Année 2010 : un bilan mitigé

De
Publié par

Après avoir fléchi continument tout au long de 2009, l'économie corse connaît une année 2010 marquée par des évolutions diverses qui ne permettent pas de conclure à une reprise franche de l'activité. L'évolution de l'emploi redevient positive mais tous les secteurs n'en bénéficient pas. Le marché du travail poursuit sa dégradation, toutefois moins prononcée qu'en 2009. Les créations d'entreprises se stabilisent. La fréquentation touristique se maintient à un bon niveau. Sommaire Amélioration au niveau national Dans ce contexte, comment situer l'économie corse ? L'emploi salarié se redresse La dégradation du marché du travail se poursuit La création d'entreprise se stabilise L'activité touristique continue de progresser Amélioration au niveau national Dans ce contexte, comment situer l'économie corse ? L'emploi salarié se redresse La dégradation du marché du travail se poursuit La création d'entreprise se stabilise L'activité touristique continue de progresser
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 14
Tags :
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

Synthèse Année 2010 : un bilan mitigé
très peu de créations. Le secteur de la construction neAprès avoir fléchi continument tout au long de
retrouvepasencoreledynamismedesannéespassées.
2009, l'économie corse connaît une année
La forte baisse des permis de construire en 2009 se
2010 marquée par des évolutions diverses qui ressent sur l'activité de 2010 et l'offre de logements
neufs est en retrait d'un quart. Cette situation pourraitne permettent pas de conclure à une reprise
s'améliorer en 2011 sous l'effet de la forte hausse desfranche de l'activité. L'évolution de l'emploi
autorisations de construire délivrées en 2010. En outre,
erredevient positive mais tous les secteurs n'en l'emploi salarié continue de progresser au 1 trimestre
e
de2011(+1,3%parrapportau4 trimestrede2010).bénéficient pas. Le marché du travail poursuit
sa dégradation, toutefois moins prononcée
La dégradation du marché du travail
qu'en 2009. Les créations d'entreprises se
se poursuit
stabilisent. La fréquentation touristique se
Hors services marchands, l'atonie de la créationmaintientàunbonniveau.
d'emploin'estpasdenatureàenrayerladégradationdu
marchédutravail.Avec8%dedemandeursd'emploideLe contexte international a bénéficié d'une
catégoriesA,B,Csupplémentaires,elleestcertesmoinsaméliorationnotableen2010.Larepriseducommerce
prononcée qu'en 2009 (+ 21 %), mais elle restemondialaaugmentéleniveaudelademandeadressée
supérieure à ce qui est observé au niveau nationalà l'économie française. La hausse des exportations est
(+5%).Ladétériorationdumarchédutravailconcernedevenue un peu plus soutenue que celle des
en particulier les demandeurs d'emploi de 50 ans et
importations.Danslemêmetemps,lacroissanceaété
plus et les chômeurs de longue durée. Depuis mars
stimuléeparlabonnetenuedelademandeintérieure.
2011,lenombreglobaldeDEFMamorceunlégerrepli.
Après avoir connu une récession sévère en 2009, avec
un PIB en volume en baisse de 2,5 %, l'économie
La création d'entreprisefrançaise renoue avec la croissance : le PIB augmente
de 1,5 % en volume et au premier trimestre 2011, la se stabilise
croissanceatteint1%.
Après la forte croissance du nombre d'entreprises
créées en 2009, en raison de la mise en place du statutDans ce contexte,
d'auto-entrepreneur, la création d'entreprises se
comment situer l'économie corse ? stabilise en 2010. L'engouement pour le statut d'auto-
entrepreneur se confirme mais, hors ce régime, la
Sescaractéristiquesstructurellesenfontuneéconomie
création d'entreprise diminue de 11 %. La plupart des
très peu sensible aux évolutions de l'activité
secteurs d'activité enregistrent un recul des créations à
enregistrées dans les autres régions françaises.
l'exception notable de la construction. En glissement
Essentiellement tournée vers la satisfaction de la
annuel,lenombredecréationsd'entreprisesaupremier
demandelocale,ellenepeutqu'ensuivrelavigueurou
trimestre2011estenretraitde18%,commeauniveauleshésitations.Aprèsavoirconnuuneannée2009sans
national.évolution de son PIB et une stagnation de l'emploi
salarié, l'économie régionale présente une évolution
L'activité touristiqueavectropdecontrastesdanslesdifférentesfacettesqui
permettent d'en évaluer la santé pour conclure à une continue de progresser
reprise franche de l'activité. A l'image d'autres régions
Comme en 2009, l'économie insulaire connaît unefrançaises, les termes « reprise modeste », « sortie de
bonne saison touristique en 2010. Le nombre decrisefragile»,…peuvents'appliqueràlaCorse.
passagersdanslesportsetaéroportss'établitenhausse
de près de7%etles deux tiers de cette évolution sontL'emploi salarié se redresse
imputablesaudéveloppementdel'activitédecroisières.
En sortie de crise, l'intérim est assez habituellement le Premiers effets de la sortie de crise, les hôtels
principal moteur de la création d'emplois. Mais ce enregistrent une fréquentation en hausse, due
secteur est très peu présent en Corse. Pourtant, après essentiellement aux touristes français qui les avaient
avoir stagné en 2009, l'emploi salarié reprend sa désertésen2009auprofitdescampings.Début2011,le
progression(+2%contre+0,9 %auniveaunational), retour des touristes français vers les hôtels se confirme
unehausseàpeineinférieureàcequ'elleétaiten2007 etlafréquentationestenhaussede7%parrapportàla
ou2008.Elleestessentiellementportéeparlesservices mêmepériodede2010.
marchands, et en particulier certains services aux
entreprises.Lecommerceetlestransportsenregistrent Arnaud STEPHANY
Bilan économique 2010

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.