Conjoncture économique en Bourgogne en 1999

De
Publié par

1999 se caractérise par une poursuite de la croissance économique, malgré la pause constatée en début d'année. L'environnement international est devenu à nouveau favorable à partir du printemps. La consommation des ménages et les investissements des entreprises sont restés dynamiques. L'industrie, principal secteur touché par les conséquences de la crise asiatique, est repartie à la hausse. Les autres secteurs économiques ont poursuivi leur croissance. Ces évolutions ont permis la création de nombreux emplois et la poursuite de la baisse du chômage.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 22
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

Conjoncture économique en Bourgogne :
après une pause en début d’année,
reprise de la croissance en 1999
1999 se caractérise par une poursuite
de la croissance économique,
malgré la pause constatée
en début d’année.
L’environnement international
est devenu à nouveau favorable
à partir du printemps.
La consommation des ménages
et les investissements des
entreprises sont restés
dynamiques. L’industrie,
principal secteur touché
par les conséquences
de la crise asiatique,
est repartie à la hausse.
Les autres secteurs économiques
ont poursuivi leur croissance.
Ces évolutions ont permis la création
de nombreux emplois et la
poursuite de la baisse du chômage.
1 a crise asiatique de 1998 n’aL entamé que de manière tem-
poraire la reprise enregistrée par
l’économie française depuis trois ans.
Après une période de plafonnement
commencée à l’automne 1998, l’activi-
té connaît en France une vigoureuse
accélération au deuxième semestre
1999 : la croissance du Produit Inté-
rieur Brut, de l’ordre de 2 % (en rythme
annualisé) jusqu’au printemps, dépas-
serait 4 % au dernier trimestre. En
moyenne annuelle, elle atteindrait
2,8 % par rapport à 1998. Cette crois-
sance s’appuie tout d’abord sur la
vigueur de la demande intérieure :
l’investissement des entreprises
comme la consommation des ménages
n’ont cessé de progresser ; la demande
des ménages s’est également montrée
très dynamique dans le domaine du
logement. La reprise des échanges
extérieurs liée à l’accélération de la
croissance mondiale a également
contribué au rebond de l’activité à
partir du deuxième trimestre. son niveau d’un an auparavant. L’opi- En fin d’année, les équipements sont
nion des industriels sur leur activité, intensivement sollicités et les entrées de
L’industrie redémarre qui s’était effondrée entre la mi-98 et commandes conservent un bon rythme.
le début de 1999, s’est redressée L’environnement international s’est
de façon spectaculaire. En Bourgogne, fortement amélioré au cours de 1999.L’industrie, secteur le plus touché
c’est à partir de juillet que les indus- L’Asie émergente a connu une vivepar le fléchissement conjoncturel de
triels interrogés par la Banque de reprise, ce qui favorise la sortie del’automne 1998, a vu son activité se
France ont fait état d’une hausse de récession du Japon. Les Etats-Unisredresser vigoureusement au cours de
leur production par rapport à l’année restent sur une tendance de croissance1999. L’indice de la production indus-
précédente, alors qu’ils notaient une proche de 4 % et l’économie britanniquetrielle s’est à nouveau orienté à la
stabilité antérieurement. La reprise a a nettement rebondi. Stimulée par lehausse à partir de mai et se retrouve
concerné tous les secteurs industriels. redressement du commerce mondialen octobre 1999 supérieur de 3,4 % à

Principaux indicateurs nationaux
Évolution trimestrielle des ressources et emplois de biens et services aux prix de 1995 - France entière (en % trimestriels)
Données CVS - CJO.
Prévisions *
1998 1999 1999 2000
er e e e er e e e er e1 tri. 2 tri. 3 tri. 4 tri. 1 tri. 2 tri. 3 tri. 4 tri. 1 tri 2 tri
Produit Intérieur Brut (PIB) + 0,9 + 0,8 + 0,4 + 0,7 + 0,4 + 0,8 + 1,0 + 1,1 + 0,7 + 0,8
Importations + 2,9 + 1,3 + 0,3 + 0,9 - 0,9 + 2,1 + 2,1 + 2,6 + 1,4 + 1,9
Consommation des ménages + 0,8 + 1,3 + 0,5 + 0,6 + 0,2 + 0,5 + 0,9 + 0,9 + 0,6 + 0,6
Investissement total + 1,4 + 1,8 + 1,6 + 1,5 + 2,1 + 1,6 + 1,8 + 1,4 + 1,0 + 1,2
dont entreprises + 2,0 + 1,9 + 1,8 + 1,0 + 2,3 + 1,6 + 2,4 + 1,7 + 1,2 + 1,3
Exportations + 1,1 + 0,8 + 0,5 - 0,6 - 0,8 + 2,7 + 4,4 + 1,6 + 1,4 + 1,8
* Prévisions réalisées en décembre 1999.
Source : INSEE.
2Conjoncture économique en Bourgogneet dans un contexte de change très
favorable, l’industrie de la zone euro a
connu une accélération de sa crois-
sance, d’autant que la demande inté-
rieure a progressé avec
l’amélioration de la confiance des
ménages et des entreprises.
Après avoir chuté au quatrième
trimestre 1998 et au premier trimestre
1999, les exportations françaises se
sont redressées et ont dépassé au
troisième trimestre 1999 le haut niveau
d’un an auparavant. Elles ont bénéficié
du rebond de la demande mondiale
mais aussi des gains de compétitivité
consécutifs à la dépréciation de l’euro.
Les exportations bourguignonnes
avaient été très vigoureuses jusqu’au
troisième trimestre 1998. Elles ont
connu une diminution plus sévère que
la moyenne nationale pendant les
deux trimestres suivants et, malgré
leur redressement par la suite, n’ont
pas encore retrouvé le niveau du troisième
trimestre 1998.
Dynamisme de la
demande interne
Après la progression exceptionnelle reprise de l’activité. Elle tient aussi Dans les secteurs concurrentiels,
enregistrée en 1998, les dépenses de pour partie au changement d’équipe- l’emploi salarié connaissait une évolu-
consommation des ménages ont vu ment informatique en prévision du pas- tion ralentie au cours de l’hiver. Il a
leur rythme de croissance s’infléchir en sage à l’an 2000. repris dès le printemps un rythme de
début d’année 1999. Mais elles ont croissance plus soutenu et se retrou-
retrouvé une progression soutenue au vait fin septembre supérieur de 2 % auLes secteurs non
second semestre. Elles ont été stimulées niveau d’un an auparavant. Au total,
par la vigueur du pouvoir d’achat des industriels poursuivent près de 320 000 emplois supplémen-
revenus et par un climat de confiance taires seraient créés en France auleur croissancequi n’a cessé de progresser tout au cours de 1999 dans les secteurs
long de l’année, en grande partie du concurrentiels, auxquels il faudrait
fait de l’amélioration de la situation de La croissance reste dynamique ajouter plus de 110 000 créations
l’emploi. Les dépenses de consommation dans les secteurs non industriels. En- d’emplois non marchands (essen-
des ménages devraient donc aug- traînée par l’investissement des ména- tiellement des emplois-jeunes). L’ac-
menter à un rythme annuel proche de ges et des entreprises, l’activité du croissement global de l’emploi
2,5 %, voisin de l’évolution du revenu bâtiment progresse à un rythme soute- atteindrait 420 000 soit un nombre su-
réel. nu depuis sa reprise à la fin de 1997. périeur à celui de 1998 (370 000). En
Après avoir bien résisté au ralentis- En Bourgogne, les mises en chantier Bourgogne, les effectifs salariés de
sement industriel de l’hiver de logements ont augmenté de 19 % l’ensemble des établissements mar-
1998/1999, l’investissement devrait entre les douze mois se terminant en chands non agricoles ont augmenté de
croître à un rythme annuel proche de octobre 1999 et les douze mois précé- 1,6 % du troisième trimestre 1998 au
8 % pendant toute l’année. D’impor- dents. L’activité des transports reste troisième trimestre 1999. Les effectifs
tantes livraisons d’avions ont soute- bien orientée. Celle du commerce est du tertiaire restent l’élément moteur de
nu les dépenses d’équipement en vigoureuse, dans un contexte de con- cette hausse (+ 2,5 % en un an). Ceux
début d’année. Au second semestre, sommation des ménages soutenue. de la construction ont augmenté de
la vigueur de l’investissement s’ins- Les services connaissent eux aussi une 1,0 % et ceux de l’industrie de 0,3 %.
crit davantage dans le mouvement de période très favorable. La croissance de l’emploi a permis
3
Conjoncture économique en Bourgognela poursuite de la baisse du chômage.
D’octobre 1998 à octobre 1999, le
nombre de demandeurs d’emploi a
diminué de 11,2 % en Bourgogne, soit
un peu plus qu’en moyenne nationale
(- 9,6 %). Le rythme de recul du chômage
s’est accéléré par rapport à l’année
précédente. Toutes les classes d’âge
ont bénéficié de cette évolution favora-
ble, mais c’est le nombre de jeunes
chômeurs de moins de 25 ans qui a le
plus fortement diminué (- 15 % pendant
les douze derniers mois connus). Le nom-
bre de chômeurs de longue durée a
également diminué de 15 % en douze
mois.
L’année 1999 se termine donc dans
un très bon climat conjoncturel, attesté
par le niveau historiquement élevé des
opinions des industriels et des ména-
ges. Au premier semestre 2000, le
rythme de l’activité devrait quelque peu
s’infléchir. La demande intérieure
ralentirait sous l’effet de la hausse de
l’inflation et de la remontée des taux
d’intérêt. La croissance mondiale
devrait se révéler moins exception-
nelle. La croissance du PIB en
France reviendrait alors à un rythme
annuel légèrement supérieur à 3 %.
Thème du prochain numéro :
Anne-Marie Dussol
Rédaction achevée le 22 décembre 1999
Équipements de santé
en Bourgogne
POUR EN SAVOIR PLUS
INSEE-BOURGOGNEBOURGOGNE
- Note mensuelle de conjoncture - INSEE Bourgogne. 2 bis, rue Hoche - 21000 Dijon
- L’année 1998 en Bourgogne - INSEE Bourgogne - Dimensions dossier n° 25 - juin 1999.
Tél : 03 80 40 67 67
- Informations Travail-Emploi - Direction Régionale du Travail, de l’Emploi et de la Fax : 03 80 40 67 40
Formation Professionnelle.
Directeur de la publication : Alain Ravet
- Lettre mensuelle régionale - Banque de France.
Rédacteur en chef : Denis Quénelle
- Les résultats de la construction neuve - Direction Régionale de l’Équipement. Assistante de rédaction : Martine Molet
- Bulletin trimestriel - Direction Régionale des Douanes et des Droits Indirects. Maquette PAO : Géraldine Simon
Abonnement :FRANCE
11 numéros par an + Bilan économique
- Notes de conjoncture - INSEE - Notes de synthèse détaillées et points conjoncturels.
et social annuel : 150 F - 22,87 eurosDernière parution : 17 décembre 1999.
15 F - 2,29 euros le numéro
- Point de conjoncture internationale - Direction de la prévision.
Impression : Imprimerie 21 - Dijon
- Informations rapides - INSEE - 350 numéros par an sur les principaux indices, les comptes
Dépôt légal : à parution
trimestriels et les opinions des chefs d’entreprise et des ménages.
ISSN 1246-483 X
- Tableau de bord hebdomadaire - INSEE - Panorama complet et actualisé de la Code Sage D006816
conjoncture économique française et internationale. © INSEE 2000
4Conjoncture économique en Bourgogne

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.