Conjoncture en Aquitaine : l’emploi salarié continue de baisser au 4e trimestre 2011

De
Publié par

L’année 2011 s’achève dans un climat de morosité économique en Aquitaine, beaucoup d’indicateurs régionaux sont en berne et résistent moins bien que les indicateurs nationaux. Le chômage augmente toujours et dépasse le niveau métropolitain au dernier trimestre 2011. La reprise de l’emploi salarié marchand amorcée en début d’année est stoppée depuis juillet. L’intérim recule pour la première fois depuis 2009. Le secteur des services est en repli, l’activité dans la construction se dégrade encore. Le tourisme aquitain résiste. Début 2012, l’environnement économique est peu propice aux projets d’investissement. Les perspectives pour le premier semestre 2012 en France ne sont pas bonnes, même si le pays échappe à la récession. Repli de l’emploi salarié confirmé au 4e trimestre L’emploi industriel se maintient Chute de l’emploi intérimaire Un chômage encore en augmentation 8 % de plus de demandeurs d’emploi sur un an 7 400 entreprises aquitaines créées au 4e trimestre La hausse des permis de construire et des mises en chantier s’accélère en 2011 Travaux publics : incertitudes malgré les grands travaux bordelais Transports aériens : bons résultats pour l’aéroport de Bordeaux Agriculture : des températures sibériennes menacent les récoltes Tourisme hôtelier : une année sans nuages Redémarrage des exportations aquitaines Encadrés Conjoncture nationale : prévisions Conjoncture internationale
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 25
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

n° 3 - mars 2012
Conjoncture en Aquitaine : l’emploi salarié continue
ede baisser au 4 trimestre 2011
Corine Kapel
Rédaction achevée le 27 mars 2012
L’année 2011 s’achève dans un climat de morosité économique en Aquitaine, beaucoup
d’indicateurs régionaux sont en berne et résistent moins bien que les indicateurs natio-
naux. Le chômage augmente toujours et dépasse le niveau métropolitain au dernier tri-
mestre 2011. La reprise de l’emploi salarié marchand amorcée en début d’année est
stoppée depuis juillet. L’intérim recule pour la première fois depuis 2009. Le secteur des
services est en repli, l’activité dans la construction se dégrade encore. Le tourisme
aquitain résiste.
Début 2012, l’environnement économique est peu propice aux projets d’investissement.
Les perspectives pour le premier semestre 2012 en France ne sont pas bonnes, même si le
pays échappe à la récession.
Le repli de l’emploi salarié observé au troisième Conjoncture nationale : prévisions
trimestre se confirme en fin d’année 2011. Le re-
La France échappe à la récession - deux trimestresgain de dynamisme amorcé dans la région cou-
consécutifs de contraction du produit intérieur brutrant 2010 n’a pas duré, dans un contexte général
(PIB) - contrairement aux prévisions. La croissance
de dégradation de l’activité.
serait nulle au premier trimestre 2012, du fait entre
autres d’un recul de la production industrielle, et mo-
Repli de l’emploi salarié
dérée (0,2 %) au deuxième trimestre.
econfirmé au 4 trimestre
Un redémarrage lent de l’économie française
Au quatrième trimestre 2011, l’emploi salarié Variation Glissement
trimestrielle annuelaquitain dans les secteurs marchands (hors agri- % %
1,5 3culture, administration, éducation, santé, action
sociale, particuliers employeurs et intérim) pour- 1,0 2
suit sa baisse (- 0,1 %) par rapport au trimestre
0,5 1précédent. Il a déjà reculé au troisième
de 0,1 %. 0,0 0
T1-10 T2-10 T3-10 T4-10 T1-11 T2-11 T3-11 T4-11 T1-12 T2-12
- 0,5 - 1
e PrévisionsIndice (base 100 au 4 trimestre 2001)
110
- 1,0 - 2
Évolution du PIB
Source : Insee, Comptes nationaux trimestriels,
CJO-CVS, aux prix de l’année précédente chaînés
Aquitaine
105 La dégradation du marché du travail, la stagnation
des salaires réels et la hausse des prélèvements obli-
gatoires ne vont pas inciter les ménages à la dépense.
France métro.
100 Leur consommation s’essoufflerait : 0,2 % au pre-
mier trimestre et stable au deuxième.
L’investissement serait en recul de 0,4 % au premier
trimestre.95
2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 Les exportations seraient handicapées par la situation
Emploi salarié marchand * - données CVS
de la zone euro. Leur niveau de croissance diminue-Source : Insee, Estimations d'emploi - dernier chiffre T4-2011 provisoire
* hors agriculture, administration publique, éducation, santé, action sociale, rait. L’apport du commerce extérieur à la croissanceparticuliers employeurs et intérim
serait nul durant le premier semestre.
Légère décrue de l’inflation : malgré les tensions sur
Au niveau national, après avoir assez bien résisté
les prix des matières premières, l’inflation devrait
pendant la crise, l’emploi salarié marchand non
baisser de 2,5 % à 2,2 %, en rythme annuel d’ici la
agricole s’essouffle courant 2011. fin du premier semestre.
L’aléa pétrolier est lié à la persistance des tensions au
Au quatrième trimestre, il conserve une relative
Moyen-Orient et à la constitution de réserves par la
stabilité, alors qu’il avait baissé au trimestre pré-
Chine. Un choc pétrolier avec un baril autour de 200 dol-
cédent. La situation de l’emploi devrait encore se
lars plongerait l’économie française en récession.détériorer début 2012 et l salarié repartir
Source : Note de conjoncture Insee - mars 2012à la baisse.
eConjoncture en Aquitaine : l’emploi salarié continue de baisser au 4 trimestre 2011 1/4 © Insee 2012Il faut revenir dix ans en arrière (premier tri- L’emploi industriel se maintient
mestre 2002) pour retrouver un niveau régional
de chômage supérieur à la moyenne nationale. LeDans un contexte économique défavorable, le en France métropolitaine devrait conti-secteur de l’industrie affiche une légère hausse au
nuer de croître en 2012, en lien avec la dégrada-quatrième trimestre (0,4 %). Ce maintien de
tion de l’activité économique et de l’emploi.l’emploi industriel s’explique en partie par la
bonne tenue de deux secteurs de poids dans la ré-
Le chômage régionalgion ; l’agroalimentaire et l’aéronautique où les
au-dessus de la moyenne nationale
carnets de commandes continuent de se regarnir.
%
10,0Les services marchands, où de nombreux sec-
France métro. - taux au sens du BITteurs sont impactés par la crise, sont en repli de- 9,5
puis deux trimestres et perdent 0,2 % d’effectifs.
9,0
La construction continue de détruire des emplois,
8,5les effectifs stagnent dans le commerce.
8,0
Fin d'année terne dans tous les secteurs Aquitaine - taux localisé
e 7,5Indice (base 100 au 4 trimestre 2001)
130
7,0
Industrie
125 Construction
Commerce 6,5
120 Services 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012Tous secteurs
Taux de chômage - données CVS
115
Source : Insee, Ministère du Travail
110
8 % de plus de demandeurs105
d’emploi sur un an100
95
Le nombre d’inscrits en fin de mois à Pôle emploi
90 de catégorie A progresse encore en février 2012
85 (145 600 demandeurs d’emploi sans aucune acti-
2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
Emploi salarié marchand par secteurs en Aquitaine * - données CVS vité). Sur un an, de février 2011 à février 2012, la
Source : Insee, Estimations d’emploi salarié marchand - dernier chiffre T4-2011 provisoire progression (8 %) est plus forte qu’au niveau na-* hors agriculture, administration publique, éducation santé, action sociale,
particuliers employeurs et intérim tional (6,2 %). Le nombre de femmes deman-
deurs d’emploi en Aquitaine progresse de 8,4 %Sur l’ensemble de l’année 2011, les services, le
sur l’année glissante et celui des hommes decommerce et l’industrie, dans une moindre me-
7,5 %.sure, ont créé des emplois. Le secteur de la cons-
truction perd des emplois salariés depuis fin 2008.
La catégorie des personnes de 50 ans ou plus est
la plus touchée avec une progression de 17,5 %.
Chute de l’emploi intérimaire Les effectifs des demandeurs d’emploi de moins
de 25 ans et ceux de 25 à 49 ans augmententAu quatrième trimestre, l’emploi intérimaire régio-
moins vite (5,7 %).
nal baisse de 8 % par rapport au trimestre précé-
dent. L’atonie actuelle du secteur des transports,
(base 100 en janvier 2003)Indicedu commerce et des services impacte aussi forte-
120
ment le nombre de salariés intérimaires. 115
110
e 105Indice (base 100 au 4 trimestre 2001)
100140
Aquitaine
95
130 90
France métro
85
120 80Aquitaine
75
110
70
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
100
Demandeurs d’emploi inscrits en fin de mois à Pôle emploi en catégorie A -France métro.
données CVS
90
Source : STMT - Pôle emploi - Dares
80
Le nombre d’Aquitains inscrits fin février 2012 à
70 Pôle emploi de catégorie A, B, C progresse aussi
2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
avec 223 100 personnes. De février 2011 à fé-Évolution de l’emploi intérimaire - données CVS
Source : Insee, Estimations d’emploi vrier 2012, la hausse s’établit à 7,2 %.
Au niveau national, les effectifs intérimaires dimi-
nuent de 3,7 % au quatrième trimestre. 7 400 entreprises aquitaines
ecréées au 4 trimestre
Un chômage encore
en augmentation Au cours du quatrième trimestre 2011, 7 400 en-
treprises ont vu le jour en Aquitaine. Parmi elles,
Le taux de chômage localisé régional s’établit au 3 900 entreprises sont créées en auto-entrepri-
quatrième trimestre à 9,5 % de la population ac- ses. Désormais une entreprise sur deux se crée
tive contre 9,4 % pour la France métropolitaine. en régime d’auto-entrepreneur, elles représen-
Il est en hausse de 0,3 point par rapport au tri- taient les deux tiers des créations au début de sa
mestre précédent. mise en œuvre.
eConjoncture en Aquitaine : l’emploi salarié continue de baisser au 4 trimestre 2011 2/4 © Insee 2012Nombre
Conjoncture internationale9 800
8 800
7 800 Croissance en fort ralentissement
Créations
6 800 en fin d’année 2011
5 800 L’ensemble des économies avancées enregistre un
4 800 net ralentissement au quatrième trimestre, + 0,2 %
3 800 après + 0,5 % au troisième trimestre. La zone euro
2 800 Hors auto-entrepreneurs est la plus touchée avec la transmission à l’économie
1 800 réelle des problèmes générés par les dettes publi-
2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
ques. Au Japon, l’activité s’est contractée de 0,2 %.Créations d’entreprises en Aquitaine toutes activités marchandes hors agriculture -
données CVS-CJO Aux États-Unis la croissance s’accélère : + 0,7 %
Source : Insee, REE (Sirene)
après + 0,5 %, soutenue par la hausse de la consom-
mation et le déstockage.
En Aquitaine, le nombre de créations hors auto-
Divergences de croissance au seinentreprises baisse de 1,2 % en comparant le qua-
des pays avancés début 2012trième trimestre 2011 et le quatrième trimestre
2010. Le repli est plus fort au niveau national : L’activité devrait poursuivre sa croissance aux
- 1,6 %. États-Unis avec un taux de 0,6 % aux deux premiers
trimestres. Le PIB devrait augmenter de 0,6 % au Ja-
pon au premier trimestre et de 0,5 % au second. La hausse des permis de
La zone euro resterait marquée par les conséquencesconstruire et des mises
de la crise financière de l’été 2011, même si les pri-
en chantier s’accélère en 2011
mes de risque ont fortement diminué. La réduction
des déficits engagés dans de nombreux pays devraitAu cours du quatrième trimestre 2011, le
peser sur la croissance. Ainsi, la consommation desnombre de permis de construire délivrés fléchit
ménages de la zone euro devrait diminuer au premierlégèrement par rapport au trimestre précédent
semestre de 0,2 % par trimestre.(2 %).
Le rétablissement serait lent en zone euro : évolution
du PIB de - 0,1 % au premier trimestre et de 0,1 %Sur l’ensemble de l’année 2011, les autorisations
au second.de construire ont cependant augmenté de 28 %
Les divergences de croissance au sein de la zone europar rapport au niveau observé pour l’année
devraient perdurer, avec un regain de l’économie al-2010.
lemande au premier trimestre de 0,2 % et une crois-
sance de 0,4 % au second. En Italie et en Espagne, il
Nombre n’est pas attendu d’embellie.12 500
Aquitaine
Dans les économies émergentes, les politiques de
11 500
resserrement monétaire ont porté leurs fruits et l’in-
10 500
flation a reflué depuis plusieurs mois.
9 500
Au cours du premier semestre 2012, l’assouplisse-
8 500
ment de la politique économique amorcé fin 2011
7 500 continuerait de soutenir la demande intérieure de ces
6 500
Tendance économies et leurs excédents commerciaux se rédui-
5 500 raient.
4 500 Les pays émergents croîtraient cependant à un
rythme plus faible que leur tendance de long terme.3 500
2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
Source : Note de conjoncture Insee - mars 2012
Autorisations de construction de logements ordinaires - données brutes
Source : Dreal
Travaux publics :
Les mises en chantier continuent leur progression
incertitudes malgré les grandsau quatrième trimestre avec une augmentation
travaux bordelaisde 4 % par rapport au trimestre précédent.
En Aquitaine, des travaux d’envergure en coursPour l’année 2011, leur nombre s’élève à 28 200,
soit une progression de 26 % sur un an. ou prévus en 2012, la LGV Tours-Bordeaux, le
pont de Bacalan, l’échangeur 15 de la rocade, le
grand stade, représentent une bouffée d’oxygène
Nombre
10 500 dans le secteur des travaux publics. Cependant
les collectivités locales éprouvent des difficultés à9 500
trouver des financements et hésitent à faire desAquitaine8 500
investissements, ce qui peut entamer le moral
7 500
des entreprises de travaux publics.
6 500
Tendance
5 500 Transports aériens : bons résultats
4 500 pour l’aéroport de Bordeaux
3 500
2 500 Le trafic passagers de l’aéroport de Bor-
2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
deaux-Mérignac progresse de 11 % pour l’annéeTotal de logements ordinaires commencés - données brutes
Source : Dreal 2011 par rapport à 2010. L'aéroport a connu l'ou-
eConjoncture en Aquitaine : l’emploi salarié continue de baisser au 4 trimestre 2011 3/4 © Insee 2012verture de trois nouvelles liaisons internationales Nombre
1 500 000et d'une liaison nationale.
1 300 000En revanche la tendance à la baisse se confirme 2009 2010 2011 2012
pour l’aéroport de Pau-Pyrénées avec un déficit
1 100 000
de 4,8 % de passagers embarqués en 2011.
900 000
700 000
Milliers
460
500 000
Aéroport de Bordeaux-Mérignac
410 Tendance
300 000
jan fév mars avr mai juin juil août sept oct nov déc
360
Nuitées dans l’hôtellerie
Source : Insee, Direction de la compétitivité, de l’industrie et des services
310
260
210 mulé le tourisme, le mois de décembre se dé-
marque avec une baisse de 3 % de fréquentation
160
dans les hôtels. L’ouverture tardive des stations2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
Aéroport de Bordeaux-Mérignac : trafic passagers de ski pyrénéennes due au manque de neige en
Source : Direction de l’aviation civile du sud-ouest est en partie la cause.
Redémarrage
Avec un tonnage global de 8,4 millions en 2011, des exportations aquitainesle trafic du port de Bordeaux est en baisse de
3,3 % par rapport à l’année 2010. Les exportations régionales rebondissent au
quatrième trimestre, notamment vers la zone
Agriculture : des températures euro et l’Union européenne. Elles bénéficient
d’une hausse de 15 % par rapport au troisièmesibériennes menacent les récoltes
trimestre alors qu’elles étaient en baisse de 2 %
Comme toutes les régions françaises, l’Aquitaine à la même période en 2010. Les produits les
a connu une vague de froid exceptionnelle au plus exportés sont les produits de la construc-
mois de février 2012. Cette période se caractérise tion aéronautique, les boissons et les produits
également par une durée d’ensoleillement supé- de la culture et de l’élevage. Les exportations de
rieure de 40 % à la normale et surtout par un dé- bois, papier et carton ainsi que les produits chi-
ficit pluviométrique inquiétant (- 90 %). miques, parfums et cosmétiques sont en recul
(source : Douanes).
Les cours du blé et du maïs restent fermes malgré
des prévisions de production mondiale revues à la
hausse. Les fortes gelées de février n’ont pas eu (base 100 moyenne 1994)Indice CVS
260d’incidences sur les tomates, mais les producteurs
ont des inquiétudes sur l’impact du froid sur les
240
coûts de chauffage. Les intempéries ralentissent Aquitaine
220l’activité des cultures fruitières sur le marché. Cer-
taines stations de conditionnement sont fermées, 200
les transporteurs ont du mal à approvisionner les France
180magasins et les barrières de dégel accentuent ces
problèmes logistiques. Cependant, le contexte de- 160
meure globalement favorable à l’export et à l’in-
140
dustrie. En début d’année 2012, le volume total
120des abattages de veaux de boucherie en Aquitaine
2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
reste stable par rapport à 2011. Évolution des exportations en valeur - FAB, hors matériel militaire
Source : Direction régionale des Douanes de Bordeaux
En janvier 2012, les coûts des moyens de production
agricole se stabilisent à un niveau proche du point
culminant de 2008. Les prix des engrais et des ali-
ments pour animaux reculent alors que celui de l’é-
nergie continue d’augmenter (source : Draaf). Pour en savoir plus
Les sites internet Tourisme hôtelier :
Direccte Aquitaine
une année sans nuages
www.aquitaine.direccte.gouv.fr
Draaf AquitaineL’année 2011 est satisfaisante pour le tourisme
http://draf.aquitaine.agriculture.gouv.frhôtelier. La fréquentation sur le dernier trimestre
2011 progresse de 2,5 % par rapport au même Dreal Aquitaine
trimestre 2010. www.aquitaine.developpement-durable.gouv.fr
Les chiffres du commerce extérieur
Chaque mois de l’année affiche une meilleure fré- http://lekiosque.finances.gouv.fr
quentation dans les hôtels qu’en 2010, excepté le
Banque de France
mois de décembre. Après un printemps chaud et
www.banque-france.frsec et une excellente arrière-saison qui ont sti-
eConjoncture en Aquitaine : l’emploi salarié continue de baisser au 4 trimestre 2011 4/4© Insee 2012

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.