Commerce extérieur : Reprise au second semestre 1999

De
Publié par

Dès le milieu de l'année 1999, importations et exportations ont repris un rythme de bon niveau. Pour ce qui est des exportations, c'est surtout l'automobile et les produits agricoles qui ont participé à ces bons résultats. En revanche, les biens intermédiaires régressent. Les importations progressent essentiellement grâce aux produits énergétiques et, dans une moindre mesure, à l'automobile.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 3
Tags :
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

ACTIVITES ECONOMIQUES
Commerce extérieur
Reprise au second semestre1999
Dès le milieu de l’année 1999, importations et exportations ont repris un rythme de bon niveau. Pour ce
qui est des exportations, c’est surtout l’automobile et les produits agricoles qui ont participé à ces bons 27
résultats. En revanche, les biens intermédiaires régressent. Les importations progressent essentiellement
grâce aux produits énergétiques et, dans une moindre mesure, à l’automobile.
rofitant d’un environnement agricoles en hausse de 20% appor- l’année 1999, les produits énergéti-
international favorable, les tent également une contribution de ques contribuent amplement à euxPéchanges commerciaux de plus d’un point. En revanche, les seuls à l’augmentation annuelle
biens entre la Haute-Normandie et biens intermédiaires, qui intervien- des importations. Mise à part l’au-
l’étranger ont repris en milieu nent pour un tiers des exporta- tomobile en hausse de 5%, tous les
d’année 1999. Ils ont même fran- tions, sont en recul de 2%. Les im- autres secteurs sont stables ou en
chement accéléré au 4e trimestre portations quant à elles se sont recul. Les biens intermédiaires qui
1999, atteignant un rythme de stabilisées dès le deuxième tri- sont aussi un poste considérable
croissance de plus de 20% en glis- mestre et ont connu une progres- des importations régionales (30%)
sement annuel, tant pour les ex- sion très soutenue au cours des ont décliné au cours des neuf pre-
portations que pour les importa- deux trimestres suivants. Elles miers mois et n’ont pu inverser la
tions. En cumul annuel, les augmentent de 6% sur l’année tendance qu’au 4e trimestre. Au
exportations progressent de 4,3% 1999 et atteignent les 85 MdF, le total, la balance commerciale dé-
et établissent un nouveau record chiffre le plus élevé depuis quinze gage un excédent de plus de 24
de 109 milliards de francs ans, c’est-à-dire à une époque où MdF équivalent à celui de l’année
(MdF)-données douanières les importations de pétrole brut précédente.
CAF/FAB. Ce progrès est dû, pour constituaient les deux tiers ou da- En outre, le taux de couverture
les trois quarts, à l’automobile qui vantage encore des importations se maintient à un niveau nette-
ne représente cependant que le haut-normandes, contre un tiers en ment plus élevé pour la région
cinquième des exportations 1999. Les cours du pétrole n’ayant qu’au niveau national (1,3 contre
haut-normandes. Les produits cessé d’augmenter tout au long de moins de 1,1).
La Haute-Normandie réalise
plus de la moitié de ses échangesIMPORTATIONS (CAF) DE LA HAUTE-NORMANDIE
commerciaux extérieurs avec
100 l’Union européenne. C’est dans européenne que se trou-
vent ses six clients les plus impor-
80 tants avec, en tête, le
Total des importations Royaume-Uni, l’Allemagne et
l’Espagne qui sont destinataires
60
chacun de 10 à 11% des exporta-
Autres importations tions en 1999. Si le Royaume-Uni
reste de loin le principal fournis-
40
seur (17%), l’Arabie Saoudite re-
Produits énergétiques monte à la deuxième place, juste
20 devant l’Allemagne, avec près de
1989 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999
10% des importations pour cha-
cune
Francis COUVOUTUnité : milliard de francs Source : Direction interrégionale des douanes
AVAL 89 2e TRIMESTRE 2000

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.