Commerce et services confirment leur dynamisme (Octant n° 113)

De
Publié par

En 2007, l’activité du commerce et des services continue d’affirmer une bonne santé. Négociants comme détaillants demeurent optimistes. Le commerce gagne 1 800 salariés. Dans les services, l’activité reste soutenue. Dans ce contexte l’emploi salarié privé continue de progresser (+ 2,1 %).

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 9
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

Commerce et services
confirment leur dynamisme
eEn 2007, l’activité du commerce et des services continue ment pour la 2 année consécutive. Ils
jugent que leur activité en 2007 estd’affirmer une bonne santé. Négociants comme
nettement meilleure que les cinq der-
détaillants demeurent optimistes. Le commerce gagne nières années.
1 800 salariés.
Le raffermissement ressenti en 2006Dans les services, l’activité reste soutenue. Dans ce
se renforce en 2007 dans tous les
contexte l’emploi salarié privé continue de progresser secteurs. Le commerce généraliste
(+ 2,1 %). alimentaire ainsi que le commerce
spécialisé en profitent nettement ; le
commerce généraliste non alimen-
n 2007, les commerçants esti- profitent nettement de l’accroisse- taire en bénéficie aussi mais plusEment que leur activité s’améliore ment de l’activité. En revanche, pour modérément.
epour la 2 année consécutive. Les les biens de consommation alimentai-
professionnels des services font état res et les biens intermédiaires, l’activi- Les stocks n’évoluent pas dans le
d’une activité soutenue. L’éclaircie de té ne s’améliore pas. commerce généraliste non alimen-
2006 dans le commerce et les servi- taire. Ils sont au contraire jugés plus
ces se poursuit ainsi en 2007. En 2007, la croissance de l’emploi importants dans le commerce géné-
dans le commerce de gros repart : raliste alimentaire. Ils s’allègent enfin
0,8 % après 0,5 % en 2006. Au niveau dans le commerce spécialisé.
national, elle est de 0,9 % en 2007.Les ventes s’améliorent
L’emploi dans le commerce de détailselon les grossistes
Pour le début d’année 2008, du fait poursuit son accroissement mais un
L’avis des négociants sur leurs ventes d’intentions de commandes station- peu plus modérément qu’en 2006
s’apprécie encore en 2007 comparé naires les négociants tablent sur une (1,9 % après 2,5 %). Au niveau natio-
aux six années précédentes. L’activi- activité de même envergure qu’en fin nal il augmente de 2,2 %.
té s’améliore en toute fin d’année d’année 2007.
2006 et demeure ainsi jusqu’à la fin
Interrogés en janvier 2008, les diri-erdu 1 semestre 2007 où elle se replie. geants du commerce de détail pré-eCependant, au 2 semestre elle s’ac- L’amélioration se conforte voient un repli d’activité pour le tout
croît de nouveau. début d’année 2008, avec des inten-dans le commerce de détail
tions de commandes orientées à la
Les biens de consommation non ali- L’opinion des détaillants sur le niveau baisse.
mentaires et les biens d’équipement de leurs ventes s’améliore sensible-
Bilan économique 2007 Octant n° 113 - Juin 2008 17Commerce - Services
L’opinion des négociants sur leurs ventes Les professionnels jugent que leursHausse des ventes de
s'améliore de nouveau en 2007 (soldes d’opinions en %) résultats d’exploitation se maintien-voitures neuves
20 nent à un bon niveau. La progression
Après un repli en 2006, le marché bre- est sensible dans les activités immo-
ton des véhicules neufs se redresse10 bilières, plus modérée dans les servi-
Opinion sur les ventes réalisées en 2007. Pendant l’année, 83 700 voi- ces aux particuliers. Un léger retrait
0 tures neuves (particulières et com- est ressenti dans les services aux
merciales) ont été immatriculées, soit entreprises.
-10 7,5 % de plus que l’année
précédente. En France, la hausse des prix à la
-20 consommation des services (+ 2,4 %
Avec 2,1 millions de voitures immatri- en décembre 2007) est proche de
-30 culées, le marché national est égale- celle de 2006 (+ 2,7 %). Cette pro-
ment en hausse (+ 3,2 %). gression résulte notamment des aug-
-40
mentations de prix des loyers.2002 2003 2004 2005 2006 2007
Moyennes mobiles sur trois bimestres Activité toujours soutenue L’emploi salarié dans les services
Source : Insee, enquêtes nationales de conjoncture pondérées par la structure régionale
Note : suite à un changement de nomenclature à partir de 2004, les résultats continue de progresser. Avec 9 000dans les services
de l’enquête concernant le secteur des biens d’équipement n’ont été intégrés qu’en fin
créations nettes, l’accroissement estd’année 2005. En Bretagne comme au niveau natio-
de 3 % comme en 2006. Au niveau
nal, la croissance de l’activité dans les
national, l’emploi dans les servicesservices reste soutenue en 2007.
s’accroît de 3,1 %.
France entière, la production du sec-
1teur progresse de 2,5 % après 3,0 %
Interrogés en janvier 2008 sur les
en 2006.
perspectives à trois mois, les profes-
sionnels des services tablent sur un
Dans la région, les professionnels des
maintien de l’activité à un bon niveau.L’amélioration de l'opinion des détaillants sur leurs ventes services font état d’une croissance
se conforte en 2007 (soldes d’opinions en %) toujours soutenue de leur chiffre d’af-
Lucile Cros20 faires. En revanche, leur optimisme
s’émousse en fin d’année.
10
Opinion sur les ventes réalisées En moyenne sur 2007, ils considèrent
0 que l’activité de la branche se main-
tient par rapport à 2006, et reste meil-
-10
leure que sur la période 2001-2005.
-20
L’activité s’accroît dans les services
aux particuliers. Les dirigeants des
-30
services aux entreprises et des activi-
tés immobilières ne signalent en re- 1- Activités immobilières, services aux en--40
vanche pas d’évolution notable de treprises et aux particuliers, hors transports2002 2003 2004 2005 2006 2007
et activités financièresleur activité.
Moyennes mobiles sur trois bimestres
Source : Insee, enquêtes nationales de conjoncture pondérées par la structure régionale
Pour comprendre ces résultats
Services : la croissance est toujours soutenue en 2007
L’Insee effectue des enquêtes nationales auprès des entreprises des secteurs du com-(soldes d’opinions en %)
merce de détail, du commerce de gros et des services marchands.
50
Les résultats régionaux sont obtenus en appliquant aux indicateurs nationaux élémentai-
40 1res la structure régionale des établissements selon leur secteur d’activité et leur taille .LeServices aux entreprises
profil régional est établi à partir des masses salariales de la source CLAP (Connaissance
30
Locale de l’Appareil Productif).
20
Ensemble des services Les résultats sont présentés sous la forme de soldes d’opinions, écarts entre les propor-
tions d’entrepreneurs qui estiment la situation en hausse et en baisse au regard de la ques-
10
tion posée. Les réponses stable n’influencent pas la valeur des soldes. Cette représenta-
tion améliore la lisibilité sans perte d’information notable.
0
Services aux particuliers
L’interprétation des soldes d’opinions est fondée sur l’évolution des séries plutôt que sur
-10
leur niveau. On peut toutefois comparer les soldes d’opinions à leur moyenne de longue
période afin de tenir compte du comportement usuel de réponse des chefs d’entreprise.
-20
2002 2003 2004 2005 2006 2007
1 - Sauf pour les entreprises du secteur des services marchandsMoyennes mobiles sur trois trimestres
Source : Insee, enquêtes nationales de conjoncture pondérées par la structure régionale
18 Octant n° 113 - Juin 2008 Bilan économique 2007

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.