Chapitre "Commerce extérieur" extrait du Bilan économique et social - Picardie 2005

De
Publié par

En 2005, les échanges extérieurs de la Picardie ont poursuivi leur croissance pour atteindre leur plus haut niveau historique, avec une performance restant néanmoins légèrement inférieure à celle observée au niveau national, tant pour les exportations (+3.2% contre +4.1% pour la France. Cela étant, la région picarde enregistre un solde commercial négatif qui s'établit à 463 millions d'euros, se traduisant par une balance commerciale déséquilibrée avec un taux de couverture de 96.6% au regard du quasi équilibre (99.9%) constaté pour 2004. La Picardie demeure plus que jamais fidèle à son principal partenaire commercial : l'Allemagne.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 18
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins





COMMERCE EXTÉRIEUR
Poursuite de la croissance des échanges
En 2005, les échanges extérieurs de la Picardie ont poursuivi
leur croissance pour atteindre leur plus haut niveau
historique, avec une performance restant néanmoins
légèrement inférieure à celle observée au niveau national,
tant pour les exportations (+3,2 % contre +4,1 %
pour la France) que pour les importations
(+6,7 % contre +7,6 % pour la France).
Cela étant, la région picarde enregistre un solde commercial
négatif qui s'établit à 463 millions d'euros, se traduisant
par une balance commerciale déséquilibrée avec un taux
de couverture de 96,6 % au regard du quasi équilibre (99,9 %)
constaté pour 2004.
La Picardie demeure plus que jamais fidèle à son principal
partenaire commercial : l'Allemagne.
e commerce mondial a connu une pro- exportations (légèrement supérieures à 13
gression de l'ordre de 6 % en 2005 (con- milliards d'euros) que pour les importationsL
tre 9 % en 2004), qui reflète néanmoins le (13,5 milliards d'euros). Cette performance est
ralentissement (relatif) de l'économie mondiale, néanmoins légèrement inférieure à celle ob-
notamment lié à la hausse du prix du pétrole servée au niveau national, tant pour les expor-
et à l'instabilité provenant de conflits en Asie tations (avec une hausse de 3,2 % contre 4,1 %
centrale et au Moyen-Orient. pour la France) que pour les importations (avec
Dans ce contexte, le commerce extérieur une hausse de 6,7 % contre 7,6 % pour la
français est également en expansion, mais France).
ereste déficitaire en 2005 : avec une hausse de La Picardie demeure la 11 région expor-
ses approvisionnements (+7,6 %) et dans une tatrice française, sa part dans les exportations
moindre mesure de ses exportations (+4,1 %), françaises se stabilisant à 3,7 %.(contre 3,8 %
la France enregistre un déficit commercial qui en 2004). Par ailleurs, la Picardie gagne un
es'établit à -33,3 milliards d'euros en 2005, con- rang en se classant comme 9 région importa-
tre -18,3 milliards d'euros en 2004. Ce désé- trice française, sa contribution dans les impor-
quilibre résulte de la hausse sensible des tations françaises diminue légèrement pour
importations des produits énergétiques et des atteindre 3,5 % (contre 3,6 % en 2004).
matières premières, mais ne doit pas masquer Avec une augmentation de ses exporta-
la bonne performance des exportations fran- tions (+3,2 %) qui n'est toutefois pas suffisante
çaises qui, malgré l'appréciation de l'euro, ont pour "contrebalancer" un accroissement plus
, $ (
atteint leur plus haut niveau historique (près soutenu de ses importations (+6,7 %), le solde
4# - " %
de 350 milliards d'euros). Les ventes à l'étran- commercial picard replonge dans le rouge en






+ & #) ger de biens d'équipement et de biens inter- 2005 (-463 millions d'euros) après un quasi
( médiaires profitent d'une forte demande des équilibre en 2004 (-18 millions d'euros). ;%
pays d'Asie, de la croissance outre-atlantique Le taux de couverture picard (rapport

et d'un léger rebond de l'activité chez nos par- exportations/importations) baisse ainsi de 3,3
tenaires traditionnels européens. Les achats points pour s'établir à 96,6 %.
de biens de consommation et d'équipements


L'Allemagne reste le "poids lourd"bénéficient d'une demande intérieure soute-
nue, tant des ménages que des entreprises. des échanges commerciaux 5
de la Picardie...
( Une croissance des échanges
eGlobalement, environ 4/5 des échangeslégèrement inférieure

commerciaux (import + export) de la Picardieà celle de la France
sont réalisés avec les pays de l'Union euro-

Les échanges extérieurs de la Picardie en péenne à 25, dont près de la moitié (46,8 %
2005 sont restés dynamiques pour atteindre contre 47,7 % en 2004) avec trois pays "pro-
leur plus haut niveau historique, tant pour les ches" l'Allemagne (qui représente à elle seule ’ ’’ , -.- ( &
INSEE PICARDIE - Bilan économique et social 2005 29
)
)
)5
)


( (
((



COMMERCE EXTÉRIEUR
26,3 % des échanges picards), la Belgique (loin Un commerce extérieur picardDes résultats statistiques
derrière avec 11,7 %) et l'Italie (encore plus loinsensiblement "biaisés" toujours "fidèle"
avec 8,9 %). Les échanges massifs avec l'Al-au désavantage de la Picardie à l'Union européenne
lemagne s'expliquent en partie par le fait que
Les chiffres régionaux doivent être ana- La destination des exportations picardesnombre d'entreprises picardes sont sous-trai-
lysés avec prudence, car ils restent notoire- concerne essentiellement (77,1 % en 2005) lestantes des constructeurs automobiles alle-
ment "biaisés" au désavantage de la Picar- pays de l'Union européenne à 25 (où les 10mands (fabrication de tableaux de bord) :die pour les raisons suivantes :
Nouveaux États Membres-NEM représententl'implantation du groupe VAG à Villers-Cotterêts- certaines exportations picardes, telles que
4,1% des exportations picardes). Plus de laaccentue ce phénomène.les céréales expédiées à partir de ports de
moitié (51,4 %) de ces exportations sont à des-la Manche (hors Picardie) ou de la Mer du
tination de quatre pays "proches" : Allemagne... avec toutefois une "montéeNord ne sont pas comptabilisées localement ;
(19,2 %), Belgique (11,8 %), Royaume-Uni- certaines exportations indirectes de biens en puissance" de la Chine
(10,6 %) et Italie (9,7 %). La Belgique sert no-intermédiaires destinés à être exportés, tels
Quatre autres pays européens sont éga- tamment de "relais" à la Picardie pour expor-que les flux de l'unité AIRBUS de Méaulte
lement présents dans le classement des 10 ter vers les pays d'Afrique et les pays du Nord(Somme) vers les usines d'assemblage de
premiers partenaires de la région : Royaume- (Pays-Bas et Pays nordique). Parmi les dixSaint-Nazaire et Toulouse, pour des avions
généralement exportés de Toulouse, ne sont Uni, Pays-Bas, Espagne et Pologne. Seuls les premiers pays "clients" de la Picardie, viennent
également pas comptabilisées ; États-Unis (stable au 7ème rang), la Chine (en ensuite l'Espagne (8,9 %), puis les États-Unis
e e- la Picardie abrite de nombreuses unités de progression sensible du rang de 10 partenaire au 6 rang (5,9 %), les Pays-Bas (4,4 %), la
eproduction de groupes dont les sièges so- en 2004 à celui de 8 partenaire avec 2,7 % Pologne (1,8 %), la Suisse (1,7 %) et la Suède
ciaux sont situés hors de la région (notam- (1,6 %).des échanges picards en 2005) et le Chili (en
ment à Paris) et dont l'activité internationale tant que fournisseur de cuivre pour les usines Hors UE à 25, les autres zones d'exporta-
n'est pas prise en compte localement ; de câbles Alcatel-Nexans de l'Aisne) viennent tion restent marginales : on peut cependant
- et surtout, les importations picardes massi- "troubler" cette prééminence européenne. noter les légères progressions des zones Amé-
ves de véhicules du groupe Volkswagen im-
planté à Villers-Cotterêts (Aisne) sont entiè-
rement comptabilisées, alors qu'elles s'adres-
e eLa Picardie 11 région exportatrice et 9 région importatricesent majoritairement à la demande nationale.
Échanges globaux de la France - Résultats comparés des régions françaisesA contrario, il est vrai que les approvision-
Unités : milliers d'Euros caf fab hors matériel militaire et %nements énergétiques de la région (électri-
cité, gaz et pétrole) ne sont pas recensés Exportations Importations Solde
dans les statistiques douanières, mais res- Export./
2005 Rang% 2005 Rang% 2005 Rangtent loin de contrebalancer les éléments pré- Import.
cités.
Ensemble 349 090 634 100,0 382 431 012 100,0 -33 340 378 91,3
Île-de-France 65 433 878 1 18,7 101 032 923 1 26,4 -35 599 045 23 64,8
Rhône-Alpes 39 078 716 2 11,2 32 550 654 2 8,5 6 528 062 2 120,1
Nord - Pas-de-Calais 30 044 854 3 8,6 31 170 029 3 8,2 -1 125 175 16 96,4
Alsace 22 340 195 4 6,4 24 156 234 5 6,3 -1 816 039 19 92,5
Midi-Pyrénées 21 361 017 5 6,1 12 217 525 11 3,2 9 143 492 1 174,8
Haute-Normandie 20 797 056 6 6,0 24 687 420 4 6,5 -3 890 364 21 84,2
Lorraine 18 000 494 7 5,2 12 335 473 10 3,2 5 665 021 3 145,9
PACA 16 424 162 8 4,7 23 288 235 6 6,1 -6 864 073 22 70,5
Centre 15 733 206 9 4,5 13 805 759 8 3,6 1 927 447 6 114,0
Pays de la Loire 14 369 928 10 4,1 15 931 496 7 4,2 -1 561 568 18 90,2
Picardie 13 042 820 11 3,7 13 505 966 9 3,5 -463 146 14 96,6
Aquitaine 10 709 539 12 3,1 8 813 117 12 2,3 1 896 422 7 121,5
Bourgogne 7 973 767 13 2,3 5 325 286 15 1,4 2 648 481 4 149,7
Bretagne 7 413 720 14 2,1 7 444 516 13 1,9 -30 796 12 99,6
Champagne-Ardenne 7 000 068 15 2,0 5 251 891 16 1,4 1 748 177 8 133,3
Franche-Comté 6 732 141 16 1,9 4 497 999 17 1,2 2 234 142 5 149,7
Languedoc-Roussillon 5 064 689 17 1,5 6 560 887 14 1,7 -1 496 198 17 77,2
Auvergne 5 010 429 18 1,4 3 802 055 20 1,0 1 208 374 9 131,8
Poitou-Charentes 4 845 416 19 1,4 4 249 496 18 1,1 595 920 10 114,0
Basse-Normandie 3 177 535 20 0,9 4 063 307 19 1,1 -885 772 15 78,2
Limousin 1 551 016 21 0,4 1 504 914 22 0,4 46 102 11 103,1
DOM 273 959 22 0,1 3 142 431 21 0,8 -2 868 472 20 8,7
Corse 15 198 23 0,0 113 872 23 0,0 -98 674 13 13,3
Indéterminé 12 696 831 3,6 22 979 527 0,0 -10 282 696 55,3
Source: Douanes
INSEE PICARDIE - Bilan économique et social 200530COMMERCE EXTÉRIEUR
rique du nord, Asie et Océanie et autres PECO- tion liée en partie aux importations de véhicu-
CEI, contre un fléchissement des zones Pro- les du groupe VAG ; la Chine (-534 millions
che et Moyen-Orient, Amérique latine et d'euros contre -341 millions d'euros en 2004)
Afrique. À noter que les nombreux industriels et la Pologne (-176 millions d'euros contre -70
picards spécialisés dans la robinetterie et la millions d'euros en 2004), alors que l'impor-
Saisies douanières en 2005
serrurerie exportent traditionnellement vers les tant déficit avec le Chili se stabilise (-516 mil-
Au niveau national, l'année 2005 sepays méditerranéens, notamment vers les pays lions d'euros contre -510 millions d'euros en
caractérise à nouveau par une augmentationde l'Afrique du Nord. 2004).
des saisies dans certains secteurs clés de la
L'origine des importations picardes pro-
fraude, notamment ceux de la contrefaçonDe fortes disparitésvient essentiellement (79,1 % en 2005) des
et de la contrebande de tabac :départementalespays de l'Union européenne à 25 (où les 10
- les contrôles douaniers sur la contrefaçon
NEM représentent 5,4 % des importations pi- ayant été une priorité douanière en 2005,L'analyse départementale du solde com-
cardes), et l'Allemagne reste de très loin le prin- le nombre d'articles saisis est passé de 3,5mercial révèle la persistance du déficit de
cipal "fournisseur" de la Picardie avec 33,1 % millions en 2004 à 5,6 millions en 2005l'Aisne (-1 485 millions d'euros contre -1 213
des importations picardes. D'autres pays euro- (+60 %) ;millions d'euros en 2004) dû en grande partie
péens suivent : Belgique (11,6 %), Italie - les quantités de tabac saisies ont égale-aux importations de véhicules allemands
(8,0 %), Royaume-Uni (5,9 %), Pays-Bas ment connu une nette progression, passant(1 789 millions d'euros) et l'embellie de l'excé-
(5,3 %), Espagne (4,0 %), Pologne (3,1 %). de 185 tonnes en 2004 à 206 tonnes en
dent de la Somme (+1 079 millions d'euros
Dans le classement des 10 premiers pays four- 2005.
conte +949 millions d'euros en 2004). En re-
e Par contre, les quantités totales de stu-nisseurs, la Chine se classe au 6 rang (4,6 %),
vanche, l'Oise enregistre pour la 1ère fois un
e péfiants saisies sont en léger retrait par rap-devant le Chili (8 avec 3,9 %), et les États-
solde négatif de ses échanges extérieurs (-58e port à l'année 2004.Unis (10 avec 2,4 %).
millions d'euros). Au total, les services douaniers picardsPar zone d'importation, on note la nette
La ventilation départementale des 13 043 ont saisi en 2005 :progression des zones Asie et Océanie et
millions d'euros d'exportations en 2005 met en - 6 046 articles de contrefaçon (notammentautres PECO-CEI, la diminution des zones
évidence la prédominance de l'Oise (45,8 % des vêtements et articles de sport ainsi queAmérique Latine, Amérique du Nord et Afrique,
des exportations régionales), suivie de très loin des cigarettes) ;
et la marginalité de la zone Proche et Moyen-
par l'Aisne (27,8 %) et la Somme (26,4 %). - 130 kilogrammes de cigarettes de contre-
Orient. Depuis deux ans, l'augmentation des
De la même façon, la répartition départe- bande ;
échanges avec les PECO est favorisée par l'im- - 1,6 tonne de produits stupéfiants (canna-mentale des 13 506 millions d'euros d'impor-
plantation massive des constructeurs (et sous- er bis, héroïne) ;tations place l'Oise au 1 rang (44,7 % des
traitants) automobiles et de mécanique dans - 801 doses d'ecstasy.importations régionales), devant l'Aisne
ces pays d'Europe centrale et orientale. Les recettes perçues par la circonscrip-(37,8 %) et la Somme (17,5 %).
tion de Picardie se sont élevées en 2005 à
L'Allemagne n'est plus la seule 7,4 millions d'euros pour la TIPP et 131,2 mil-Des filières d'excellence
lions d'euros pour les contributions indirec-"responsable" du déficit bien enracinées
tes (essentiellement droits sur les boissonscommercial picard
La répartition sectorielle des échanges alcoolisées).
La forte dégradation du déséquilibre des montre un secteur particulièrement déficitaire : L'administration des douanes contribue
aussi à la qualité de l'environnement enéchanges extérieurs picards en 2005 (-463 l'industrie automobile qui accuse un déficit de
taxant les activités polluantes.millions d'euros contre -18 millions d'euros en -1 907 millions d'euros (contre -1 629 millions
En 2005, 429 millions d'euros ont été re-2004) s'explique principalement par l'aggrava- d'euros en 2004), suivie par le poste biens in-
couvrés, la contribution de la Picardie à lation sensible du déficit des échanges avec trois termédiaires où l'on observe un solde négatif
TGAP s'élevant à près de 4 millions d'euros.pays : l'Allemagne (-1 969 millions d'euros con- de -488 millions d'euros (contre -136 millions
tre -1 735 millions d'euros en 2004), détériora- Source : DDRDI Picardied'euros en 2004).
. " &% $( -
% D! D % D D
+ & #)
? 0 " 0 " ?
" F ?( " F ?5
5? 3 < E ?(
3 < E ? ?)
< ? ; " 5?
?( 4 E ? -
? ? < ; "
?5 ? " -
?) " ? $
?( 4 E ? $ .















’ , -.- ( &
INSEE PICARDIE - Bilan économique et social 2005 31

À l'inverse, trois secteurs dégagent un Si les filiales de production de grands grou-Pour en savoir plus
solde excédentaire : tout particulièrement les pes "tirent" l'export picard, on assiste malgré
La brochure "Les échanges internatio- biens de consommation (+1 070 millions tout à l'émergence d'entreprises picardes pro-
d'euros contre +759 millions d'euros en 2004), metteuses à l'international.naux de la Picardie en 2005", publiée
suivis par les biens d'équipement (+429 mil- Ainsi, de nombreuses Entreprises Promet-par la DRDDI, la DRCE, la CRCI et
l'AREX Picardie. lions d'euros contre +594 millions d'euros en teuses à l'International (EPI) picardes occupent
2004) et les produits des industries alimentaires une place honorable (Burton-Corblin, CFCAI,www.missioneco.org/picardie
(+509 millions d'euros contre +447 millions Champagne Pannier, Chaulnes Textiles Indus-www.exporter.gouv.fr
d'euros en 2004). tries, Clal-Msx, Condi-Film, Cornilleau, Delabie,www.douane.gouv.fr
Douce Hydro, Ensival Moret, FAVI, Forest-Linéwww.e-picardie.net
Albert, Francolor Pigments, Godin, Hazemeyer,Les principaux
Le Bourget, Le Creuset, Maguin, Métarom,exportateurs picards
Poclain Hydraulics, Tergal Fibres, THG, Trian-
gle Industries, Trocmé-Vallart, Uranie Interna-Les principaux exportateurs picards sont
tional...).avant tout (les unités de production) de grands
groupes internationaux de la chimie (Goodyear,
Perspectives 2006
Continental, Rohm and Haas, BASF...), de la
métallurgie (Nexans-Alcatel, Sollac-Arcelor, Le commerce mondial devrait connaître
Tréfimétaux-KME...), de la parfumerie (Cha- une croissance soutenue de l'ordre de 7 % en
nel, YSL, Givenchy, Clarins...), de la construc- 2006 qui profitera globalement au commerce
tion mécanique (AGCO, CNH-FIAT, picard, même si la zone euro reste encore "à
Goss-Heidelberg, Caterpillar...), de l'agroali- la traîne", sans compter un certain nombre d'in-
mentaire (Saint-Louis, Tereos, Roquette, certitudes quant à la poursuite de la hausse
Nestlé...)… du prix des matières premières et des appro-
visionnements en provenance d'Asie.
Dans ce contexte de "reprise fragile", les
Légère progression des importations en provenance d'Asie et Océanie en 2005 résultats provisoires du commerce extérieur
Répartition géographique des échanges de la Picardie en 2004 et 2005 erpicard au 1 trimestre 2006 apparaissent néan-
Exportations Importations moins encourageants et montrent un retour à
2004 2005 2004 2005 l'équilibre.
% % % %en m€ en m€ en m€ en m€
Analyse réalisée par Michel DHÉEurope Occidentale 10 518 83,2 10 770 82,6 10 555 83,4 10 962 81,7
DRCE PicardieUE à 25 (dont 10 NEM) 9 895 78,3 10 055 77,1 10 254 81,0 10 684 79,1
assisté par Anthony LAMBERTYNPECO et CEI 636 5,0 779 6,0 594 4,7 802 5,9
Autres Europe 623 4,9 715 5,5 301 2,4 278 2,1 à partir des statistiques douanières
Asie et Océanie 643 5,1 679 5,2 819 6,5 1 213 9,0 fournies par Viviane COUTURE
Amérique du Nord 783 6,2 820 6,3 337 2,7 337 2,5 DRDDI Picardie
Amérique latine 146 1,2 179 1,4 577 4,6 574 4,3
Afrique 327 2,6 356 2,7 247 2,0 223 1,7
Proche et Moyen-Orient 197 1,6 214 1,6 15 0,1 21 0,2
Divers et TOM 26 0,2 26 0,2 108 0,9 175 1,3
Total 12640 100,0 13043 100,0 12658 100 13505 100,0
Source : DRDDI
/ 0
# & + 122
3 - "
+ & #)
) %
(











0"
4 " #
C F
’ , -.- ( &
INSEE PICARDIE - Bilan économique et social 200532

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.