Année économique et sociale en Guyane en 2005

De
Publié par

607089BROGUYOK.qxd 7/09/06 16:03 Page 2 Synthèse régionale 2005 : un frémissement ?

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 19
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

607089BROGUYOK.qxd 7/09/06 16:03 Page 2
Synthèse régionale
2005 : un frémissement ?
La balance commerciale reste déficitai-ans le secteur du logement, on aL’année 2005 voit se
re et l’écart se creuse : les importationsDconstaté en 2005 une nette reprise
confirmer, une fois de plus, augmentent, essentiellement à cause dedes autorisations de construire, mais
l’énergie, et les exportations, l’or princi-pas de changement dans la répartitionun taux de croissance de la
palement, chutent. Les échanges se fontentre logements individuels et loge-
population élevé, 3,5 %, surtout avec la métropole dont laments collectifs. Le parc locatif s’ac-
Guyane reste très dépendante.croît, mais l’offre de logements sociauxle plus fort taux des régions
reste insuffisante face à la demande :
françaises et un des tous L’activité du secteur aurifère stagne, àpeu de mobilité des locataires, tropisme
cause d’une baisse des investisse-pour le logement individuel moins cherpremiers au monde ; grâce
ments, du renchérissement des coûtsque le logement collectif.
essentiellement à un nombre de production et de la concurrence de
l’orpaillage clandestin, à l’origine d’uneSur le marché du travail, on note cettede naissances élevé et un peu
fuite importante de la production.année une forte augmentation de la
à un excédent migratoire qui Le tourisme ne brille pas encore, malgrépopulation active; les emplois concer-
une légère augmentation de la fré-nés par cette hausse sont surtout lesne faiblit pas. La population
quentation des hôtels en fin d’année :emplois occasionnels, le nombre
reste jeune et le défi la reprise de l’activité spatiale en estd’emplois à temps partiel et à un
sans doute l’origine.degré moindre les emplois salariés oupour l’éducation nationale
Le secteur spatial, après une annéenon salariés. Parallèlement, le nombre
est difficile à relever : 2004 difficile, voit son horizon sede chômeurs au sens du BIT augmente
dégager : la confirmation de l’avenir duégalement. La demande d’emploi enre-à l’Ouest, l’Observatoire de
centre spatial par les institutions euro-gistrée par l’ANPE a d’abord connu une
la non-scolarisation a chiffré péennes et une restructuration indus-forte hausse dans la première moitié de
trielle de la base en bonne voie en sontl’année, et une baisse ensuite : ceux quià 3 500 le nombre d’enfants
les prémisses. La qualification du en ont bénéficié sont les moins de 25
en attente de scolarisation. lanceur Ariane 5 ECA et la reprise desans et les femmes, les chômeurs de
tirs à un rythme plus soutenu, cinq tirslongue durée n’étant pas touchés par laLa construction d’écoles ou
en 2005, ajoutent la réussite techniquebaisse de la deuxième moitié de l’an-
de collèges pour répondre à l’ensemble. L’ouverture du chantiernée.
Soyouz et la préparation de l’arrivé duà la demande de cette popu-
lanceur Vega offrent la perspective de laLe rythme des créations d’entreprises se
lation d’enfants toujours plus mise à la disposition du centre spatialralentit, dans tous les secteurs sauf dans
d’une gamme complète de lanceursl’industrie où le nombre de créationsnombreux exige un effort
pour répondre à un carnet de com-est supérieur à celui des dernières
particulier des collectivités. mandes bien rempli.années. La plupart de ces jeunes entre-
L’inflation, au cours de l’année 2005, estprises créent peu d’emplois : 88% n’ont
restée modérée : 1,5%, comme enaucun salarié. Dans le secteur financier,
2004, la forte poussée des prix del’assainissement se poursuit : le volume
l’énergie au cours du troisième trimestredes créances douteuses baisse surtout
ne se faisant sentir que tardivement ; il ypour les entreprises, alors qu’il aug-
a là peut-être quelques raisons de s’in-mente, pour la première fois depuis
quiéter … pour 2006 !2002, pour les ménages. Globalement,
l’encours des crédits octroyés aux
différents agents économiques croît de
Jean-Pierre Bachelart9% cette année, contre 2% en 2004.
2
N° 66 - Guyane - Septembre 2006

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.