Conjoncture au 3eme trimestre 2002 : contexte général morose

De
Publié par

En début d'année 2003, les prévisions nationales sont nuancées. La consommation des ménages décélèrerait dans un contexte de progression lente du chômage. En Auvergne, l'activité industrielle s'est dégradée au cours de la deuxième partie de l'année 2002. Celle du bâtiment a ralenti pendant l'été, malgré un bon niveau du nombre des logements autorisés au troisième trimestre. L'emploi ne progresse plus. Le taux de chômage, quant à lui, est resté stable.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 24
Tags :
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins

Conjoncture au 3ème trimestre 2002
Contexte général morose
En début d’année 2003, les prévisions nationales sont
nuancées. La consommation des ménages décélèrerait
dans un contexte de progression lente du chômage.
En Auvergne, l’activité industrielle s’est dégradée au
cours de la deuxième partie de l’année 2002. Celle du
bâtiment a ralenti pendant l’été, malgré un bon niveau
du nombre des logements autorisés au troisième
trimestre. L’emploi ne progresse plus. Le taux de
chômage, quant à lui, est resté stable.
Gérard Joubert et Alain Batifoulier
rédaction achevée le 3 février 2003
Avec une croissance de 0,7 % dans la zone L’augmentation des revenus, liée auxPrévisions nationales :
euro (+ 1,0 % en France), l'année 2002 n'a baisses d’impôts de la fin 2002, soutiendra
pas vu se concrétiser les espoirs de reprise probablement les achats des ménages aula croissance
en Europe après le fort ralentissement premier semestre de 2003. Dans unà petits pas mondial de 2001. contexte de progression lente du taux de
Trois traits principaux semblent se dégager chômage (9,3 % en juin 2003), la consom-
de ce constat : une forte sensibilité des éco- mation des ménages pourrait diminuer.
nomies européennes à des chocs externes Les entreprises n’étant qu’au début de la res-
qui se sont multipliés, un manque de res- tauration de leurs marges garderont un com-
sorts internes à la zone euro et une fai- portement prudent de création d’emplois.
blesse particulière de l'Allemagne, Ainsi, au total, selon la note de conjoncture
principale économie de la zone. nationale de décembre 2002, la croissance
L'économie américaine peut espérer enre- en France accélérerait progressivement, se
gistrer une progression de son PIB de 3 % situant en moyenne au premier semestre de
au premier semestre 2003 ; ce qui favorise- 2003 autour de 2 % (en rythme annualisé).
rait une amélioration du commerce mondial Toutefois, cette évolution suppose qu’il n’y
dont profiterait la zone euro. ait pas de nouveau choc extérieur significa-
L’activité en France bénéficie toujours d’une tif. Une telle éventualité repousserait en-
progression régulière de la consommation. core la reprise.Dans le secteur du caoutchouc, les perspec- contraction du marché régional pour les
La conjoncture industrielle régionale
Des entrepreneurs
Le marché auvergnat
tives de production restent défavorables. Là neuf premiers mois de l’année 2002
au troisième trimestre 2002 reste
également, les arrivées de commandes ra- (- 6,7 %). Un constat similaire peut être éta-
dans l’expectative
de l’automobile neuve
Vient de
morose.
lentissent et les stocks reprennent du vo- bli pour les résultats nationaux (- 8,0 % en-
paraître :
accentue son recul
Pour le tout début de l’année 2003, les pré- lume. Dans ces conditions peu favorables, il viron au troisième trimestre et - 4,7 % pour
visions sont mitigées. Pour l’ensemble de est prévu que les effectifs restent stables les neuf premiers mois de 2002).
l’industrie auvergnate, les objectifs de pro- dans les prochains mois. Au troisième trimestre, les ventes de véhi- Parallèlement, au cours des trois premiers
duction restent toujours en retrait et pro- Les industriels français, interrogés en dé- cules particuliers et commerciaux neufs ont trimestres de l’année 2002, le marché des
ches de leur moyenne sur longue période. cembre, indiquent que la conjoncture in- chuté de 11 % environ par rapport au tri- voitures d’occasion a continué de progres-
Les carnets de commande se dégarnissent dustrielle ne se dégrade plus. Les mestre précédent. Comparées à celles de ser : (+ 2,7 % en Auvergne contre + 1,4 %
avec pour corollaire un retour au stockage. perspectives générales de production ces- 2001, elles laissent apparaître une nette au niveau France entière).
Cependant les industriels envisagent une sent de chuter, traduisant la stabilisation du
légère augmentation des effectifs pour les contexte général (cours du pétrole, établis-
prochains mois. sements boursiers…).
points de plus que la baisse nationale).
Créations d’entreprise :
« Note de conjonc-
Dans la plupart des secteurs d’activité, le
ture nationale -
nombre d’entreprises créées en Auvergne
la baisse des reprises
deuxième trimestre, confirmé par les bons
Embellie dans la construction
décembre 2002 » :
Situation
est en augmentation entre le deuxième et le
résultats du troisième (+ 15,1 %). La région
régionale, grâce aux logements
En France, si la demande s’accentue
troisième trimestre 2002 : construction
se situe ainsi nettement au-dessus d’une
en demi-teinte
collectifs, HLM ou privés.
des entreprises est restée
(+ 15,4 %, de 143 à 165), industries hors in-
moyenne nationale stable. Mais le total cu-
déprimée tout au long de
De juillet à septembre 2002, les créations dustries agroalimentaires (+ 1,8%, de 57 à
pour la construction
Cependant, tous les secteurs n’évoluent
mulé de logements autorisés lors des trois
l’année, la consommation
d’entreprise dans leur ensemble sont res- 58), commerce (+ 2,5 %, de 282 à 289), en-
pas de la même façon. Ainsi, on note une
derniers trimestres écoulés laisse cepen-
de logements
des ménages constitue le
tées stables en Auvergne par rapport à cel- semble des services (+ 2,4 %, de 592 à
légère reprise de l’activité dans l’artisanat.
dant apparaître un déficit de 4,1 % comparé
principal moteur de la
les du trimestre précédent (- 0,6 %) et du 606). Dans le secteur des industries agroa-
Après un fort repli jusqu’au début de
à la même période de 2001 (stabilité au ni-
croissance.
troisième trimestre 2001 (+ 0,8 %). Cette si- limentaires, les créations d’entreprise pas-
l’année 2002, le nombre de logements au-
veau France entière).
tuation est proche de celle de la France en- sent de 36 à 24.
torisés a connu un regain de hausse au
Pour la région, les autorisations de loge-
tière (+ 0,3 % et - 0,8 %). Cependant, alors que les services aux en-
ments individuels ont suivi un rythme tri-
Comparées aux résultats du deuxième tri- treprises connaissent une forte poussée
mestriel de croissance plus accentué que
Ensemble des logements autorisés
mestre, les créations pures amorcent une (+ 26 %, de 123 à 155), les services aux
celui de l’ensemble du pays (+ 3,5 % contre
Auvergne-France
assez nette remontée en Auvergne ménages voient le nombre de leurs créa-
- 0,7 %). Mais le bilan des neuf premiers
(+ 3,9 %) mais demeurent stables à l’échelon tions d’entreprise diminuer de façon signifi-
mois de l’année 2002 laisse apparaître
national (+ 0,8 %). Les reprises régionales di- cative (- 8,4 %, de 275 à 252).
Indice base 100 en 1997 (tendance CVS)
un recul de 5,6 % par rapport à la même
140
minuent fortement (- 12,2 %, soit près de neuf
période de 2001 (stabilité à l’échelon na-
130
tional).
La reprise du volume global des logements
120
France
auvergnats est due à une remontée consé-
quente des logements collectifs. En effet,
Fin septembre 2002, l’emploi salarié dans l’autre (+ 2,6 %). À l’opposé, l’emploi indus-
110
L’emploi salarié
ce type d’habitat enregistre une forte
le secteur privé a gardé son niveau des triel continue de perdre des salariés (- 2,3 %
poussée au troisième trimestre 2002 due à
100
ne progresse plus deux précédents trimestres (- 0,3 % sur sur le troisième trimestre 2001). Le secteur
Auvergne
l’effort conjugué du secteur HLM et de la
juin). Cette situation est quasi-semblable à de la construction conserve son niveau du
90
promotion privée. Dès lors, en Auvergne, la
celle observée au niveau national (+ 0,7 % troisième trimestre 2001 (+ 0,7 %).
période de janvier à septembre 2002
sur juin). À la fin du troisième trimestre Dans chacun des départements auver-
80
s’achève sur un résultat du même ordre
1er trim. 1997 1er trim. 1998 1er trim. 1999 1er trim. 2000 1er trim. 2001 1er trim. 2002
2002, le rythme an- gnats, au troisième trimestre, l’emploi sala-
Emploi salarié des secteurs privés
Source : Ministère de l’Équipement, des Transports, du Logement et du Tourisme que celui enregistré en 2001.
nuel de croissance rié reste stable par rapport à la période
et marchands non agricoles
de l’emploi salarié précédente. Rapportés à ceux de sep-
s’établit à + 0,8 % tembre 2001, les résultats du troisième tri-
Indice base 100 en 1997 (CVS)
en Auvergne pour mestre 2002 révèlent un léger
120
+ 1,1 % au niveau accroissement de l’ensemble des effectifs
France. dans le Puy-de-Dôme (+ 1,3 %) et le Cantal
baisse et les perspectives des prochains
115
France
Perspectives plutôt L’évolution de cha- (+ 1,2 %), et une stabilité dans les deux au-
mois sont plutôt pessimistes. Le volume
cun des secteurs tres départements.
des effectifs ne varie guère, mais les prévi-
pessimistes 110
permet au total le Le nombre de journées de chômage partiel
Auvergne
sions sont plutôt orientées à la baisse pour
maintien d’un cer- augmente de 53 % entre janvier et août 2002.
dans les services
les mois futurs.
105
tain équilibre de Par ailleurs, le volume des missions d’inté-
Une des seules notes d’optimisme émane
l’emploi salarié. Le rim en équivalent temps plein sur les neuf
Dans le secteur des services, les chefs du secteur touristique où la saison d’été a
100
secteur tertiaire ré- premiers mois de l’année a baissé de
d’entreprise indiquent une baisse de leur visiblement profité de l’effet Vulcania, avec
gional accroît en- 6,6 % à l’exception du secteur des services
activité. une hausse de 4,3 % du nombre de nuitées
95
core ses effectifs où il augmente de 18,9 %. Autant d’élé-
La demande globale prévue est revue à la enregistrées dans l’hôtellerie auvergnate.
1er trim. 1997 1er trim. 1998 1er trim. 1999 1er trim. 2000 1er trim. 2001 1er trim. 2002
d’une année sur ments qui reflètent une baisse de l’activité.
Source : UNEDICSur une année, le nombre total
Demandeurs d’emploi en fin de moisDemandeurs
de chômeurs a diminué de catégorie 1 *
d’emploi : en Auvergne tandis qu’au niveau
national, la situation est inverse. Indice base 100 en décembre 1997 (CVS)net regain 105
En données brutes, la région Auvergne
100des licenciements
comptait 41 500 demandeurs d’emploi de
95catégorie 1 * à la fin du mois de septembre
2002. Ce chiffre, après correction des varia- 90
tions saisonnières, révèle une stabilité par 85
rapport à celui du mois de juin (+ 0,7 %),
80tout comme au niveau France entière.
Auvergne
75Mais en rythme annuel, l’Auvergne, comme
les régions de Provence-Alpes-Côte-d’Azur 70
et de Corse, continue à se distinguer : le France
65
nombre des demandeurs d’emploi auver- 4ème trim. 1997 4ème trim. 1998 4ème trim. 1999 4ème trim. 2000 4ème trim. 2001
gnats affiche une baisse de 2,0 %, à l’oppo- Source : DRTEFP
sé de la tendance nationale (+ 6,7 %). Ce résultat est
perceptible pour chacun des départements de la ré-
gion, et notamment dans le Cantal (- 12,4 %).
Sur un an, on assiste à une poussée conséquente du
chômage masculin (+ 9,5 %), alors que le chômage fé-
www.insee.fr/auvergne
minin marque un recul notable (- 11,7 %). Par ailleurs,* Demandeurs d’emploi de catégorie 1 :
3, place Charles de Gaulle - BP 120
les inscriptions pour cause de licenciement écono-personnes sans emploi, immédiatement Tél. : 04 73 19 78 00
mique augmentent fortement (+ 23,7 %). Le nombredisponibles, à la recherche d’un emploi Fax : 04 73 19 78 09
de chômeurs de moins de 25 ans est en légère aug-à durée indéterminée et à temps plein,
Directeur de la publicationmentation (+ 3,7 %), tandis que ceux de 50 ans outenues d’accomplir des actes positifs de
René JEAN
plus diminuent (- 2,9 %). Le chômage de longue duréerecherche d’emploi. Directeur régional de l’INSEE
(plus d’un an) accentue sa décrue (- 8,4 %).
Rédaction en chef
Nicole THOMAS
Nicole MARCZAK
Composition et mise en page
INSEE
Si la tendance en Auvergne estLe taux Vente et abonnement
à la stabilité, le taux de chômage
Tél. : 04 73 19 78 73de chômage au niveau national a augmenté Prix du numéro : 2,2€
régulièrement depuis un an. Abonnement annuel :auvergnat
- France : 11€
Fin septembre 2002, le taux de chômage en Auvergne - Étranger : 13€encore stable
s’établit à 8,0 % de la population active et place la ré- En complément, abonnez-vous à :
gion à un point en dessous de la moyenne française. INSEE Auvergne « Les Dossiers »
Cette situation traduit la très lente amélioration du Prix au numéro : variable
marché du travail régional : un taux identique à celui Abonnement annuel :
- France : 35€du trimestre précédent et inférieur de 0,2 point par rap-
- Étranger : 43€port au troisième trimestre 2001. À l’inverse, au plan
national, le chômage, stable depuis juin, augmente de À l’ordre du régisseur
des recettes de l’INSEE0,3 point sur un an.
Comme en juin dernier, dans tous les départements INSEE Auvergne « Les Séries »
auvergnats, le taux de chômage passe sous la Données de cadrage
accessibles gratuitement sur Internetmoyenne nationale. En terme d’évolution, l’Allier, avec
un taux de 8,9 %, reste à un niveau identique à celui Création maquette
du trimestre précédent mais enregistre une baisse de CRÉATONE
0,2 point sur le troisième trimestre 2001. Le Cantal
Impression
conserve le taux de chômage le plus faible de la ré-
Imprimerie IMC
gion. Il n’est que de 6,5 % de la population active, soit
Crédit photos2,5 points en dessous de la moyenne nationale et
INSEE Auvergne0,5 point en de son niveau de l’année précé-
dente. Dans le Puy-de-Dôme et la Haute-Loire, les ISSN : 1633-2768
Dépôt légal :taux de chômage demeurent quasiment stables, res-
1er trimestre 2003pectivement à 8,2 % et 7,3 %
© INSEE 2003
Code SAGE : LET030712

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.