Chapitre "Commerce extérieur" du Bilan économique et social 2001

De
Publié par

Une conjoncture internationale défavorable.Après un bon cru en 2000, le commerce extérieur de Rhône-Alpes a pâti en 2001 de l'environnement international marqué par le repli du commerce mondial (-1,5 % contre +12 % en 2000), par la décélération de l'ensemble des économies de l'OCDE et par le ralentissement de l'activité des zones émergentes. Rhône-Alpes a fait un peu moins bien que la moyenne nationale. Les exportations et les importations ont baissé respectivement de 3,7 % et de 2,5 %, contre +0,3 % et -2 % pour la France.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 13
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

Commerce extérieur
Une conjoncture internationale défavorable
près un bon cru en 2000, le commerce exté- à la région respectivement de -4,9 %, -12,2 %A rieur de Rhône-Alpes a pâti en 2001 de l'envi- et -7,1 %.
ronnement international marqué par le repli du com- Cette évolution s'est opérée en partie au profit de
merce mondial (-1,5 % contre +12 % en 2000), par l'ensemble formé par les pays d'Europe Centrale et
la décélération de l'ensemble des économies de Orientale (PECO) et la Communauté des Etats Indé-
l'OCDE et par le ralentissement de l'activité des zo- pendants (CEI). Les exportations en hausse de 8,2 %
nes émergentes. Rhône-Alpes a fait un peu moins vers les pays de cette zone semblent avoir bénéficié
bien que la moyenne nationale. Les exportations et du regain d'intérêt des entreprises de la région pour
les importations ont baissé respectivement de 3,7 % ces marchés et, pour certains, des nouveaux courants
et de 2,5 %, contre +0,3 % et -2 % pour la France. d'affaires dans les deux sens générés par la montée
Cela n'a, in fine, rien de surprenant puisque de nom- en puissance depuis 1998 d'investissements français.
breux pôles d'excellence de l'offre française (indus- Les exportations rhônalpines sont en retrait avec
tries mécaniques, électriques et électroniques et quasiment tous les autres groupes de partenaires com-
nombreux biens intermédiaires) se trouvent fortement merciaux. De -4,4 % avec les pays d'Asie et d'Océa-
econcentrés dans la région. Pour autant, par rapport nie, qui restent toutefois le 2 client de la région; de
eà ceux d'autres régions, le bilan de Rhône-Alpes n'a -3,4 % avec l'Amérique du Nord, 3 client de la ré-
pas été des plus contre-performants. Avec 11,1 % gion depuis 2000 et dont on aurait pu craindre pire
des exportations du pays (11,6 % en 2000) et 9,3 % évolution, et de -3,8 % avec l'Afrique. Seuls les pays
des importations (comme en 2000), la région Rhône- d'Amérique latine et du Proche et Moyen Orient, aux
e eAlpes conserve sa place de deuxième région expor- 6 et 7 rangs des clients de la région depuis 1998,
tatrice et importatrice après l'Ile-de-France (18,6 % ont vu leurs importations en provenance de Rhône-
et 27,7 %). Alpes progresser de 8 % et de 1,4 %.
Pris individuellement, les cinq principaux pays clients
Des exportations en baisse et une répartition de Rhône-Alpes restent les mêmes malgré la baisse
géographique légèrement modifiée. En valeur, les des exportations avec chacun d'eux. L'Espagne, qui
exportations rhônalpines ont diminué de 3,7 %. La a été moins sensible que ses partenaires de l'UE au
répartition géographique des échanges de Rhône- ralentissement mondial, a pris au Royaume-Uni la
Alpes par grandes zones reste globalement inchan-
gée et calquée sur celle de la France à quelques nuan- Les deux-tiers des commandes
ces près. Ainsi, les pays d'Europe Occidentale con-
viennent de l'Europe occidentaletinuent à recevoir environ 2/3 des exportations de la
région et à lui fournir un peu plus de 60 % de ses Répartition géographique des exportations
de la région Rhône-Alpes en 2001importations.
La part prédominante des pays d'Europe Occiden-
Proche et Moyen-Orient 2 % Amérique latine 0,3 %
tale a toutefois légèrement baissé en raison du ra-
PECO et CEI* 4 %lentissement de la demande intérieure, surtout dans
Afriquela zone Euro, et notamment en Allemagne, au
5 %
Royaume-Uni et en Italie qui ont réduit leurs achats
Amérique
du Nord
L'Allemagne et l'Italie, premiers clients 9 %
de la région
Asie et Océanie Europe occidentale
10 %Exportations en 2001 Variation 2000/2001 65 %
(en milliards d'euros) en %
Allemagne 5 333 -4,2
Italie  4 376 -6,2
Etats-Unis  3 056 -3,1
Espagne 2 610 -1,5
Royaume-Uni 2 541 -11,8
*PECO : Pays de l'Europe centrale et orientale Source : DouanesSource : Douanes
CEI : Communauté des Etats indépendants
18Economie
eplace de 4 client de la région. Ces cinq premiers bénéficie toujours de l'effet Airbus. La tendance est
clients absorbent, à eux seuls, 50 % des exportations cependant à la lente érosion du taux de couverture
de la région. des échanges rhônalpins : de 1998 à 2001, il est
passé de 126 % à 118 %.
Les exportations d'équipements et de composants Rhône-Alpes doit son excédent commercial princi-
électriques et électroniques sont en repli sensible, palement à ses échanges avec les pays d'Europe oc-
celles liées à l'industrie automobile et à l'industrie cidentale et, dans une moindre mesure, avec les Etats-
pharmaceutique restent dynamiques. Les exporta- Unis. L'Italie est restée en 2001 le premier pays four-
tions de la région sont composées principalement nisseur de Rhône-Alpes avec 15,1 % du total importé,
de biens intermédiaires (composants électriques et devant l'Allemagne (15 %) et les Etats-Unis (7,4 %).
électroniques, produits issus de la chimie et de la Les premiers excédents commerciaux bilatéraux de
plasturgie notamment) pour quasiment la moitié la région sont ceux dégagés avec l'Espagne, les Etats-
(46,8 % en 2001) et de biens d'équipements (équi- Unis et le Royaume-Uni.
pements mécaniques, électriques et électroniques En valeur, les importations se sont repliées de 2,5 %
pour l'essentiel) pour environ un quart (24,6 % en en 2001. La répartition sectorielle des produits im-
2001). Suivent les biens de consommation (autour portés par la région est, à quelques variations près,
de 10 %), les produits de l'industrie automobile et similaire à celle des exportations. Il en est de même
les produits des secteurs de l'énergie et de l'agro- pour la répartition géographique, ce qui confirme la
alimentaire. vocation éminemment industrielle de la région d'une
En 2001, les exportations des produits-phares de part, son degré d'ouverture commerciale élevé à
Rhône-Alpes se sont, sans réelle surprise, toutes con- l'égard de tous ses partenaires commerciaux, d'autre
tractées de manière sensible (produits de l'industrie part. Logiquement, les importations ont montré qua-
automobile, excepté), en phase avec la conjoncture siment les mêmes évolutions que les exportations.
internationale (notamment le retournement du cy- On retrouve ainsi parmi les importations en nette
cle de l'électronique et des télécommunications dans contraction celles portant sur les équipements et
composants électriques et électroniques (respective-le monde) et le recul des investissements productifs
ment -17,6 % et -13,3 %), les équipements mécani-en Europe. Sont également concernés par des baisses
ques (-2,7 %), les métaux et produits métalli-significatives : les produits de l'industrie textile
ques (-5,8 %). A l'inverse, les progressions les plus(-11,1 %), les produits en bois, papier et carton
notables ont été enregistrées pour les produits de la(-6,8 %), les produits de l'édition et de l'imprimerie
pharmacie et de la parfumerie (+28,2 %), les pro-(-24,2 %), enfin, les produits agricoles (-21,1 %).
duits de l'industrie automobile (+7 %), lesOn relèvera enfin, parmi les quelques variations en
combustibles et les carburants (+15,3 %).hausse, celles concernant les combustibles et les car-
burants (+20 %), les biens de consommation (+9 %)
mais surtout les produits de la pharmacie et de la
Antoine AVILAparfumerie (+36,6 %) et les produits de l'industrie
Direction régionale du Commerce Extérieurautomobile (+6,7 %), après leurs bonnes
performances de 2000.
Le commerce extérieur de la région avec le monde
Pour comprendre ces résultatsest traditionnellement excédentaire. En 2001, il a
econtinué à dégager le 2 excédent commercial
régional après celui de la région Midi-Pyrénées qui Les données disponibles concernent les mouvements de
marchandises en provenance ou à destination directe de
l'étranger en fonction des indications portées sur les docu-Exportations en baisse pour les
ments douaniers. Les échanges inter-régionaux ne sont pasproduits phares de la région
pris en compte, y compris les marchandises faisant l'objet d'un
Exportations transfert d'une région à l'autre après importation ou avantVariation
en 2001 exportation.2000-2001
(milliards
en % La notion de commerce extérieur doit être utilisée avec pru-
d'euros)
dence. La balance commerciale régionale calculée à partir
Composants électriques et électroniques 6,075 -8,4 des informations douanières ne doit pas être considérée
Produits de la chimie et de la plasturgie 5,505 -1,1 comme un agrégat économique pouvant faire l'objet du même
Equipements mécaniques 4,892 -2,3 type d'analyse que le solde national. Toutefois, les statistiques
Equipements électriques et électroniques 3,795 -16,8 douanières peuvent illustrer des tendances importantes de
Métaux et produits métalliques 2,374 -2,5
l'économie régionale.
Produits de l'industrie automobile 2,409 +1,4
Source : Douanes
19

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.