Automobile : Moins de neuf, plus d’occasion

De
Publié par

Automobile Moins de neuf, plus d’occasion martiniquais tient surtout à la progres-n 2007, la Préfecture de laLes immatriculations de sion du multi-équipement desE Martinique a procédé à 10 561voitures particulières neuves ménages : Si les deux tiers des foyersimmatriculations de voitures particu- ne sont qu’en très légère disposent d’au moins un véhicule, lalières neuves, soit près de 900 véhi- proportion de ceux qui en possèdentcules environ par mois. Il s’agit d’unhausse en 2007 par rapport au moins 2 progresse deux fois plusrythme qui s’inscrit dans la continuité à 2006. Cette quasi-stagna- vite, de l’ordre de 1,3% par an. des deux années précédentes. Sur les tion n’empêche toutefois pas quatre dernières années toutefois, le Le sans plomb taux de croissance des ventes diminuel’attractivité des véhicules en perte de vitessesensiblement : Il est passé de 5% entre de type 4X4 dont les ventes 2004 et 2005 à 0,8% de 2005 à 2006, Comme le laissaient déjà entrevoir lespuis à 0,4% en 2007 par rapport àse multiplient. Parallèlement, tendances des années antérieures, les2006. Ce ralentissement concerne les l’excellente santé du marché ventes de véhicules roulant au gazoleberlines, type de carrosseries le plus de l’occasion est bien ont encore augmenté. Elles représen-généralement recherché, mais n’affecte tent dorénavant 56% des immatricula-pas les «tous terrains tous chemins»,représentative de la prudence tions.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 25
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

Automobile
Moins de neuf, plus d’occasion
martiniquais tient surtout à la progres-n 2007, la Préfecture de laLes immatriculations de
sion du multi-équipement desE Martinique a procédé à 10 561voitures particulières neuves
ménages : Si les deux tiers des foyersimmatriculations de voitures particu-
ne sont qu’en très légère disposent d’au moins un véhicule, lalières neuves, soit près de 900 véhi-
proportion de ceux qui en possèdentcules environ par mois. Il s’agit d’unhausse en 2007 par rapport
au moins 2 progresse deux fois plusrythme qui s’inscrit dans la continuité
à 2006. Cette quasi-stagna- vite, de l’ordre de 1,3% par an. des deux années précédentes. Sur les
tion n’empêche toutefois pas quatre dernières années toutefois, le
Le sans plomb taux de croissance des ventes diminuel’attractivité des véhicules
en perte de vitessesensiblement : Il est passé de 5% entre
de type 4X4 dont les ventes 2004 et 2005 à 0,8% de 2005 à 2006,
Comme le laissaient déjà entrevoir lespuis à 0,4% en 2007 par rapport àse multiplient. Parallèlement,
tendances des années antérieures, les2006. Ce ralentissement concerne les
l’excellente santé du marché ventes de véhicules roulant au gazoleberlines, type de carrosseries le plus
de l’occasion est bien ont encore augmenté. Elles représen-généralement recherché, mais n’affecte
tent dorénavant 56% des immatricula-pas les «tous terrains tous chemins»,représentative de la prudence
tions. En dépit d’un coût au litre qui seincluant les véhicules de type 4X4.
des ménages en terme rapproche peu à peu de celui du sansEn effet, malgré les fluctuations à la
plomb, les automobilistes martiniquaishausse du prix des carburants déjàd’investissement automobile.
privilégient de plus en plus ce type deobservables en 2007, les immatricula-
motorisation pour d’évidentes raisonstions de «tous terrains tous chemins»
budgétaires : moins consommateursont augmenté de 15% sur un an. Ce
en carburant que leurs homologuestype de véhicule représente 17% des
à essence, les véhicules diésel bénéfi-immatriculations dans le département,
cient en sus d’un processus d’amélio-contre 7% environ en France métropo-
ration technique qui les rendent pluslitaine sur la même période. En outre,
attractifs.le dynamisme du marché automobile
Évolution des ventes de véhicules neufs selon les motorisations
En nombre
6 500
6 000
5 000
4 500
4 000
3 500
2003 2004 2005 2006 2007
Gazole Sans plomb Source: Fichier Central des Automobiles
22
N° 70 - Martinique - Septembre 2008Automobile
Les trois marques françaises perdent
Transactions d’occasion
encore du terrain : 6 véhicules sur 10 selon le type de motorisation en 2006 et 2007
immatriculés en 2007 en Martinique
En nombre
sont d’origine étrangère, européennes
18 000 hors France ou asiatiques. Quelle que
soit leur provenance, les véhicules de 16 000
petites cylindrées sont toujours les plus 14 000
prisés.Le choix des automobilistes se 12 000
10 000 porte très majoritairement vers les
8 000 automobiles de 4 à 5 chevaux fiscaux.
6 000
4 000
La faible progression de la vente des
2 000
véhicules neufs entre 2006 et 2007 est 0 Super sans plomb Gazole Super plombé
la conséquence d’un deuxième
Source : Fichier Central des Automobiles2006 2007trimestre particulièrement déprimé. La
hausse des prix des carburants conju-
transaction commerciale de particulier étrangère et aux véhicules d’origineguée aux incertitudes sur le pouvoir
à particulier, ou par l’intermédiaire française, mais il ne profite guère auxd’achat expliquent sans doute pour
d’établissements spécialisés. Chaque motorisations gazole : Les trois quartspartie la réserve affichée au cours de
mois, 2000 automobiles en moyenne des transactions d’occasions enregis-l’année 2007, le poste budgétaire auto-
ont changé de propriétaire en seconde trés par les services préfectorauxmobile représentant près de 12% de la
main ou plus, avec des pics en janvier concernent des véhicules roulant àdépense des ménages.
et en octobre. l’essence sans plomb. Cette tendance
Pour 82% s’inversera sans doute dans les pro-Évolutions mensuelles des ventes de véhicules
neufs en 2006 et 2007 d’entre-elles, ce chaines années, la prépondérance du
sont des ber- gazole sur le marché de l’automobileEn nombre
lines, qui consti- n’étant qu’assez récente : c’est seule-
1 300
tuent encore ment en 2006 que la répartition des
1 200
l’essentiel du ventes entre types de motorisation s’est
1 100
parc automobile inversée à son avantage. En outre, un1 000
martiniquais. véhicule diésel se conserve tradition-900
nellement plus longtemps qu’un véhi-800
Le reste du mar- cule à essence. 700
ché se répartit600
Janv. Fév. Mars Avril Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc. essentiellement Enfin, l’année 2007 confirme le déclin
Source: Fichier Central des Automobiles2006 2007 entre les «Tous du parc très ancien, incluant les voi-
terrains tous tures roulant à l’essence plombée.
chemins» et les Leurs reventes sont désormais passées
véhicules de type cabriolet ou roadster. sous la barre des 1%. Les contrôlesUn marché de l’occasion
Les automobiles de type break ou techniques obligatoires conduisent àen excellente santé
monospace n’ont en effet jamais pu les sortir à un rythme accéléré du parc
effectuer de percée notable sur le parc automobile.Le marché de l’occasion demeure tou-
martiniquais. Comme en 2006, lejours particulièrement florissant : En
marché de l’occasion bénéficie équi-2007, toutes carrosseries confondues,
tablement aux véhicules d’origine Guy MYSTILLE23 668 véhicules ont fait l’objet de
Pas de véhicules d’entreprise
Ne sont pas incluses les immatriculations de véhicules d’entreprises, qui concernent 4 105 voitures neuves et 452 voitures d’occasion pour
l’année 2007.
23
N° 70 - Martinique - Septembre 2008

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.