Attractivité économique du Bassin parisien Créations d'établissements et d'emplois

Publié par

ILE-DE-FRANCE études Juillet 2009 duAttractivité économique Bassin parisien Créations d'établissements et d'emplois Florence Grésèque Julie Roy Insee Ile-de-France Attractivité économique du Bassin parisien Créations d’établissements et d’emplois Florence Grésèque et Julie Roy Insee Ile-de-France Ce document élaboré en partenariat avec l’Institut d’aménagement et d’urbanisme de la région Ile-de-France, a donné lieu à la réalisation d’un article de 4 pages « Créations d’établissements et d’emplois - Une attractivité francilienne partagée avec un grand arc nord-ouest du Bassin parisien » Insee Ile-de-France à la page n° 314 - février 2009 Insee Ile-de-France Juillet 2009 Attractivité économique du Bassin parisien Créations d’établissements et d’emplois Sommaire Avant-propos......................................................................................3 Le territoire d’étude .............................................................................4 Les zones d’emploi du Bassin parisien...........................................................4 Les zones d’emploi de l’Ile-de-France ..........................................................6 1 - Le Bassin parisien...........................................................................7 1.1 - L’Ile-de-France .........................................................................7 1.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 26
Tags :
Nombre de pages : 42
Voir plus Voir moins

ILE-DE-FRANCE études
Juillet 2009
duAttractivité économique Bassin parisien
Créations d'établissements et d'emplois
Florence Grésèque
Julie Roy
Insee Ile-de-France



Attractivité économique du Bassin parisien
Créations d’établissements et d’emplois









Florence Grésèque et Julie Roy
Insee Ile-de-France















Ce document élaboré en partenariat avec l’Institut d’aménagement et d’urbanisme de la
région Ile-de-France, a donné lieu à la réalisation d’un article de 4 pages
« Créations d’établissements et d’emplois -
Une attractivité francilienne partagée avec un grand arc nord-ouest du Bassin parisien »
Insee Ile-de-France à la page n° 314 - février 2009










Insee Ile-de-France Juillet 2009



Attractivité économique du Bassin parisien
Créations d’établissements et d’emplois

Sommaire

Avant-propos......................................................................................3
Le territoire d’étude .............................................................................4
Les zones d’emploi du Bassin parisien...........................................................4
Les zones d’emploi de l’Ile-de-France ..........................................................6
1 - Le Bassin parisien...........................................................................7
1.1 - L’Ile-de-France .........................................................................7
1.2 - Champagne-Ardenne et Picardie .......................................................7
1.3 - Bourgogne et Centre ....................................................................8
1.4 - Haute-Normandie .......................................................................8
2 - La performance des territoires en matière d’attractivité économique................. 11
2.1 - Indicateurs de l’attractivité économique ............................................ 11
2.2 - Les taux de création des établissements de 1997 à 2004 ........................ 11
2.2.1 - Les créations d’emploi dans les établissements nouveaux et en croissance .... 12
2.2.2 - L’indicateur synthétique d’attractivité 13
3 - Les facteurs d’attractivité économique du Bassin parisien ............................ 16
3.1 - L’agglomération des activités......................................................... 16
3.2 - Le potentiel marchand ................................................................ 16
3.3 - Les infrastructures ................................................................... 17
3.4 - La main-d’œuvre....................................................................... 17
4 - Zoom sur les zones d’emploi du Bassin parisien......................................... 19
4.1 - Secteur de l’industrie, de la construction, du commerce et des services (champ
ICS)... .......................................................................................... 19
4.1.1 - L’indicateur d’attractivité.......................................................... 19
4.1.2 - La création d’établissements et d’emplois ........................................ 20
4.2 - Secteur de l’industrie................................................................. 22
4.2.1 - L’indicateur d’attractivité 22
4.2.2 - La création d’établis 23
4.3 - Secteurs exposés à la concurrence internationale.................................. 25
4.3.1 - L’indicateur d’attractivité 25
4.3.2 - La création d’établissements et d’emplois ........................................ 26

Table des figures............................................................................... 28
Table des cartes 28
Table des tableaux............................................................................. 28
Table des annexes.............................................................................. 29
Bibliographie



Attractivité économique du Bassin parisien
Créations d’établissements et d’emplois
Avant-propos


L’attractivité est une donnée essentielle dans les débats sur l’aménagement du territoire et le
développement local. Si les pays sont en concurrence entre eux pour attirer les capitaux et la
main-d’œuvre hautement qualifiée, les régions le sont aussi entre elles. Dans ce contexte, la
préoccupation des acteurs du débat local réside dans l’identification des atouts et des
faiblesses de leur territoire, et dans le renforcement de sa capacité à attirer les activités
nouvelles et à retenir les activités existantes. La localisation des producteurs de biens, mais
aussi désormais de services, est donc un enjeu de la politique économique locale.
L’étude porte sur les zones d’emploi du Bassin parisien. Diverses définitions du Bassin
parisien existent, à l’instar de celle retenue par la Délégation interministérielle à
l’aménagement et à la compétitivité des territoires (DIACT) et la mission interministérielle
interrégionale à l’aménagement du territoire du Bassin parisien (MIIAT-BP).
Le territoire étudié ici est composé de l’Ile-de-France et des cinq régions limitrophes :
Picardie, Champagne-Ardenne, Bourgogne, Centre et Haute-Normandie. Il est constitué de
102 zones d’emploi et vingt millions d’habitants y résident. Fin 2006, plus de huit millions
d’emplois salariés sont présents sur ce territoire.



Le territoire d’étude




Les zones d’emploi du Bassin parisien


Carte 1 - Le Bassin parisien



2211
2212
2202 2241
2322 2308 2231 2219
2311 2101
2307 2323 2232 2242 2324 2210 2209
2321 2208
2313 2207 2102 2318 2206
2317 2314
2205 2103
2325
2104
2316
2422 2105 2106
2421
2424 2107
2644
2463 2423
2108
2462 2660
2461 2452
2643
2613 2464 2652
2451
2651 2442 24532441 2612 2414 2654
2412
2444
2666 2615 2443
2411 2433 2656 2431
2662 2664 2641
Limites départementales 2413 2695
2672 2432
2434 Limites régionales
2680 2610
© IGN-Insee 2008






Les libellés des zones d’emploi (hors Ile-de-France) se trouvent à la page suivante.


Tableau 1 - Libellé des zones d’emploi du Bassin parisien hors Ile-de-France


Code Zone d'emploi Code Zone d'emploi
2411 Bourges 2103 Châlons-en-Champagne
2412 Vierzon 2104 Epernay
2413 Saint-Amand-Montrond 2105 La Marne-Moyenne
2414 Aubigny 2106 Le Sud-Ouest-Champenois
2421 Chartres 2107 Troyes
2422 Dreux 2108 La Haute-Vallée-de-la-Marne
2423 Châteaudun 2202 Amiens
2424 Nogent-le-Rotrou 2205 Château-Thierry
2431 Châteauroux 2206 Le Sud-Oise
2432 Argenton-sur-Creuse 2207 Soissons
2433 Issoudun 2208 Beauvais
2434 La Châtre 2209 Compiègne
2441 Tours 2210 Le Santerre-Oise
2442 Amboise 2211 Abbeville-Ponthieu
2443 Loches 2212 Le Vimeu
2444 Chinon 2219 Le Santerre-Somme
2451 Blois 2231 Saint-Quentin
2452 Vendôme 2232 Chauny-Tergnier-La Fère
2453 Romorantin 2241 La Thiérache
2461 Orléans 2242 Le Laonnois
2462 Montargis 2610 Mâcon
2463 Pithiviers 2612 Dijon
2464 Gien 2613 Auxerre
2307 Le Pays-de-Bray 2615 Nevers
2308 La Vallée-de-la-Bresle 2641 Chalon-sur-Saône
2311 Fécamp 2643 Châtillon-sur-Seine
2313 Pont-Audemer 2644 Sens
2314 Bernay 2651 Montbard
2316 Verneuil-sur-Avre 2652 Avallon
2317 Vernon 2654 Cosne-sur-Loire
2318 Gisors 2656 Autun
2321 Rouen 2660 Joigny
2322 Dieppe 2662 Decize
2323 Le Havre 2664 Le Creusot
2324 Lillebonne 2666 Beaune
2325 Evreux 2672 Montceau-les-Mines
2101 La Vallée-de-la-Meuse 2680 Digoin
2102 Reims 2695 Louhans



Les zones d’emploi de l’Ile-de-France

Carte 2 - L’Ile-de-France

Les zones d'emploi
de l'Ile-de-France
1138
1156
1137
1140 1141
1155
1139 1132
1136
1154 1131
1153
1134 1133
1135
1142
1143 1144
1145 1148 1152
1147
1146
1149 1151
1150
Limites départementales
Limites régionales © IGN-Insee 2008


Tableau 2 - Libellé des zones d’emploi de l’Ile-de-France
Code Zone d'emploi Code Zone d'emploi
1131 Paris 1144 Orly
1132 Nanterre 1145 Dourdan
1133 Boulogne-Billancourt 1146 Etampes
1134 Vitry-sur-Seine 1147 Evry
1135 Creteil 1148 Melun
1136 Montreuil 1149 Fontainebleau
1137 Saint-Denis 1150 Nemours
1138 Cergy 1151 Montereau-Fault-Yonne
1139 Poissy 1152 Provins
1140 Les Mureaux 1153 Coulommiers
1141 Mantes-la-Jolie 1154 Lagny-sur-Marne
1142 Versailles 1155 Meaux
1143 Orsay 1156 Roissy-en-France


1 - Le Bassin parisien
Du plus rural au très urbain, du plus épars au très dense, les territoires qui composent le
Bassin parisien présentent de nombreuses différences. Aux vues des caractéristiques
sociodémographiques, quatre profils de territoire apparaissent au sein du Bassin parisien.
( Annexe 2 - Analyse en composante principale des zones d’emploi).

1.1 - L’Ile-de-France

2
C’est une zone dense et urbaine avec 907 habitants au km (142 pour l’ensemble du Bassin
parisien) et 99,9 % de population urbaine. Plus de 8 Franciliens sur dix résident dans un grand
pôle urbain. Les revenus y sont élevés. Les salariés sont qualifiés et un quart sont des cadres.
Un tiers des salariés travaillent dans le secteur des services aux entreprises. Il y a
d’importantes infrastructures de transport (routes et aérien), ainsi qu’une bonne couverture en
haut-débit. Le dynamisme démographique provient en totalité de l’accroissement naturel, le
solde migratoire étant déficitaire.
La composition sociodémographique de la région capitale est marquée par d’importantes
disparités selon les zones d’emploi. Les zones de Saint-Denis et des Mureaux apparaissent
ainsi particulièrement fragiles au contraire des zones d’Orsay, Lagny-sur-Marne, Dourdan,
Coulommiers et Fontainebleau.
1.2 - Champagne-Ardenne et Picardie

La majorité des zones est marquée par un contexte social moins favorable que dans les
autres régions du Bassin parisien (tableau 3). Plutôt rurales, seulement 8 % des Picards
résident dans un grand pôle urbain, elles comprennent plusieurs zones franches urbaines.
Ainsi, 5 % des Champenois vivent-ils en ZFU. Le taux de chômage est relativement élevé
(10 %) et la part de la population à bas revenus se situe entre 9 % et 16 % dans toutes les
zones de ces deux régions, sauf celle d’Epernay .
En particulier, les zones de la vallée de la Meuse, de la Marne moyenne, de Thiérache et de
Chaugny-Tergnier-La Fère sont parmi les plus fragiles du Bassin parisien.

1.3 - Bourgogne et Centre

Les zones sont plus rurales et peu denses. Seulement 15 % des Bourguignons (23 % pour
le Centre), vivent dans un grand pôle urbain. La part des personnes résidant en zone franche
urbaine est faible : 0,7 % contre 3,5 % pour l’ensemble de Bassin parisien. Les taux de
chômage sont les plus faibles du Bassin parisien avec respectivement 8,4 % pour le Centre et
8,6 % pour la Bourgogne. Les ouvriers représentent 36 % des salariés. Ils travaillent pour 23 %
dans l’industrie.


1.4 - Haute-Normandie

Après l’Ile-de-France, c’est la région qui possède la plus importante part de population
urbaine (90 %). Seulement 2,8 % des personnes vivent dans une ZFU. La densité économique
de 49 salariés au km² est la plus élevée des régions du pourtour de l’Ile-de-France. Les
salariés sont principalement des ouvriers et travaillent pour l’industrie ou les services aux
entreprises.
Avec notamment un taux de chômage de 12, 1 %, la zone d’emploi du Havre est une des
plus fragiles socialement du Bassin parisien. Cependant, la majorité des zones d’emploi de
Haute-Normandie se situent dans la moyenne du Bassin parisien.

Tableau 3 - Quelques caractéristiques sociodémographiques des zones d'emploi du Bassin parisien
Part de la population résidant Revenu médian (€) Part de la population à bas revenus % Taux de chômage %
Zone d'emploi en ZFU (revenus fiscaux (CAF 2002) (définition 2003)
(% de la population urbaine 1999) 2001)
Paris 0,00 21 800 9,68 11,30
Nanterre 3,20 20 834 8,37 9,50
Boulogne-Billancourt 0,00 22 713 6,30 8,00
Vitry-sur-Seine 8,39 16 549 12,02 10,60
Créteil 3,53 19 574 8,30 8,10
Montreuil 3,89 17 762 11,75 10,40
Saint-Denis 13,76 13 407 17,39 13,50
Cergy 0,00 18 885 8,38
Poissy 0,00 21 048 7,07 8,60
Les Mureaux 11,11 18 726 8,67 8,90
Mantes-la-Jolie 17,88 16 787 11,35 10,20
Versailles 2,95 23 536 4,51 6,30
Orsay 0,00 24 284 4,21 5,60
Orly 3,19 19 150 8,67 8,30
Dourdan 0,00 21 254 5,52 5,70
Etampes 0,00 17 993 8,83
Evry 7,57 074 9,19 8,10
Melun 7,60 18 209 8,24 7,70
Fontainebleau 0,00 20 206 5,20 7,00
Nemours 0,00 070 8,59 7,30
Montereau-Faut-Yonne 22,65 15 384 13,02 10,80
Provins 0,00 16 167 9,33 9,00
Coulommiers 0,00 17 284 8,19 7,80
Lagny-sur-Marne 0,00 21 677 4,90 5,90
Meaux 15,65 906 9,56 7,40
Roissy-en-France 0,00 20 759 4,00 5,60
Vallée de la Meuse 6,54 14 027 14,19 14,00
Reims 5,79 16 582 10,74 9,40
Chalons-en-Champagne 0,00 16 311 9,24
Epernay 0,00 17 825 6,66 6,70
Marne moyenne 14,10 14 317 12,54 10,70
Sud-ouest Champenois 0,00 15 447 9,39 9,70
Troyes 6,92 15 685 10,89 10,40
Haute vallée de la Marne 0,00 15 051 9,08 7,90
Amiens 5,39 496 13,30 11,30
Château-Thierry 0,00 852 9,00 9,80
Sud-Oise 2,89 17 718 9,18 8,70
Soissons 13,99 008 12,29 12,30
Beauvais 5,93 16 484 10,58 9,00
Compiègne 0,00 770 9,78 9,10
Santerre-Oise 0,00 15 014 10,06 9,50
Abbeville-Ponthieu 0,00 14 161 14,94 11,80
Vimeu 0,00 654 11,19 9,30
Santerre-Somme 0,00 339 11,96 9,90
Saint-Quentin 8,65 229 15,28 13,70
Chauny-Tergnier-La Fère 0,00 13 971 13,74 12,80
Thiérache 0,00 12 676 15,67 14,00
Laonnois 0,00 14 780 12,09 10,80
Pays-de-Bray 0,00 884 9,49 7,50
Vallée-de-la-Bresle 0,00 770 9,73 9,60
Fécamp 0,00 729 11,47 11,60
Pont-Audemer 0,00 15 206 9,61 10,00
Bernay 0,00 483 9,46 10,10
Verneuil-sur-Avre 0,00 128 9,05 8,70
Vernon 0,00 17 155 9,23 9,60
Gisors 0,00 16 126 7,60 8,10
Rouen 2,14 504 11,74 10,50
Dieppe 0,00 14 946 11,90 11,70
Le Havre 6,16 15 525 13,52 12,10
Lillebonne 0,00 15 950 10,81 9,20
Evreux 7,71 991 9,63

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.