Auto-entreprises : De très nombreuses créations mais des chiffres d'affaires bas

De
Publié par

En Provence-Alpes-Côte d'Azur comme en France, le régime de l'auto-entrepreneur suscite un vif engouement pour la création d'entreprise. Il a doublé le nombre de nouvelles entreprises immatriculées depuis 2009. Parallèlement, les créations d'entreprises sous les autres régimes reculent. Trois auto-entrepreneurs sur quatre n'auraient pas créé d'entreprise sans ce nouveau régime. L'effet déclencheur de ce dispositif simplifié est donc fort. Cependant, une fois passée la démarche d'inscription, il reste à démarrer véritablement l'activité. En 2010, seuls 56 % des nouveaux auto-entrepreneurs ont réalisé un chiffre d'affaires dans les six premiers mois suivant leur immatriculation. En outre, 36 % de ces chiffres d'affaires sont inférieurs à 500 €/mois d'activité. Ainsi, parmi les nouveaux auto-entrepreneurs, seuls 9 % n'auraient pas créé d'entreprise sans ce régime et ont réalisé un chiffre d'affaires d'au moins 1 500 € par mois d'activité. Les auto-entrepreneurs sont plus éloignés du monde de l'entreprise et plus souvent en réorientation professionnelle que les autres créateurs. Plus d'un tiers créent dans l'artisanat. Sommaire Un effet déclencheur pour trois auto-entrepreneurs sur quatre Six mois après la création, 56 % ont réalisé un chiffre d'affaires Pourquoi créer ? Plus éloignés du monde de l'entreprise Exercer une activité de complément : un frein au démarrage Des chiffres d'affaires particulièrement bas au démarrage Un espoir d'emploi pour la majorité, une opportunité pour les autres Des tableaux et graphiques complémentaires sont également disponibles dans les données de l'étude. Un effet déclencheur pour trois auto-entrepreneurs sur quatre Six mois après la création, 56 % ont réalisé un chiffre d'affaires Pourquoi créer ? Plus éloignés du monde de l'entreprise Exercer une activité de complément : un frein au démarrage Des chiffres d'affaires particulièrement bas au démarrage Un espoir d'emploi pour la majorité, une opportunité pour les autres Des tableaux et graphiques complémentaires sont également disponibles dans les données de l'étude.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 20
Tags :
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

entreprises
N° 20
juin 2012ANALYSE
INSEE
PROVENCE-ALPES-CÔTE D’AZUR
ÉTUDES
Auto-entreprises
De très nombreuses créations mais
des chiffres d’affaires bas
En Provence-Alpes-Côte d’Azur
www.insee.frcomme en France, le régime de
Régionsl’auto-entrepreneur suscite un vif En 2011, 34 200 personnes ont déposé une
Provence-Alpes-Côte d’Azur
engouement pour la création demande d’immatriculation d’auto-entreprise en Les publications
d’entreprise. Il a doublé le nombre Paca, tandis que 27 200 nouvelles entreprises ont
été créées sous d’autres régimes (dits « classi-de nouvelles entreprises immatriculées
ques »). L’auto-entreprise représente donc 56 %depuis 2009. Parallèlement, les
des 61 400 nouvelles entités créées dans la région
créations d’entreprises sous les autres
(53 % en France).
régimes reculent. Trois
Depuis sa mise en place en 2009, l’engouement
auto-entrepreneurs sur quatre n’auraient pour ce régime est vif en Paca comme en France.
pas créé d’entreprise sans ce nouveau Parallèlement, les créations d’entreprises « classi-
ques » reculent. Leur chute a été forte l’annéerégime. L’effet déclencheur de ce
d’instaurationdel’auto-entreprise(– 20 %),tradui-dispositif simplifié est donc fort.
sant une substitution en faveur de ce nouveau ré-Cependant, une fois passée la démarche
gime. Depuis, leur baisse est plus contenue mais
d’inscription, il reste à démarrer
régulière (– 3 % en 2010 et – 5 % en 2011).
véritablement l’activité. En 2010, seuls Après deux ans de montée en charge, l’année 2011
56 % des nouveaux auto-entrepreneurs se démarque par une baisse de 12 % du nombre
ont réalisé un chiffre d’affaires dans les d’entreprises créées tous régimes confondus, en PRÉFET DE LA RÉGION
PROVENCE-ALPESPaca comme en France. Malgré un repli de 17 %six premiers mois suivant leur CÔTE-D'AZUR
parrapportauniveaurecordde2010,lescréationsimmatriculation. En outre, 36 % de ces
DIRECCTEd’auto-entreprises demeurent élevées en 2011.
Direction Régional des Entrepriseschiffres d’affaires sont inférieurs à
de la Concurrence, de la Consommation,
du Travail et de l'Emploi
500 €/mois d’activité. Ainsi, parmi les
L’auto-entrepriseaouvertlapossibilitédesedéclarer
nouveaux auto-entrepreneurs, seuls 9 % créateurenquelquesclics, sousunrégimefiscalet
n’auraient pas créé d’entreprise sans social très simplifié, et sans cotisations sociales
lorsqu’il n’y a pas de recettes (cf. encadré défini-ce régime et ont réalisé un chiffre
tions). Ce nouveau régime suscite des interroga-d’affaires d’au moins 1 500 €/mois
tions, notamment pour les activités artisanalesd’activité. Les auto-entrepreneurs sont
(bâtiment, services aux ménages...). La baisse des
plus éloignés du monde de l’entreprise
créations « classiques » y est plus prononcée
et plus souvent en réorientation (– 24 %en2009,– 8 %en2010).Uneenquêteau-
professionnelle que les autres créateurs. prèsdescréateursimmatriculésen2010permetde
Plus d’un tiers créent dans l’artisanat. mieux cerner l’effet de ce nouveau dispositif.ANALYSE Cependant, la marge dégagée est plusSix mois après la création,
INSEE
PROVENCE-ALPES-CÔTE D’AZUR faible que le chiffre d’affaires. Il faut enÉTUDES 56 % ont réalisé un chiffre
effetsoustrairelescotisationssocialeset
d’affaires impôtsainsiquelescoûtsliésàl’activité
(achatdesarticlesàvendre,fournitures,
carburant, ...). Ceux-ci peuvent être
Le régime d’auto-entrepreneur permet de élevés, notamment dans la construction
se lancer sans coût d’inscription et sans ou le commerce.
coûtfixeencasd’absenced’activité.Mais
unefoispasséeladémarched’immatri-
Pourquoi créer ?culation, l’essai reste à transformer. En
Paca, six mois après leur création, seuls
Les deux principaux motifs de création
56 % des auto-entrepreneurs ont réalisé
cités par les auto-entrepreneurs sont
unchiffred’affaires(CA),38 %n’ontpas
d’assurerleurpropreemploi(49 %)etde
encore encaissé de recettes ou démarré
créer leur entreprise (43 %). Les autres
d’activitéet6 %nesontplusauto-entre-
raisons citées (les créateurs pouvaient en
preneurs. La part d’auto-entreprisesUn effet déclencheur pour mentionnertrois)sontdedévelopperune
ayant réalisé un chiffre d’affaires est
activitédecomplément(32 %)etdetestertrois auto-entrepreneurs
moindre en Paca qu’en moyenne en
un projet (30 %). Régulariser une activitésur quatre France de province (62 %).Cettecaracté-
antérieure n’est cité que par 8 % des
ristique est cohérente avec la moindre
créateurs.
En Paca comme en France, trois auto- pérennité des entreprises « classiques »
Les auto-entrepreneurs qui auraient créé
entrepreneurs sur quatre, interrogés par créées dans la région, observée lors des
sanscerégimesouhaitentplusfréquem-
l’InseedansledispositifSINE(cf.encadré enquêtes précédentes. Les suivis d’auto-
ment que les autres assurer leur propre
définitions) n’auraient pas créé sans ce entreprises au plan national indiquent de
emploi et créer leur propre entreprise (à
nouveaurégime.Onpeutainsiestimeren plus que cette part évolue peu passés les
plus de 60 %), et moins souvent déve-
2010 à 31 500 le nombre de nouvelles six premiers mois.
lopper une activité de complément
entreprises imputables à ce dispositif en Parmi ceux qui ont démarré leur activité,
(16 %).
Paca et à 9 800 le nombre d’entreprises les trois quarts n’aurait pas créé sans ce
Par ailleurs, les services aux entreprises
qui auraient été tout de même créées. régime.Ainsi,cesontquatrenouveaux
sont les principales activités choisies
Ainsi, sans ce nouveau régime, le auto-entrepreneurs sur dix qui ont réalisé
par les auto-entrepreneurs, suivies du
nombre de nouvelles entreprises classi- un chiffre d’affaires directement impu-
commerce, de la construction et des
ques créées en 2010 aurait été supérieur table au régime. Parmi eux, beaucoup
services aux ménages. Les auto-entre-
de 4 % à celui de 2008. encaissent de trop faibles montants pour
preneurs se lancent plus souvent que
L’effet déclencheur du régime de l’auto- pouvoirenvivre.Entermesd’impactdu
les créateurs d’entreprise individuelle
entreprise est particulièrement fort pour régime,seuls9 %desnouveauxauto-en-
« classique » dans les services aux entre-
les créateurs retraités et pour ceux issus trepreneurs ne se seraient pas lancés
prises (24% contre 16%) et les services
de la fonction publique : 90 % d’entre sans ce régime et ont réalisé un chiffre
auxménages(17%contre8%).Àl’inverse
euxn’auraientpascréésanscedispositif. d’affaires de plus de 1 500 €/mois au
ilscréentmoinsdanslecommerce(19%
Ce régime cumulable avec leur statut coursdeleurssixpremiersmois d’activité.
contre 25%).
leur a permis d’envisager une activité de Ils représentent 3 700 auto-entrepre-
complément. neurs en Paca en 2010.
Plus éloignés du monde
56 % des nouveaux auto-entrepreneurs de Paca ont réalisé un chiffre de l’entreprise
d'affaires
Répartition des auto-entreprises selon leur situation six mois après leur immatriculation Les auto-entrepreneurs proviennent
N'auraient pas Auraient d’horizons très divers. Au moment de la
Premier semestre 2010 été créées été créées Ensemble
création, 46 % étaient insérés dans lesans ce régime sans ce régime
nombre % nombre % nombre % monde du travail : 34 % étaient salariés
Déclarent exercer leur activité 12 850 59 4 515 21 17 365 80 du privé, 6 % fonctionnaires et 6 % chefs
N'ont pas encore réalisé de chiffre d'affaires 4 035 19 1 245 6 5 280 24 d’entreprise ou indépendants. À l’inverse,
Ont réalisé un chiffre d'affaires 8 815 41 3 270 15 12 085 56
30 % des auto-entrepreneurs étaient au
CA de moins de 1 500 € /mois 6 885 32 2 320 11 9 205 42
chômage et 24 % inactifs (16 % sans
CA de plus de 1 500 € /mois 1 930 9 950 4 2 880 13
activité professionnelle, 5 % retraités etDéclarent ne pas avoir démarré leur activité 2 640 12 440 2 3 080 14
3 % étudiants). ne plus être auto-entrepreneur 1 070 5 190 1 1 260 6
Total 16 560 76 5 145 24 21 705 100 Ainsi, un quart des auto-entrepreneurs
er
Lecture : parmi les auto-entreprises créées au 1 semestre 2010 en Paca, 8 815 auto-entreprises (soit 41 %) ont percevaient des indemnités chômage et
réalisé un chiffre d'affaires et n'auraient pas été créées sans ce régime.
er 9 % le RSA. Un tiers exerce une autreChamp : auto-entreprises immatriculées au cours du 1 semestre 2010 en Paca.
Source : Insee, SINE enquête auto-entrepreneurs 2010 activité rémunérée et 5 % perçoivent une
N° 20, juin 2012ANALYSE
INSEE
PROVENCE-ALPES-CÔTE D’AZUR
ÉTUDES
retraite. Pour 62 % des auto-entrepre-
neurs, cette entreprise constituera donc
leur seule activité rémunérée, une pro-
portion plus élevée en Paca que la
moyenne des autres régions (57 %).
Par ailleurs, plus d’un auto-entrepreneur
sur quatre a déjà créé une entreprise
auparavant. C’est le cas de près de la
moitié des créateurs retraités, mais aussi
de30 %descréateursauchômagedepuis
plus d’un an.
Par rapport aux créateurs d’entreprises
individuelles « classiques », les auto-en- difficultés.Enfin,lefaitd’êtreunhomme dans le commerce et 2 675 €/mois dans
trepreneurs sont plus souvent inactifs ou une femme n’influe pas sur les chan- lesservices).Aucoursdeleurssixpremiers
(24 % contre 14 %). Ils sont également ces d’encaisser de recettes dans les six mois d’activité, 36 % des auto-entreprises
moinssouvent chefsd’entrepriseou ayant réalisé un chiffre d’affaires déga-premiers mois (à activité et autres
indépendants (6 % contre 15 %). Par ail- gentmoinsde500 €deCA/moisetseulscaractéristiques identiques).
leurs, près de la moitié des auto-entre- 24 % génèrent plus de 1 500 €.
preneurs se lancent dans une activité Lesactivitésdecomplémentn’expliquent
différente de leur métier de base, contre Des chiffres d’affaires qu’une partie de ce constat. La majorité
seulement 36 % pour les créateurs d’en- des recettes demeurent également bas-particulièrement bas au
treprises individuelles « classiques ». Plus sespourlesauto-entrepreneursquin’ontdémarrage
fréquemment éloignés du monde du pas de revenu d’activité complémentaire
travail ou de l’entreprise, plus souvent en (ni activité rémunérée, ni retraite). Parmi
réorientation professionnelle, le besoin Les chiffres d’affaires réalisés par les eux, près de 29 % génèrent en effet
d’accompagnement des auto-entrepre- auto-entrepreneurs restent très en deçà moinsde500€dechiffred’affairespar
neursestdoncpotentiellementimportant. des plafonds autorisés par le régime mois d’activité au cours des six premiers
(équivalentsà6 690 €/moisenmoyenne mois, et 28 % seulement plus de 1 500 €.
Plus d'un tiers des auto-entrepreneurs créent dans l’artisanatExercer une activité de
Trois activités rassemblent l’essentiel des créations artisanales : la construction (42 %), les services auxcomplément : un frein au ménages (22 %), les services administratifs et de soutien (11 %).
démarrage
L’effet déclencheur du régime de l’auto-entreprise est légèrement plus faible pour les
auto-entrepreneurs artisans : 73 %n’auraient pas créé contre 78 %pour les non artisans. On peut estimer
à 10 600, le nombre de nouvelles entreprises artisanales imputables à ce nouveau régime en 2010 et
Plusieurs conditions augmentent les à 4 000, le d’entreprises qui auraient tout de même été créées. Sans ce régime, le nombre de
chances de réaliser un chiffre d’affaires nouvelles entreprises artisanales "classiques" aurait été, en 2010, supérieur de 3 %à celui de 2008.
dans les six premiers mois (toutes choses
Dans l’artisanat, les auto-entrepreneurs sont plus nombreux à réaliser un chiffre d’affaires (61 %) dans les
égales par ailleurs) : ne pas exercer six mois suivantl’immatriculation. Pour 43 %d’entre eux,l’activité créée est directement imputable au
d’autre emploi en parallèle, créer dans régime.Leschiffresd’affairesde500€à1000€/moissontcependant plus fréquents dans l’artisanat. Ainsi,
comme pour les non artisans, 9 %des nouveaux auto-entrepreneurs artisans n’auraient pas créé sans ceson métier de base, être accompagné
régime et ont réalisé un chiffre d’affaires de plus de 1 500 €/mois d’activité.parunprofessionneldelacréationetêtre
motivéàcréermêmesanscerégime.Les Les créateurs d’auto-entreprises artisanales sont un peu plus jeunes, plus souvent titulaires d’un CAP,
BEP ou bac pro que les créateurs des autres secteurs d’activité. Ils sont un peu plus souvent au chômagesecteursdelaformation,desservicesaux
(36 %) ou salariés du privé (37 %) avant de se lancer et plus rarement inactifs (17 %). Ils créent moinsentreprises ou de la construction sont les
souvent dans une activité différente de leur métier de base (38 %contre 53 %pour les non artisans).
plusfavorables.Àl’opposé,créerdansle
Un auto-entrepreneur artisan sur quatre est une femmecommerce ou les services aux ménages,
Silacréationd'auto-entrepriseestplusféminiséequecellesousrégimes«classiques», lesactivitésdubâtiment
ainsi que se lancer sans investir, rédui-
trèsmajoritairementmasculines,pèsentsurlaparité.Parmilesnouveauxauto-entrepreneursdel’artisanat,25%
sent les chances. Plus généralement, sontdesfemmesalorsquedanslesautresactivités,onatteint42%defemmesenmoyenne.Parmilescréations
créer dans une activité artisanale aug- d’entreprises«classiques»,lapartdesfemmesestplusfaible:21%dansl’artisanatet34%horsartisanat.
Dans l’artisanat, les femmes privilégient à 59 %les services aux ménages (coiffure, soins de beauté...) etmente les chances de générer un chiffre
seulement 10 %créent dans la construction. Néanmoins, cette part a progressé depuis le début des annéesd’affaires dans les six premiers mois.
2000 (6 %en 2002), en concordance avec les politiques publiques visant à soutenir les créations féminines
Par ailleurs, les créateurs retraités réali- dans des métiers majoritairement masculins.
sent plus fréquemment un chiffre d’affai- Les femmes artisans sont d’une manière générale plus diplômées que les hommes artisans. Elles créent
res, tandis que ceux précédemment au beaucoup plus souvent dans une activité différente de leur ancien métier (47 %contre 34 %des hommes
artisans).chômage ou inactifs, rencontrent plus de
N° 20, juin 2012ANALYSE été pour eux l’un des principauxUn espoir d’emploi pour la
INSEE
PROVENCE-ALPES-CÔTE D’AZUR avantages de ce régime.ÉTUDES majorité, une opportunité
Les enjeux d’accompagnement sont
pour les autres importants pour ce premier groupe de
créateurs peu préparés, qui ont l’espoir
La construction, le commerce, les servi-
d’assurerleurpropreemploi.IlsontchoisiParmilesauto-entrepreneurs,deuxgrou-ces aux entreprises réalisent les chiffres
un régime simplifié mais pas toujourspes se distinguent d’après leurs caracté-d’affaires mensuels les plus élevés. À
appropriélorsquelescoûtsengagéspourristiques personnelles.l’opposé, dans l’industrie manufactu-
l’activité ne sont pas négligeables (ceLe premier groupe comprend 67 % desrière, les services aux ménages ainsi que
qui peut être le cas notamment dans lecréateurs. Ils sont, au moment de créerl’enseignement-santé, il est rare de gé-
bâtiment).leurauto-entreprise,souventendifficulténérerunchiffred’affairesdel’ordred’un
Le second groupe,comprenduntiersface à l’emploi. Au sein du groupe, unSmicmensuelbrut(1344€en2010).
des auto-entrepreneurs. Ils ont saisiprofil compte 52 % des auto-entrepre-
l’opportunité offerte par ce régime.neurs. Ils se caractérisent par de faiblesInvitésàlivrerleuropinionsurlerégime,
Parmi eux, des retraités poursuivent desdiplômes.Ilsentament,demanièrecrois-les auto-entrepreneurs mettent en avant
activités nécessitant un niveau de forma-sante avec l’âge, une réorientation dansl’atout de la simplicité mais soulignent a
tion élevé, ou au contraire exercent desun nouveau métier. En particulier, lescontrario le frein de la non déductibilité
activités peu qualifiée et complètent uneauto-entrepreneurs de 50 à 59 ans sontdes charges. Le paiement simplifié des
retraite probablement peu élevée.81 % à être au chômage et ils sont 58 %chargesestcitécommeprincipalavantage
Dans ce groupe, figurent également desàselancerdansuneactivitédifférentedepar les deux tiers d’entre eux ; l’inscription
hommesjeunesetplutôtdiplôméscréantleur métier de base.et la gestion comptable simplifiées, par
notamment dans le secteur informationUn deuxième profil regroupe des auto-plus de la moitié des créateurs (plusieurs
etcommunication(5 %),maisaussidesentrepreneurs dans le bâtiment, pourréponses possibles). À l’inverse, près de la
consultants et formateurs intervenantmoitiéauchômagelorsdelacréation,quimoitié des créateurs citent comme princi-
en administrations ou entreprises, desdisposent d’une expérience antérieurepal inconvénient la non déductibilité des
indépendants qui créent à nouveau oudans ce métier. Il s’agit exclusivementcharges, TVA et investissements ; 38 %
encoredesagentsdelafonctionpubliqued’hommesde25à49ans.Ilsconstituentévoquent un plafond de chiffre d’affaires
qui exercent une activité de complément11 % des créations d’auto-entreprise.tropbaset31%lemanqued’information.
grâceàcenouveaurégime(5%).Enfin, un troisième profil rassemble desLes créateurs du bâtiment citent plus sou-
auto-entrepreneurs en situation plus pré-vent que les autres les plafonds de chiffre
caireaumomentdelacréation(5%desd’affaires (50 %), l’embauche de salariés
Frédéric Castecréateurs) : intérimaires, en CDD oupeucompatibleaveclerégime(29 %
Sébastien Chéronintermittents du spectacle. Ils sont peucontre 18 %) et moins souvent le manque
diplômés. La simplicité d’inscription ad’information (24 %). Nadine Jourdan
Définitions
L’artisanat se définit en fonction de l’activité exercée, de la taille de l’entreprise et de la qualification du
chef d’entreprise (loi du 5/07/1996). L’activité exercée doit être indépendante et concerner la production, la
transformation, la réparation ou la prestation de service (liste précisée par le décret du 2/04/1998). À sa
création, l’entreprise artisanale ne doit pas employer plus de dix salariés (hors conjoints, aides familiaux, ou POUR EN SAVOIR PLUS
apprentis). Lorsque le seuil de dix salariés est franchi, l’entreprisedemeureinscriteaurépertoiredesmétiers Trois auto-entrepreneurs sur quatre
tantqu’ellesouhaitegardersonrattachementàl’artisanatetpourlespersonnesayantlaqualitéd’artisan,d’arti-
n’auraient pas créé sans ce régime
sand’artoudemaîtreartisan.Laqualificationpréalableestobligatoirepourlesactivitésquimettentenjeula Insee Première n° 1386, février 2012
santé,lasécuritédesconsommateurs.Cetteexigencedequalificationestsatisfaiteparl’obtentiond’undiplôme,
ouparvalidationd’uneexpérienceprofessionnelleminimalede3ans.Lesentreprisesartisanalesdoiventobliga- Créations et créateurs d'entreprises
toirementêtreimmatriculéesaurépertoiredesmétiers,mêmesil’activitéartisanaleestexercéeàtitresecondaire. Première interrogation 2010, profil du créateur
Insee Résultats n° 58 Économie, février 2012
Le régime d’auto-entreprise créé par la Loi de Modernisation de l’Économie d’août 2008 s’applique depuis le
1/01/2009 aux personnes physiques qui créent ou possèdent déjà une entreprise individuelle pour exercer une Retrouvez l'intégralité de l'étude sur www.insee.fr
activité commerciale, artisanale ou libérale (hormis certaines activités réglementées). Ce régime offre des
formalités de création d’entreprise allégées, ainsi qu’un mode de calcul et de paiement simplifié des cotisations
sociales et de l’impôt sur le revenu. L’auto-entrepreneur doit réaliser moins de 80 300 euros de chiffre Institut National de la Statistique
d’affaires pour une activité commerciale, ou moins de 32 100 euros pour les prestations de services et les et des Études Économiques
Provence-Alpes-Côte d’Azuractivités libérales (seuils de 2010). L’activité exercée peut être principale ou de complément.
17 rue MenpentiDepuis le 1/4/2010, les auto-entrepreneurs exerçant une activité artisanale doivent obligatoirement être
13387 Marseille Cedex 10immatriculés au répertoire des métiers (RM).
Tél : 04 91 17 57 57 Fax : 04 91 17 59 60
LesrésultatssontissusdudispositifSINE(systèmed’informationpermanentsurlesnouvellesentreprises).
Directeur de la publication : Renan DuthionerDeuxenquêtesonteulieuàl’automne2010auprèsdesentreprisescrééesau1 semestre2010.L’uneauprès
Chef du service Études et Diffusion : Olivier Biau
desauto-entrepreneurs(2550enquêtésavecuntauxderéponsede66%),l’autreauprèsdescréateurssous
Rédacteur en chef : Claire Joutard
régimesdits«classiques»(7400enquêtésavecuntauxderéponsede57%).
EnPacacesenquêtesontfaitl’objetdecofinancementsdelapartdelaChambrerégionaledemétiersetde © Insee - Direccte 2012
Dépôt légal : juin 2012l’artisanat(CRMA),delaDireccte,etdelaDélégationrégionaleauxdroitsdesfemmesetàl'égalité
N° ISSN : 2114-8260(DRDFE),afind’obtenirdesrésultatsrégionauxdétaillésutilesauxpolitiquespubliques.
Réf : ANA122032
N° 20, juin 2012

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.