Commerce international : les atouts de l'industrie alsacienne

De
Publié par

Bénéficiant de sa situation géographique, l'Alsace s'insère dans le commerce international grâce notamment aux biens circulant entre les établissements des grands groupes. En 2010, les échanges s'élèvent à 55 milliards d'euros. Malgré la crise, les principaux indicateurs confirment le rôle important joué par le commerce extérieur. Les équipements mécaniques et électriques, les produits de l'industrie automobile et de l'industrie chimique sont les plus échangés. Deux tiers des opérations commerciales de la région sont réalisées avec l'Union européenne. Des échanges extérieurs globalement favorables jusqu'en 2007 Des échanges concentrés autour de quelques groupes de produits Une spécificité : les échanges d'équipements électromédicaux Des importations principalement destinées à l'industrie de transformation L'Allemagne, partenaire privilégié de l'Alsace Des échanges avec les marchés porteurs à développer
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 26
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins

N°28 FÉVRIER 2012POUR L ALSACE'
Commerce international : les atouts
de l'industrie alsacienne
En 2010, les exportations deBénéficiant
En 2010, l'économie alsacienne
l'Alsace vers l'étranger se sont éle-de sa situation géographique, pèse pour 7 % des exportations
vées à plus de 26,5 milliards d'eu- françaises et 6 % des importations.l'Alsace s'insère
ros. Ce montant représente 7 % des Les biens intermédiaires avec
danslecommerceinternational, exportations françaises classant les machines et équipements
e pour l'industrie constituent le pre-grâcenotamment l'Alsace au 5 rang des régions, de-
mier poste des échanges : 14 %vancée par l'Île-de-France, Rhône-auxbienscirculant
des produits régionaux exportésAlpes, Midi-Pyrénées et Nord-Pas-entrelesétablissements contre 8 % au niveau national.
de-Calais. Proportionnellement à
L'Allemagne est le premier clientdesgrandsgroupes.
son poids économique, l'Alsace est et fournisseur de la région, avec
En2010,leséchangess'élèvent une région particulièrement active 29 % des ventes et 27 % des
à55milliardsd'euros. sur le plan international. achats.
Sa force s'apprécie également auMalgrélacrise,
regard d'autres indicateurs écono- moyenne nationale. Cet écartlesprincipauxindicateurs
miques, car le commerce extérieur significatif est lié à l'importance de
confirment
présente d'importantes disparités l'industrie dans la valeur ajoutée
lerôleimportantjoué selon les régions qu'il soit ques- régionale. C'est en effet l'industrie
parlecommerceextérieur. tion d'ouverture, de dynamique qui contribue le plus souvent aux
des échanges, ou encore de de- échanges extérieurs, et elle estLeséquipements
gré de spécialisation. très présente en Alsace.mécaniqueset électriques,
les produits
La contribution régionale demeure Les importations alsaciennes de
de l'industrie automobile élevée dans le contexte national si produits en provenance de l'étran-
et de chimique l'on s'intéresse au poids de ses ex- ger s'élèvent à 28,4 milliards d'eu-
portations dans son économie. En ros en 2010. Là encore, la contri-sontlespluséchangés.
effet, en rapportant les exporta- bution alsacienne est très élevéeDeuxtiersdesopérations
tions au produit intérieur brut ré- puisque l'économie locale effectue
commercialesdelarégion
gional, l'Alsace se positionne au 6 % des importations françaises,
esontréaliséesavec premier rang des régions avec ce qui classe l'Alsace au 6 rang
l'Unioneuropéenne. 47 %, soit 29 points au-dessus de la des régions.
1Atlas de l'industrie en Alsace Chiffres pour l'Alsace · n°28 · février 2012Taux d'ouverture des économies
régionales en 2009
L'Alsace, région frontalière et in- Entre 2000 et 2007, les transac-
dustrielle, affiche ainsi un taux tions se sont rapidement dévelop-
d'ouverture - moyenne des échan- pées. Les exportations ont aug-
ges rapportée au produit intérieur menté de près de 40 % pour
brut - plus de deux fois supérieur atteindre 28,3 milliards d'euros.En
au taux national, soit 46 % contre sept ans, les importations ont
19 %. Pour ce critère, elle se situe quant à elles progressé de 47 % et
au second rang après la Haute- dépassent 27,5 milliards d'euros
Normandie qui tire profit de l'impor- en 2007. Globalement, sur la pé-
tance de son port conteneur, le riode et à l'exception de l'année
premier de France. Les deux 2005, le commerce extérieur alsa-
régions ont de loin les taux les plus cien présente un taux de couver-
élevés, Midi-Pyrénées, troisième ture positif des importations par
région, atteignant 34 %. les exportations, ce qui n'est pas
Taux d'ouverture des économies régionales (en %)L'intensité de cette participation le cas au plan national.
(((exportations+importations)/2)/PIB)*100au négoce mondial s'explique
30 et pluségalement par la présence de Depuis, la situation a évolué dans
de 20 à moins de 30
nombreuses filiales de groupes un contexte de ralentissement de
de 15 à moins de 20
étrangers et un portefeuille d'acti- l'activité économique mondiale.
moins de 15
vités industrielles plutôt diversifié Aussi, après une année 2008 qui a France métropolitaine : 18,9 %
avec notamment l'automobile, la enregistré une certaine stabilité
mécanique, la chimie, l'agroali- du montant des exportations et
mentaire et l'électronique. des importations par rapport à de 3 % de son produit intérieur brut
l'année précédente, les effets de en moyenne annuelle sur la pé-
la crise ont fortement affecté les riode 2000-2008, a connu un reculDes échanges
échanges commerciaux, notam- de 2,8 % en 2009.extérieurs
ment dans l'industrie régionale.globalement
Son impact a été particulièrement Suite à ce net repli, le taux d'ou-favorables
marqué pour les exportations qui verture, qui traduit l'emprise dujusqu'en 2007
ont connu une baisse importante commerce international sur l'éco-
Depuis le début de la décennie en 2009 (-16 %).Quant aux impor- nomie locale, a nettement régres-
2000, l'Alsace est durablement tations alsaciennes, elles ont suivi sé dans l'ensemble des régions
installée parmi les économies ré- une tendance très proche avec françaises. L'Alsace accuse une
gionales les plus tournées vers une baisse de 18 %, conséquence forte baisse entre 2008 et 2009
l'international et sa dimension ex- d'une non-reconstitution des (-8 points) en conservant cepen-
e
portatrice a longtemps contribué stocks liée à un affaiblissement dant sa 2 place. En outre, elle
aux bonnes performances écono- général de la demande. reste la première région en termes
miques d'ensemble des entreprises Parallèlement, l'économie régionale d'exportations par habitant avec
locales. qui avait enregistré une croissance 12 800 euros pour 5 300 en moyenne
nationale.
Évolution du solde commercial alsacien entre 2000 et 2010
L'année 2010 affiche un dyna-
30 000 2 500Exportations et importations en millions d'euros Solde commercial en millions d'euros misme retrouvé en matière d'é-
2 000
changes extérieurs, même si les25 000
1 500
montants se situent en deçà de
1 000
20 000 ceux de 2007 et 2008 pour les ex-
500
portations. Le taux de couverture
15 000 0
s'est détérioré en Alsace du fait
-500
d'une reprise plus marquée des10 000
-1 000
importations que des exportations
-1 500
5 000 qui, à l'image de l'industrie régio-
-2 000
nale, continuent à pâtir du manque
0 -2 500
de diversification des pays clients,2000 2001 2002 2003 2004 2005* 2006 2007 2008 2009 2010
notamment vers les pays émer-
Exportations Importations Solde
gents qui alimentent la croissance
* En 2005, la comptabilisation d'une partie des exportations des produits de l'industrie automobile mondiale.
a été modifiée exceptionnellement et l'enregistrement s'est fait en Île-de-France.
Le solde (exportations-importations) a alors été estimé à 0 après correction pour cette année-là.
2 Chiffres pour l'Alsace · n°28 · février 2012 Atlas de l'industrie en Alsace
Source : Douanes
© IGN - Insee
Sources : Insee, DouanesDes échanges La région se distingue par une employeur privé de la région en-
concentrés autour spécialisation marquée dans la fa- tretient un flux d'affaires élevé
de quelques groupes brication de machines d'usage avec les fournisseurs de pièces et
de produits spécifique en particulier pour l'extrac- de prestations industrielles locali-
tion ou l'industrie agro-alimentaire sés dans l'Est de la France mais
Pour l'économie alsacienne, les ainsi que de machines agricoles et également dans le monde entier,
échanges extérieurs concernent forestières et de machines-outils. et plus particulièrement dans les
un grand nombre de biens et le Sur ces types de produits, 16 % pays voisins. Une importante
profil singulier de la région se des ventes totales de la France à partie de sa production de véhi-
distingue dans la nature des l'étranger sont réalisés par des éta- cules est destinée aux marchés
marchandises exportées. Il reflète blissements implantés en Alsace. extérieurs et son usine méca-
en partie ses spécificités et l'in- Les principaux acteurs régionaux nique fournit également de nom-
fluence des grandes unités indus- sur les marchés extérieurs sont breux autres sites d'assemblage
e
trielles installées sur son territoire. Liebherr à Colmar (2 exportateur à l'étranger.
En dix ans, la hiérarchie des régional), Millipore à Molsheim La présence d'autres entreprises
e e
produits exportés a faiblement (4 ) et Schaeffler à Haguenau (8 ). de renom parmi les principaux
évolué. Les ventes sont restées exportateurs comme Mercedes-
plutôt concentrées. En 2010, les L'Alsace se distingue également Benz et Bugatti à Molsheim et de
cinq premières familles de pro- par le poids important des expor- nombreux équipementiers comme
duits livrées à l'étranger représen- tations de matériels de transport, Général Motors à Strasbourg, qui
tent plus de la moitié du montant en particulier les produits de la alimentent bon nombre de cons-
total des exportations. filière automobile, très présente tructeurs de l'espace rhénan,
localement. Au total, les produits complète cette armature.
Les biens intermédiaires avec les de la construction et des équipe-
machines et équipements pour ments automobiles représentent Parmi les autres marchandises
l'industrie constituent le premier 13 % des exportations régionales. industrielles, les exportations de
poste des échanges. Ils participent Ce secteur qui emploie 17 000 sa- produits chimiques pèsent pour
pour 14 % des produits régionaux lariés en Alsace dispose de gran- 12 % du total régional.
exportés contre une moyenne de des unités de production, dont le Même si la chimie a subi d'impor-
8 % au niveau national. site de PSA Peugeot Citroën près tantes restructurations dans les an-
e
L'Alsace se positionne au 3 rang des de Mulhouse, nécessairement nées 1990, cette industrie lourde
régions, derrière la Franche-Comté et orientées à l’international. est toujours présente à travers de
la Bourgogne qui y réalisent respecti- La position géographique de l'éta- grandes organisations en Alsace.
vement 20 % et 15 % du montant blissement PSA est un atout en Les flux transfrontaliers avec les
total de leurs exportations. matière de logistique. Le premier usines chimiques allemandes et
Les vingt premières entreprises exportatrices d'Alsace en 2010*
Rang Département Catégorie Rang
Raison sociale Activité
régional du siège d'entreprise** national
1 Société d'Affrètement et de Transit 68 Affrètement et organisation des transports Petite 12
2 Liebherr-France 68 Fab. de machines pour l'extraction ou la construction Grande 64
3 Ricoh Industrie France 68 Fab. d'ordinateurs et d'équipements périphériques 85
4 Millipore 67 Fab. d'autres machines d'usage général Grande 103
5 General Motors 67 Fab. d'autres équipements automobiles Grande 121
6 Mercedes-Benz 67 Fab. de carrosseries et remorques 137
7 Les Grands Chais de France 67 Vinification Grande 154
8 Schaeffler France 67 Fab. d'engrenages et d'organes mécaniques de transmission 174
9 67 205Hager Electro Fab. de matériel de distribution et de commande électrique Grande
10 Kuhn SA 67 Fab. de machines agricoles et forestières 222
11 Mars Chocolat France 67 Fab. de cacao, chocolat et de produits de confiserie Grande 237
12 Sew Usocome 67 Fab. de moteurs, génératrices et transformateurs électriques 272
13 Behr France 68 Fab. d'équipements aérauliques et frigorifiques industriels Grande 273
14 Wrigley France SNC 68 Grande 285
15 Sharp Manufacturing France 68 Fab. d'ordinateurs et d'équipements périphériques Moyenne 315
16 Catalent France 67 Fab. de préparations pharmaceutiques Grande 329
17 Triumph International SA 67 Commerce de gros habillement et de chaussures 343
18 Lanxess Emulsion Rubber 67 Fab. de caoutchouc synthétique Grande 359
19 Cryostar SAS 68 Fab. d'autres pompes et compresseurs 434
20 Alcoa Architectural Products 68 Traitement et revêtement des métaux Grande 478
* Il s'agit d'entreprises ayant leur siège dans la région. C'est pourquoi n'y figurent pas, par exemple, PSA et Lilly.
** petite : 10 à 49 salariés ; moyenne : 50 à 249 salariés ; grande : 250 salariés ou plus
En italique, les entreprises hors secteur industriel
3Atlas de l'industrie en Alsace Chiffres pour l'Alsace · n°28 · février 2012
Source : Douanesbâloises sont considérables et se sur ces marchandises atteint 2,7 national, devant Total, RTE-EDF
font principalement entre unités milliards d'euros, soit 10 % du total et Louis Vuitton pour la valeur des
e
du même groupe (BASF, Clariant). régional. biens exportés et au 13 rang pour
Les principales installations orien- L'Alsace joue un rôle majeur dans les importations.
tées dans la chimie de base (mi- la vente de matériels informatiques Les principaux articles convoyés
nérale et organique) sont établies et de ses dérivés à l'étranger. par cette société sont des stimula-
dans le Haut-Rhin. Seule l'Île-de-France en exporte teurs cardiaques, fabriqués par le
Rhodia Opérations, qui dispose davantage. La fabrication de ma- leader mondial Medtronic en
d'un important établissement à chines de bureau (photocopieurs) Suisse, destinés au centre de dis-
Chalampé, compte parmi les prin- est concentrée dans deux établis- tribution néerlandais du groupe.
cipaux acteurs du négoce mon- sements haut-rhinois dont une part
dial. À l'export, ce groupe industriel notable du chiffre d'affaires est réa- Des importations
e
se positionne au 36 rang national. lisé sur les marchés étrangers : principalement
e
Ricoh (3 exportateur régional) et destinées
e
Les produits pharmaceutiques Sharp (15 ). à l'industrie
concernent 10 % des exportations de transformation
bien que ce secteur ne rassemble Par ailleurs, l'intensité des flux d'é-
que 3 % des salariés de l'industrie quipements électromédicaux de La structure sectorielle des im-
régionale. Ils constituent cepen- diagnostic et de traitement est très portations régionales diffère peu
dant une des spécificités de l'acti- forte en Alsace depuis une dé- de celle des exportations. Ce-
vité alsacienne à l'international. Le cennie. En 2010, le montant total pendant, dans un contexte de
secteur, qui a sensiblement aug- des biens en circulation atteint croissance générale des flux de
menté ses effectifs depuis dix ans, 2 milliards d'euros (1 milliard à marchandises, les importations
est particulièrement dynamique l'export, 1 milliard à l'import). sont en progression constante
en Alsace. Il tire profit de la pré- La présence, en Alsace, de quel- depuis une dizaine d'années, à
sence de grandes entreprises, à ques petites et moyennes entre- l'exception de 2009. Elles sont
l'image de l'américain Lilly ou du prises dans ce secteur explique aussi de plus en plus diversifiées
suisse Novartis, d'une filière struc- cette situation mais il apparaît sur- même si les produits de l'industrie
turée autour du Cluster Alsace tout que la région exerce un rôle pharmaceutique restent toujours
BioValley et de nombreux centres de plate-forme logistique entre la très présents.
de formation et de recherche. Suisse et les Pays-Bas. Dans ce secteur très internationa-
En effet, depuis quelques années, lisé où la majorité des échanges
Dans ce contexte, l'Alsace pèse la quasi-totalité de ces produits de sont des échanges intragroupes,
pour 10 % des produits pharma- haute technologie transite par un les importations progressent à un
ceutiques français exportés et oc- transporteur spécialisé dans le rythme soutenu (+42 % entre
e
cupe le 4 rang des régions. Une dédouanement situé près de 2008 et 2010). L'Alsace importe,
large part de ces ventes revient à Saint-Louis. Par son activité, la proportionnellement à sa taille,
Lilly qui destine l'essentiel de sa SAT (Société d'Affrètement et de plus de produits pharmaceutiques
production aux marchés étran- Transit) est le principal opérateur (13 % des achats) que la moyenne
gers. À lui seul, le site représente alsacien en termes d'export-im- des régions françaises (5 %).
e
les trois quarts des exportations port. Elle figure même au 12 rang
pharmaceutiques de la région et
5 % des exportations tous biens Indice de spécialisation des principaux produits exportés en 2010
confondus.
Équipements électromédicaux de diagnostic et de traitement
Instruments à usage médical, optique et dentaireUne spécificité :
Métaux non ferreuxles échanges
Machines diverses d'usage spécifiqued'équipements
Appareils de mesure, d'essai et de navigation ;
articles d'horlogerieélectromédicaux
Machines et équipements d'usage général
Produits pharmaceutiquesL'importance des transactions por-
Matériel électriquetant sur les produits informatiques
Produits chimiques diverset électroniques est le reflet d'une
Équipements pour automobilesautre spécialisation importante de
Produits de la construction automobilel'industrie alsacienne. En 2010, le
Fabrication de produits chimiques de base, engrais et produits
montant des exportations portant azotés, matières plastiques et caoutchouc synthétique
0 12 3 4 56
L'indice de spécialisation est le rapport entre la part du produit dans les exportations alsaciennes et
la part du produit dans les exportations françaises.
4 Chiffres pour l'Alsace · n°28 · février 2012 Atlas de l'industrie en Alsace
Source : DouanesDéficits et excédents avec les principaux partenaires
Les machines et équipements re- commerciaux de l'Alsace
présentent 12 % des importations.
Pays-Bas
Elles sont principalement desti-
Royaume-Uninées aux grands établissements
Espagnedu secteur en Alsace, en particu-
Italielier Liebherr, Schaeffler et Milli-
pore qui font partie des 200 pre- Pologne
mières entreprises importatrices Allemagne
en France. Belgique
Les produits chimiques consti-
Autriche
e
tuent le 3 poste à l'import (11%) et
Irlande
confirment le rôle joué par les en-
Chine
treprises régionales en tant qu'in-
États-Unisdustrie de transformation dans ce
Suissesecteur, en particulier dans le sud En millions d'euros
de l'Alsace. -2 500 -2 000 -1 500 -1 000 -500 0 500 1 000 1 500 2 000
Enfin, avec 1,9 milliard d'euros, Déficits Excédents
soit 7 % des importations, la fac-
ture énergétique de l'Alsace s'est dans la région depuis 30 ans ont Les opérations avec ce pays se font
alourdie en 2010 (+700 millions), favorisé les transactions entre filia- essentiellement dans les domaines
notamment à cause de fortes ten- les de multinationales implantées de l'industrie automobile, des ma-
sions sur le prix des hydrocarbu- dans ces différents pays. chines et équipements mécaniques
res et de la reprise de l'activité Au total, les deux tiers des opéra- et de la chimie organique.
économique après la dépression tions commerciales (exportations + Malgré des parts de marchés à
enregistrée l'année précédente. importations) de la région sont l'export et à l'import qui s'érodent
réalisés avec les pays de l'Union quelque peu depuis dix ans, l'éco-
européenne. La part de cet es- nomie régionale garde une forteL'Allemagne,
pace économique dans le com- dépendance à l'égard de l'éco-partenaire privilégié
merce extérieur est beaucoup plus nomie allemande.de l'Alsace
élevée en Alsace que dans l'en- À court terme, ces liens étroits restent
Concentré sur un nombre limité de semble des régions françaises sensibles à chaque retournement de
postes, le commerce extérieur al- (60 % des échanges en moyenne). conjoncture chez son voisin et aux
sacien est aussi faiblement diver- En 2010, l'Alsace présente un décisions stratégiques prises par les
sifié par ses destinations et prove- solde nettement excédentaire multinationales. Les exportations
nances géographiques. Celui-ci avec l'Union européenne (3,4 mil- vers l'Allemagne sont ainsi pas-
est surtout orienté vers le conti- liards d'euros), même s'il est en sées de 8,2 milliards d'euros en
nent européen, voire vers l'espace recul comparé aux deux années 2008à7milliards en 2009 (-15 %).
transfrontalier. précédentes. Même si elles ont retrouvé de la
Comme la plupart des régions fron- vigueur en 2010, leur niveau reste
talières, l'Alsace profite de sa situa- L'Allemagne est le partenaire en deçà de celui observé en 2007.
tion géographique pour échanger commercial privilégié de la région.
avec les marchés voisins. Par ail- Premier client avec 29 % des ven- Au-delà de l'Europe, les États-Unis
leurs, les investissements consé- tes, loin devant les Pays-Bas et sont le premier client et fournisseur
quents des groupes étrangers, no- l'Italie et premier fournisseur avec de la région même si les exporta-
tamment allemands et suisses, 27 % des achats, devant la Suisse. tions vers ce pays ont diminué
Répartition des exportations et des importations alsaciennes de l'année 2010 par zone géographique
ImportationsExportations
Afrique Afrique
2,5 % 2,6 % Amérique
Amérique 10,2 %
5,6 %
Union Union ProcheEurope EuropeAutres AutresProche et Moyen-Orienteuropéenne européennehors UE hors UE24,3 % 41,2 %et Moyen-Orient75,7 % 58,8 % 0,3 %7,9 % 16,6 %
1,8 %
Asie
Asie DiversDivers 10,1 %6,3 % 1,4 %0,2 %
5Atlas de l'industrie en Alsace Chiffres pour l'Alsace · n°28 · février 2012
Source : Douanes
Source : DouanesLes principaux partenaires commerciaux de l'Alsace
tendanciellement (-23 % entre Valeur 2010 (en millions d'euros) Part du pays en 2010 (en %)
Pays2005 et 2010). Les ventes, princi-
Exportations Importations Exportations Importations
palement axées sur les produits
Allemagne 7 763 7 722 29,3 27,2pharmaceutiques, chimiques et l'au-
Pays-Bas 3 065 1 419 11,6 5,0
tomobile, ont été fortement désavan- Italie 1 977 1 443 7,4 5,1
tagées par la parité euro-dollar et la Royaume-Uni 1 718 734 6,5 2,6
Espagne 1 630 894 6,1 3,1baisse de l'activité dans ce pays.
Suisse 1 324 3 764 5,0 13,3
Belgique 1 022 1 057 3,8 3,7
Des échanges avec États-Unis 972 2 515 3,7 8,9
Autriche 512 926 1,9 3,3les marchés porteurs
Pologne 479 273 1,8 1,0à développer
Chine 446 1 741 1,7 6,1
Irlande 75 809 0,3 2,8
Solidement orientée vers quel- Autres pays 5 549 5 087 20,9 17,9
ques pays de l'Union européenne, Total 26 532 28 382 100,0 100,0
cette ventilation ne permet pas au
tissu industriel alsacien de profiter C'est surtout au niveau des impor- et d'articles en cuir (19 %). La
epleinement des opportunités qu'of- tations que ces pays pèsent pour Chine se place désormais au 11
efrent certains pays d'Europe de la région. En 2010, les achats s'é- rang des clients et au 4 rang des
l'Est et surtout les nouveaux pays lèvent à 2,3 milliards d'euros et fournisseurs de la région.
émergents tels que les "BRICS" leur part croît régulièrement ces
(Brésil - Russie - Inde - Chine - dernières années, malgré la crise
Patricia BOUILLEAUXAfrique du Sud), le Mexique et financière internationale récente.
Chambre de Commerced'autres pays, notamment asiati- Dans ce groupe de pays, les
et d'Industrie de Région Alsaceques où la croissance se pro- échanges avec la Chine sont les
Stéphane ZINS
longe, voire s'accélère. plus dynamiques, comme au ni-
Insee
À l'exception de quelques entre- veau national. Entre 2005 et 2010,
prises, souvent leader dans leur les exportations alsaciennes vers
domaine, l'offre alsacienne n'est la Chine ont progressé de 53 % Pour en savoir plus
encore que peu présente dans pour s'établir à 446 millions d'eu-
"Un panorama de l'industrie ences pays prometteurs. Actuelle- ros. Dans le même temps, les im-
Alsace", Chiffres pour l'Alsace n° 9,
ment, la part des exportations portations en provenance de avril 2010.
extra-européennes reste encore Chine ont augmenté de 130 %. "Le système décisionnel dans l'in-
dustrie alsacienne", Chiffres pourmodeste. En 2010, les pays Les achats se composent principa-
l'Alsace n° 16, avril 2011."BRICS" ne comptent que pour lement de machines et équipe-
4 % des exportations totales de ments mécaniques (27 %), de ma- http://lekiosque.finances.gouv.fr/
l'Alsace, soit 1,1 milliard d'euros, tériel de bureau et informatique http://www.alsace.direccte.gouv.fr/
contre 7 % en moyenne nationale. (22 %) et de produits d'habillement
Pour comprendre et interpréter ces résultats
La notion de commerce extérieur à l'échelle d'une région appelle à la prudence. Les données disponibles ne concernent
que les échanges avec l'étranger, à partir des statistiques douanières.
Les transferts de marchandises d'une région française à l'autre après importation ou avant exportation ne sont pas
forcément pris en compte ; certaines marchandises peuvent donc être comptabilisées dans les importations de la région
A alors que leur lieu de destination réel se trouve dans la région B, ou dans les exportations de la région A alors qu'elles
ont été produites dans la région B.
Les statistiques douanières ne permettent donc pas de parler de "balance commerciale régionale" qui puisse faire l'objet
du même type d'analyse qu'au niveau national. Malgré ces limites, l'analyse des évolutions donne des indications intéres-
santes sur la situation économique régionale.
La valeur des échanges est prise en compte au passage de la frontière. Cette comptabilisation est dite CAF/FAB : pour les
importations coût, assurance et fret compris jusqu'à notre frontière nationale, pour les exportations, franco à bord à notre
frontière.
L'Atlas de l'industrie en Alsace est un dossier réalisé en partenariat entre l'Insee-Alsace, la Direction régionale des
entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi d'Alsace (Direccte Alsace), la Région
Alsace et la Chambre de Commerce et d'Industrie de Région Alsace.
Il est composé de 22 fiches sectorielles et de 16 fiches territoriales ainsi que d'études thématiques.
Insee-Alsace : Cité Administrative Gaujot - 14 rue du Maréchal Juin - 67084 Strasbourg Cedex
Tél : (33) 03 88 52 40 40 - Fax : (33) 03 88 52 40 48 - Internet :www.insee.fr/alsace
Directeur de la publication : Guy Bourgey❍ Rédactrice en chef : Simone Schnerf❍ Secrétaire de rédaction : Chantal Rousselle
Mise en page : Thana Kim, Christian Milanini, Patricia Sourine❍ Cartographie : Stéphane Zins
6
Maquette : Carré Blanc - Strasbourg
© INSEE 2012❍ ISSN : 2104-4945❍ Dépôt légal : février 2012
Source : Douanes

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.