Année économique et sociale 2008 en Guadeloupe

De
Publié par

Prix de détail Les prix repartent à la hausse en 2008 Pour l’année 2008, les prix à Une hausse des prix marquée depuis 2006 la consommation des Évolution des prix à la consommation entre 1998 et 2008 dans les DFA et en France métropolitaineménages guadeloupéens pro- En…gressent de 2,2 % après une 125,0 augmentation limitée à 1,3 % 120,0l’année précédente. La 115,0Guadeloupe se démarque des 110,0autres Départements français d’Amérique (DFA) avec une 105,0 inflation plus modérée qu’en 100,0 Martinique (2,8 %) et en 95,0 Guyane (3,5 %). Les prix gua- 95,0 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008deloupéens augmentent éga- lement moins vite qu’en Guadeloupe Martinique Guyane France métropolitaine Sources : Insee - Dirag France métropolitaine où l’in- Dans les prix des services liés au loge-es secteurs qui contribuent le plus flation est de 2,8 %. 1ment, les loyers et services rattachésL à l’inflation sont les services, expliquent une augmentation de 0,5 %l’alimentation hors produits frais de l’ensemble des prix. Ils progressentet l’énergie. Ils ont poursuivi leur crois- en moyenne annuelle de 5,9 %.sance de 2007. Seuls le tabac et les Les loyers réels des locataires et sous-produits manufacturés font exception : locataires augmentent de 2,3 % soit unl’augmentation de leurs prix ralentit. point de plus que l’année précédente. Les assurances liées au logement aug-Les prix des services poursuivent mentent de 5,1% par rapport à 2007.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 18
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

Prix de détail
Les prix
repartent à la hausse en 2008
Pour l’année 2008, les prix à
Une hausse des prix marquée depuis 2006
la consommation des
Évolution des prix à la consommation
entre 1998 et 2008 dans les DFA et en France métropolitaineménages guadeloupéens pro-
En…gressent de 2,2 % après une
125,0
augmentation limitée à 1,3 %
120,0l’année précédente. La
115,0Guadeloupe se démarque des
110,0autres Départements français
d’Amérique (DFA) avec une 105,0
inflation plus modérée qu’en 100,0
Martinique (2,8 %) et en
95,0
Guyane (3,5 %). Les prix gua-
95,0
1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008deloupéens augmentent éga-
lement moins vite qu’en Guadeloupe Martinique Guyane France métropolitaine Sources : Insee - Dirag
France métropolitaine où l’in-
Dans les prix des services liés au loge-es secteurs qui contribuent le plus flation est de 2,8 %.
1ment, les loyers et services rattachésL à l’inflation sont les services,
expliquent une augmentation de 0,5 %l’alimentation hors produits frais
de l’ensemble des prix. Ils progressentet l’énergie. Ils ont poursuivi leur crois-
en moyenne annuelle de 5,9 %.sance de 2007. Seuls le tabac et les
Les loyers réels des locataires et sous-produits manufacturés font exception :
locataires augmentent de 2,3 % soit unl’augmentation de leurs prix ralentit.
point de plus que l’année précédente.
Les assurances liées au logement aug-Les prix des services poursuivent
mentent de 5,1% par rapport à 2007. leur dynamique en 2008
A l’inverse, le coût des transports bais-
se de 0,6 % par rapport à 2007. C’est laL’ensemble des services représente
première baisse observée depuis 2002.39 % des dépenses des ménages. Ils
En particulier, le coût du transportcontribuent à près de la moitié de
aérien de voyageurs diminue de l’augmentation globale des prix avec
10,5 %. Les autres services augmen-un taux de croissance de 2,5 % par
tent de 2,3 % en 2008. La protectionrapport à 2007.
2sociale progresse de 9,7 % contre
3 % en 2007.
(1) Les services rattachés représentent les produits et les services pour la réparation et l’entretien du logement, l’adduction d’eau, l’enlèvement des ordures et les services
d’assainissement.
(2) Les dépenses pour la protection sociale correspondent aux dépenses pour les crèches, les assistantes maternelles et les maisons de retraite.
10
N° 71 - Guadeloupe - Juin 2009Prix de détail
Le prix des fruits baisse de 1,3 % par vier à septembre 2008, l’indice duL’alimentation contribue
rapport à 2007 et celui des légumes ne prix des produits pétroliers progresseà 0,8 % de l’inflation
progresse que de 0,5 % contre 7,8 % sans interruption. En octobre 2008, il
entre 2006 et 2007. baisse pour atteindre en décembreL’alimentation hors produits frais
son plus bas niveau depuis avril 2005.explique plus du tiers de la hausse des
Les produits pétroliers Ce qui aboutit à une forte diminutionprix avec une évolution moyenne de
augmentent de 4,4 % de 11,4 % entre décembre 20074,9 %. Le pain, les céréales, les huiles
et décembre 2008.et les graisses augmentent de 6,1 %.
L’énergie contribue à hauteur d‘unLes produits frais augmentent plus
cinquième à la hausse des prix en Tendance à la baisse modérément. Cependant le prix des
2008. Ce poste augmente en moyen- pour les produits manufacturéslaitages et des œufs augmente de
ne annuelle de 3,9 %. Après un6,6 % par rapport à 2007, alors qu’il a
important ralentissement entre 2006 Le prix de l’habillement et des chaus-augmenté de 1,6 % en 2007 par rap-
et 2007 (0,4 %), le prix des produits sures baisse de 3,1 %. Il en est deport à 2006. L’évolution des prix des
pétroliers augmente de 4,4 %. De jan- même pour le prix des produits defruits et des légumes est plus modérée.
santé, qui diminue de 2,4 % par rap-
port à 2007. Plus précisément, le prix
Indice des prix à la consommation en Guadeloupe
des produits pharmaceutiques baisse
de 2,3 % et celui des autres produits
Indices Indices VariationIndice base 100 : moyenne 1998 médicaux, de 2,6 % par rapport à2007 2008 2008/2007
2007. En 2008, le prix des produitsPondération Contribution
2008 Moyen Moyen En moyenne à la hausse des manufacturés a baissé de 0,1% en
prix en 2008
variation moyenne annuelle, alors
Alimentation 2 073 116,1 120,9 4,1 % 0,8 %
qu’en 2007, il était stable. Ce phéno-
Produits frais 354 112,6 112,8 0,2 % 0,0 %
Alimentation hors produits frais 1 719 115,3 120,9 4,9 % 0,8 % mène a été observé pour la dernière
fois en 2004 avec une baisse de 0,4 %. Tabac 100 240,3 254,4 5,9 % 0,1 %
Produits manufacturés 2 862 103,1 103,0 -0,1 % -0,03 %
Habillement et chaussures 720 89,1 86,3 -3,1 % -0,2 % Une inflation sous-jacente
Produits de santé 243 94,8 92,6 -2,4 % -0,1 % inférieure à celles des autres
Autres produits 1 900 110,0 111,4 1,3 % 0,2 % Départements Français
Energie 1 054 140,3 145,8 3,9 % 0,4 % d’Amérique
Produits pétroliers 837 156,5 163,4 4,4 % 0,4 %
Services 3 911 119,2 122,1 2,5 % 1,0 % En 2008, l’inflation sous-jacente est de
Loyers et services rattachés 917 115,4 122,2 5,9 % 0,5 % 1,8 % en moyenne et est inférieure à
Services de santé 410 129,6 130,5 0,7 % 0,0 % l’indice de la France métropolitaine
Transports-communications 608 112,1 111,4 -0,6 % -0,04 %
(2,4 %). Elle est également plus faible
Autres services 1 977 120,7 123,4 2,3 % 0,4 %
que celles de la Martinique et de la
Ensemble 10 000 116,3 118,9 2,2% 2,2% Guyane où elle s’élève à 2,6 %.
Pourtant, sa croissance s’accélère carSources : Insee - Dirag
elle était évaluée à 0,5 % en 2007 et
retrouve un niveau équivalent à celui
Définitions qu’elle avait entre 2004 et 2006.
L’indicateur de l’inflation sous-jacente permet de dégager une tendance de fond du
niveau général des prix. Pour son calcul, sont pris en compte l’alimentation hors produits
frais, l’habillement et chaussures, les autres produits manufacturés, les transports et
Laureen KALI
communications et les autres services.
Hélène CHESNEL
La variation moyenne annuelle représente la variation entre la moyenne de l’année n
et celle de l’année n-1. Elle diffère de l’évolution en glissement qui mesure l’évolution des
prix entre le début et la fin de la prériode sans tenir compte des évolutions enregistrées en
cours d’année.
11
N° 71 - Guadeloupe - Juin 2009

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.