Année économique et sociale 2007 en Guyane

De
Publié par

Comptes économiques La croissance bute sur l’infation locales augmentent ainsi de 7 %, celles L’économie a souffert de la faiblesse La croissance du Pib de de l’État de 3,8 %.de la consommation des ménages. La la Guyane est estimée à Le secteur du BTP est resté le plus dyna-hausse de 3,4 % des prix a pesé sur la 4,1 % en 2007.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 16
Tags :
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

Comptes économiques
La croissance bute sur l’infation
locales augmentent ainsi de 7 %, celles L’économie a souffert de la faiblesse La croissance du Pib de
de l’État de 3,8 %.de la consommation des ménages. La la Guyane est estimée à
Le secteur du BTP est resté le plus dyna-hausse de 3,4 % des prix a pesé sur la
4,1 % en 2007. Un résultat mique en 2007,+4,8 %, après 27 % en consommation, le pouvoir d’achat des
2006 au démarrage du chantier Soyouz. ménages ayant globalement diminué conforme au rythme moyen
Le spatial poursuit sa progression, avec de 0,5 point. Dans un contexte de fai-de ces dernières années,
Le PIB 2007 et ses principales composantesmais en retrait après une
En milliards d’euros courantsannée 2006 exceptionnelle.
Ce féchissement est dû à
la faiblesse de la consom-
mation des ménages et au
niveau élevé de l’infation
(3,4 %).
n 2007, le Produit intérieur brut E de la Guyane progresse de 4,1 %
Source : Insee - CEROM - Comptes rapides
en monnaie constante. Ce rythme de
6 lancements (5 en 2006) et 12 satel-progression, légèrement supérieur au ble revalorisation salariale et de tasse-
lites transportés (11 en 2006). L’indus-rythme moyen de ces 13 dernières ment des prestations sociales versées
trie (hors énergie) tire parti de la bonne années (3,9 %), marque cependant un (- 1,1 %), les contraintes de revenus ont
tenue de ces deux secteurs : elle croît féchissement d’un tiers après une an - été fortes : la consommation des ména-
de +2%, grâce à l’industrie des biens née 2006 exceptionnelle. ges ne progresse que de 1,7 % en vo-
d’équipement et des biens intermé-La croissance de l’activité, qui reste lume, et contribue pour 0,9 point à la
diaires. Les services privés gagnent en nettement supérieure à la croissance croissance.
moyenne 3,7 %, portés par la bonne française (+2,2 %), permet au Pib par L’investissement est lui toujours bien
santé des services rendus aux entrepri-habitant guyanais de progresser de orienté (+4,5 %) et contribue à hauteur
ses (+5,5 %). 0,7 % en 2007, compte-tenu d’une d’1 point à la hausse du Pib. Ce dyna-
Le secteur primaire, et plus particulière-croissance démographique proche de misme est autant le fait des collectivités
ment la pêche et la riziculture, a souf-3,4 % : il dépasse 14 100 euros. locales et de l’État, que des entreprises
fert : sa valeur ajoutée recule de 1 %. Au total, sous l’effet cumulé de la et des particuliers. L’investissement im-
Les dépenses touristiques augmentent croissance de l’activité et de la hausse mobilier progresse de 4,5 % en volu-
de 3,5 %, mais moins vite que le Pib : des prix, la valeur du Pib guyanais a me, comme les commandes de biens
elles ne contribuent pas à la croissance progressé de 7,1 % : il atteint 3 mil- d’équipement. Les dépenses liées au
en 2007.liards d’euros. chantier Soyouz sont restées impor-
tantes en 2007, et d’autres Taux de croissance du Pib en volume
chantiers comme celui du Pôle
En % Universitaire Guyanais ont
Éric MORIAMEsoutenu l’activité.
Les dépenses des administra- Comptes Rapides pour l’Outre-mer (CEROM)
tions publiques continuent de
L’année 2007 marque la seconde réalisation croître, +3,9 % : elles alimen-
d’un compte économique rapide en Guyane.
tent la demande, et contribuent Produit par l’INSEE en partenariat avec l’AFD et
pour 1,9 point à la croissance l’IEDOM, il repose sur une modélisation macro-
économique alimentée par les premières don-en 2007, devenant le premier
nées disponibles de l’année écoulée. Il ne s’agit moteur de la croissance ré-
pas d’un compte défnitif : les estimations pour -
gionale. Les charges de fonc- ront faire l’objet d’une révision lorsque la tota-
tionnement des collectivités lité des données de l’année seront connues.
Source : Insee - CEROM - Comptes rapides

N° 70 - Guyane - Septembre 2008

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.