27 300 entreprises créées en 2002

De
Publié par

L A L E T T R E Numéro 4 Résultats Avril 2003 27 300 entreprises créées en 2002 En 2002, il s'est créé 27 268 entreprises en Rhône-Alpes, soit 10,1 % des créations nationales (9,9 % en 2001). La région est toujours en troisième position derrière l'Ile-de-France et Provence-Alpes-Côte-d'Azur. Pour la quatrième année consécutive, le nombre de créations en Rhône- Alpes augmente (+1,7 %), alors que pour l'ensemble de la France il est en baisse depuis deux ans (-0,1 % en 2002). La part de chaque secteur d'acti- vité est sensiblement la même qu'en 2001. Les activités de restauration restent très dynamiques. Annie Rebatet Taux de création d'entreprises par zone d'emploi en 2002 Franche-ComtéBourgogne Bourg- Chablaisen- Suisse Bresse Genevois Oyonnax Beaujolais- français Val-de-Saône Vallée de l'ArveRoanne Ambérieu Annecy Belley LyonLoire- Bourgoin-centre Chambéry TarentaiseLa-Tour-du-Pin Saint- Vienne- Etienne Roussillon Voiron Annonay Maurienne Drôme- Auvergne GrenobleRomans-Ardèche Italie St-Marcellinnord Drôme-Ardèche centre Taux en % Crest-Die plus de 11,5 Aubenas de 10,5 à 11,4Ce numéro de La Lettre Résultats Drôme- est téléchargeable à partir du site Internet Ardèche sud de 10 à 10,4 www.Insee.fr/rhone-alpes, moins de 10à la rubrique «Publications». A la même rubrique, se trouve une annexe au document, Languedoc-Roussillon Provence-Alpes-Côte-Azur constituée de quelques tableaux statistiques Source : Insee - Sirène 2002 © I.N.S.E.E. 2003 - I.G.N.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 16
Nombre de pages : 5
Voir plus Voir moins

L A L E T T R E
Numéro 4
Résultats Avril 2003
27 300 entreprises créées en 2002
En 2002, il s'est créé 27 268 entreprises en Rhône-Alpes, soit 10,1 % des
créations nationales (9,9 % en 2001). La région est toujours en troisième
position derrière l'Ile-de-France et Provence-Alpes-Côte-d'Azur.
Pour la quatrième année consécutive, le nombre de créations en Rhône-
Alpes augmente (+1,7 %), alors que pour l'ensemble de la France il est en
baisse depuis deux ans (-0,1 % en 2002). La part de chaque secteur d'acti-
vité est sensiblement la même qu'en 2001. Les activités de restauration
restent très dynamiques.
Annie Rebatet
Taux de création d'entreprises par zone d'emploi en 2002
Franche-ComtéBourgogne
Bourg-
Chablaisen- Suisse
Bresse Genevois
Oyonnax
Beaujolais- français
Val-de-Saône Vallée de
l'ArveRoanne
Ambérieu Annecy
Belley
LyonLoire-
Bourgoin-centre Chambéry
TarentaiseLa-Tour-du-Pin
Saint-
Vienne-
Etienne
Roussillon
Voiron
Annonay
Maurienne
Drôme-
Auvergne GrenobleRomans-Ardèche
Italie
St-Marcellinnord
Drôme-Ardèche
centre Taux en %
Crest-Die
plus de 11,5
Aubenas de 10,5 à 11,4Ce numéro de La Lettre Résultats Drôme-
est téléchargeable à partir du site Internet Ardèche sud de 10 à 10,4
www.Insee.fr/rhone-alpes,
moins de 10à la rubrique «Publications».
A la même rubrique,
se trouve une annexe au document, Languedoc-Roussillon Provence-Alpes-Côte-Azur
constituée de quelques tableaux statistiques
Source : Insee - Sirène 2002
© I.N.S.E.E. 2003 - I.G.N. 1999Rhône-Alpes
France
En 2002, le taux de création d'en- Entre 2001 et 2002 en Rhône-Alpes,Un taux régional
le taux de création baisse dans lestreprises en Rhône-Alpes est dede création stable 1 secteurs des transports (-0,8 point),10,9 %, stable par rapport à 2001 ;
de l'industrie (-0,5 point), des servi-au niveau national, il baisse de 0,3
ces aux entreprises (-0,6 point) et auxpoint à 10,8 %. Le taux de création
ménages (-0,2 point). Il est en hausserhônalpin est inférieur au taux na-
dans ceux de l'immobilier (+0,6 point),tional dans les secteurs de l'industrie,
du commerce (+0,3 point ) et de l'édu-du commerce, des transports et de
cation-santé-action sociale (+0,2l'immobilier : la différence va de -0,7
point).à -0,2 point. En revanche, il lui est
Pour la quatrième année consécutive,supérieur dans ceux de l'éducation-
le nombre de créations ensanté-action sociale, les IAA, les
Rhône-Alpes augmente (+1,7 %), alorsservices aux ménages et la
que pour l'ensemble de la France il estconstruction : l'écart va de +1,1 à +0,1
en baisse depuis deux ans (-0,1 % enpoint.
2002).
Créations d'entreprises ; évolution 1990-2002 en milliers
31 310
30 300
29 290
28 280
27 270
26 260
25025
1992 1998 20021990 1994 1996 2000
Champ : Industrie - Commerce - Services (I.C.S.). Voir méthodologie page 4
Source : Insee - Sirène 2002
En Rhône-Alpes, la part de chaque entreprises est inférieure de -2,4Créations d'entreprises :
secteur d'activité dans les créations points.
surtout dans les services d'entreprises en 2002 est sensible- Comme l'année dernière, la structure
ment la même qu'en 2001. Un peu des créations est sensiblement diffé-et le commerce
plus d'une entreprise sur deux se crée rente de celle du parc des entrepri-
dans les services (53 %) notamment ses. Ainsi les parts de l'industrie et
dans les services aux ménages et de l'éducation-santé-action sociale
presqu'une sur quatre dans le com- dans les créations sont inférieures
merce (24 %). L'industrie (hors IAA) respectivement de -3,8 et -3,5 points
perd 0,5 point alors que l'éducation- à celles des entreprises existantes.
santé-action sociale gagne 0,4 point. Dans les services aux ménages l'écart
La part des créations de la région est de +5,2 points en faveur des créa-
dans les services aux ménages est de tions d'entreprises.
3,8 points, supérieure à celle qu'elle Au niveau national, les écarts sont le
représente pour l'ensemble national. plus souvent de même ampleur et
En revanche, celle des services aux dans le même sens.
Créations d'entreprises en Rhône-Alpes par activité économique
dont .
IndustrieIAA Construction Commerce Services Total aux aux
(hors IAA)
entreprises ménages
Nombre d’entreprises
créées en 2002 670 1 496 3 998 6 566 14 538 4 348 6 431 27 268
existantes au 1/1/2002 6 853 23 407 34 570 59 807 126 518 35 099 46 314 251 155
Taux de création 9,8 6,4 11,6 11,0 11,5 12,4 13,9 10,9
Champ : I.C.S. Source : Insee - Sirène 2002
1Avertissement : des corrections ont été apportées aux résultats de l'année 2001. Il avait été enregistré en janvier 2002 des créations survenues en réalité
au mois de décembre 2001 ; d'où une sous-évaluation du nombre de créations 2001. Les données 2001 ont été recalculées après réaffectation de ces
créations à leur véritable année de référence.
Les évolutions 2001-2002 présentées ici ne peuvent donc être rapprochées des données 2001 présentées l'an dernier dans l'Irar n°96 de juin 2002.
Insee Rhône-Alpes - La Lettre Résultats N°4 - Avril 20032Les zones à fort taux de création se zones d'Aubenas et du ChablaisCréations d'entreprises :
situent au sud de la région (Aubenas, (20 % des créations de ces zones).surtout au sud Drôme-Ardèche-Sud, Crest-Die) ainsi Le secteur des services est fortement
que la Tarentaise et Vienne-Rous- implanté dans les zones de la Vallée
sillon. Celles où le taux est le plus fai- de l'Arve et de Grenoble (60 % des
ble sont au nord et nord-ouest (Oyon- créations de ces zones). Les services
nax, Chablais, Loire-Centre, Beaujo- aux entreprises dominent dans la zone
lais-Val-de-Saône, Roanne). de Lyon (24 % des créations).
Belley est la zone d'emploi qui con-
naît la plus importante progression de Le s ecteu r du c om mer c e e s t bien
son taux de création (+1,5 point). représenté dans les zones Loire-
Treize autres le voient augmenter en- Centre, Roanne et Drôme-Ardèche-
tre +0,1 et +1,1 points. En revanche Nord (30 %).
la Maurienne connaît une baisse de Le secteur de la construction pèse
son taux de 1,9 points et douze autres pour 30 % dans les créations d'entre-
entre -0,1 et -1,1 point. prises dans la zone de Vienne-Rous-
sillon pour une moyenne régionale de
En Tarentaise et en Maurienne, sept 14,7 %, plus particulièrement les tra-
créations d'entreprises sur dix appar- vaux de maçonnerie générale (46 %
tiennent au secteur des services et du secteur).
plus particulièrement les services aux Le secteur de l'industrie (hors I.A.A.)
ménages (plus d'une sur deux). Dans a une part importante dans les créa-
ces deux zones à vocation touristique, tions d'entreprises de la zone d'Oyon-
1les activités sportives représentent nax (17,5 %), surtout l'industrie des
64 % des créations du secteur en Ta- biens intermédiaires ; l'activité de
rentaise et 47 % en Maurienne. L'hô- transformation des matières plasti-
tellerie-restauration pèse pour 45 % ques représente 33 % du secteur.
du secteur en Maurienne. L'activité est Roanne 11,5 % est également au-des-
également bien représentée dans les sus de la moyenne régionale 5,5 %.
2Créations d'entreprises par activité économique et zone d'emploi
dont
Taux deIndustrieIAA Construction Commerce Services Totalaux aux création (%)(hors IAA)
entreprises ménages
Aubenas 18 46 91 185 302 50 193 642 14,3
Tarentaise 22 28 139 161 987 119 762 1 337 13,3
Drôme-Ardèche-Sud 29 39 152 226 396 99 188 842 12,0
Vienne-Roussillon 15 37 202 163 253 78 102 670 11,8
Crest-Die 7 13 31 54 98 17 59 203 11,7
Chambéry 19 45 171 209 608 177 243 1 052 11,2
Grenoble 63 126 332 536 1 616 497 710 2 673 11,0
Genevois Français 18 41 168 245 541 142 243 1 013 10,9
Annecy 24 70 197 326 714 204 318 1 331 10,8
Saint-Etienne 57 103 353 495 924 252 392 1 932 10,7
Bourgoin-la-Tour-du-Pin 24 56 130 191 276 76 120 677 10,7
Lyon 153 381 944 1 874 4 147 1 786 1 129 7 499 10,7
Annonay 7 15 33 65 110 20 61 230 10,7
Drôme-Ardèche-Centre 37 72 143 282 459 144 204 993 10,6
Maurienne 5 7 27 46 201 20 162 286 10,6
Vallée-de-l’Arve 18 61 125 242 692 119 454 1 138 10,5
Belley 4 12 27 31 101 19 55 175 10,4
Drôme-Ardèche-Nord 13 24 65 99 129 35 68 330 10,3
Ambérieu 7 18 51 67 151 31 65 294 10,3
Bourg-en-Bresse 18 33 112 154 316 69 153 633 10,3
Romans-Saint-Marcellin 16 32 100 136 217 52 110 501 10,2
Voiron 18 46 95 144 242 77 86 545 10,2
Roanne 26 79 84 207 292 74 161 688 9,9
Beaujolais-Val-de-Saône 25 45 89 169 272 88 111 600 9,8
Loire-Centre 16 16 43 91 132 30 65 298 9,7
Chablais 10 13 72 108 266 37 176 469 9,7
Oyonnax 1 38 22 60 96 36 41 217 8,8
Rhône-Alpes 670 1 496 3 998 6 566 14 538 4 348 6 431 27 268 10,9
Source : Insee - Sirène 2002Champ : I.C.S.
1 Autres que celles de gestion d'installations sportives.
2 Tout au long du document, les zones d'emploi (ou activités détaillées, ou communes) sont classées par taux de création décroissant.
Insee Rhône-Alpes - La Lettre Résultats N°4 - Avril 2003 3Champ d’observation
L’appellation «champ I.C.S.» désigne clue du champ ; le secteur des ser-
le champ de référence des secteurs vices est quant à lui amputé des ac-
d’activités pour la démographie des tivités financières. La délimitation de
entreprises. Il comprend l’ensemble ce champ s’explique par le manque
des secteurs marchands de l’indus- de fiabilité actuelle des données pour
trie, de la construction, du commerce ces deux secteurs dans le répertoire
et des services. L’agriculture est ex- SIRENE.
Les secteurs d’activités agrégés du champ ICS selon la NAF
Secteurs agrégés Code NAF
Industrie agro-alimentaire 15, 16
Industrie (hors IAA) 10 à 14, 17 à 41
dont : biens de consommation, 18, 19, 22, 244, 245, 297, 323, 334, 335, 36
biens d’équipement, 281 à 283, 291 à 296, 30, 311, 322, 331 à 333, 35
biens intermédiaires. 13, 14, 17, 20, 21, 241 à 243, 246, 247, 25 à 27,
284 à 287, 312 à 316, 321, 37
Construction 45
Commerce et réparation 50 à 52
Transports 60 à 63
Immobilier 70
Services aux entreprises 64, 71 à 74, 90
Services aux ménages 55, 92, 93, 95
dont : hôtels, cafés, restaurants 55
Education, santé, action sociale 80, 85
Données disponiblesDéfinitions
Les statistiques sur les créationsLe concept d’entreprise
d’entreprises ou d’établissementsUne entreprise est une personne
sont disponibles sur de nombreuxphysique ou morale qui exerce pour
supports :son propre compte une activité non
- dans plusieurs publications pa-salariée et possède une autonomie
pier, notamment, pour la région,de décision. Son objectif, qui est de
INSEE Rhône-Alpes Conjoncture etproduire des biens ou des services,
les Tableaux de l’Economie Rhône-se réalise dans un ou plusieurs lieux
Alpes ; pour la France, le Bulletingéographiques distincts correspon-
Mensuel de Statistique et les Ta-dant à la notion d’établissement.
bleaux de l’Economie Française.
- dans des bases de données.Le concept de création
Possibilit éd’exploitations
Il recouvre trois réalités
informatique s à l a demande
économiques :
- par le serveur minitel 3617 INSEE
- la création pure se produit lors de
- sur le site Internet www.Insee.fr/la mise en activité économique d’un
rhone-alpes, à la rubrique «La ré-
premier établissement exploitant
gion en faits et chiffres».
des moyens de production jusque-là
inexistants, Publications récentes :
- la création par reprise se produit - "Nouvelles entreprises de 1994 :
quand une unité reprend, totalement leurs spécificités subsistent cinq
INSEE Rhône-Alpes ou partiellement, l’activité économi- ans après", Insee Rhône-Alpes
165 rue Garibaldi 69401 Lyon cedex 03 que de l’établissement d’une autre Résultats n° 100, septembre 2002,Tél 04 78 63 28 15
unité, 5 pages,Fax 04 78 63 25 25
- la réactivation est le fait d’une en- - "26 400 entreprises créées en
Directeur de publication : E. Traynard treprise inscrite au répertoire 2001", Insee Rhône-Alpes Résultats
Rédacteur en chef : P. Reydet SIRENE qui avait cessé son activité n° 96, juin 2002, 5 pages,
et qui la reprend. Ce mouvement neTarifs : - "30 % de femmes parmi les créa-
- 2,2 ? le numéro concerne que les unités personnes teurs d'entreprises en 1998" Insee
- Abonnement 15 numéros par an physiques (artisans, commer- Première n° 887, mars 2003, 4 pa-
minimum çants...). ges,
(plus le bilan de l'année économique) : Taux de création = Nombre d’en- - "Légère diminution des créations
France : 30 ?
treprises créées au cours de la pé- d'entreprises depuis 2000", InseeEtranger : 38 ?
riode / nombre d’entreprises existant Première n° 879, janvier 2003,Dépôt légal n°1004, mai 1993
en début de période.@ INSEE 2003 - ISSN 1165-5534 4 pages.
Insee Rhône-Alpes - La Lettre Résultats N°4 - Avril 20034Les vingt activités économiques de Rhône-Alpes
les plus créatrices d'entreprises en 2002
(33,9 %). Quatorze activités se si-Les vingt activités où se créent le plus
d'entreprises restent sensiblement les tuent au-dessus de la moyenne ré-
mêmes qu'en 2001. Seules les activi- gionale (10,9 %).
1tés de réalisation de logiciel et de me- Les activités sportives et de com-
merce de détail alimentaire sur éven-nuiserie en bois et matières plastiques
taires et marchés sont moins créa-n'en font plus partie. Pour les autres,
la part de chacune dans les créations trices d'entreprises en Rhône-Alpes
est stable par rapport à l'an dernier. qu'au niveau national (la différence
La restauration de type traditionnel est respectivement de -4,3 et -3,7
et les activités sportives restent en points). En revanche, le taux régio-
tête pour le nombre de créations d'en-
nal pour les activités d'administra-
treprises (plus de 5 % du total cha-
tion d'entreprises et la restaurationcune).
de type rapide est supérieur de plusEn terme de taux de création c'est
toujours la restauration de type ra- de 2 points au taux national.
pide qui est la plus dynamique
Activité détaillée Taux de création (%)Code
Nombre
NAF FranceSecteur agrégéLibellé de créations Rhône-Alpes
553B Restauration de type rapide Hôtels, cafés, restaurants 628 33,9 31,8
526E Commerce de détail non alimentaire sur éventaires et marchés Commerce et réparation 941 23,9 24,0
511R Intermédiaires spécialisés du commerce 419 19,1 19,1
741G Conseil pour les affaires et la gestion Services aux entreprises 822 18,2 17,7
524Z Commerce de détail divers en magasin spécialisé 457 17,1 17,8
526D Commerce de détail alimentaire sur éventaires et marchés 364 16,0 19,7
741J Administration d'entreprises 540 15,7 12,8
1926C Activités sportives Services aux ménages 1 371 15,6 19,9
452V Travaux de maçonnerie générale Construction 935 14,7 13,2
553A Restauration de type tradionnel Hôtels, cafés, restaurants 1 568 14,3 14,2
703A Agences immobilières Immobilier 421 14,3 14,6
454J Peinture Construction 667 12,8 11,8
554B Débits de boisson 368 12,1 12,3
453A Travaux d'installation électrique 440 11,2 10,6
742C Ingénierie, études techniques Services aux entreprises 374 10,6 10,7
851G Activités des auxiliaires médicaux Education, santé, action sociale 1 214 10,5 8,8
524C Commerce de détail d'habillement Commerce et réparation 359 9,5 10,4
930D Coiffure Services aux ménages 470 8,0 7,5
502Z Entretien et réparation de véhicules automobiles 333 6,9 7,7
851C Pratique médicale 511 4,8 3,8
Source : Insee - Sirène 2002
Les vingt communes de Rhône-Alpes
où ont été créées le plus d'entreprises en 2002
Ce sont sensiblement les mêmes tion nettement supérieur à celui de
communes qu'en 2001 qui sont les Lyon (11,3 %). Valence et Vaulx-en-
plus créatrices d'entreprises. Velin voient le leur chuter de pres-
Chamonix-Mont-Blanc, Vénissieux, que 3 points. Grenoble, qui se situe
Aix-les-Bains et Vienne (plus de dans la moyenne régionale (10,9 %)
13 % chacune) ont un taux de créa- se classe au 18ème rang.
Nombre Taux
Commune de créations de création (%)
Chamonix-Mont-Blanc 210 13,9
Vénissieux 193 13,3
Aix-les-Bains 204 13,1
Vienne 211 13,0
Annemasse 193 12,1
Montélimar 216 12,0
Annecy 406 11,7
Caluire-et-Cuire 160 11,7
Villefranche-sur-Saône 195 11,7
Villeurbanne 590 11,6
Roanne 254 11,5
Saint-Priest 165 11,4
Lyon 3 017 11,3
Chambéry 316 11,3
Valence 403 11,2
Bourg-en-Bresse 196 11,1
Saint-Etienne 820 11,0
Grenoble 866 10,9
Vaulx-en-Velin 192 10,8
Romans-sur-Isère 160 10,3
Source : Insee - Sirène 2002Champ : I.C.S.
1Autres que celles de gestion d'installations sportives.
Insee Rhône-Alpes - La Lettre Résultats N°4 - Avril 2003 5

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.