Activités audiovisuelles

De
Publié par

L'Alsace figure en bonne position, grâce à l'installation d'Arte à Strasbourg, depuis 1992. L'implantation de la chaîne franco-allemande a largement contribué à la créations d'emplois - tout comme le développement du câble - ainsi qu'à la production de films dans la région.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 16
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

Activitésaudiovisuelles
L’audiovisuel regroupe les différentes activités concer- La moitié des sala- Nombre d'emplois
44 910nant la radio, la télévision et le cinéma : production de riés des activités au-
14 970films pour la et le cinéma, production de pro- diovisuelles alsacien-
grammes radio, distribution de films, édition et distribu- nes gagnent plus de
tion vidéo. 2 000 € par mois,
c’est-à-dire 38 % de
Spécificité de la région par rapport à la France Dépendance vis-à-vis de sièges franciliens
(dans l’emploi toutes activités)plus que dans l’en-
forte moyenne faibleAvec 1 400 emplois dans ces activités, l’Alsace repré- semble des services
© IGN - Insee Source : Insee, recensement de la population de 1999sente 2 % du total national. En compagnie de l’Aquitaine, marchands, ce qui re-
de Midi-Pyrénées et de Nord-Pas-de-Calais, elle se place présente le salaire
e
ainsi au 4 rang des régions françaises, derrière médian le plus élevé de tous les services marchands en
l’Île-de-France, Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte Alsace.
d’Azur. Dans la région, ces activités sont dominées par
quelques grands groupes dont le siège est établi en
Des activités très urbaines,Île-de-France, et qui concentrent les deux tiers des em-
à Strasbourg et Mulhouseplois nationaux du secteur. C’est le cas de la chaîne de
télévision France 3, de Radio France et des groupes UGC Dans l’audiovisuel local, les activités marchandes de ra-
ou Pathé-Gaumont dans le cinéma. Dans l’audiovisuel al- dio et télévision concentrent 70 % des emplois dans un
sacien, quatre salariés sur dix dépendent ainsi d’un siège quart des unités. C’est en leur sein que se trouvent les
francilien. plus grands établissements : à Strasbourg, Arte emploie
près de 350 personnes, tandis que France 3 en compte
Un secteur marqué par la présence d’Arte
près de 200. Ces activités sont très urbaines et localisées
Néanmoins, l’Alsace figure en bonne position, grâce essentiellement à Strasbourg et Mulhouse. Les petites
à l’installation d’Arte à Strasbourg, depuis 1992. L’im- radios locales, qui ont davantage essaimé sur le terri-
plantation de la chaîne franco-allemande a largement toire, appartiennent généralement au secteur associatif.
contribué à la création d’emplois - tout comme le déve-
Arrivée des multiplexes et résistance des petites sallesloppement du câble - ainsi qu’à la production de films
dans la région. Au total, environ 1 000 emplois ont été L’activité cinématographique est plus atomisée, en dépit
créés, au cours des années 90, dans les activités audio- de l’apparition récente des multiplexes. Pathé à Brumath,
visuelles : cela correspond à une progression de plus de UGC Ciné Cité à Strasbourg, Kinepolis à Mulhouse se
200 %, contre 40 % dans l’ensemble des services mar- sont installés au cours des dernières années, alors que
chands. de petites salles fermaient leurs portes. Malgré tout, les
cinémas de taille réduite, implantés dans la plupart des
Des qualifications très spécifiques
villes moyennes de la région, ont résisté notamment
et des rémunérations élevées
grâce à la persistance d'une bonne fréquentation. C’est
Les qualifications rencontrées dans les activités audio- également le cas d’un certain nombre de salles d’art et
visuelles sont très différentes de celles existant dans le d’essai.
reste des services aux particuliers. Dans ces activités, Les autres activités - production de films pour la télévi-
qui ont évolué au rythme des multiples avancées tech- sion et le cinéma, réalisation de films publicitaires ou ins-
nologiques, les cadres occupent 4 emplois sur 10 : ils titutionnels - sont le plus souvent assurées par de petites
sont le plus souvent journalistes ou cadres techniques, unités ou par des indépendants.
mais aussi cadres artistiques des spectacles. Dans ces
métiers, les femmes sont autant présentes que les hom-
mes.
La forte proportion de cadres et la présence du siège na-
tional d’Arte ont un impact sur le niveau de rémunération.
er
Les principaux employeurs en Alsace (1 janvier 2002)
ARTEDiffusion de programmes de télévision340 salariés3 établissements
France 3 Diffusion de programmes de télévision 195 salariés 2 établissements
UGC Ciné Cité Projection de films cinématographiques 95 salariés
Société Nationale de Radiodiffusion Activités de radio 80 salariés 2 établissements
Pathé 50 salariés 1 établissement
Télétota Prestations techniques pour le cinéma et la télévision 40 salariés
Bollwerk Communication Activités de radio 1 établissement
Kinépolis Mulhouse Projection de films cinématographiques 35 salariés
Stratus 35 salariés 1 établissement
URP L’Image innée Production de films institutionnels et publicitaires 30 salariés
60
Insee-Alsace - Les services marchandsActivitésaudiovisuelles
er
Entreprises et établissements au 1 janvier 2002 Emplois
Nombre d’entreprises qui interviennent en Alsace 115 Nombre d’emplois 1 355
dont : sièges sociaux alsaciens 93 Nombre de salariés 1 211
Nombre d’établissements en Alsace 127 % de non-salariés dans les emplois 10,6 %
Degré de dépendance 39,3 % Nombre d’emplois pour 10 000 habitants 7,8
dont : degré de dépendance à l’Île-de-France 38,9 % Évolution de l’emploi 1990-1999 +225,7 %
Part de l’Alsace dans le secteur en France 1,1 % Importance du secteur en 1999
Part des entreprises individuelles 23,7 % Part dans l’emploi régional 0,3 %
Part dans l’emploi des services marchands 1,2 %Source : Insee, Sirene
Part de l’Alsace en France 2,0 %
Source : Insee, recensements de la population de 1990 et 1999
er
Taille des établissements au 1 janvier 2002
Emploi par commune
Alsace France
Tranche d’effectif Nombre d'emplois
Établissements % %
1 060
0 salarié 40 31,5 45,3
3501 à 4 salariés 43 33,9 36,3
5 à 9 salariés 19 15,0 8,5
10 à 49 salariés 20 15,8 8,0
50 à 99 salariés 3 2,4 1,1
Strasbourg
100 salariés et plus 2 1,6 0,7
Ensemble 127 100,0 100,0
Spécificité de la commune
Source : Insee, Sirene par rapport à la région
(dans les services marchands)
forte
moyenne
faibleColmarCréations d’entreprises en 2002
non significative
Alsace France limite départementale
Nombre % Nombre %
Créations pures 6 100,0 859 92,6 Nombre d'emplois par département
Bas-Rhin : 1 187Mulhouse
Reprises 0 0,0 24 2,6 Haut-Rhin : 168
Réactivations 0 0,0 45 4,8
Ensemble 6 100,0 928 100,0
Taux de création en 2000-2002 /// 8,8 /// 10,6
Source : Insee, Sirene © IGN - Insee Source : Insee, recensement de la population de 1999
Catégories socioprofessionnelles
er
Salaires médians nets au 1 janvier 2000 (euros/mois) Alsace France
Catégorie
Emplois % de Emplois % desocioprofessionnelleAlsace Province totaux femmes totaux femmesCatégorie socioprofessionnelle
Hommes Femmes Hommes Femmes
Artisans, commerçants, chefs
Chefs d’entreprise 3 378 3 820 2 689 985 d’entreprise ns ns 2 330 25,1
Cadres et professionsCadres et professions
intellectuelles supérieures 2 870 2 395 2 784 1 984 intellectuelles supérieures 580 40,0 31 521 35,5
Professions intermédiaires 2 038 1 765 1 819 1 594 Professions intermédiaires 448 41,1 20 099 41,4
Employés 221 64,7 8 507 73,4Employés 1 385 1 307 1 129 1 140
Ouvriers qualifiés 1 731 2 125 1 463 1 184 Ouvriers qualifiés ns ns 3 479 17,6
Ouvriers non qualifiés ns ns 1 027 ns Ouvriers non qualifiés ns ns 1 094 43,4
Ensemble 2 243 1 813 1 986 1 375 Ensemble 1 355 43,1 67 030 40,9
Source : Insee, recensement de la population de 1999Source : Insee, DADS
61
Insee-Alsace - Les services marchands

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.