Au deuxième semestre 2007, la croissance se maintient à un haut niveau en Languedoc-Roussillon

De
Publié par

En Languedoc-Roussillon, la croissance de l’activité économique au cours du second semestre 2007 s’est maintenue à un rythme soutenu. L’essentiel de la dynamique régionale est assurée par les secteurs du commerce, des services et de la construction. L’activité industrielle est restée bien orientée. Dans la viticulture, les cours des vins ont cessé de se dégrader. En conséquence, le marché du travail régional continue de s’améliorer. Au premier semestre 2008, l’acquis de croissance devrait permettre de soutenir l’activité régionale.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 16
Nombre de pages : 10
Voir plus Voir moins

pour l’économie du Languedoc-Roussillon
mai 2008N 5 -
Au deuxiŁme semestre 2007, la croissance se maintient
un haut niveau en Languedoc-Roussillon
Claude MICHEL
En Languedoc-Roussillon, la croissance de l’activitØ Øconomique au cours du second semestre 2007 s’est maintenue
un rythme soutenu. L’essentiel de la dynamique rØgionale est assurØe par les secteurs du commerce, des services et
de la construction. L’activitØ industrielle est restØe bien orientØe. Dans la viticulture, les cours des vins ont cessØ de se
dØgrader. En consØquence, le marchØ du travail rØgional continue de s’amØliorer. Au premier semestre 2008, l’acquis de
croissance devrait permettre de soutenir l’activitØ rØgionale.
Une activitØ industrielle bien orientØe
Au second semestre 2007, la croissance de l’activitØ s’est poursuivie sur l’ensemble des secteurs d’activitØ. Les secteurs des
biens d’Øquipement et des biens intermØdiaires ont ØtØ les plus dynamiques. La production des biens de consommation a ØtØ
plus modØrØe.
Le rythme de l’activitØ progresse dans les services aux particuliers et le tourisme
Tant pour les services aux particuliers que pour ceux aux entreprises l’activitØ est restØe bien orientØe. La frØquentation h teliŁ-
re augmente au cours du second semestre 2007 avec 4,54 millions de nuitØes contre 4,39 millions de nuitØes au cours du second
semestre 2006. Pour l’annØe 2007, la frØquentation h teliŁre est en hausse. Elle atteint 7,75 millions de nuitØes.
La frØquentation en hausse dans l’h tellerie de plein air sur la saison touristique compte 16,6
Les ventes du commerce de dØtail soutenues
La consommation a ØtØ particuliŁrement active au cours du second semestre 2007 aprŁs la reprise des ventes constatØe depuis
2006. Elle a ainsi fortement contribuØ l’activitØ de l’Øconomie rØgionale. Les diffØrentes catØgories de biens ont bØnØficiØ de ce
dynamisme. Avec le ralentissement en dØbut d’annØe et le redressement au cours du second semestre, globalement les imma-
triculations des vØhicules particuliers neufs diminuent sur l’ensemble de l’annØe 2007.
Le point de retournement du rythme de l’activitØ dans le b timent
L’activitØ a cessØ de s’accØlØrer dans le b timent au cours du second semestre 2007. Avec 15600 logements autorisØs, la
construction neuve est en repli par rapport au second semestre 2006. AprŁs avoir atteint son plus haut niveau annuel en 2007,
le rythme de l’activitØ pour les constructions neuves (logements et b timents) flØchit tant dans le second uvre que dans le gr os
uvre. Cependant, les carnets de commandes restent remplis pour les six ou sept mois venir. ParallŁlement, le volume des
logements mis en vente s’est repliØ au second semestre 2007, tant pour les logements individuels que collectifs. Les prix de vente
plafonnent. L’activitØ des travaux publics se maintient un bon niveau malgrØ un tassement de la commande.
Les cours des vins se redressent mais la rØcolte est plus faible
Les cours des vins de pays et des vins de table se sont redressØs. Pour leur part, les cours des vins AOC se sont maintenus
aprŁs la reprise du premier semestre 2007. Le volume de la rØcolte viticole 2007 a ØtØ infØrieur 15 millions d’hectolitres. Il est
en diminution par rapport celui de 2006. Les sorties de chais sont en repli.
Les crØations d’entreprises au plus haut
Avec 8200 entreprises crØØes au cours de ce second semestre 2007, le niveau est au plus haut. Cette dynamique est particu-
liŁrement forte compte tenu d’une annØe 2006 qui avait dØj enregistrØ une forte croissance des crØations. Sur l’ensemble de
l’annØe 2007, prŁs de 2000 entreprises supplØmentaires ont ØtØ crØes. Le commerce et les services aux particuliers ont la plus
forte augmentation de leur nombre de crØations d’entreprises. Les autres secteurs sont Øgalement en hausse, comme la
construction, les services aux entreprises et, un moindre degrØ, ceux de l’immobilier, les h tels cafØs restaurants, les activitØs
financiŁres, les transports et l’industrie.
Un niveau exceptionnel d’offres d’emplois
L’activitØ Øconomique a favorisØ l’emploi au cours du second semestre 2007. La qualitØ de l’offre d’emploi se confirme avec une
part importante d’emplois durables. La rØgion bØnØficie ainsi d’une pØriode particuliŁrement favorable. La construction et les ser-
vices sont les moteurs de cette dynamique.
Une nette diminution du ch mage
Avec la dynamique du marchØ du travail et des crØations d’emplois supØrieures 2 % dans la construction et les services, le ch -
mage diminue. La baisse du nombre de ch meurs de catØgorie 1 s’Øtablit prŁs de 10000 personnes en un an.SOMMAIRE
Industrie. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3
Services3
Commerce . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4
B timent et Travaux publics . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5
Construction et vente de logements . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6
Tourisme . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7
Agriculture8
CrØations d entreprises . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9
Emploi et ch mage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10
SOURCES
Les donnØes publiØes dans ce document sont issues de diffØrentes sources:
! Note d analyse conjoncturelle de la Direction GØnØrale de l INSEE
! Notes de conjoncture sectorielle de l Insee Languedoc-Roussillon
publiØes rythme trimestriel ou quadrimestriel:
Industrie
B timent
Travaux publics
Commerce de dØtail
Commerce de gros
Tourisme
! Les statistiques des organismes suivants:
Assedic Languedoc-Roussillon
Direction rØgionale de l quipement
Direction rØgionale du Travail, de l emploi et de la formation professionnelle
! Note de la Cellule Øconomique rØgionale du BTP du Languedoc-Roussillon
! Note de la Direction rØgionale de l Agriculture et de la forŒt
! http://www.insee.fr/fr/insee_regions/languedoc/rfc/conjoncture/accueil_conjoncture.htm
La rØdaction de cette note a ØtØ achevØe en juin 2008
2 L Øconomie du Languedoc-Roussillon du deuxiŁme semestre 2007 ' InseeINDUSTRIE
Dans le secteur des biens de consommation, quoiqueUne activitØ industrielle bien orientØe
positif, le rythme de l’activitØ est moins soutenu que
Au second semestre 2007, la croissance de l’activitØ dans les autres secteurs. MalgrØ ce tassement, la pro-
s’est maintenue aprŁs l’amØlioration constatØe au cours duction dans le secteur des biens de consommation se
de l’annØe. Cette croissance de l’activitØ a bØnØficiØ maintient sur une tendance proche de la normale.
aux diffØrents secteurs industriels.
Pour le premier semestre de 2008, les chefs d’entre-
Ainsi, le secteur des biens d’Øquipements qui avait for- prises s’attendent une activitØ relativement bien orien-
tement dØveloppØ son activitØ en 2006 et au premier tØe. Cette dynamique devrait bØnØficier aux diffØrents
semestre 2007, est restØ bien orientØ. Dans le secteur secteurs, malgrØ un tassement de la consommation
des biens intermØdiaires, parallŁlement, l’activitØ s est des mØnages.
avØrØe dynamique.
La production industrielle prØvueProduction observØe dans l industrie selon les secteurs
en Languedoc-Roussillon tous secteurs en Languedoc-Roussillon
unitØ: solde des opinions des chefs d entreprises en % unitØ: solde des opinions des chefs d entreprises en %+ 30+ 50
Tendance (ensemble)
Tendance+ 40
+ 20
+ 30
+ 10
+ 20
+ 10
0
0
Biens de consommation
- 10
- 10 Biens d Øquipement 2004 2005 2006 2007 2008
Biens intermØdiaires
Source: INSEE - EnquŒtes rØgionalisØes de conjoncture- 20
2004 2005 2006 2007 2008
Source: INSEE - EnquŒtes rØgionalisØes de conjoncture
SERVICES
Un lØger flØchissement de l’activitØ Opinions sur l activitØ dans les services aux entreprises
dans les services en fin d’annØe en Languedoc-Roussillon
unitØ: solde des opinions des chefs d entreprises en %
+ 50
Tendance (ensemble activitØ passØe)AprŁs un rythme soutenu de l’activitØ au cours du premier
+ 40semestre 2007, un ralentissement est enregistrØ par les
entreprises partir du second semestre. Cependant, l’impact + 30
de ce ralentissement reste limitØ avec une activitØ un bon
+ 20
niveau
+ 10
Au cours du second semestre 2007, le rythme de l’activitØ
0dans les services aux entreprises est moins dynamique. Mais
ce ralentissement intervient aprŁs une pØriode oø l’activitØ a - 10
atteint un bon niveau. 2004 2005 2006 2007 2008
Source: INSEE - EnquŒtes rØgionalisØes de conjonctureL’activitØ des services aux particuliers continue de progresser
au deuxiŁme semestre 2007.
Opinions sur l activitØ dans les services aux particuliers
Opinions sur l activitØ dans l ensemble des services en Languedoc-Roussillon
en Languedoc-Roussillon unitØ: solde des opinions des chefs d entreprises en %+ 60
unitØ: solde des opinions des chefs d entreprises en %
Tendance (ensemble activitØ passØe)+ 50+ 40
Tendance (ensemble activitØ passØe)
+ 40
+ 30 + 30
+ 20
+ 20
+ 10
0+ 10
- 10
0 - 20
- 30
- 10 2004 2005 2006 2007 2008
2004 20062005 2007 2008 Source: INSEE - EnquŒtes rØgionalisØes de conjoncture
Source: INSEE - EnquŒtes rØgionalisØes de conjoncture
' Insee L Øconomie du Languedoc-Roussillon du deuxiŁme semestre 2007 3COMMERCE
Un rythme des ventes soutenu Des ventes globalement en croissance sur
l’ensemble du semestreLes ventes du commerce de dØtail sont restØes dyna-
miques au cours du second semestre 2007 aprŁs Les ventes de produits d’habillement enregistrent un
l’amØlioration du premier semestre. Cette amØlioration repli en fin d’annØe 2007, aprŁs une forte augmentation
s’est faite sans changement du rythme de la croissan- au cours du troisiŁme trimestre. Les diffØrentes catØgo-
ce et a concernØ l’ensemble de la pØriode du second ries de ventes ont ØtØ sensibles cette Øvolution
semestre. contrastØe mais globalement dynamique. Ainsi, la forte
croissance au cours du troisiŁme trimestre 2007 a ØtØ
attØnuØe par un tassement du rythme de croissance auLes ventes de produits alimentaires et non
cours du quatriŁme trimestre, en particulier pour lesalimentaires trŁs dynamiques
ventes de produits pour l’amØnagement de l’habitat et
La croissance des ventes concerne la fois les ventes de l’Øquipement du foyer.
de produits alimentaires et celles de produits non ali-
Sur l’ensemble du second semestre 2007, les ventesmentaires.
des produits de culture loisirs ont ØtØ soutenues. Les
Le rythme ØlevØ des ventes de produits alimentaires du ventes de produits de la pharmacie ont maintenu un
dØbut de l’annØe s’est accØlØrØ au cours de la seconde rythme de croissance dynamique.
partie de l’annØe 2007. Pour les produits non alimen-
taires, le rythme au cours du second semestre 2007,
Tassement des ventes de vØhicules auto-est restØ Øgalement trŁs dynamique.
mobiles neufs au second semestre 2007
MalgrØ des tensions sur l alimentaire et l Ønergie, glo-
Les immatriculations du second semestre 2007 s’Øle-balement les prix, soumis une concurrence trŁs acti-
vaient 36600 unitØs. Par rapport la mŒme pØriodeve, sont restØs contenus.
du second semestre de l’annØe 2006, 300 unitØs sup-
Au niveau national, le montant des dØpenses totales de plØmentaires sont comptabilisØes. Mais avec 74800
consommation des mØnages s’est accØlØrØ au cours du immatriculations sur l’ensemble de l’annØe 2007, les
ns quatriŁme trimestre 2007. Il atteignait 1,0 % aprŁs rØsultats des immatriculations restent en retrait, com-
+1,3 % au cours du troisiŁme trimestre 2007. Le prix parativement aux annØes antØrieures depuis l’annØe
des importations augmente Øgalement avec +1,9 % au 2000.
cours du quatriŁme trimestre 2007.
Les ventes dans le commerce de dØtailLes ventes et commandes dans le commerce de dØtail
en Languedoc-Roussillonen Languedoc-Roussillon
unitØ: solde d opinions des chefs d entreprises en %unitØ: solde d opinions des chefs d entreprises en % 40
30
Produits2 30
20 alimentaires
Ventes Tendance produits alimentairesTendance (ventes) 20
10
100
0- 10
- 10- 20
- 20- 30
Commandes Tendance non alimentaire- 30 Produits- 40
non alimentaires- 40- 50
20082004 2006 20072005
2004 2005 2007 20082006
Source: INSEE - EnquŒtes rØgionalisØes de conjoncture
Source: INSEE - EnquŒtes rØgionalisØes de conjoncture
Les ventes dans le commerce de dØtail en Languedoc-Roussillon
UnitØ: solde d opinions des chefs d entreprises en %
40 3030
2030 20 Culture - LoisirsPharmacie
20 1010 quipement foyer
010 0
0 - 10- 10
- 20- 10 - 20
- 20 - 30- 30
- 40- 30 - 40
AmØnagement habitat
- 40 - 50- 50
Habillement
- 60- 50 - 60
- 60 - 70- 70
2004 2006 2004 2005 2006 2007 20082005 2007 2008 2004 2005 2006 2007 2008
Source: INSEE - EnquŒtes rØgionalisØes de conjoncture
4 L Øconomie du Languedoc-Roussillon du deuxiŁme semestre 2007 ' InseeB´TIMENT ET TRAVAUX PUBLICS
L activitØ dans le b timent selon les secteursLe point de retournement du cycle
en Languedoc-Roussillonde l’activitØ
unitØ: solde des opinions des chefs d entreprises en %
+ 60
Au cours du second semestre 2007, le rythme de l’acti- Gros uvre
+ 40vitØ a cessØ de s’accØlØrer aprŁs un premier semestre Second uvre
2007 en forte progression. En effet, la construction de
+ 20
b timents a nettement flØchi au cours du second
0semestre 2007.
- 20Pour le premier semestre 2008, l’activitØ devrait se
maintenir, mais un moindre rythme. Les carnets de
- 40
commandes qui restent bien garnis continuent de sou-
2005 20082004 2006 2007
tenir l’activitØ. Source: INSEE - EnquŒtes rØgionales de conjoncture
Un tassement du rythme de l’activitØ L activitØ dans le b timent en Languedoc-Roussillon
dans le gros uvre et le second uvre unitØ: solde des opinions des chefs d entreprises en %
+ 40
Le rythme de l’activitØ des entreprises de gros uvre a Production observØe
flØchi au cours du second semestre 2007, aprŁs avoir Production prØvue
+ 20
ØtØ particuliŁrement dynamique en dØbut d’annØe. Le
constat est le mŒme dans le second uvre.
0
Pour le premier semestre 2008, tant dans le gros
Tendance
- 20 uvre que dans le second uvre, les carnets de com- (production observØe)
Commandemandes restent bien garnis, malgrØ l’incertitude pour
- 40leur renouvellement. 20082004 2005 2006 2007
Source: INSEE - EnquŒtes rØgionales de conjoncture
Un flØchissement de l’activitØ pour le loge-
ment neuf et autres b timents neufs L activitØ dans les travaux publics
en Languedoc-RoussillonLe secteur du logement neuf est marquØ par un tasse-
unitØ: solde des opinions des chefs d entreprises en %
+ 90ment de l’activitØ. Dans le secteur de l’entretien-rØno-
ActivitØ observØe
vation, le rythme de croissance est restØ stable et + 60
devrait se maintenir au cours du premier semestre
+ 30
2008. L’activitØ dans les autres b timents neufs (indus-
0triels, commerciaux, administratifs ) enregistre un flØ-
chissement. - 30
ActivitØ prØvue Tendance (activitØ observØe)- 60
Les surfaces autorisØes de locaux neufs
- 90
2002diminuent 2003 2005 2007 20082004 2006
Source: INSEE - EnquŒtes rØgionales de conjonctureAu second semestre 2007, les surfaces des locaux
neufs autorisØs la construction sont en repli avec
983000 m† autorisØs par rapport au second semestre
Opinion sur les carnets de commandes2006 (1 054 000 m†). AprŁs le repli du premier semestre
dans les travaux publics en Languedoc-Roussillon2007, sur l’ensemble de l’annØe, le niveau de la
unitØ: solde des opinions des chefs d entreprises en %construction de locaux neufs avec 1839000 m† est en + 90
net retrait par rapport celui de l’annØe 2006 qui enre- Carnets de commande+ 60
gistrait 2076000 m†.
+ 30
0Une activitØ soutenue
- 30dans les travaux publics
Tendance- 60Les chefs d’entreprises des travaux publics considŁrent
que leur activitØ se maintient un bon niveau au cours - 90
2004 2005 2006 20072002 2003 2008du second semestre 2007. Toutefois, le rythme de l’ac-
Source: INSEE - EnquŒtes rØgionales de conjoncturetivitØ est devenu moins rØgulier. Les entrepreneurs des
travaux publics s’attendent un flØchissement de l’acti-
vitØ au cours du premier semestre 2008.
En effet, les carnets de commande sont moins garnis et
ne permettent pas de maintenir un rythme ØlevØ de l’ac-
tivitØ.
' Insee L Øconomie du Languedoc-Roussillon du deuxiŁme semestre 2007 5CONSTRUCTION EET VVENTE DDE LLOGEMENTS
La construction neuve atteint Logements autorisØs et commencØs par semestre
en Languedoc- Roussillonun trŁs haut niveau
unitØ: nombre de logements
18 000Au cours du second semestre 2007, 15600 logements
AutorisØs
16 000ont ØtØ autorisØs la construction, contre 16500 au
CommencØs
14 000cours de la mŒme pØriode de 2006. MalgrØ ce repli, la
construction neuve continue d’augmenter en 2007 avec 12 000
32200 logements autorisØs (31 300 en 2006). 10 000
8 000Les mises en chantier comptaient 11850 logements au
6 000second semestre 2007. Elles s’Ølevaient 11600 au
4 000cours de la pØriode du second semestre 2006. Avec les
rØsultats exceptionnels du premier semestre, sur l’en- 2 000
semble de l’annØe 2007, les 26500 mises en chantier 0
S1 S2 S1 S2 S1 S2 S1 S2s’inscrivent leur plus haut niveau depuis 10 ans oø la
2004 2005 2006 2007moyenne Øtait proche de 20000.
Source: INSEE - Direction rØgionale de l Øquipement
Une baisse du volume des mises en vente
de logements neufs
Mises en ventes de logements neufs par semestre
Le second semestre 2007 est marquØ par un flØchisse- en Languedoc- Roussillon
ment des mises en vente. La commercialisation de
unitØ: nombre de logements
6 000logements neufs enregistre un net tassement. Avec
Individuels3800 logements collectifs mis en vente au second
5 000
Collectifssemestre 2007 le volume des mises en vente est trŁs
infØrieur celui de la pØriode du second semestre 2006 4 000
(5000).
3 000
Ce mouvement de repli, au cours de second semestre
2 0002007, est plus limitØ pour les logements individuels
avec 725 mises en ventes, contre 748 au cours du
1 000
second semestre 2006.
0MalgrØ le tassement des mises en ventes, les disponi- S1 S2S1 S2 S1 S2
2007bilitØs de logements neufs sont en forte progression. 20062005
Ainsi en collectif, le nombre de logements disponibles Source: INSEE - Direction rØgionale de l Øquipement
la vente s’Ølevait 4600 unitØs la fin du second
semestre 2007, contre 3500 la fin du second
semestre 2006. Le logement individuel enregistre une
augmentation de ses disponibilitØs qui s’ØlŁvent 900 DisponibilitØs la vente de logements neufs
unitØs la fin du second semestre 2007 contre 600 la en Languedoc-Roussillon
unitØ: nombre de logementsfin du second semestre 2006. 5 000
4 500Le double mouvement d’augmentation des disponibili-
4 000tØs et de ralentissement des ventes concerne la fois
3 500le secteur du logement collectif et celui de l’individuel.
3 000
Cependant, dans cette situation, le niveau des prix 2 500 Collectifs
dans le logement individuel sur une annØe en glisse- 2 000
ment ne semble pas avoir ØtØ affectØ la baisse. Ce 1 500
n’est pas le cas pour le logement collectif pour lequel 1 000 Individuels
les prix stagnent au cours du second semestre 2007. 500
0ParallŁlement l’augmentation des stocks, la durØe de
S1 S2 S1 S2 S1 S2commercialisation tend s’allonger. Pour les loge-
2006 20072005
ments en individuel, en un an elle est passØe de 4,8 Source: INSEE - Direction rØgionale de l Øquipement
mois 8,1 mois fin 2007. L’augmentation des dØlais
d’Øcoulement a ØtØ plus limitØe pour les ventes de loge-
ments individuels neufs, pour lesquels les dØlais sont
passØs de 5,4 mois fin 2006 7,5 mois la fin de l’an-
nØe 2007.
6 L Øconomie du Languedoc-Roussillon du deuxiŁme semestre 2007 ' InseeTOURISME
Evolution semestrielle de nuitØes en h tellerieUne reprise de l’activitØ h teliŁre
en Languedoc-Roussillon sur l’ensemble de l’annØe 2007
unitØ: millier de nuitØes
5 000
L’amØlioration de la frØquentation dans l’h tellerie de 4 534 4 5404 465
4 352 4 3944 500plein air sur la saison touristique (de mai septembre
inclus) et celle de l’h tellerie au second semestre 2007
4 000
ont permis de rØaliser une saison touristique globale-
3 241 3 2973 500ment satisfaisante. Sur l’ensemble de l’annØe 2007, le
3 2103 164 3 191
bilan est Øgalement favorable.
3 000
2 500
L’activitØ h teliŁre plus dynamique
2 000
au second semestre 2007
1 500
AprŁs un dØbut d’annØe peu dynamique, l’h tellerie a
1 000
S1 S1bØnØficiØ d’un net regain d’activitØ au second semestre S2 S2 S1 S1 S2 S1 S2S2
20072003 2004 200620052007 en rØalisant 4,54 millions de nuitØes. La progres-
Source: INSEE - DRTsion est positive de 146000 nuitØes par rapport au
second semestre 2006
NuitØes dans l’h tellerie de plein air
Sur l’ensemble de l’annØe 2007, la frØquentation en Languedoc-Roussillon atteint 7,75 millions de nuitØes contre 7,69 millions de
unitØ : nombre de nuitØes
nuitØes en 2006. 8 000 000
7 000 000
2003
2004Une progression de la frØquentation 6 000 000
2005dans l’h tellerie de plein air 20065 000 000
2007
La saison 2007 a ØtØ plus favorable l’h tellerie de 4 000 000
plein air: La progression est de 652000 nuitØes sup-
3 000 000plØmentaires en 2007 par rapport 2006. Ainsi,
16,6 millions de nuitØes ont ØtØ rØalisØs au cours de la 2 000 000
saison 2007, contre 16 millions de nuitØes en 2006.
1 000 000
0
Juin Aoßt Sept.Mai Juillet
Source: INSEE - DRT
' Insee L Øconomie du Languedoc-Roussillon du deuxiŁme semestre 2007 7AGRICULTURE
Volume des vins sortis des chais des rØcoltants Une amØlioration pour les productions
en Languedoc-RoussilloncØrØaliŁres et le cours des vins
unitØ: millier d hectolitres9 000
8 321Les productions cØrØaliŁres ont bØnØficiØ la fois 8 557
8 100d’une augmentation des rendements, et Øgalement 8 000
d’une forte hausse des prix. Par exemple, la hausse
7 268 7 2007 186 7 167des superficies en colza dØpasse les 50 %, favorisØe 7 000
par la demande en biocarburants.
6 184
6 000A l’inverse, les productions de fruits sont en repli, par-
ticuliŁrement les volumes de cerises et d’abricots. Les
5 000productions de lØgumes ont davantage subi les alØas
S1 S2 S2 S1 S2 S2S1 S1
climatiques, avec une baisse ou un maintien de leurs 20072004 2005 2006
productions, sauf pour les tomates et les laitues en
Source: Direction rØgionale des douaneshausse.
Le volume des sorties de chais Cours des vins AOC en Languedoc-Roussillon
en baisse au second semestre
UnitØ: euro/hectolitre120
Le volume des sorties de chais est de nouveau orien- 110
tØ la baisse au cours du second semestre 2007. C teaux du Languedoc
100
Avec 6184 milliers d’hectolitres, ce volume est nette-
90ment infØrieur ceux enregistrØs au cours des
80seconds semestres de ces derniŁres annØes.
70
CorbiŁresAprŁs la reprise du premier semestre 2007, la tendan- 60
ce la hausse ne s’est pas confirmØe. La diminution
50
des volumes en sorties de chais a ØtØ accompagnØe 2005 2006 20072002 2003 2004
d une reprise des cours des vins de pays et des vins Sources : CIVCRVR, DDAF/SDSA 66
de table.
Cours des vins de pays et de table rouge et rosØ
UnitØ: euro/degrØ-hectolitreLes volumes de la rØcolte 2007
6,0
en diminution 5,5
5,0Les volumes de la rØcolte viticole de 2007 sont en Vins de pays
nette baisse par rapport ceux de 2006. Ils s’ØlŁvent 4,5
prŁs de 15 millions d’hectolitres contre 16,6 millions 4,0
pour celles de 2006. La vendange est de qualitØ, la cli- 3,5
matologie ayant ØtØ proche de la normale. 3,0
Vins de table
2,5
Une nette reprise des cours des vins de 2,0
20072002 2004 2005 20062003table et des vins de pays
Source: ONIVINS
Au cours du second semestre 2007, la chute des cours
des vins de table a cessØ. AprŁs avoir atteint un point
bas 2,59 euros par degrØ-hecto en juillet 2007 les
Nette reprise des cours pour les AOCcours atteignait 3,35 euros par degrØ-hecto en
corbiŁres et Coteaux du LanguedocdØcembre 2007. En un an l’augmentation est de 15 %.
A la diffØrence de celle des vins de table, l’Øvolution En dØcembre 2007, le cours des AOC CorbiŁres s’Øle-
des cours des vins de pays avait enregistrØ une repri- vait 71,2 euros l’hectolitre, contre 56,2 euros l’hecto-
se depuis novembre 2006, date laquelle les cours litre en dØcembre 2006. AprŁs une forte augmentation
s’Ølevaient 3,45 euros par degrØ hectolitre. au dØbut de l’annØe 2007, les cours atteignaient 79,7
euros l’hectolitre en avril 2007. Le cours s’est ensuiteEn dØcembre 2007, avec un cours de 4,12 euros le
repliØ.degrØ-hectolitre, la tendance la reprise des cours
vins de pays se confirme. La hausse atteint 19 % sur
Les cours des AOC C teaux du Languedoc ont fluctuØune annØe, soit une augmentation de 67 cents par
au cours de l’annØe 2007. Ils atteignaient 79,9 eurosdegrØ hectolitre.
l’hectolitre en dØcembre 2007 aprŁs avoir atteint 92,3
euros l’hectolitre en octobre 2007, leur plus haut
niveau de l’annØe.
8 L Øconomie du Languedoc-Roussillon du deuxiŁme semestre 2007 ' InseeENTREPRISES
Les crØations d’entreprises atteignent CrØation d entreprises en Languedoc- Roussillon
leur plus haut niveau
unitØ: nombre de crØations10 000
9 490Le mouvement trŁs soutenu de crØations d’entreprises
Tendance 9 000 8 887 8 847s’est poursuivi au cours du second semestre 2007. Sur
8 283l’ensemble de l’annØe 2007, prŁs de 2000 entreprises 8 241
8 000
supplØmentaires ont ØtØ crØØes par rapport l’annØe 7 690
prØcØdente.
7 000 6 968
6 708
6533
6 440 6 435
Ainsi, 8200 entreprises ont ØtØ crØØes au cours de ce
6 000
5 757second semestre 2007. En comparaison, prŁs de
7000 entreprises avaient ØtØ crØØes au cours du
5 000
second semestre 2006 qui se situait dØj au plus haut S1 S2 S1 S2 S1 S2 S1 S2 S1 S2 S1 S2
2002 2003 2005niveau. 2004 2006 2007
Source: Insee - SirŁne
Forte hausse dans le commerce
et les services aux particuliers
Variation du nombre de crØations entre
Łme Łmele 2 semestre 2007 et le 2 semestre 2006
Au second semestre 2007, les secteurs les plus dyna-
miques sont ceux du commerce et des services aux
Ensemble 1 273particuliers avec, respectivement, 470 et 230 crØations
Industrie 66supplØmentaires par rapport au second semestre
Construction 1982006.
Commerce 470
Transports 28Parmi les autres secteurs, le secteur de la construction
ActivitØs financiŁres 35et celui de la crØation de services aux entreprises
ActivitØs immobiliŁres 37continuent de se dØvelopper, avec respectivement
prŁs de 200 et 130 crØations supplØmentaires. Services aux entreprises 128
Services aux particuliers 230
Tous les secteurs ont participØ cette croissance, Hotels-cafØs-restaurants 77
mais un moindre degrØ pour les activitØs financiŁres, Education-santØ 81
immobiliŁres et de transports.
' Insee L Øconomie du Languedoc-Roussillon du deuxiŁme semestre 2007 9EMPLOI - C CH?MAGE
La construction continue volution de l emploi salariØ en Languedoc-Roussillon
de dynamiser l’emploi
UnitØ: indice base 100 en 2000125
ServiceAu cours du second semestre 2007, l’emploi continue 120 Commerce
d’augmenter un rythme ØlevØ. En moyenne mobile Construction
115
Industrie4 trimestres pour l’ensemble des emplois salariØs du
Ensemble110secteur privØ selon les donnØes Urssaf-Insee (cf.
105encadrØ), le rythme de croissance est de 2,4 points
d’augmentation des effectifs salariØs par an. Ce ryth- 100
me s’est accØlØrØ au cours du second semestre. 95
90
Cette croissance est plus contrastØe par secteur. Elle 2006 20072002 2003 2004 2005
est particuliŁrement forte dans la construction avec
Sources: INSEE - URSSAF
une croissance en un an glissant de 6,4 points. Parmi
les secteurs dont la croissance est supØrieure celle
de l’ensemble, les services continuent d’assurer un volution des offres d emploi dØposØes l ANPE
r le moteur compte tenu de leur part dans l’activitØ
unitØ: nombre d offres d emplois
90000rØgionale. Dans ce secteur, la croissance de l’emploi Ensemble des offres
atteint prŁs de 3,5 points en glissement annuel. 80000
Offres d emplois durables
70000
Le commerce et l’industrie sont en retrait par rapport 60000
aux autres secteurs d’activitØ. L’industrie reste sur une
50000
baisse tendancielle de ses effectifs.
40000
30000
20000Les offres d’emplois se maintiennent
10000 un haut niveau
0
S1 S2 S1 S2 S1 S2 S1 S2 S1 S2 S1 S2 S1 S2 S1 S2AprŁs un niveau exceptionnel au premier semestre
2002 2004 2005 2006 20072000 2001 2003
2007, les offres d’emplois ont Øgalement enregistrØ
Source: INSEE-DRTEFP
une forte augmentation au second semestre 2007
avec 67400 offres. Ce plus haut niveau dØpasse de
Ensemble des demandes d emploi de catØgorie 1plus de 4000 offres celui dØj ØlevØ enregistrØ au pre-
en Languedoc-Rousillonmier semestre 2006. UnitØ: nombre de demandes d emplois
160 000
Avec 32400 offres d’emplois durables au second
140 000semestre 2007, le niveau atteint dØpasse ceux consta-
tØs jusque l . Cela est d’autant plus remarquable qu’il
120 000intervient au cours du second semestre, une pØriode
toujours marquØe par un diffØrentiel d’offres d’emplois
100 000infØrieur celui du premier semestre.
80 000
1990 1992 1996 1998 2000 2002 2004 20061994Une diminution continue du ch mage 20071993 1997 1999 2001 2003 20051991 1995
Source: INSEE-DRTEFP
Il y avait 96200 ch meurs de catØgorie 1 en
dØcembre 2007, contre 101200 en dØcembre 2006, Emploi salariØ dans le secteur privØ - Sources : INSEE - URSSAF
soit une diminution de 5000 personnes. Cette tendan-
Le champ retenu pour l’analyse comprend le secteur privØ l’exception : ce prolonge la diminution engagØe en 2006. - des salariØs cotisant la MSA (dispersØs dans l’agroalimentaire, la construc-
tion, le commerce de gros, les services financiers...),
- des postes " Administration " et " ActivitØs associatives et extraterritoriales ",La baisse du taux de ch mage s’est accØlØrØe au - de l’intØrim,
- des grandes entreprises nationales (La Poste, France-TØlØcom, EDF-GDF,cours du second semestre 2007. Avec un taux de ch -
SNCF, Banque de France, Air France),mage de 10,7 % la fin du second semestre 2007, en - des salariØs domicile,
- des stagiaires AFPA,Languedoc-Roussillon, la diminution est de 1 point par
- des caisses de congØs payØs.rapport la fin du second semestre 2006.
Le champ ØtudiØ couvre prŁs de 61 % de l’emploi salariØ total du Languedoc-
Roussillon, et 53 % de l’emploi total languedocien.
Les sØries prØsentØes sont des donnØes brutes.
ISSN n 1286-4218www.insee.fr
Directeur de la publication: Henri THERON
' INSEE 2008
INSEE Languedoc-Roussillon - 274, allØe Henri II de Montmorency - 34064 Montpellier CEDEX 2
(*)TØlØphone: 0467157000 - TØlØcopie: 0467157171 - Information du public : 08 25 88 94 52
(*)MØl: insee-contact@insee.fr 0,15 Euro la minute

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.