Bilan 2007 - Commerce extérieur

De
Publié par

Commerce extérieur Les échanges s'intensifient En 2007, les exportations bas-normandes ont de nouveau progressé, mais moins qu’en 2006. Elles s’élèvent à près de 3,7 milliards d’euros. Mais dans le même temps, les importations se sont accrues légèrement plus, si bien que la région continue d’importer un tiers de plus qu’elle n’exporte n 2007, les échanges des établissements régionaux avecEl’étranger ont atteint 8,7 milliards d’euros (M€), soit 8 % En 2007, la hausse des importations françaises, de plus qu’en 2006. + 5 % en valeur, s’est ralentie par rapport à l’année précédente. La progression des exportations s’est atténuée encore plus, àLes exportations bas-normandes se sont élevées à près de + 3,5 %. De ce fait, le déficit du commerce extérieur3,7 M€ , en hausse de 6 % dépassant ainsi la performance de s’est encore alourdi et cela a pénalisé de nouveau la 2002. La contribution de la région reste en dessous de 1 % du croissance du PIB (- 0,4 % après - 0,3 % en 2006).etotal des exportations françaises (20 rang des régions expor- Les exportations françaises, à l’exception des biens intermédiai- tatrices). res, ont stagné en 2007 par rapport à 2006. Malgré une maîtrise de la facture énergétique et des exportations agricoles en progres-Pendant ce temps, les importations de la région ont augmenté sion, la France exporte moins qu’elle n’importe sur les marchéspresque aussi fortement qu’en 2006, + 9 %, pour atteindre européens, et en particulier avec les pays de la zone Euro.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 8
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins

Commerce extérieur
Les échanges s'intensifient
En 2007, les exportations bas-normandes ont de nouveau progressé, mais moins qu’en 2006.
Elles s’élèvent à près de 3,7 milliards d’euros. Mais dans le même temps, les importations se
sont accrues légèrement plus, si bien que la région continue d’importer un tiers de plus qu’elle
n’exporte
n 2007, les échanges des établissements régionaux avecEl’étranger ont atteint 8,7 milliards d’euros (M€), soit 8 % En 2007, la hausse des importations françaises,
de plus qu’en 2006. + 5 % en valeur, s’est ralentie par rapport à
l’année précédente. La progression des
exportations s’est atténuée encore plus, àLes exportations bas-normandes se sont élevées à près de
+ 3,5 %. De ce fait, le déficit du commerce extérieur3,7 M€ , en hausse de 6 % dépassant ainsi la performance de
s’est encore alourdi et cela a pénalisé de nouveau la
2002. La contribution de la région reste en dessous de 1 % du
croissance du PIB (- 0,4 % après - 0,3 % en 2006).etotal des exportations françaises (20 rang des régions expor-
Les exportations françaises, à l’exception des biens intermédiai-
tatrices).
res, ont stagné en 2007 par rapport à 2006. Malgré une maîtrise de
la facture énergétique et des exportations agricoles en progres-Pendant ce temps, les importations de la région ont augmenté
sion, la France exporte moins qu’elle n’importe sur les marchéspresque aussi fortement qu’en 2006, + 9 %, pour atteindre
européens, et en particulier avec les pays de la zone Euro. Sur lesprès de 5 M€. Elles représentent toujours 1,1 % des importa-
marchés asiatiques, en forte croissance, les exportations françai-
tions nationales.
ses s’accroissent, mais leur part de marché demeure faible. Pen-
dant ce temps, les importations françaises en provenance d’Asie
Exportations en hausse augmentent au même rythme, ce qui creuse le déficit avec le
continent asiatique.dans quasiment tous les secteurs
La reprise des exportations de la région entamée en 2006 se
Les exportations de biens intermédiaires (28 % du total régio-poursuit en 2007 à un rythme moins soutenu.
nal) s’accroissent sensiblement aussi (+ 12 %). La moitié de
Le secteur des biens d’équipement enregistre la plus forte
cette hausse est à mettre au compte des métaux non ferreux,
croissance de ses ventes à l’étranger, + 15 %. Après une e307 millions d’euros en 2007, qui devient ainsi le 3 poste ex-
année 2006 en retrait, les exportations du secteur se revi-
portateur de la région.
gorent cette année dans les trois principaux postes : matériel de
mesure et de contrôle (+ 25 %), équipements mécaniques (+ 19 %) Le secteur agroalimentaire récupère à l’exportation le terrain
perdu en 2006 (+ 11 %), sans pour autant rééditer la perfor-et moteurs, génératrices et transformateurs électriques.
mance de 2004. Les produits laitiers (qui de-
viennent le 2e poste d’exportation de la région),
les viandes, ainsi que les autres produits ali-
mentaires, progressent notablement. Seules
les exportations de boissons reculent, tout en
demeurant marginales.
Les exportations de l’industrie automobile
baissent de 8 %, en raison d’une chute brutale
des ventes de produits de la construction auto-
mobile (- 42 %). Cette évolution, surprenante vu
les résultats d’affaires des entreprises du sec-
teur automobile de la région, est à relativiser.
Elle pourrait en effet avoir une explication pu-
rement organisationnelle et non économique :
Renault Trucks, à Blainville, exporte une partie
de ses camions à partir d’une plateforme située
hors de la région, non comptabilisée de fait
dans les échanges extérieurs bas-normands
(voir encadré). Le recul de la construction au-
tomobile est tout de même atténué par la
hausse des exportations d’équipements pour
automobile (+ 13 %).
16 Insee Basse-Normandie - Bilan 2007Commerce extérieur
Du côté des importations, à l’exception des
biens de consommation, tous les produits
sont en hausse, et plus particulièrement les
achats de produits de l’industrie automobile.
Les 407 Millions d'€ d’importations supplé-
mentaires cette année se partagent, grosso
modo, entre les biens intermédiaires (38 % des
importations totales), qui progressent cons-
tamment depuis plusieurs années, et les pro-
duits de l’industrie automobile.
En effet, les importations de l’industrie auto-
mobile augmentent de 220 millions d’€, pas-
sant de 8 % (part stable depuis la fin des
années quatre-vint-dix) à 12 % du total des im-
portations de la région. Cette hausse
concerne aussi bien les équipements que les
produits de la construction automobile. Elle est
consécutive au développement à l’international
des grands groupes, plus particulièrement des
délocalisations vers les pays de l’Est.
Les importations de biens de consommation
ÉCHANGES EXTÉRIEURS DE LA RÉGION (millions d'euros) EN 2007
diminuent de 10 %, en raison du recul specta-
L'Orne exporte plus que la Manche
culaire des achats d’appareils audio-vidéo
Exportations 2007/2006 (en %) Importations 2007/2006 (en %)(- 56 %) après, il est vrai, un gonflement tout
particulier en 2006. Les importations de pro- Calvados 1 972 + 3,2 3 320 + 8,2
duits pharmaceutiques continuent par ail- Manche 732 + 3,3 688 + 9,0
leurs leur progression soutenue, passant à
Orne 994 + 15,4 963 + 11,3
9,5 % du total des importations.
Basse-Normandie 3 699 + 6,3 4 971 + 8,9
Le déficit se creuse Source : Direction régionale des douanes et droits indirects
avec les partenaires européens
et la Grande Bretagne (au total 470 millions d’euros d’excé-
Au déficit avec l’Asie s’ajoute à présent un déficit croissant
dent). En dépit de ce dynamisme et malgré les performances
avec l’Union européenne, qui concentre 80 % des échanges
croissantes de la région sur les marchés émergents de l’Eu-commerciaux de la région.
rope de l’Est, le solde commercial européen se dégrade. En
Les seuls grands partenaires européens envers lesquels la effet, le taux de couverture (rapport entre les exportations et
région consolide sa position d’exportateur net sont l’Espagne les importations) avec la zone Euro est passé à 71 %, contre
84 % en 2006. Ce déséquilibre s’accentue au
profit des principaux partenaires commer-
ciaux de la région, à savoir l’Allemagne,
l’Italie, la Belgique et les Pays- Bas. Les impor-
tations depuis l’Allemagne ont bondi de 28 %,
celles depuis l’Italie et la Belgique de 20 %,
alors que les exportations vers ces pays, qui
assurent la moitié du commerce extérieur de
la région, ont augmenté seulement de 9 % en
2007.
Les exportations vers le continent asiatique
restent faibles, à moins de 6 % du total, mais
en 2007 nos importations asiatiques se main-
tiennent au même niveau qu’en 2006. La Chine
réconforte sa position de marché d’importa-
tion (4e position, juste derrière la Belgique),
sans pour autant s’ouvrir aux produits bas nor-
mands. Par ailleurs, les cinq pays prioritaires
de la région (États- Unis, Chine, Russie, Inde et
Brésil) ne dégagent pas de volumes d’échan-
ges significatifs et ne représentent plus que
Insee Basse-Normandie - Bilan 2007 17Commerce extérieur
5,3 % des exportations bas- normandes, soit 204,3 millions
d’€, contre 6,5 % (223,6 millions d’€) en 2006. Les statistiques du commerce extérieur
proviennent de la Direction des Douanes et des
Droit Indirects, par l’exploitation des informationsLes exportations ornaises
des Douanes.
en forte hausse
A noter qu'un établissement implanté dans une région enregistre
L’intensification du commerce extérieur concerne les trois parfois ses échanges avec l'extérieur au siège d'exportation de
son entreprise qui peut être situé dans une autre région. Dans cedépartements bas-normands, mais tout particulièrement
cas, les exportations sont comptabilisées dans les statistiquesl’Orne.
de la région où se trouve ce siège.
L’Orne enregistre en effet une évolution surprenante en 2007.
Ses exportations s’accroissent de 15 %, dont plus d’un tiers
grâce aux métaux non ferreux (+ 31 %), premier poste d’expor-
tation du département. Les principaux postes d’exportations
tiques. On remarque aussi les mutations dans l’industrie au-enregistrent par ailleurs des évolutions très favorables : les
tomobile, avec des importations qui montent en flècheéquipements pour automobile (+ 22 %), les meubles (+ 72 %),
(+ 142 % pour la construction, respectivement + 47 % pour lesainsi que les produits laitiers (+ 50 %).
équipements), possible conséquence du redéploiement à
Le Calvados, qui assure la moitié de l’exportation de la région, l’international de la production.
affiche une hausse modérée de 3,3 %, en raison de l’effondre-
Le commerce extérieur de la Manche (seulement 16 % du totalment des exportations de produits de la construction automo-
régional) n’enregistre pas des évolutions notables, la crois-bile enregistré sur le département (voir encadré). Tous les
sance faible de ses exportations (+ 3 %) reposant largementautres postes d’exportation sont en hausse, notamment le ma-
sur les produits des industries agroalimentaires.tériel de mesure et de contrôle (+ 25 %), deuxième poste d’ex-
portation derrière les équipements pour automobiles (+ 7 %).
Les importations du Calvados (67 % du total), en hausse de Dragos IOAN
8,3 %, sont tirées comme en 2006 par les produits pharmaceu- Insee Basse-Normandie
SPÉCIFICITÉS DU COMMERCE EXTÉRIEUR DANS LA RÉGION EN 2007
Forte progression des échanges de produits laitiers
2007 % des échanges 2007/2006
de la France (en %)(en millions d'euros)
Exportations 3 699 0,9 + 6,3
Produits spécifiques 1 163
Produits laitiers et glaces 299 6,3 + 21,7
Meubles 136 5,3 + 66,0
Moteurs, génératrices, transformateurs électriques 186 4,9 + 14,1
Matériel de mesure et de contrôle 234 3,9 + 24,7
Métaux non ferreux 307 3,3 + 22,6
Importations 4 971 1,1 + 8,9
Produits spécifiques 1 257
Produits laitiers et glaces 149 5,6 + 17,3
Moteurs, génératrices, transformateurs électriques 129 3,6 + 23,8
Équipements pour automobiles 390 2,9 + 44,9
Produits du travail du bois 122 2,8 + 20,9
Produits pharmaceutiques 466 2,7 + 8,7
Source : Direction régionale des douanes et droits indirects
18 Insee Basse-Normandie - Bilan 2007

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.