Créateurs d'entreprise en région Centre - comparaison des générations 2002 et 2006

Publié par

Les résultats présentés concernent les entreprises créées au cours du premier semestre 2006 et toujours en activité à la date de l'enquête. Ils portent sur la comparaison des entreprises de la génération de 2006 et de celle de 2002 autour de cinq axes : les principales caractéristiques de l'entreprise au moment de la création, l'emploi généré, le portrait du créateur, les conditions de réalisation de son projet, et la situation de l'entreprise au moment de l'enquête. Les données sont déclinées pour la région Centre, ses trois grands territoires : nord, sud, axe ligérien et ses six départements.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 29
Nombre de pages : 40
Voir plus Voir moins


2Créateurs d’entreprise en région Centre
Comparaison des générations 2002 et 2006



























Créateurs d’entreprise en région Centre
Comparaison des générations 2002 et 2006

























Publication réalisée à l’Insee sous l’autorité du directeur régional M. Paul Ahmed Michaux



1Créateurs d’entreprise en région Centre
Comparaison des générations 2002 et 2006



TABLE DES MATIÈRES





INTRODUCTION 3
SYNTHÈSE 4
1 LES PRINCIPALES CARACTÉRISTIQUES JURIDIQUES ET ÉCONOMIQUES DE
L’ENTREPRISE À LA CRÉATION 6
2 L’EMPLOI 10
3 LE PORTRAIT DU CRÉATEUR DE L’ENTREPRISE 14
3.1 Le sexe et l’âge du créateur 14
3.2 La formation et l’expérience professionnelle 17
4 LES CONDITIONS DE RÉALISATION DU PROJET 25
5 LA SITUATION DE L’ENTREPRISE À LA DATE DE L’ENQUÊTE 34


2Créateurs d’entreprise en région Centre
Comparaison des générations 2002 et 2006 Introduction

Le système d’information sur les nouvelles entreprises (SINE), mis en place par l’INSEE,
permet de mieux connaître les créations d’entreprise, le profil du créateur, les caractéristiques des
projets, leur évolution au cours de leurs premières années d’existence et leur impact sur l’emploi. Le
dispositif SINE a débuté par l’étude de la génération des entreprises créées en 1994, deux autres
générations d’entreprises (1998 et 2002) ont également été suivies. Ce document concerne la
quatrième génération d’entreprises (2006).

Au niveau national, le dispositif SINE repose sur un système d’enquêtes par sondage.
En région Centre, l’Insee a noué des partenariats avec le Conseil régional du Centre, la Chambre
régionale de Métiers et de l’Artisanat du Centre, l'Observatoire de l'Économie et des Territoires de
Touraine et les Chambres de Commerce et d'Industrie d'Eure-et-Loir et du Loiret. Grâce à ces
partenariats, des extensions d’échantillon ont été réalisées qui permettent d’interroger exhaustivement
les entreprises concernées et d’élaborer des informations à un niveau infrarégional.

Sur la génération des entreprises créées au premier semestre 2006, deux nouvelles vagues
d’enquête sont prévues, en 2009 puis en 2011 afin de connaître leur évolution trois ans et cinq ans
après leur création.

Les résultats présentés concernent les entreprises créées (au sens de la nouvelle définition)
au cours du premier semestre 2006 et toujours en activité à la date de l’enquête. Ils portent sur la
comparaison des entreprises de la génération de 2006 et de celle de 2002 autour de cinq axes : les
principales caractéristiques de l’entreprise au moment de la création, l’emploi généré, le portrait du
créateur, les conditions de réalisation de son projet, et la situation de l’entreprise au moment de
l’enquête.
Les données sont déclinées pour la région Centre, ses trois grands territoires : nord, sud, axe ligérien
et ses six départements.

Définition et champ

erDepuis le 1 janvier 2007, la notion de création d’entreprise s’appuie sur un concept harmonisé au
niveau européen pour faciliter les comparaisons : une création d’entreprise correspond à la mise en
œuvre de nouveaux moyens de production.
Ainsi, la nouvelle notion de création d’entreprise est plus large que celle de création ex nihilo
puisqu’elle inclut notamment les réactivations d’entreprise dont la dernière cessation remonte à plus
d’un an et les reprises d’entreprise lorsqu’il n’y a pas de continuité économique.
En revanche, elle ne prend pas en compte les reprises lorsqu’il y a continuité économique (reprises à
l’identique) alors que ces dernières étaient comptées parmi les créations selon l’ancienne définition.
Des comparaisons entre 2006 et 2002 sont possibles puisque la nouvelle définition est intégrée à la
base contenant les résultats de l’enquête 2002.

Ce dossier couvre les activités économiques marchandes des secteurs de l’industrie, de la
construction, du commerce et des services (champ ICS). Le secteur des activités financières est exclu
puisqu’il n’était pas enquêté en 2002.


3Créateurs d’entreprise en région Centre
Comparaison des générations 2002 et 2006 Synthèse

n région Centre, 3 277 entreprises ont vu le jour au premier semestre 2006, soit
1 200 créations de plus qu’en 2002. Les nouvelles dispositions mises en place en 2003 pour E encourager l’initiative économique sont certainement à l’origine de cette recrudescence de
nouveaux projets. En effet, la loi simplifie les formalités liées à la création d’entreprise, favorise le
financement et facilite le changement de statut de salarié à celui d’entrepreneur.

Le secteur de la construction est plus attractif
La génération 2006 a opté en majorité pour la création sous forme d’entreprise individuelle mais moins
fortement que la génération 2002. Le choix de créer une société est beaucoup moins rare.
Le secteur des services continue de séduire les nouveaux entrepreneurs et la création dans la
construction est en nette progression. En revanche, en 2006, l’ouverture d’un commerce est en
relative régression. La création dans l’immobilier a évolué plus favorablement en région Centre qu’en
France.

Trois entreprises sur quatre se créent sans salarié
La motivation première à la réalisation d’un projet est, pour ces nouveaux chefs d’entreprise, la
création de leur propre emploi. Cette raison est en outre de plus en plus citée. Effectivement les
créateurs 2006 sont plus nombreux à démarrer leur entreprise sans salarié. En moyenne, une
entreprise créée dans la région génère 1,6 emploi : 1,0 emploi non salarié et 0,6 emploi salarié. En
2002 cette moyenne était de 2,3 emplois par entreprise : 1,0 emploi non salarié et 1,3 emploi salarié.


La proportion de femmes parmi les nouveaux entrepreneurs n’évolue pas
La population des créateurs 2006 est toujours majoritairement masculine : seule une entreprise sur
quatre est dirigée par une femme. Le créateur se situe le plus souvent dans la tranche d’âge 30-
39 ans mais en 2006 les 40-49 ans se sont davantage investis dans de nouveaux projets qu’en 2002
en région Centre.
Les entrepreneurs sont plus diplômés, la moitié d’entre eux possèdent le baccalauréat ou un diplôme
supérieur. Les créateurs diplômés de la filière technique sont également plus nombreux, notamment
dans la région.

Un créateur sur deux était au chômage ou inactif
Près de la moitié des chefs d’entreprise exerçaient une activité avant de créer leur entreprise,
cependant les créateurs sont de plus en plus d’anciens chômeurs (41 %). Parmi les créateurs
antérieurement salariés, les anciens employés sont encore les plus nombreux à se lancer dans la
création de leur entreprise mais la part des cadres supérieurs a fortement progressé et l’écart entre
les deux n’est plus que de 5 points en 2006 contre 20 points en 2002.
On crée, en général, dans le même secteur d’activité que le métier précédemment exercé, néanmoins
la proportion d’entreprises créées dans un domaine différent de l’activité antérieure est plus élevée en
2006 qu’en 2002. Dans le cas où l’activité de l’entreprise correspond au métier déjà exercé, la création
intervient le plus souvent, en région Centre, après dix années d’exercice dans la profession ; cette
durée est moins longue en France.
En 2006, pour de plus en plus d’entrepreneurs, c’est la première expérience de création.

Pour deux tiers des projets, l’investissement est inférieur à 16 000 euros
En 2006, la majorité des entreprises se sont créées avec un budget inférieur à 16 000 euros,
cependant la proportion de créations régionales, ayant demandé des moyens financiers plus élevés,
est supérieure à la moyenne nationale.
Le recours à l’emprunt bancaire, plus fréquent dans la région Centre que sur l’ensemble de la France,
est resté proportionnellement stable entre 2002 et 2006.

La moitié des entrepreneurs ont obtenu une aide ou une exonération publique pour monter
leur projet
En région Centre comme en France, des aides publiques sont accordées à près d’un créateur sur
deux, une proportion nettement en hausse par rapport à 2002. Ce sont surtout les aides versées aux
chômeurs créateurs qui ont progressé. Un tiers d’entre eux a bénéficié de l’aide aux chômeurs
créateurs ou repreneurs d’entreprise (ACCRE).
4Créateurs d’entreprise en région Centre
Comparaison des générations 2002 et 2006 La mise en place d’un projet est le plus souvent accompagnée
En 2006, la plupart des créateurs ont bénéficié de l’aide d’une personne de leur entourage ou aux
conseils de spécialistes pour implanter leur entreprise.
En revanche, l’accompagnement du projet par une formation, imposée ou requise, est encore peu
répandu.

Un client sur deux est proche géographiquement de l’entreprise
Les nouvelles entreprises régionales de 2006, comme celles de la génération 2002, travaillent
essentiellement pour une clientèle locale, elles sont toutefois légèrement plus nombreuses à s’orienter
vers une clientèle internationale. Au cours des six premiers mois de leur existence, les nouvelles
entreprises réalisent en grande majorité leur chiffre d’affaires grâce à une dizaine de clients
importants. Dans le même temps, un quart d’entre elles exécutent des travaux de sous-traitance.
5Créateurs d’entreprise en région Centre
Comparaison des générations 2002 et 2006 1 Les principales caractéristiques juridiques et économiques de
l’entreprise à la création

La création en société : un choix de plus en plus prisé

Au cours du premier semestre 2006, 3 277 entreprises ont été créées en région Centre, soit 65 % de
créations de plus qu'en 2002 (selon la nouvelle définition des créations d'entreprise). Cette évolution
est supérieure à celle de l'ensemble de la France, où le nombre de créateurs a progressé de 50 %. La
loi pour l'initiative économique promulguée en août 2003 a largement contribué à ce redressement du
nombre de nouveaux entrepreneurs.
L'entreprise individuelle reste la forme juridique privilégiée par les créateurs d'entreprises de la région
(55 %), mais la création d'une société est de plus en plus répandue (augmentation de 6 points en
quatre ans). Cette évolution peut sans doute s’expliquer en partie par les dispositifs récemment mis en
place pour favoriser la création de sociétés qui sous forme de société d’exercice libéral à
responsabilité limitée (SELARL) ou de SARL unipersonnelle offrent des avantages en termes de
fiscalité et de protection du patrimoine de l’entrepreneur.

Graphique 1 : Répartition des créations selon la catégorie juridique dans le Centre en 2002 et
en 2006
Centre - 2006Centre - 2002
Société
39 % Entreprise SociétéEntreprise
individuelle 45 %
individuelle
55 %
61 %
Source : INSEE , Enquête SINE 2006Source : INSEE, Enquête SINE 2002


1Le choix de créer une société s'est particulièrement développé sur l'axe ligérien (+ 9 points) et le nord
régional (+ 6 points). Entre 2002 et 2006, les plus fortes progressions de créations sous forme
sociétaire se situent dans l'Indre-et-Loire (+ 10 points) et l'Eure-et-Loir (+ 8 points).
Parmi les créateurs 2006 de la région, ceux du Loiret sont les plus nombreux à opter pour la forme
juridique « personne morale » (49 %). À l'inverse la proportion de sociétés créées dans le Cher (36 %)
et l'Indre (33 %) est plus faible que la moyenne régionale (45 %).


1 On peut distinguer trois grands territoires à l’intérieur de la région : le nord, composé des zones
d’emploi de Nogent-le-Rotrou, Dreux, Chartres, Châteaudun, Pithiviers et Montargis ; l’axe ligérien est
composé des zones d’emploi de Tours, Amboise, Vendôme, Blois, Orléans et Gien ; le sud régional
est composé des zones d’emploi de Chinon, Loches, Argenton-sur-Creuse, Châteauroux, La Châtre,
Issoudun, Romorantin, Vierzon, Aubigny, Bourges et Saint-Amand-Montrond.
6Créateurs d’entreprise en région Centre
Comparaison des générations 2002 et 2006 er erTableau 1 : Répartition des créations au 1 semestre 2002 et au 1 semestre 2006 selon la
catégorie juridique (personne physique, personne morale)

%
2002 2006
personnes personnes nombre de personnes personnes nombre de
morales physiques créations morales physiques créations
33,5 66,5 248 35,5 64,5 392Cher
39,7 60,3 277 47,8 52,2 498Eure-et-Loir
Indre 31,7 68,3 142 33,3 66,7 261
36,0 64,0 483 45,9 54,1 789Indre-et-Loire
Loir-et-Cher 44,2 55,8 249 47,1 52,9 454
Loiret 43,6 56,4 582 48,8 51,2 883
41,0 59,0 468 46,8 53,2 729Nord régional
Axe ligérien 40,5 59,5 992 49,3 50,7 1 636
Sud régional 34,9 65,1 521 35,5 64,5 912
39,2 60,8 1 981 44,9 55,1 3 277Centre
Province 38,8 61,2 53 251 42,8 57,2 81 580
Métropole 45,2 54,8 72 270 48,9 51,1 108 520
Sources : INSEE, Enquêtes SINE 2002 et SINE 2006


Le secteur de la construction attire plus en plus

En 2006, comme en 2002, près de la moitié des entreprises se créent dans le secteur des services.
Cependant, les créateurs 2006 se sont davantage investis dans les services aux entreprises que dans
les services aux particuliers. Les nouvelles entreprises s'orientent de plus en plus vers la construction
(+ 3 points en région Centre et + 4 points en France). Dans le Centre, le commerce (- 3 points),
l'industrie (-1 point) et les transports (-1 point) attirent moins qu’en 2002. Au plan national cette
diminution relative des créations dans le commerce est moins prononcée (- 2 points) mais elle est plus
conséquente dans l'industrie (- 2 points). En région Centre, contrairement à la France, l'immobilier a
progressé de 2 points et dépasse ainsi le taux national.

Graphique 2 : Répartition des créations selon l’activité en NES5 dans le Centre en 2002 et en
2006
Centre - 2002 Centre - 2006
Industrie
Industrie
7 %
6 %
Construction
Construction21 %
Services 24 %
Services44 %
45 %
Commerce
Commerce28 %
25 %
Source : INSEE, Enquête SINE 2006Source : INSEE, Enquête SINE 2002



7Créateurs d’entreprise en région Centre
Comparaison des générations 2002 et 2006 Ce constat diffère selon les grands territoires de la région. En effet c'est dans le nord régional que la
part des entreprises du commerce a le plus diminué (- 7 points) mais la part des entreprises créées
dans les services y a parallèlement progressé de 5 points. C’est le seul territoire dans lequel la part
des créations dans les services aux particuliers a augmenté. Sur l'axe ligérien, la proportion de
commerces créés est restée stable, mais les créations dans le secteur des services ont diminué (- 3
points). Dans le sud régional, la part des créations dans le secteur de la construction a fortement
augmenté (+ 4 points). Quel que soit le territoire, les créations dans l'immobilier sont plus nombreuses
qu'en 2002, notamment dans le sud régional et sur l'axe ligérien.
Des particularités existent également au niveau des départements de la région : la construction
régresse dans l'Indre, les transports se maintiennent dans le Loiret, alors que les services diminuent
dans le Loir-et-Cher et le Loiret.

er erTableau 2 : Nombre de créations au 1 semestre 2002 et au 1 semestre 2006 selon l’activité
économique de l’entreprise par grand secteur de la NES16
Génération 2002 %
industries
autres
agro- construction commerce transports
industries
alimentaires
Cher 2,4 7,3 24,6 27,0 3,6
Eure-et-Loir 2,5 3,6 22,0 28,5 4,7
Indre 2,1 5,6 21,1 33,1 3,5
Indre-et-Loire 0,8 7,0 19,3 25,7 2,5
Loir-et-Cher 0,8 6,0 26,9 24,9 2,0
Loiret 0,3 5,2 16,8 31,4 4,3
Nord régional 1,5 5,3 21,8 32,1 4,1
Axe ligérien 0,7 5,5 18,4 26,0 3,4
Sud régional 1,9 6,7 24,0 29,6 3,1
1,2 5,8 20,7 28,4 3,5Centre
Province 1,5 6,4 20,8 27,2 2,6
Métropole 1,2 6,4 19,9 26,4 2,7

%
éducation, activités services aux services aux
santé, action total
immobilières entreprises particuliers
sociale
Cher 3,6 11,7 14,5 5,2 100,0
Eure-et-Loir 3,2 19,5 10,1 5,8
Indre 2,1 10,6 14,1 7,7 100,0
Indre-et-Loire 5,2 18,4 13,0 8,1
Loir-et-Cher 3,6 16,1 15,7 4,0 100,0
Loiret 2,9 17,7 15,5 5,8
Nord régional 2,8 16,0 12,0 4,5 100,0
Axe ligérien 4,4 19,5 14,6 7,4 100,0
Sud régional 2,9 11,9 14,4 5,6
3,6 16,7 13,9 6,2 100,0Centre
Province 4,4 16,8 13,6 6,8
Métropole 4,3 20,4 12,7 6,0 100,0
8Créateurs d’entreprise en région Centre
Comparaison des générations 2002 et 2006

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.