Commerce : des métiers variés, une précarisation croissante

De
Publié par

Moins de vendeurs, mais plus de caissiers et de représentants de commerce : depuis une vingtaine d'années,les mutations du commerce et l'essor de la grande distribution ont beaucoup modifié la répartition des métiers. Alors qu'une forte proportion de cadres commerciaux est en recherche d'emploi, les intermédiaires du commerce ne connaissent pas le chômage. Enfin, la précarisation du métier de vendeur semble croissante.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 37
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

Commerce :
des métiers variés,
une précarisation
croissante
Commerçants à leur compte ou nie précédente et qu'il croît encore au ni-
salariés vendeurs, représentants, veau national. Ils se répartissent en cinq
caissiers, chefs de rayon et ca- familles professionnelles bien différenciées.
dres commerciaux… : plus deMoins de vendeurs,
23 000 personnes ont une activitémais plus de caissiers Les vendeurs :
commerciale en Limousin. Elles
et de représentants de vers un rajeunissementreprésentent 8,5 % de la popula-
commerce : depuis une tion active, soit un peu moins que Les plus nombreux sont les vendeurs : plus
vingtaine d’années, les dans l'ensemble de la métropole de 9 000 dans la région. Cette famille pro-
(près de 10 %). fessionnelle est constituée à 60 % de sala-mutations du commerce et
Leur nombre a diminué de 2 % riés, les non salariés étant de petits com-l'essor de la grande distri-
entre 1990 et 1999, alors qu'il merçants à leur compte. Le développementbution ont beaucoup était en progression sur la décen- de la grande distribution a mis à mal les
modifié la répartition des
métiers.
Alors qu'une forte
proportion de cadres
commerciaux est en re-
cherche d'emploi, les
intermédiaires du com-
merce ne connaissent pas
le chômage. Enfin, la
précarisation du métier de
vendeur semble croissante.petits détaillants : la population des ven- vée des métiers du commerce. Les entre 1982 et 1999). En 1999, les
deurs est en baisse constante, d'un tiers en vendeurs sont peu qualifiés : les 5 400 représentants commerciaux
vingt ans, en Limousin comme en France. trois quarts n'ont pas de diplôme constituent un quart des actifs du
En 1999, les vendeurs régionaux représen- ou sont titulaires d'un CEP, BEPC, commerce limousin et sont essen-
tent près de 40 % des actifs du commerce CAP, ou BEP. tiellement employés dans le com-
(32 % en France). Plus de 12 % d'entre eux Le nombre de chômeurs à la re- merce, mais également dans les
vendent des produits agroalimentaires. Plus cherche d'un emploi de vendeur services aux entreprises. 95 %
des deux tiers sont des femmes. est plutôt en augmentation, mais sont salariés. Un tiers des repré-
De nombreux commerçants sont partis à la en 2004, près des deux tiers ont sentants sont des femmes, contre
retraite et la famille professionnelle des ven- trouvé un emploi dans l'année. un quart en 1990.
deurs a rajeuni : les moins de 30 ans repré- À la fin 2004, les chômeurs sont
sentent un quart des actifs et la part des surtout des jeunes : 32 % ont Peu de chômage chez
50 ans et plus a diminué de deux points moins de 25 ans (12 % ont plus
les représentantsentre 1982 et 1999. L'âge moyen est ainsi de 50 ans). Les trois quarts sont
passé de 42 ans à 40 ans. des femmes. Un tiers sont au Les représentants sont majo-
moins titulaires du baccalauréat. ritairement qualifiés : plus de la
La fin d'un contrat à durée déter- moitié ont un diplôme au moinsVendeurs : plus de précarité minée est la première cause de égal au baccalauréat, et un tiers
leur inscription au chômage. OnParmi les salariés vendeurs, 5 % sont des sont titulaires d'un CAP ou d'un
assiste à une précarisation crois-apprentis : cette proportion est la plus éle- BEP. Le métier rajeunit rapide-
sante du métier : seule- ment : la part des 50 ans et plus a
ment une offre d'emploi sur diminué de quatre points entre
deux concerne un contrat 1982 et 1999. Les moins de
proposé pour six mois au 30 ans représentent un quart des
moins. actifs en 1999.
Représentant est une profession
commerciale peu touchée par leReprésentants de
chômage. Les démissions contri-commerce :
buent largement à l'inscription à
plus nombreux l'ANPE. Les offres déposées con-
Le salaire net horaire moyen des employés cernent très majoritairement desLes représentants commer-
du commerce est de 9,50 euros pour un contrats de plus de six mois. Ce-ciaux constituent la se-
homme et de 8,50 euros pour une femme. Il pendant, la proportion de chô-conde famille profession-est très variable selon le secteur de travail.
meurs de longue durée est ennelle du commerce. Ils ren-Un homme gagne 9,30 euros par heure en
augmentation.dent visite à des clients po-moyenne dans le commerce de détail, 10
tentiels (professionnels oueuros dans le commerce de gros et 6,40 euros
particuliers) pour leur pré-dans les industries agroalimentaires (commer- Caissiers et employés de
ces alimentaires avec fabrication sur place du senter des produits ou ser- libre-service : métiersproduit). Une femme perçoit 8,50 euros en vices. C'est un métier en
d'insertionmoyenne à l'heure dans le commerce de dé- forte croissance, en Limou-
tail, 8,70 euros dans le commerce de gros et sin comme en France (pro- Le raz-de-marée de la grande dis-
8,10 euros dans les industries agroalimentaires. gression de plus de 40 % tribution a provoqué un triplement
INSEE Limousin - numéro 22 - janvier 2006en vingt ans du nombre de cais-
siers et d’employés de libre-ser-
On dénombre 17 300 employés de commerce salariés en Limousin, ce
vice, dans la région comme en qui représente en 2002 un cinquième de l'ensemble des employés. La
France. Ils sont près de 4 000 en moyenne d'âge est peu élevée : 32 ans et demi. Plus de quatre sur dix
Limousin en 1999. travaillent à temps partiel, les femmes sont majoritaires (73 %). Près des
Exclusivement salarié, c'est l'en- trois quarts sont employés dans le commerce de détail, contre 7 % dans
semble de métiers du commerce le commerce de gros et autant dans les industries agroalimentaires.
le plus féminisé : près de 85 %
des caissiers et des employés de Les emplois saisonniers d'été sont très nombreux. Il concernent jusqu'à
libre-service sont des femmes. On 31 % des employés de commerce, contre seulement 16 % pour les autres
y observe également la plus forte employés ou les ouvriers.
proportion de contrats à durée
déterminée (13 %).
Il s'agit d'un métier plutôt jeune,
avec une moyenne d'âge de
33 ans en Limousin en 1999, en
hausse cependant de deux ans par
rapport à 1982. Seuls 7 % des
actifs sont âgés de plus de 50 ans.
Ils sont dans l'ensemble peu qua-
lifiés : 73 % n'ont pas de diplôme,
ou ont un CEP, BEPC, CAP, ou BEP,
même si la proportion de bache-
liers a augmenté de plus de six
points entre 1990 et 1999.
Emplois de caissiers :
rotation et flexibilité
Ce sont des métiers d'insertion
pour de jeunes femmes peu di-
plômées et les offres trouvent ra- ils sont responsables d'achats ou d'un
Pas de chômage pour lespidement preneur. Les trois quarts rayon ; lorsqu'ils sont à leur compte, ils sont
des offres d'emploi déposées con- intermédiaires de grossistes ou responsables d'un magasin.
cernent des contrats de moins de Cette population est assez stable dans lacommerce
six mois. Ainsi, les mouvements région entre 1982 et 1999, alors qu'au ni-
d'entrée et de sortie d'emploi sont La famille professionnelle des veau national elle a augmenté de 58 %.
nombreux. Les emplois de cais- intermédiaires du commerce ras- Ils sont essentiellement employés dans le
siers sont très flexibles, le recours semble en Limousin 3 000 maî- commerce, mais peuvent également exer-
au temps partiel et aux contrats tres de magasins, intermédiaires cer dans l'industrie ou les services. En Li-
courts ou saisonniers étant impor- ou employés de commerce en mousin, beaucoup sont à leur compte :
tant. 1999. Dans une grande surface, 67 % sont salariés, contre 73 % au plan
INSEE Limousin - numéro 22 - janvier 2006national. Ce métier est moins que dans les autres métiers
féminisé : 40 % sont des fem- du commerce. Les moins
mes (47 % en France). de trente ans sont à peine
Il y a vingt ans, la profession 7 % en Limousin (contre
était vieillissante : de 46 ans 11 % en France), et 28 %
en 1982, la moyenne d'âge est sont âgés de 50 ans ou
revenue à 40 ans en 1999. plus, soit trois points de
Dans le même temps, les nou- plus qu'au niveau natio-
veaux intermédiaires sont de Les besoins d'analyse de l'emploi et du chômage par nal.
métier ont conduit à la création d'une nomenclatureplus en plus diplômés : en Comme généralement
spécifique des métiers fondée sur la famille profession-1999, plus de 44 % sont au dans les fonctions d'enca-
nelle ou FAP.moins titulaires d'un baccalau- drement, c'est la moins fé-
Les familles professionnelles sont un rapprochementréat. minisée des familles pro-
du Répertoire Opérationnel des Métiers et des EmploisLe chômage est peu fréquent fessionnelles du secteur :
(ROME), utilisé par l'ANPE pour codifier le métier deschez les intermédiaires de seulement 17 % de fem-
demandes et offres d'emplois, et de la nomenclaturecommerce, et la rotation est mes en 1999, cette fémi-
des Professions et Catégories Socioprofessionnelles
faible. Les offres concernent nisation étant plus faible
(PCS), utilisée notamment dans la codification du re-
essentiellement des contrats en Limousin qu'au niveaucensement de la population. La correspondance, qui
longs ou à durée indéterminée. national.repose sur des compromis pragmatiques entre deux
logiques différentes, aboutit au niveau le plus fin à 224
postes regroupés en 84 FAP. Cinq FAP sont concernées Qualifications enCadres commerciaux :
dans cette étude. Cette approche par métiers est à dis-
hausse, chômageâge moyen élevé tinguer de l'étude du secteur du commerce : certains
commerciaux exercent leur activité dans des entrepri- aussi
En Limousin, on compte 1 600 ses appartenant à d'autres secteurs. Inversement, tous
Les cadres commerciauxcadres commerciaux et les salariés des entreprises commerciales n'ont pas un
sont de plus en plus quali-technico-commerciaux. Ils métier strictement commercial (secrétaires, chauffeurs
fiés : un actif sur deux pos-sont responsables de la vente par exemple).
sède le baccalauréat.de divers produits : biens ali- Les données sur les salaires et les emplois saisonniers
Cette proportion a aug-mentaires, biens d'équipe- des employés de commerce proviennent des DADS
menté de 20 points entrements et de consommation, (déclarations annuelles de données sociales) de 2002.
1990 et 1999 (progressionetc. Dans leur grande majorité,
la plus forte des métiers duils sont salariés d'entreprises.
des fonctions commerciales dans commerce).Ces personnels peuvent également exercer
des entreprises industrielles ou de Le taux de chômage des cadres
services. commerciaux est très élevé et
De même qu'en France, leur ef- l'écoulement des demandes
50, avenue Garibaldi fectif a augmenté d'environ un d'emploi est difficile. Durant l'an-
87031 Limoges cedex tiers de 1982 et 1990, pour dimi- née 2004, 700 demandes d'em-
Tél 05 55 45 20 07 nuer dans la décennie suivante. ploi ont été enregistrées à l'ANPE,
Fax 05 55 45 20 01
L'âge moyen des cadres commer- dont 550 restent en attente au
ciaux est de 43 ans, plus élevé bout d’un an. Le tiers des deman-Informations statistiques 08 25 88 94 52
Abonnements 05 55 45 21 31 deurs d'emploi sont chômeurs de
Contact presse 05 55 45 20 58 longue durée. La part des plus de
50 ans est élevée. Pourtant, les
demandeurs d’emploi ont un ni-
www.insee.fr veau de qualification élevé : plus
de 70 % des chômeurs sont auDirecteur de la publication Michel Deroin-Thévenin
moins titulaires d'un baccalau-Rédacteur en chef Yann Leurs
Mise en forme Isabelle Bonneau réat.
Impression Lavauzelle Graphic
Maquette iti communication - Familles professionnelles :
vingt ans de métiers - Les dos-
Prix 2,50 €
siers de la DARES - ministère de
Dépôt légal : janvier 2006 Maryse Aguer (Insee)l'emploi, du travail et de la co-
Code SAGE : FOC062224 avec la collaboration de la DRTEFPhésion sociale- octobre 2004ISSN : 1765-4475
Copyright - INSEE 2006
- Site Internet :
www.travail.gouv.fr, rubrique
« La rediffusion, sous quelque forme que ce soit, des fonds de cartes issus
Études et statistiquesdu fichier GéoFLA® de l’IGN est soumise à l’autorisation préalable de l’IGN
et au paiement auprès de cet organisme des redevances correspondantes. »

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.