Année économique et sociale 2006 en Martinique

De
Publié par

Prix de détail Pas de décélération sivement de 0,85 euro à 1,02 euro epuis de nombreuses an-En 2006, les prix en Mar- et celui de l’essence de 1,23 à Dnées, la croissance des prix en tinique ont augmenté de Martinique est supérieure à celle de 1,40 euro. Les baisses de fi n d’année la France métropolitaine. En 2006, 2,4% en moyenne , tout ont ramené leurs prix respectifs à l’évolution est là encore plus rapide 0,98 et 1,31euro.comme en 2005. (+2,4 % contre +1,7 % en moyenne). Au total la hausse des carburants et Le rythme de croissance est aussi su-Toutefois, si le profi l de lubrifi ants atteint 9,9 % sur l’année. périeur à celui de la Guyane ou de la Les prix des services (y compris les 2005 montrait une décé- Guadeloupe (+2,1 % pour les deux). transports) ont augmenté un peu Le poste énergie est composé des lération progressive en plus que l’ensemble (+2,7 %). Du carburants, du gaz et de l’électricité. fait de leur poids important dans la glissement tout au long Il représente 9 % des dépenses des consommation des ménages (40 %), de l’année, en 2006 au ménages, dont près de 7 % pour les ils contribuent pour 1,1 point à seuls carburants. Avec une croissan-contraire c’est à une accé- la hausse totale, ce qui fait de ce ce en moyenne de 8,3 % en 2006, poste le principal contributeur à la lération que la Martinique l’énergie contribue pour 0,7 point hausse des prix, avant l’énergie.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 4
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

Prix de détail
Pas de
décélération
sivement de 0,85 euro à 1,02 euro epuis de nombreuses an-En 2006, les prix en Mar-
et celui de l’essence de 1,23 à Dnées, la croissance des prix en
tinique ont augmenté de Martinique est supérieure à celle de 1,40 euro. Les baisses de fi n d’année
la France métropolitaine. En 2006, 2,4% en moyenne , tout ont ramené leurs prix respectifs à
l’évolution est là encore plus rapide 0,98 et 1,31euro.comme en 2005. (+2,4 % contre +1,7 % en moyenne). Au total la hausse des carburants et
Le rythme de croissance est aussi su-Toutefois, si le profi l de lubrifi ants atteint 9,9 % sur l’année.
périeur à celui de la Guyane ou de la Les prix des services (y compris les 2005 montrait une décé- Guadeloupe (+2,1 % pour les deux). transports) ont augmenté un peu
Le poste énergie est composé des lération progressive en plus que l’ensemble (+2,7 %). Du
carburants, du gaz et de l’électricité. fait de leur poids important dans la glissement tout au long
Il représente 9 % des dépenses des consommation des ménages (40 %), de l’année, en 2006 au ménages, dont près de 7 % pour les ils contribuent pour 1,1 point à
seuls carburants. Avec une croissan-contraire c’est à une accé- la hausse totale, ce qui fait de ce
ce en moyenne de 8,3 % en 2006, poste le principal contributeur à la lération que la Martinique l’énergie contribue pour 0,7 point hausse des prix, avant l’énergie. Le
aux 2,4 % de hausse des prix obser-a dû faire face, annulant rythme de haus-
vée en 2006. se des prix des Les services,ainsi tous les progrès de
services retrouveLes prix de l’énergie, poussés par les principale source 2005. La principale cause celui des années carburants, sont orientés à la hausse du maintien de l’infl ation 2002 et 2003, de hausse des prixdepuis mi-2004. Après s’être accé-
après la petite à ce niveau est le prix des lérés jusqu’au milieu de 2005, ils se
décélération de 2005 (+2,1 %). Il se maintiennent sur un rythme de 6 %.carburants qui infl ue aussi situe exactement dans la moyenne
Dans cet indice, les tarifs de l’élec- des 15 dernières années (+2,7 % sur les prix des transports. tricité domestique, qui n’avaient pas par an).
été révisés depuis juillet 2003, ont Dans les services liés au logement,
été revalorisés de 3,6 % en 2006. les loyers restent modérés (+1,6 %)
Les tarifs du gaz, qui comme pour grâce aux logements sociaux. La
Le prix du tabac est stable les carburants sont réglementés, ont seule hausse notable concerne
l’adduction d’eau qui augmente de fait l’objet de 10 arrêtés de modi-
Contributions à la hausse 9,8 %.fi cation tout au long de l’année, 8
des prix en 2006 Dans les transports, secteur très af-fois à la hausse et 2 fois à la baisse.
fecté par les carburants, les tarifs Au total, le prix de la bouteille de
pratiqués dans les transports en En % 12,5 kilos est passé de 19,16 euros à
commun (terrestres, maritimes et
20,72 euros entre janvier et décem- aériens confondus) augmentent de
bre (+8,1 %). La hausse avait été de 15 %, après avoir baissé de 4 % en
5,7 % en 2005. 2005. La réparation-entretien des
Les prix des carburants à la pompe véhicules augmente de 7,6 % en
ont subi des modifi cations de tarifs raison de la revalorisation de l’heu-
tout aussi fréquentes, d’abord à la re de mécanique auto qui passe de
44,58 euros à 48,74 euros. Depuis hausse jusqu’en septembre. Le prix
2002, la hausse cumulée atteint du litre de gas-oil est passé progres-Source : INSEE
13N° 69 - Martinique - Septembre 2007
AES69_martiniqueEL2.indd 13 11/09/2007 15:05:14Prix de détail
51 % ! Cette infl ation des prix des de 3 ans, ainsi que des pâtes et des janvier 1998, le tabac augmente
services de mécanique ne se pro- boissons non alcoolisées (-1 %). de 140 % ce qui correspond à
page pas à la réparation des appa- Mais nombreux sont les prix des une hausse annuelle moyenne de
reils audio-visuels (+0,4 %), ni aux produits en hausse. Les prix de la 17 %.
soins personnels (salons de coif- viande ont augmenté de près de
fure, esthétique …) qui augmentent 4 %. Le prix du poulet local pro- Les prix des produits manufacturés
de 0,8 %. gresse de 8 % en moyenne, pour- ont augmenté de 0,3 % en moyen-
Dans les services de santé, les plus tant dans un contexte de baisse ne. L’habillement, les chaussures,
importantes modifi cations concer- des prix de la volaille importée. Le les meubles et les ustensiles de mé-
nent les services externes à l’hôpital kilo atteint en moyenne 6,71 euros nage diminuent comme les biens à
(+2,8 %) et les services médicaux contre 6,21 en Guadeloupe. Le forte valeur ajoutée et incorporant
et paramédicaux (+3,8 %). porc local augmente de 4 %. une technologie en pleine évolu-
Les tarifs postaux ont été revalorisés Les œufs frais locaux augmentent tion (le matériel médical, les équi-
de 3,8 %. Les prix de la restaura- de 3 %, de même que l’eau de pements informatiques, les appa-
tion augmentent peu (+2,2 %), ce source locale. Pour les produits reils audio et vidéo, et les caméras
qui n’est pas le cas pour l’hôtelle- importés, les principales augmen- et appareils photo).
rie (+3,9 %) et les voyages à forfait tations concernent le lait (+4 %), Seuls à se démarquer de cette lis-
(+25 %). Les primes d’assurance la bière (+5 %) et la morue séchée, te de baisses, les biens durables
pour l’automobile diminuent pour en raison, pour cette dernière, de (+3,5 %) et les véhicules automobi-
la seconde année consécutive fortes tensions sur les cours mon- les (+5,7 %) dont les prix augmen-
(- 5,2 %, après -4,3 %). Les assu- diaux dus à la raréfaction de l’es- tent fortement.
rances logement, qui avaient subi pèce.
de fortes revalorisations (+20 % Deux des principales fabrications
pour les deux années précédentes) locales sont stables. Il s’agit du su- Claude JOEGER
progressent de +2,7 %. cre (+1,6 %) et du rhum agricole
L’alimentation représente 22 % des (+1 %). Toutefois, comparés à la
dépenses des ménages martini- Guadeloupe, le prix du sucre y est
quais. plus élevé de 19 % et le rhum de
En 2006 le poste alimentation 11 %.
(hors tabac) augmente de 2,0 %
en moyenne. Ce sont principale- Les tarifs du tabac ont été revalo-
ment les produits locaux qui expli- risés en mars 2006. Sur l’année, la
quent cette hausse plus forte qu’en hausse moyenne est de 5 %, mo-
métropole (+1,6 %). Les produits dérée par rapport passé. Depuis
frais (légumes, fruits, poissons) ont
augmenté globalement au même
rythme que les autres produits Les produits de santé baissent
alimentaires, mais avec de fortes
disparités. Avec des conditions cli- Variation des prix par groupe de consommation
matiques plus favorables, les prix
Indices base 100 = moyenne 1998moyens des légumes sont restés
stables alors que ceux des fruits ont
augmenté davantage (+4 %) mal-
gré une baisse de variétés locales
comme l’ananas et la banane. Les
prix des
poissons Tension sur
sont en
le prix du poisson hausse
de 3 %,
mais ce constat est encore plus
marqué pour les produits des pê-
ches locales : +4 % pour le thon et
+13 % pour la sarde rouge.
Certains produits dits de première
nécessité baissent. Il s’agit de pro-
duits importés comme le riz dont le
prix au détail diminue depuis plus
Source : Insee
14 N° 69 - Martinique - Septembre 2007
AES69_martiniqueEL2.indd 14 11/09/2007 15:05:19

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.