Bilan économique 2003 - Commerce extérieur : dégradation des échanges

De
Publié par

En 2003, malgré le redressement de la demande mondiale en milieu d'année, les échanges champardennais ont été décevants. Les exportations régionales ont à peine dépassé 6,5 milliards d'euros, soit une diminution de 3,8% par rapport à l'année précédente. Cette évolution a concerné tous les départements de la région. Le bon niveau des expéditions de champagne n'a pas suffit à enrayer la baisse des ventes à l'étranger de produits agroalimentaires (-4,9%). Ce repli a largement contribué à la détérioration des échanges, ce secteur représentant un tiers des exportations. Pour les biens intermédiaires, deuxième secteur exportateur de la région avec 30% du total, les ventes à l'étranger ont diminué de 2,6%.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 10
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

COMMERCE EXTÉRIEUR
DÉGRADATION16
DES ÉCHANGES
n 2003 les échanges extérieurs ont été déce- Dans la région, les ventes à l’étranger de produits agroali-
mentaires se sont réduites de 4,9%. Ce repli a largementvants en Champagne-Ardenne comme en
France. Les exportations régionales ont à contribué à la détérioration des échanges, ce secteur re-Epeine dépassé 6,5 milliards d’euros, soit une présentant un tiers des exportations. Les ventes de sucre
ont chuté de 50%, conséquence d’une campagne bettera-diminution de 3,8% par rapport à l’année précédente.
Cette évolution a concerné tous les départements de la ré- vière moins productive. Toutefois, la bonne tenue des ex-
gion. Si la demande mondiale s’est redressée en milieu péditions de champagne, ainsi que celles de céréales et de
produits laitiers ont permis de limiter la baisse.d’année, les échanges sont restés affectés par le recul des
commandes des entreprises et par le manque de ressort de Pour les biens intermédiaires, deuxième secteur exporta-
la conjoncture européenne. L’orientation des échanges de teur de la région avec 30% du total, les ventes à l’étranger
ont diminué de 2,6% (-3% en France). Le recul a concernéla France très largement tournés vers l’Union européenne,
et moins vers les marchés les plus porteurs (Chine, Pays trois départements champardennais sur quatre. Ce sont les
d’Europe centrale et orientale) n’a pas permis de profiter Ardennes qui ont fait exception avec +2,5%, profitant no-
tamment de l’essor des ventes de panneaux à base de bois.au mieux de la reprise du commerce mondial. Par ailleurs,
l’appréciation de l’euro par rapport au dollar (+19,6% en Cette industrie est devenue le deuxième poste à l’exporta-
moyenne annuelle en 2003), et dans une moindre mesure tion du département. Il n’était que le cinquième en 2002.
Les biens de consommation n’ont pas échappé à la ten-par rapport au yen et à la livre, a pesé sur la compétitivi-
té-prix des produits français. dance générale, même si la diminution des exportations
régionales de 0,5% est restée faible au regard des -2,4%
du national. Les produits pharmaceutiques, qui avaient re-
Les échanges en Champagne-Ardenne noué avec la croissance l’année précédente se sont à nou-
indice base 100 en 1995 veau contracté. L’Aube subit toujours les effets de la crise
du textile. Les vêtements de dessous, premier poste à l’ex-
140
portation du département, ont reculé de 1,2% et les étoffes
à maille de 23,9%.
130
Exportations
Difficultés persistantes120
Importations
pour le secteur automobile
110
Au niveau national, le secteur automobile a poursuivi sur
sa lancée de 2002, avec une hausse de 2%. Mais ce100
contexte favorable n’a pas profité à la Cham-
pagne-Ardenne. Les ventes à l’étranger d’équipements
90
pour automobiles ont chuté de 18,9%. Les baisses ont été
1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003
particulièrement importantes dans les Ardennes et la
Source : Direction régionale des Douanes et Droits indirects
Haute-Marne avec respectivement -25,8% et -22,9%, lade Champagne-Ardenne
Marne s’en sortant un peu mieux avec -10,1%.
Comme pour les ventes, les achats à l’étranger ont reculé
dans la région sauf en Haute-Marne. La baisse a été de
4,8% (-1,8% en France), les produits de l’industrie auto-
mobile et les biens d’équipements ayant été les plus tou-
chés. Toutefois les importations régionales sont plus
INSEE DOSSIER Champagne-Ardenne n°18Les échanges de la région Champagne-Ardenne en 2002 par groupe de produits
Unités : millier d’euros et % Evolution annuelle Evolution annuelle 17
Export. Région France Import. Région France
Produits de l’agriculture, de la sylviculture et de la pêche 322 834 +10,9 +0,9 39 007 +0,4 +1,9
Produits des industries agricoles et alimentaires 2 245 459 -4,9 -0,3 392 860 +14,8 -1,0
dont : vins et champagnes 1 548 910 +3,9 +1,5 12 697 +30,0 +1,3
Biens de consommation courante 852 558 -0,5 -2,4 1 009 801 +9,7 -1,6
dont : préparations pharmaceutiques 346 409 -3,9 +3,2 416 575 +40,6 +4,7
Produits de l’industrie automobile 474 850 -18,8 +2,0 295 955 -22,6 +0,9
dont : équipements pour automobile 421 763 -18,9 -2,3 212 699 -6,7 +6,4
Biens d’équipement 713 634 -1,5 -7,2 622 938 -18,1 -5,9
Biens intermédiaires 2 023 118 -2,6 -3,0 2 333 686 -5,2 -2,4
dont : ouvrages divers en métaux 169 276 -13,0 -3,8 51 139 +8,6 +0,2
cuivre 113 791 +5,3 -8,7 159 238 +1,6 -5,9
Divers 570 -60,1 +2,7 3 221 -4,3 -4,4
Produits énergétiques 552 -1,6 +1,1 37 455 -7,0 +4,3
Ensemble 6 633 575 -3,8 -2,7 4 734 923 -4,3 -1,8
Source : Direction régionale des Douanes et Droits indirects de Champagne-Ardenne
qui s’est poursuivi en 2003 explique sans doute ce recul. ALes échanges avec l’extérieur des départements
la faveur de cette évolution, l’Italie est devenue le premier
client des entreprises auboises. Le développement desUnités : million Exportations Importations
d’euros et % échanges transalpins est vraisemblablement lié à l’implan-
tation d’usines italiennes dans l’Aube. De même lesValeurs Evol. Valeurs Evol.
Anglais sont devenus les premiers acheteurs des produits2003 2003/02 2003 2003/02
de la Marne. Ainsi, la Belgique, le Royaume-Uni et l’Italie
Ardennes 1 362 -4,9 957 -8,6
ont constitué la moitié des exportations régionales en
Aube 1 070 -2,8 849 -4,4 2003.
L’Union européenne est aussi le principal fournisseur de laMarne 3 461 -4,1 2 356 -4,1
Champagne-Ardenne avec toujours l’Allemagne en pre-
Haute-Marne 740 -2,2 573 +2,9 mière position. Le commerce avec les nouveaux pays
Région 6 633 -3,8 4 735 -4,3 ayant intégré l’Union européenne s’est poursuivi, particu-
lièrement avec la Pologne et la Hongrie.Source : Direction régionale des Douanes et Droits indirects
de Champagne-Ardenne
En ce qui concerne les exportations, les statistiques des Douanes et
celles de l’enquête de la Banque de France ne sont pas comparables.difficiles à appréhender que les exportations, et ne sont
La différence essentielle tient à ce que les Douanes comptabilisent les
pas directement comparables à celles observées au niveau
échanges de produits alors que l’enquête de la Banque de France en-
national, du fait des transferts de marchandises importées registre les exportations par secteur d’activité industrielle. Ainsi, les
ventes à l’étranger de véhicules d’occasion par une société de com-intervenant entre régions.
merce de gros - non appréhendées par l’enquête - figureront pour les sta-
tistiques douanières dans les exportations de matériel automobile.
La domination allemande s’atténue
dans les échanges
Comme en 2002, les échanges de la Champagne-Ardenne
sont restés essentiellement tournés vers l’Union euro-
péenne. Si avec un peu plus de 17% des échanges, l’Alle-
magne est restée son meilleur client, il n’en demeure pas
moins que les ventes vers ce pays ont diminué de près de
Marie-Thérèse Tourneux5% en un an. Le ralentissement de l’économie allemande
INSEE DOSSIER Champagne-Ardenne nº18

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.