Bilan 2009 dans le Calvados

Publié par

l’entreposage ainsi que l’intérim. Le ralentissement de l’activité n’épargne pas le commerce ni le secteur de la construction.Repli marqué de l’emploi Les mises en chantiers de logements, qui avaient bien résisté en 2008 dans le Calvados, se contractent sévèrement en 2009dans le Calvados avec moins de 3 800 logements mis en chantier, soit 33 % de moins qu’en 2008. Dans la Manche et l’Orne, le fléchissement Le chômage continue sa progression pour la des mises en chantier, déjà engagé en 2008, est moins brutal deuxième année consécutive, rendant plus en 2009 (respectivement - 8 % et - 24 %). La construction de lo- difficile l’insertion des jeunes sur le marché caux est également en net recul dans le Calvados (- 23 %). Par du travail. En dépit d’une amélioration de contre, dans un contexte de prudence et de stabilisation des l’activité perceptible en fin d’année, l’em- ventes d’appartements neufs au niveau régional, le Calvados ploi enregistre un repli plus marqué dans le consolide sa position et concentre 3 ventes sur 4. Signe fort Calvados que dans les deux autres départe- d’un contexte économique de crise, les loyers du secteur pri- ments bas-normands. Les disparitions d’em- vé diminuent dans le Calvados, passant de 12,3 euros/m² en plois permanents atteignent tous les 2008 à 12,1 euros/m² en 2009, après une période continue secteurs d’activité, y compris la construc- d’augmentation depuis 2002. tion jusqu’ici épargnée.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 17
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

l’entreposage ainsi que l’intérim. Le ralentissement de l’activité
n’épargne pas le commerce ni le secteur de la construction.Repli marqué de l’emploi
Les mises en chantiers de logements, qui avaient bien résisté
en 2008 dans le Calvados, se contractent sévèrement en 2009dans le Calvados
avec moins de 3 800 logements mis en chantier, soit 33 % de
moins qu’en 2008. Dans la Manche et l’Orne, le fléchissement
Le chômage continue sa progression pour la
des mises en chantier, déjà engagé en 2008, est moins brutal
deuxième année consécutive, rendant plus
en 2009 (respectivement - 8 % et - 24 %). La construction de lo-
difficile l’insertion des jeunes sur le marché
caux est également en net recul dans le Calvados (- 23 %). Par
du travail. En dépit d’une amélioration de
contre, dans un contexte de prudence et de stabilisation des
l’activité perceptible en fin d’année, l’em-
ventes d’appartements neufs au niveau régional, le Calvados
ploi enregistre un repli plus marqué dans le
consolide sa position et concentre 3 ventes sur 4. Signe fort
Calvados que dans les deux autres départe-
d’un contexte économique de crise, les loyers du secteur pri-
ments bas-normands. Les disparitions d’em-
vé diminuent dans le Calvados, passant de 12,3 euros/m² en
plois permanents atteignent tous les
2008 à 12,1 euros/m² en 2009, après une période continue
secteurs d’activité, y compris la construc-
d’augmentation depuis 2002.
tion jusqu’ici épargnée. Grâce aux cérémo-
enies commémoratives du 65 anniversaire Le recul général de l’activité économique se traduit par une
du débarquement, la fréquentation touris- baisse du trafic de marchandises des ports normands de 15 %
tique se maintient et l’hôtellerie restaura- en 2009, touchant particulièrement les trafics agroalimentai-
tion échappe à la morosité générale. res et les transports de matériaux liés au bâtiment. Le port de
eCaen-Ouistreham se maintient à la 10 place des ports fran-
çais, avec un trafic marchandises en recul de 11 % par rap-
port à 2008. Le trafic passager entre le terminal deour la deuxième année consécutive, la dégradation de la
Caen-Ouistreham et Portsmouth subit l’impact de la baisse duPsituation économique se traduit par une hausse du chô-
e cours de la livre par rapport à l’euro et repasse sous la barremage qui atteint 9,6 % au 4 trimestre 2009. Le nombre des deman-
symbolique du million de voyageurs.deurs d’emploi augmente : fin décembre 2009, le Calvados
compte 28 500 personnes inscrites à Pôle Emploi en catégorie A,
soit 14,3 % de plus sur une année. La hausse est similaire dans Les activités liées au tourisme résistent à la crise
la Manche (+14,0 %) et plus faible dans l’Orne (+10,8 %). Les
Seule exception dans les activités de services, le secteur de
jeunes de moins de 25 ans souffrent plus particulièrement de
l’hôtellerie-restauration bénéficie des retombées d’une
l’absence d’amélioration de la conjoncture économique. En
bonne saison touristique et crée des emplois (+1,8 %).
fin d’année 2009, ils représentent 22,5 % des demandeurs
d’emploi du département. En dépit d’une clientèle étrangère moins nombreuse, la fré-
quentation de l’hôtellerie de tourisme est en effet restée
stable en 2009. La fréquentation en hausse dans le Bessin etLa crise perdure dans l’industrie
le Pays d’Auge, bénéficie des retombées des cérémonieset s’étend aux autres secteurs
ecommémoratives du 65 anniversaire du débarquement. La
Le Calvados est le département bas-normand le plus clientèle française et étrangère se tourne également vers les
durement frappé par la crise économique : en 2009, les emplois gîtes ruraux (+ 3,5 %) et vers les campings, dont la fréquenta-
salariés du secteur marchand non agricole y reculent de 2,2 %. tion augmente de 7,1 % en 2009, à la faveur des conditions mé-
Les suppressions d’emplois et les mesures de chômage partiel téorologiques favorables de l’été. Cet engouement profite à
touchent plus particulièrement l’automobile et l’électronique, toutes les catégories d’établissements, mais plus particuliè-
secteurs clés de l’industrie calvadosienne. Seuls l’agroalimen- rement aux campings 1 ou 2 étoiles.
taire et l’énergie échappent à la morosité et vont même jusqu’à
Isabelle BIGOTcréer des emplois. Les effectifs des services marchands se ré-
Insee Basse-Normandieduisent également (-1,5 %), notamment dans le transport et
TABLEAU DE BORD DE L'ANNÉE 2009 DANS LE CALVADOS
Calvados Basse-Normandie
Valeur Évolution 2009/2008 Valeur Évolution 2009/2008
Emploi salarié du secteur marchand non agricole 163 652 - 2,2 % 330 162 - 1,8 %
e
Taux de chômage localisé (au 4 trimestre 2009) 9,6 % + 1,6 pt 9,1 % + 1,4 pt
Demandeurs d'emploi de catégorie A 28 471 + 14,3 % 57 040 + 13,5 %
Créations d'entreprises (*) 5 488 + 91,0 % 10 122 + 90,9 %
Mises en chantier de logements 3 767 - 32,8 % 7 931 - 23,9 %
Nuitées en hôtels 2 974 000 - 0,1 % 4 546 000 - 1,2 %
* yc auto-entrepreneurs
Sources : Insee, Direccte, Pôle Emploi, Dreal
Insee Basse-Normandie - Bilan 2009 5

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.