Conjoncture au 1er trimestre 2003 : une situation préoccupante

De
Publié par

Au 1er trimestre 2003, les indicateurs conjoncturels régionaux montrent un net ralentissement de l'activité économique. On assiste à une remontée du chômage et l'emploi ne progresse plus. Les premiers résultats du 2e trimestre sont tout aussi inquiétants. Au niveau national, l'activité reste positive au 1er trimestre grâce à la consommation des ménages. Mais l'économie est fragilisée par un environnement international peu porteur.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 15
Tags :
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins

erConjoncture au 1 trimestre 2003
Une situation préoccupante
erAu 1 trimestre 2003, les indicateurs conjoncturels
régionaux montrent un net ralentissement de l’activité
économique. On assiste à une remontée du chômage et
l’emploi ne progresse plus. Les premiers résultats du
e2 trimestre sont tout aussi inquiétants.
Au niveau national, l’activité reste positive au
er1 trimestre grâce à la consommation des ménages.
Mais l’économie est fragilisée par un environnement
international peu porteur.
Gérard Joubert et Alain Batifoulier
rédaction achevée le 4 août 2003
Après un fléchissement à la fin de 2002, la politique budgétaire et les taux de changeContexte national
croissance française est redevenue positive, favorisent le désendettement de leurs entre-
grâce à la progression de la consommation prises et l’ajustement de l’emploi, mais pè-(Extraits de la note de
des ménages, principal soutien de l’activité sent sur les anticipations des entrepreneurs
conjoncture nationale depuis deux ans. européens. Dans ces conditions, la crois-
L’attente du conflit irakien a généré un climat sance américaine accélérerait au secondde juin 2003)
de forte incertitude. La fin rapide des opéra- semestre. En zone euro, la progression de
tions militaires n’a permis qu’un redresse- l’activité resterait très modérée.
ment partiel des anticipations des L’économie française connaîtrait au second
entrepreneurs et des ménages. Pour les en- semestre une évolution très proche de celle
treprises, la baisse d’activité de pays voisins de la zone euro. La consommation progres-
et la progression rapide du taux de change serait sur un rythme un peu supérieurà1%,
de l’euro ont constitué de nouvelles sources avec un pouvoir d’achat favorisé par le recul
d’inquiétude. Pour les ménages, la progres- de l’inflation. Avec le dégel de l’investisse-
sion du chômage est restée la préoccupa- ment et une contribution légèrement positive
tion principale. des stocks, mais négative des échanges ex-
À la veille de l’été, l’environnement interna- térieurs, le PIB progresserait de 0,8 % en
tional de la zone euro reste peu porteur. Les 2003. L’emploi continuerait de stagner, en-
capacités de rebond apparaissent beaucoup traînant une progression régulière du taux
plus significatives pour les États-Unis. La de chômage, jusqu’à 9,6 % en fin d’année.Les industriels français interrogés en avril étrangère, est orientée à la baisse depuis
Industrie :
Véhicules : faiblesse
2003 ressentent un fort fléchissement de la janvier et les perspectives poursuivraient
conjoncture industrielle. La demande se cette tendance. Les niveaux de production
perspectives
du marché
Vient de
dégrade dans l’ensemble des secteurs. ont diminué et sont inférieurs à la moyenne
paraître :
er
fragiles
Après la forte consommation de l’hiver pas- enregistrée en longue période. Les com- Au 1 trimestre 2003, les ventes régionales
sé, la production d’énergie recule. Les in- mandes tendent à ralentir fortement et les de voitures particulières et commerciales
dustries agroalimentaires et de biens de stocks se renouvellent peu. neuves ont régressé de 2,5 % sur celles
consommation affichent des résultats en Dans cet environnement peu favorable, la des trois derniers mois de l’année 2002
baisse. L’industrie automobile et celles des baisse des effectifs constatée depuis jan- (France : - 2,3 %). Les marchés auvergnat et français de la
er
biens intermédiaires et d’équipement enre- vier 2001 se poursuivra dans les prochains En comparaison des résultats du 1 tri- voiture d’occasion ont ralenti (- 1,8 % et
gistrent une progression légère. L’indice de la mois. Seul le secteur du caoutchouc tire mestre 2002, un recul très net est apparu - 1,3 %) et se sont éloignés de leurs résul-
er
production industrielle est resté stable de- son épingle du jeu avec une demande tant sur le plan régional (- 8,6 %) que natio- tats du 1 trimestre 2002 (- 3,6 % et
puis le début de l’année 2003. orientée favorablement depuis janvier nal (- 7,6 %). - 2,3 %).
Dans ce contexte, la vision des entrepre- mais, selon les chefs d’entreprises, avec
neurs auvergnats sur l’activité régionale des perspectives de décroissance dans les
s’est dégradée. La demande, nationale ou prochains mois. Le commerce a été le cadre de 313 créa-
Créations d’entreprise :
« Note de conjoncture
tions d’entreprises, soit une progression de
nationale - Juin 2003 »
12,2 % sur le dernier trimestre 2002
maintien à un bon niveau
(France : + 4,2 %). Par rapport à celles du
er
des créations pures
1 trimestre 2002, ces créations régionales
e
Depuis le 4 trimestre 2002, le nombre de
L’activité récente du bâtiment en ont évolué à un rythme moindre qu’au ni-
Pour en
Construction :
logements collectifs autorisés a lui aussi En Auvergne, 1 163 entreprises ont été veau national (+ 6,5 % contre + 8,4 %).
Auvergne s’est affaiblie.
savoir plus
er
logements autorisés chuté : - 8,7 % (France : + 10,6 %). Ce ré-
créées au cours du 1 trimestre 2003, soit Les créations dans le secteur industriel ont
De plus, les professionnels du secteur ne
sultat négatif est sans commune mesure une progression de 5,9 % sur le trimestre pré- progressé : + 3,2 % (France : + 0,9 %). Elles
www.insee.fr/auvergne
en baisse depuis
er
se montrent pas optimistes pour les mois
avec le creux exceptionnel observé au
cédent (France : + 2,1 %) et de 7,4 % par rap- conservent ainsi leur niveau du 1 trimestre
cliquez sur
er er
futurs. Le niveau des carnets de comman-
1 trimestre 2002. port au 1 trimestre 2002 (France : + 5,5 %). 2002 (léger accroissement à l’échelon na-
conjoncture
octobre 2002
des a baissé et ne laisse qu’une réserve
Si les créations pures gardent leur niveau tional : + 1,4 %).
prévisionnelle de quatre mois d’activité. Les Ensemble des logements autorisés
du trimestre précédent (France : + 4,0 %), Dans la construction, si les premiers mois
Auvergne-France
effectifs employés demeureraient stables.
elles progressent néanmoins de 8,3 % sur de l’année se sont conclus par une baisse
er
er
Au 1 trimestre 2003, le nombre
celles du 1 trimestre 2002 (France : conséquente sur la période précédente,
total de logements autorisés en
+ 6,4 %). Les reprises augmentent de - 11,7 % (France : + 6,0 %), le volume des
Auvergne est resté du même ordre
10,6 % (France : - 5,8 %), mais comparées créations demeure quasi-identique à celui
e
er er
que celui du 4 trimestre 2002.
aux résultats du 1 trimestre 2002, régres- du 1 trimestre 2002 : - 1,3 % (France :
er
Comparé à celui du 1 trimestre
sent de 12 % (France : - 4,6 %). + 8,5 %).
2002, il a augmenté de 10,9 %
(France : + 1,3 %).
er
En un trimestre, les autorisations
cours du 1 trimestre 2003. Sur un an, les
Fin mars 2003, l’emploi salarié dans
L’emploi salarié :
de logements individuels ont dimi-
effectifs ont diminué très légèrement dans
le secteur privé est resté à son
nué de 5,4 % (France : - 3,8 %).
l’industrie (- 1,0 %). Ils ont connu une évolu-
des effectifs
niveau de la fin de 2002, + 0,1 %
Cette donnée constitue néan-
tion inverse dans la construction (+ 1,7 %)
(France : - 0,2 %).
stables
moins la marque d’une progres-
et le tertiaire (+ 1,6 %).
sion de 4,6 % sur la même période
Dans chacun des départements auver-
er
de 2002 (France : - 0,9 %).
À la fin du 1 trimestre 2003, le rythme an-
gnats, l’emploi salarié est resté stable de-
nuel de croissance de l’emploi salarié s’est puis la fin de 2002. Au regard de mars
établi à + 0,8%(+0,4%au niveau France).
2002, l’augmentation est un peu plus ac-
Les trois grands secteurs d’activité n’ont centuée dans le Puy-de-Dôme (+ 1,0 %) et
pas connu de mouvements notables au
le Cantal (+ 1,5 %).
Toutefois un motif
Services :
de satisfaction est
activité touristique
apporté par l’activité
touristique
hivernale satisfaisante
hivernale.
Emploi salarié
des secteurs privés
Les chefs d’entreprises du secteur des ser- En effet, le bon niveau d’enneigement de
et marchands non agricoles
vices mentionnent une stabilisation de leur l’hiver 2002-2003 a eu des retombées profi-
activité depuis janvier. Mais, pour les pro- tables à l’hôtellerie régionale.
chains mois, ils anticipent le retour d’une Le nombre de nuitées augmente de 5,2 %
dégradation et une baisse conséquente de sur celui de la saison d’hiver précédente,
la demande globale. Les prévisions en ma- perturbée il est vrai, par un volume de neige
tière d’effectifs sont également orientées à insuffisant et l’impact d’une épidémie de
la baisse. méningite.À la fin du mois de mars 2003, Demandeurs d’emploi en fin de moisMarché du travail :
l’Auvergne comptait 40 669 de catégorie 1 *
nombre de demandeurs d’emploi de catégorie 1 *.
demandeurs Depuis un an, le nombre de femmes à la re-
cherche d’un emploi a diminué notablementmasculins en
(- 4,0 %) tandis que les effectifs masculins
se sont accrus (+ 3,8 %). Le nombre dehausse
chômeurs de longue durée s’est réduit
(- 5,5 %).
Dans l’Allier, les effectifs de demandeurs
d’emploi de catégorie 1 sont restés stables
depuis la fin de l’année 2002 mais ont légè-* Demandeurs d’emploi de caté-
rement augmenté sur un an (+ 1,3 %). À l’in-gorie 1 : personnes sans emploi, im-
verse, dans le Puy-de-Dôme, ils ont peumédiatement disponibles, à la
progressé depuis décembre (+ 1,3 %) maisrecherche d’un emploi à durée indé-
sont restés stables sur un an. Enterminée et à temps plein, tenues
Haute-Loire, la hausse s’est accentuée de-d’accomplir des actes positifs de re-
puis décembre 2002 (+ 4,8 %) et par rap-cherche d’emploi.
port à mars 2002 (+ 2,4 %). Dans le Cantal,
ils ont reculé depuis décembre 2002
(- 1,8 %) et plus encore comparé aux chif-
fres de mars 2002 (- 6,3 %).
Malgré une augmentation du taux de chômage, la ré-
3, place Charles de Gaulle - BP 120Chômage :
gion se démarque toujours du niveau national. Fin mars Tél. : 04 73 19 78 00
2003, le taux de chômage enregistré est de 8,0 %, soitremontée Fax : 04 73 19 78 09
une remontée de 0,1 point depuis la fin de 2002. Il est
Directeur de la publicationdu taux régional ainsi identique à celui de fin mars 2002. Au plan natio-
René JEAN
nal, le taux de chômage, 9,4 %, a augmenté de
Directeur régional de l’INSEE
0,1 point depuis décembre 2002 et de 0,5 point sur un
er Rédaction en chefan. À la fin du 1 trimestre 2003, dans chacun des dé-
Nicole THOMASpartements auvergnats, le taux de chômage est de-
Nicole MARCZAK
meuré inférieur à la moyenne nationale. Dans l’Allier,
Composition et mise en pageavec un taux de 9,0 %, on a assisté à une remontée
INSEEsur le trimestre précédent, correspondant à une
hausse de 0,2 point sur mars 2002. Dans le Cantal, le Vente et abonnement
taux de chômage est resté stable à 6,1 %. En Tél. : 04 73 19 78 73
Haute-Loire, après un recul en décembre 2002, le chô- Prix du numéro : 2,2€
Abonnement annuel :mage, établi à 7,5 %, a augmenté à nouveau dépas-
- France : 11€sant son niveau de mars 2002 (+ 0,2 point). Dans le
- Étranger : 13€Puy-de-Dôme, à 8,1 %, le taux de chômage remonte
sur le trimestre précédent (+ 0,1 point) retrouvant son En complément, abonnez-vous à :
niveau de mars 2002. INSEE Auvergne « Les Dossiers »
Prix au numéro : variable
Abonnement annuel :
- France : 35€
Lespremiersindicateursdisponiblesrenforcente - Étranger : 43€2 trimestre
erl’impressionlaisséeparle1 trimestre: À l’ordre du régisseur
2003 : des recettes de l’INSEE
Les industriels font état d’une dégradation de leur acti-
www.insee.fr/auvergnepas vité depuis avril mais espèrent une légère améliora- Toutes les publications accessibles en ligne
tion pour les mois à venir.d’amélioration
Création maquetteLe nombre de logements autorisés est stationnaire, bien
CRÉATONEenotable que marqué par un gain sur le 2 trimestre 2002 (+ 4 %).
ImpressionLes marchés automobiles du neuf (- 7,5 %) et de l’occa-
Imprimerie IMCsion (- 1,3 %) attendent toujours une période plus faste.
Le nombre d’entreprises créées d’avril à juin, Crédit photos
1 082 unités, fait l’objet d’un assez net recul (- 7,0 %). INSEE Auvergne
Créations nouvelles et reprises diminuent dans les
ISSN : 1633-2768
mêmes proportions (- 3 % environ).
Dépôt légal :
eEn juin 2003, le taux de chômage, 8,2 %, subit une re- 3 trimestre 2003
montée de 0,2 point sur le trimestre précédent, mais
© INSEE 2003reste éloigné de la moyenne nationale (9,5 %)
Code SAGE : LET031112

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.