Bilan 2009 dans la Manche

Publié par

siment stable par rapport à 2008 (- 0,6 %). Les transports, les assurances et l’hôtellerie restauration vont même jusqu’àBonne résistance de renouer avec les créations d’emplois. Le commerce obtient lui aussi une quasi stabilité de ses emplois. En revanche le l’économie manchoise contexte économique reste plus difficile dans l’immobilier, et le secteur de la construction, durement touché, ajuste ses effectifs à la baisse (- 2,6 %). Ce repli de l’emploi s’ex- plique principalement par un recul des mises en chantierSi elle n’est pas épargnée par la crise, l’éco- des logements, déjà plus marqué dans la Manche que dansnomie manchoise y résiste plutôt mieux que les deux autres départements en 2008 (- 22,9 %), et qui per-dans les autres départements bas-normands, dure en 2009 (- 8,4 %).parvenant même à préserver ses emplois. Si le taux de chômage progresse, il reste infé- Une année hésitante pour l’agriculture,rieur à la moyenne régionale. La filière tou- ristique, quant à elle, souffre de la le tourisme et les ports désaffection de la clientèle étrangère, Du côté de l’élevage, les résultats 2009 pâtissent d’un envi-elle-aussi confrontée à une situation écono- ronnement économique peu favorable. Le cheptel bovin man-mique dégradée. chois, qui regroupe 46 % de l’ensemble des bovins bas- normands, recule de 0,7 %.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 11
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

siment stable par rapport à 2008 (- 0,6 %). Les transports, les
assurances et l’hôtellerie restauration vont même jusqu’àBonne résistance de renouer avec les créations d’emplois. Le commerce obtient
lui aussi une quasi stabilité de ses emplois. En revanche le
l’économie manchoise contexte économique reste plus difficile dans l’immobilier,
et le secteur de la construction, durement touché, ajuste
ses effectifs à la baisse (- 2,6 %). Ce repli de l’emploi s’ex-
plique principalement par un recul des mises en chantierSi elle n’est pas épargnée par la crise, l’éco-
des logements, déjà plus marqué dans la Manche que dansnomie manchoise y résiste plutôt mieux que
les deux autres départements en 2008 (- 22,9 %), et qui per-dans les autres départements bas-normands,
dure en 2009 (- 8,4 %).parvenant même à préserver ses emplois. Si
le taux de chômage progresse, il reste infé-
Une année hésitante pour l’agriculture,rieur à la moyenne régionale. La filière tou-
ristique, quant à elle, souffre de la le tourisme et les ports
désaffection de la clientèle étrangère,
Du côté de l’élevage, les résultats 2009 pâtissent d’un envi-elle-aussi confrontée à une situation écono-
ronnement économique peu favorable. Le cheptel bovin man-mique dégradée.
chois, qui regroupe 46 % de l’ensemble des bovins bas-
normands, recule de 0,7 %. Conséquence de la volatilité per-
sistante du prix du lait, les vaches laitières, dont plus de la
moitié du cheptel se trouve dans la Manche, sont moins nom-ans la Manche, le nombre de demandeurs d’emploi de
breuses qu’en 2008. Du côté des cultures végétales, les ren-Dcatégorie A augmente de 14 % en 2009, comme au plan
dements sont satisfaisants et proches de ceux de l’annéerégional, pour atteindre 17 200 en fin d’année. Le taux de chô-
précédente. Les surfaces cultivées d’orge et de maïs fourra-mage progresse moins vite dans la Manche (+ 1,2 point en un an)
ger se développent aux dépends du blé dont la surface se ré-que dans le Calvados (+ 1,6 point) et l’Orne (+ 1,5 point). Tou-
duit de 5,2 %.chant 8,3 % de la population active manchoise fin 2009, il reste
nettement inférieur au taux régional (9,1 %). En revanche, la La filière touristique manchoise doit se contenter d’une fré-
situation des jeunes de moins de 25 ans est plus préoccu- quentation hôtelière 2009 en retrait par rapport à 2008
pante dans ce département : ils représentent 24,4 % des de- (- 2,9 %), en raison de la désaffection de la clientèle étrangère
mandeurs d’emploi contre 23,2 % au niveau régional. (- 23,7 %). Les hôtels situés autour de la baie du Mont
Saint-Michel font exception (+ 3,9 % de nuitées). Les cam-Un repli de l’emploi de faible ampleur
pings manchois sont de plus en plus prisés par les vacan-
La Manche est le département bas-normand le moins impacté ciers. Ils profitent des bonnes conditions météorologiques de
par la crise en 2009. Ses effectifs salariés du secteur marchand l’été, en enregistrant une hausse de fréquentation moyenne
non agricole baissent de 1 %, conséquence des effets de la de 2,8 % et de 5,4 % dans les établissements haut de gamme.
crise économique qui se prolonge. Dans le Calvados et l’Orne,
L’année 2009 est mitigée pour les ports manchois qui subissentle repli de l’emploi est beaucoup plus marqué. La Manche par-
le ralentissement général de l’économie. En dépit du succès devient à limiter les pertes d’emplois dans l’industrie (- 0,9 %)
sa gare transatlantique et de son terminal croisière, l’activitégrâce aux embauches réalisées dans la filière énergie, dans la
est en repli au port de Cherbourg, tant pour le trafic passagerconstruction navale et dans l’industrie agroalimentaire. En re-
que pour le trafic transmanche de marchandises. En revanchevanche, directement exposés à la baisse de l’activité écono-
Granville affiche un trafic portuaire en augmentation.mique, l’industrie automobile et l’électronique enregistrent un
net repli de leurs effectifs (respectivement - 4,6 % et - 8,6 %). Le
secteur des services résiste lui aussi plutôt bien à l’impact de Isabelle BIGOT
la crise économique, permettant à ses effectifs de rester qua- Insee Basse-Normandie
TABLEAU DE BORD DE L'ANNÉE 2009 DANS LA MANCHE
Manche Basse-Normandie
Valeur Évolution 2009/2008 Valeur Évolution 2009/2008
Emploi salarié du secteur marchand non agricole 105 217 - 1,0 % 330 162 - 1,8 %
e
Taux de chômage localisé (au 4 trimestre 2009) 8,3 % + 1,2 pt 9,1 % + 1,4 pt
Demandeurs d'emploi de catégorie A 17 231 + 14,0 % 57 040 + 13,5 %
Créations d'entreprises (*) 2 820 + 93,9 % 10 122 + 90,9 %
Mises en chantier de logements 2 950 - 8,4 % 7 931 - 23,9 %
Nuitées en hôtels 1 161 000 - 2,9 % 4 546 000 - 1,2 %
* yc auto-entrepreneurs
Sources : Insee, Direccte, Pôle Emploi, Dreal
6 Insee Basse-Normandie - Bilan 2009

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.