partir étudier dans une autre région après un baccalauréat obtenu en
Basse-Normandie" L'Info n°15, Observatoire Régional des Formations Supérieures, mai 2005
Grenat (Pascale), "Les étudiants et les diplômés des formations aux professions sociales de 1985 à 2004"
Etudes et Résultats, n° 513, DREES, août 2006
80 2008 -Tableaux de l’économie bas-normandeDiplômes 6.4
Diplômes délivrés Unité : élève
Basse-Normandie France (métropole)
% des admis % des admis
Présentés Admis Présentés Admis
2006 2005 2006 2005
Ensemble des baccalauréats 14 162 11 838 83,6 82,0 616 329 507 346 82,3 80,2
Baccalauréat général 7 037 6 012 85,4 83,8 316 487 274 717 86,8 84,3
L - Littéraire 1 463 1 226 83,8 82,6 58 503 48 918 83,6 82,1
ES - Economique et social 2 196 1 807 82,3 82,9 98 577 83 462 84,7 84,5
S - Scientifique 3 378 2 979 88,2 84,9 159 407 142 337 89,3 84,9
Baccalauréat technologique 3 528 2 826 80,1 81,6 168 966 131 075 77,6 76,4
Hôtellerie 55 51 92,7 89,6 2 453 2 024 82,5 86,7
SMS - Sciences médico-sociales 503 441 87,7 85,6 24 380 19 366 79,4 77,0
STI -Sciences et technologies in-
900 642 71,3 77,5 42 538 32 401 76,2 77,0
dustrielles
STT - Sciences et technologies
1 902 1 542 81,1 81,8 91 501 70 619 77,2 75,1
tertiaires
STL - Sciences et technologies
157 139 88,5 87,7 7 789 6 393 82,1 83,2
de laboratoire
F11 : Musique danse 11 11 100,0 100,0 305 272 89,2 89,8
Baccalauréat technologique agricole 173 141 81,5 81,7 6 019 4 633 77,0 78,2
STAE - Sciences et technologies
de l'agronomie et de l'environne- 173 141 81,5 81,7 6 019 4 633 77,0 78,1
ment
STP - Sciences et technologies
-- - - - - - 79,6
du produit agroalimentaire
Bac professionnels 3 424 2 859 83,5 78,8 124 857 96 921 77,6 80,1
Diplômes de l'enseignement
14 469 11 182 77,3 76,5 604 597 439 038 72,6 72,8
technique hors bac
Certificat d'Aptitude Professionnelle 4 185 3 356 80,2 78,8 164 892 128 070 77,7 77,3
Brevet d'Etudes Professionnelles 6 119 4 845 79,2 78,3 234 794 174 929 74,5 75,9
Mentions complémentaires 475 386 81,3 84,3 11 442 9 347 81,7 82,3
Brevets professionnels 490 393 80,2 74,7 26 921 19 552 72,6 69,7
Brevets de technicien 40 37 92,5 80,3 1 985 1 423 71,7 77,4
Brevet de technicien supérieur 2 966 2 075 70,0 69,2 150 561 99 888 66,3 65,5
Autres diplômes 194 90 46,4 42,1 14 002 5 829 41,6 38,0
Brevet 17 423 14 067 80,7 80,2 758 828 599 931 79,1 79,5
Collège 15 220 12 382 81,4 81,5 673 125 535 044 79,5 80,1
Technologique 1 709 1 270 74,3 72,2 43 658 33 774 77,4 77,6
Professionnel 494 415 84,0 72,1 42 045 31 113 74,0 72,1
Source : Ministère de l'Éducation nationale
Tableaux de l’économie bas-normande -2008 81ENSEIGNEMENT6
Quelques définitions
Apprentis : Jeunes âgés de 16 à 25 ans préparant mation statistique en décembre1993. Le niveau de
classement retenu est le niveau 100, dit des ‘’grou-un diplôme de l'enseignement technologique ou
professionnel dans le cadre d'un contrat de travail pes de spécialités’’.
de type particulier associant une formation en entre-
prise et des enseignements dispensés dans un Niveaux de formation
centre de formation d'apprentis.
Niveaux VI et Vbis : sorties de l’enseignement se-Centres de d’apprentis (CFA) : établisse-
condaire, avant l’année terminale de préparationments d’enseignement dispensant une formation
d’un CAP ou BEP ou d’une classe de seconde.générale, technologique et pratique qui doit com-
pléter la formation reçue en entreprise et s’articuler
Niveau V : CAP ou BEP.avec elle. Ils ont été créés pour la plupart à la suite
de la conclusion de conventions entre les régions et
Niveau IV : baccalauréat ou abandons des scolari-
des organismes pour une durée de cinq ans renou-
sations post-baccalauréat avant d’atteindre le ni-
velables. Ainsi les CFA peuvent être distingués selon
veau III.
les types d’organismes qui les gèrent : municipalités,
chambres de commerce et d’industrie, chambre de Niveau III : sorties avec un diplôme de niveau Bac
métiers, organismes privés, établissements publics + 2 ans (DUT, BTS, DEUG, écoles des formations
d’enseignement. Un petit nombre de CFA, dits “à sanitaires ou sociales, etc.).
convention nationale”, sont créés à la suite d’une passée avec l’État. Niveaux II et I : sorties avec un diplôme de second
(licence ou maîtrise) ou troisième (DEA ou DESS)Spécialités de formation : la nomenclature utilisée
cycle universitaire , ou un diplôme de grande école.est celle, établie par le Conseil national de l’infor-
Pour en savoir plus ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ...
Lacuve (Jean-Luc), "L'insertion des jeunes apprentis et lycéens professionnels progresse" in Bilan 2007 -
L'année économique et sociale, Insee Basse-Normandie, juin 2008
Grille (Joëlle), "L'activité de la formation continue universitaire fléchit en 2005 - 1 - Publics et formations"
Note d'information D.E.P.P. n°08.06, Ministère de l'éducation nationale, janvier 2008
Bonaiti (Camille), "La VAE en 2006 au ministère chargé de l’emploi : des délais plus courts pour obtenir le
titre professionnel" Premières Informations et Premières Statistiques n° 2007-50.1, Ministère du travail, des
relations sociales, de la famille et de la solidarité - DARES, décembre 2007
"Points de vue sur l'apprentissage : Actes du colloque 28 nov. 2006" in Les dossiers évaluations et
statistiques n° 191, Ministère de l'éducation nationale, novembre 2007
Durier (Sébastien), Saing (Phanit), "Le développement de l'apprentissage depuis les années quatre-vingt-dix"
in La revue Education et Formations, n° 75, Ministère de l'éducation nationale, octobre 2007
"Principales filières de formations" in Le système éducatif - Repères et référence statistiques, Ministère de
l'éducation nationale, août 2007
82 2008 -Tableaux de l’économie bas-normande

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.